Examen de fin de cycle primaire : le taux de réussite atteint 89,38%

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit. New Press

Les résultats de l’examen de fin de cycle primaire ont été rendus publics aujourd’hui par l’Office nationale des examens et concours (Onec). Selon la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, le taux de réussite à cet examen est de 89,38% à l’échelle nationale. Un taux qu’elle a annoncé aujourd’hui sur sa page Facebook.

La ministre de l’Education a précisé qu’après le rachat sur la base de la fiche de synthèse, le taux de réussite s’est établi à 93,91%. Un taux nettement supérieur à celui enregistré en 2016, qui était de 79,99%.

Les résultats des examens du BEM seront connus le 25 juin courant. Ceux du baccalauréat seront connus avant le 16 juillet. Il est à préciser que les examens du baccalauréat auront lieu la semaine prochaine.

La ministre de l’Education avait rassuré que toutes les mesures nécessaires pour le déroulement de ces examens ont été prises. Elle a assuré que l’Etat a mis les moyens pour contrecarrer toute tentative de fuite de sujets et pour lutter contre la tricherie dans ces examens.

Le ministère n’a rien laissé au hasard afin d’éviter que le scénario de 2016 se répète. En 2016, des fuites massives de sujets avaient contraint le département de Benghebrit à organiser une autre session du bac.

Hani Abdi

Comment (8)

    lhadi
    10 juin 2017 - 8 h 17 min

    L’examen du Baccalauréat dans
    L’examen du Baccalauréat dans sa forme actuelle a, pour moult raisons, montré ses limites. j’affirme avec force que la piste du contrôle continu doit être approfondie pour mieux introduire une exigence de tous les instants qui rappellera aux élèves la nécessité du travail régulier. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Anonymous
    9 juin 2017 - 16 h 27 min

    89,38% de réussite, dans
    89,38% de réussite, dans quelques années ils deviendront des haragas si ça continu comme ça. C’est malheureux mais c’est la vérité.




    0



    0
      L'inspecteur
      10 juin 2017 - 2 h 54 min

      Ce chiffre de réussite c’est
      Ce chiffre de réussite c’est du pipeaux c’est comme le taux de chômage qu’on nous annonce à 10%.




      0



      0
    VIVE L’ALGÉRIE!
    8 juin 2017 - 23 h 36 min

    franchement faire du
    franchement faire du tintamarre pour un passage au collège c’est vraiment le reflet lamentable du niveau de l’algérei d’aujourd’hui, avant on n’entendait parler que du bac , le premier diplôme! aujourd’hui ‘y a des « arss » pour fêter le passage en classe supérieure au cycle élémentaire???? si c’est pas le reflet d’une société inculte et sans ambition alors c’est quoi ??? l’algérie recule et s’écroule un peu plus tous les jours…




    0



    0
    El Mehdi
    8 juin 2017 - 17 h 52 min

    Tout à fait d’accord, avec le
    Tout à fait d’accord, avec le commentaire de rascasse auquel j’ajouterai qu’au-delà de la perte d’argent, Mme Bengabrit a habitué nos enfants à terminer leur année scolaire vers le 10 mai, puisque les dernières compos ont eu lieu avant le 15 mai. Cette année elle prétend que c’est à cause du Ramadhan que l’examen a été programmé le 24 mai (un remake du bac 2016 qui s’est finalement reredéroulé en plein Ramadhan sans problèmes pour les candidats). Va-t-elle programmer l’examen de fin du primaire vers le 15 mai en 2018 pour éviter le Ramadhan, ou bien aura-t-elle l’intelligence de le programmer vers le 24 juin comme il avait l’habitude d’être organisé? Franchement pourquoi un examen et tout ce tralala quand tout le monde passe? Et vogue la galère! Avenir Algérie hypothéqué et tout le monde regarde et fait semblant.




    0



    0
    Rascasse
    8 juin 2017 - 16 h 56 min

    Rascasse (non vérifié)

    Rascasse (non vérifié)
    08 Jun 2017 – 05:40

    +1-1-1
    L’Algérie est un vaste pays , au lieu de se focaliser sur les examens ( 5 éme BEM BAC ) qui pompent de l’énergie de l’argent du temps et qui finalement ne font que stresser nos enfants on devrait plutôt réfléchir d’autre moyens d’évaluation et de passage ainsi que d’orientation scolaire il faut arrêter de torturer nos enfants ya benghabrit vous arriver à vous mettre à la place de l’enfant de 5 éme à qui on dit vous êtes recalez? ces parents? Ailleurs on s’est appercu que les classements sont déjà degradant pour les enfants et nous tels des pervers nous continuant à croire que c’est dans la douleur que nous ferons les vrais hommes de demain c’est faux plutôt diminuez la surcharge des classes et l’éloignement plutôt former et sélectionné les hommes et femmes du savoir l’Algérie est un grand pays y’a du travail pour tous la politique de sélection renforce la triche la médiocrité et le désespoir, le mode de fonctionnement social en algerie enfonce les gens méritant et compétant , ne protège pas les génies , il en est quoi des recalés et des exclus?




    0



    0
    Mello
    8 juin 2017 - 15 h 20 min

    Presque 94 % de reussite ,
    Presque 94 % de reussite , soit 6 % de recalles, ces derniers seront ils repris au primaire ou iront ils paitre les moutons et les chevres. Sur un total de 760 652 eleves candidats, 45 000 eleves a replacer ou perdus dans la nature. N’y a il pas une autre possibilite d’insertion ? Pour etre honnete, 45 000 ne savent pas comment laver et enterrer un mort.




    0



    0
      anonyme
      8 juin 2017 - 20 h 03 min

      C’est pareil du temps de
      C’est pareil du temps de Benbouzid qui annonçait des chiffres de réussites politiques qui n’avaient rien avoir avec le réussite pédagogique, 94% pourquoi pas 100% ?




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.