Journaliste professionnel : Djamel Kaouane veut débusquer les imposteurs

Hamid Grine lègue à Djamel Kaouane un secteur de la communication aux abois. New Press

Un audit sera effectué par le ministère de la Communication pour vérifier l’authenticité des informations ayant servi à faire valoir la qualité de journaliste professionnel afin d’«éviter» que la carte de journaliste professionnel «ne se trouve entre les mains d’indus détenteurs», a indiqué un communiqué du ministère. Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, «a instruit les services de l’administration centrale de son département pour procéder à un audit permettant de vérifier l’authenticité des informations ayant servi à faire valoir la qualité de journaliste professionnel», a précisé le communiqué.

Cet audit permettra d’«éviter» que la carte de journaliste professionnel «ne se trouve, pour une partie, même infime, entre les mains d’indus détenteurs, notamment du fait éventuel de la remise aux services concernés de vrais-faux documents reconnaissant au sein de certains titres le statut de journalistes à des personnes qui ne le sont pas». La Commission nationale provisoire chargée de la délivrance de la carte nationale de journaliste professionnel avait été installée en juillet 2014.

Composée de 13 membres, dont 11 journalistes issus des secteurs privé et public, la Commission a pour mission technique de recenser l`ensemble des journalistes professionnels en vue de la délivrance de la carte de journaliste professionnel. Elle a délivrée plus de 4 600 cartes jusqu’à présent.

Par ailleurs, le ministère a indiqué qu’il avait procédé dans le cadre de sa communication institutionnelle qui se déroule hors événement médiatisé à «une innovation qui devrait conforter» l’ensemble des acteurs médiatiques, et ce du fait de «la grande fluidité» qu’elle confère à la circulation de l’information. Le ministère a précisé qu’«il suffit désormais d’ouvrir le site institutionnel du ministère de la Communication : http://www.ministerecommunication.gov.dz, ou d’aller sur la page Facebook qui duplique le site, ou encore sur Twitter: twitter.com/commminister, qui annonce la mise à jour informationnelle et rétablit le lien avec la source, pour accéder aux dernières informations émises par le ministère. 

R. N.

Comment (6)

    Anonymous
    12 juin 2017 - 19 h 25 min

    Ces journalistes non
    Ces journalistes non professionnels me font rager. Qu’ils soient d’ Algérie ou d’ailleurs c’est kif kif . Ils ont le vent en poupe. Qu’on veuille débusquer les imposteurs est une bonne chose. Vous avez dit imposteur un mot très à la mode. Il faut remettre de l’ordre dans ce désordre sinon nous allons sombrer dans la pire désinformation dans ce monde en perdition.




    0



    0
    farid
    12 juin 2017 - 10 h 03 min

    A quand un studio pour le
    A quand un studio pour le journal télévisé pour les chaines nationales ? un studio ultra moderne digne da la grandeur de notre nation Algérienne ! Nous en avons marre des liftings qui n’en finissent pas:
    Monsieur le Ministre faites quelque chose s’il vous plait.




    0



    0
    Yacine Oulhadj
    12 juin 2017 - 8 h 42 min

    Le ministre Kaouane sera -t
    Le ministre Kaouane sera -t-il le responsable qui mettra fin à l’outrage que nous subissons, plusieurs fois chaque jour, de la part de toutes nos chaines de télévision, publiques et privées, qui, toutes, par mimétisme de ce qui est fait sur les stations TV de l’ancien occupant colonial ou par servilité vis à vis du voisin marocain et ses prétentions territoriales sur notre pays, persistent, à nous projeter, pour illustrer leurs bulletins météo, des cartes géographiques de l’Algérie, dont la partie sud ouest du territoire n’est pas visible, car, toujours couverte, par le corps des présentateurs des bulletins météo ou dont les couleurs, pour le cas de l’ENTV, choquent nos convictions, car ocre et jaune, soit les couleurs de la stérilité, alors que le continent européen y est représenté en vert, couleur de l’espoir et l’une des couleurs de notre emblème national. Ceci est insupportable parce que se produisant plusieurs fois chaque jour et suscite la colère par son caractère subliminale. Il nuit au prestige des responsables du pays dont les activités sont rapportées par les mêmes chaines et dont les images sont malheureusement ainsi diffusées avec d’autres portant atteinte à notre pays. Tous les encouragements et les voeux de succès au Ministre Kaouane dans sa mission, en espérant qu’il saura mettre fin rapidement à l’outrage que nous subissons quotidiennement..




    0



    0
    Anonymous
    12 juin 2017 - 3 h 25 min

    Allez verifier mtr le
    Allez verifier mtr le ministre la carte des correspondants d’Ennahar tv des …. je vous l’assure
    Beaucoup n’ont aucun niveau
    il faut mettre de l’ordre




    0



    0
    Abou Portant
    11 juin 2017 - 17 h 23 min

    J’attends ce ministre sur sur
    J’attends ce ministre sur sur deux axes:
    -l’abolition du monopole publicitaire détenu par l’ANEP de façon arbitraire et anti-économique. L’ANEP doit être dissoute dans les plus brefs délais (fissaâ!) car c’est une hérésie dans une économie de marché.Cette manne publicitaire sert à sert à financer des canards boiteux que personne ne lit mais qui sont au service de la dictature sous développée en place.
    -Lancer un quotidien d’information écrit en langue amazigh comme c’est le cas pour d’autres titres qui sont en faillite mais maintenus artificiellement, au mépris des règles économiques ,en vie avec l’argent des contribuables.
    -Comment peut-on expliquer l’existence d’une presse écrite en français financée par l’Etat et à perte ,alors que le français n’a AUCUN STATUT officiel en Algérie contrairement à Tamazight qui est constitutionnalisée !!!




    0



    0
    el hadj
    11 juin 2017 - 17 h 01 min

    c est vrai l ancien
    c est vrai l ancien responsable de la communication a Djezzy devenu ministre de la communication n a en réalité rien fait , depuis le gouvernement éclairé de Hamrouche tout a lamentablement régressé .une TV unique a sens unique ,des journaux tenus en laisse,une agence de Pub qui fait la pluie et le beau temps;l absence de débats contradictoires sur les problèmes de la société,des enquêtes d investigation sur les affaires scabreuses et ne sont pas hélas entrepris ;l opinion publique considérée comme mineure disposée seulement a avaler des couleuvres a malheureusement nettement évolué avec le développement des moyens de communication.le citoyen est plus mur et fait la part des choses.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.