Affaire Boudjedra : des intellectuels algériens plaident pour la criminalisation du takfir

Amine Zaoui. D. R.

L’affaire Boudjedra pourrait être le prélude d’une formidable avancée dans le cadre juridique qui régit, en Algérie, les libertés individuelles et les droits de l’homme. Selon le média arabe Elaph, qui se réfère à l’écrivain et ancien directeur de la Bibliothèque nationale Amine e Zaoui, des écrivains et des professionnels des médias sont en train d’élaborer une proposition de projet de loi criminalisant le takfir (acte d’excommunier, de rendre mécréant) de personnes. Le texte sera présenté au Parlement dès qu’il aura suffisamment mûri pour prendre la forme d’une loi qui protège la liberté religieuse et empêche la violation des libertés individuelles.

Les promoteurs de cette initiative estiment qu’une telle loi répondrait au besoin ressenti en Algérie de punir ceux qui s’arrogent le droit d’excommunier des personnes et de porter atteinte à leurs particularismes. C’est, estiment-ils, un premier pas pour éviter l’instrumentalisation politique de la religion.

Amine e Zaoui explique que le point de départ de cette initiative a été le rassemblement de solidarité avec Boudjedra organisé le 3 juin dernier devant le siège de l’Arav. Amine Zaoui est de ceux qui considèrent que ce rassemblement n’a pas été une manifestation de l’opposition, mais une force de proposition qui ne devait pas s’arrêter au soutien à Boudjedra. Ainsi est née l’idée, chez ces intellectuels, d’apporter leur contribution par des idées nouvelles pour une Algérie moderne et tolérante.

Amine Zaoui – qui souligne que l’idée n’en est qu’à ses débuts et qu’il n’est pas le porte-parole de ses initiateurs – fait savoir que les contacts avec les députés n’ont pas encore commencé et que, sur ce point, rien ne presse dans la mesure où ce qui prime ce n’est pas l’urgence mais le résultat de cette initiative. Les contacts avec les députés seront pris une fois que les choses auront suffisamment mûri et que le texte aura la forme d’un projet de loi pris en charge par des parlementaires qui le proposeront au gouvernement qui sera en droit, poursuit Amine Zaoui, de l’accepter ou de le refuser. S’il est accepté, explique-t-il, le texte sera présenté à l’APN et suivra la procédure qui mène, en cas d’adoption, à sa promulgation au Journal officiel et à son entrée en vigueur en tant que loi.

Le texte qui sera proposé n’empiétera pas sur le domaine religieux et respectera les caractéristiques de l’Algérie, c’est-à-dire : dans la Constitution, l’islam est la religion de l’Etat ; la loi protège la liberté de conscience ; la majorité des habitants de l’Algérie sont des musulmans. Dans ce sens, Amine Zaoui affirme que le fait d’excommunier une personne n’est pas lié à une problématique religieuse mais se rapporte aux droits de l’homme et aux libertés garantis par la Constitution algérienne. Il explique qu’il ne s’agit pas d’une question qui concerne la société musulmane, mais du respect du «vivre ensemble» et que la religion reste une affaire de liberté entre la personne et Dieu ; toutefois, cette liberté ne doit pas servir à exercer un contrôle sur les autres.

Le but de l’initiative, résume Amine Zaoui, est de promouvoir une culture de la citoyenneté, des droits de l’homme et du respect des autres, le respect des différences et le respect de la vie privée. En conclusion, il caractérise le takfir comme une «maladie politique» qui prend une couverture religieuse alors qu’il ne fait pas du tout partie de la religion.

Deux pays arabes sont plus avancés que les autres sur cette question. Les Emirats arabes unis ont adopté, en juillet 2015, un décret-loi présidentiel qui criminalise tout acte qui attise la haine religieuse et interdit la discrimination «sur la base de la religion, la foi, la confession, la race, la couleur ou l’origine ethnique». Cette législation prévoit des peines très sévères allant jusqu’à la peine de mort. En Tunisie, la Constitution adoptée en janvier 2014 a introduit un article à partir d’un amendement déposé par les partis laïques, qui interdit clairement le takfir et l’incitation à la violence. Dans ce pays, la loi contre le terrorisme et le blanchiment d’argent, adoptée en juillet 2015, considère l’incitation à la violence et au takfir comme un crime terroriste.

Houari Achouri

Comment (80)

    marouen
    18 juin 2017 - 13 h 01 min

    il faut respecter la liberté
    il faut respecter la liberté de la foi , il ne faut pas juger les gens sur leurs convictions, il ne faut pas déranger les autres car ils ne pensent pas comme nous

    SAIBi
    16 juin 2017 - 11 h 12 min

    Je mets en doute tout ce que
    Je mets en doute tout ce que tu as appris et étudier à Mr Boudjedra , en sciences, en politique ou en intelligence.
    De moment que Dieu t’a offert un privilège d’être musulman géographiquement ( comme né ), un avantage devin de reconnaître une délicieuse mesiricorde qui vit ds ton sang et te trouve le moyen de t,emporter par ton orgueil et prétendre un savoir vers une nuance de Laïcité. Avoir même l,audace d,annoncer publiquement la non reconnaissance à l,existance du Créateur qui Dieu tout puissant. SubhanEllah.

    1
    2
    HOURYA
    15 juin 2017 - 11 h 26 min

    CE NE SONT PAS seulement
    CE NE SONT PAS seulement LES INTELLECTUELS Algériens qui sont CONTRE LE TAKFIRISME , L’ISLAMISME, L’INTEGRISME, l’OBSCURANTISME, LE WAHHABISME, LE CHA3WADISME ET AUTRES CHARLATANISMES, mais bien TOUS LES ALGERIENS, FEMMES, HOMMES, JEUNES, VIEUX, SANS EXCEPTION. Cela veut dire tout simplement, que TOUS LES CITOYENS ALGERIENS , PATRIOTES ET DIGNES NATIONALISTES, non vendus à la Turquie ni au wahhabisme saoudien, ni à l’impérialo-sionisme, SONT CONTRE LE TAKFIRISME AINSI QUE CONTRE « l’ISLAMISME » commercial des trabendistes de l’import-import, ENNEMIS JURES DE LA SCIENCE, du SAVOIR, de la RECHERCHE TECHNICO-SCIENTIFIQUE et de la réforme salutaire et complète de l’ENSEIGNEMENT ET L’EDUCATION sinistrés.
    LA MEILLEURE DES PREUVES : il suffit de compter le nombre d’interventions ci-dessus pour SAVOIR QUE TOUT LE PEUPLE EST CONCERNE ET QU’IL EN FAIT UNE AFFAIRE D’IMPORTANCE CAPITALE.
    Par ailleurs, cela mérite d’être souligné : POSONS-NOUS LA QUESTION A QUI PROFITE LE CRIME (car le TAKFIRISME, STADE suprême de l’ISLAMISME, est un CRIME contre le peuple) ? EVIDEMMENT AU POUVOIR UNIQUEMENT qui s’en sert pour perpétuer son chantage : C’EST MOI ou PIRE QUE MOI , CHOISISSEZ entre choléra et typhus !
    LES PREUVES ? Toutes les dernières Constitutions interdisent les partis « politiques » basés sur la religion, le régionalisme, la race, le genre…. LA REALITE bien amère : LE FIS DE LA HAINE qui était l’unique danger pour le PAYS est devenu UNE QUINZAINE DE PARTIS ISLAMISTES DORLOTES ET CHOYES par le pouvoir .

    1
    1
    moh_blida1600
    14 juin 2017 - 21 h 13 min

    Salut, je soutien cette bonne
    Salut, je soutien cette bonne initiative de A Zaoui. que la racaille islamiste-takfiriste soit mis au trou. Faut que les gens se reveille sinon le pays est foutu.

    bonne journée a tous et vive la liverté de culte et de pensée.

    Stroump Rieur.
    13 juin 2017 - 22 h 01 min

    Du Wahabisme est né le
    Du Wahabisme est né le Takfiriste. .On ne peut dissocier le Takfir du Wahabisme … C’est par le Takfir que les Saouds et Ibn Abdelwahab ont conquis le pouvoir en Arabie en tuant d’autres Musulmans les conciderants d’associateurs car non Wahabite .. .La doctrine Wahabite interdit de manifester ou combattre un Gouverneur injuste , corrompu , voleur , mais de lui obéir …ect. .Mais alors les Saouds et le fou Ibn Abdelwahab ont désobéit et combatut le Gouverneur de l’époque !! Et ont pris le pouvoir par la force. . Voilà des Hypocrites qui acceptent aux autres ce qu’ils se refusent pour Eux Même .

    ANTI AFGHANS
    13 juin 2017 - 14 h 48 min

    c’est déja pas mal qu’un
    c’est déja pas mal qu’un certain pedo-islamiste nommé al qar….soit sur la liste des térroristes notoires depuis la semaine passée !!!
    nous sommes des amazighs musulmans , et surtout pas arabes comme on nous le faisait croire depuis 62…
    merci internet !

    zorbalg
    13 juin 2017 - 12 h 00 min

    Que les intellectuels se
    Que les intellectuels se réveillent c’est déjà une bonne chose, même si leur action est corporatiste! je passe sur leur silence face aux milliers de meurtrissures subies!
    Maintenant aborder ce thème, n’est ce pas faire intrusion dans le monde du religieux? ce qui dérange ce n’est pas tant qu’un quelconque nervis débusque un Kafir, c’est la suite que donne le représentant de l’état à ce fait. Et en la matière, il y a eu inquisition puisque des non-jeûneurs ont été condamnés.
    Autrement dit, garantir la liberté du kafer revendiqué ou pas! Toute la problématique de l’article 2 de la constitution : islam religion d’état!

    mourad yahiaoui
    13 juin 2017 - 8 h 40 min

    Ce combat comme d’autres
    Ce combat comme d’autres commence par des actions qu’on peut appeler « provocation » ce qui est normal.
    si la pratique religieuse était considérée comme personnelle relevant de l’intime les non jeûneurs n’auraient pas ce besoin de se montrer , braver l’interdit fait partie de la nature humaine.Durant ma scolarité j’ai fais ce que je pouvais pour ne pas apprendre la langue arabe tout simplement parce que ma langue maternelle était interdite .

    Mergou
    13 juin 2017 - 8 h 27 min

    Le problème n’est pas dans le
    Le problème n’est pas dans le saint coran, mais plutôt dans la l’interprétation qu’y en est faite par certains farfelus se disant aalem.

    algerie one
    13 juin 2017 - 8 h 06 min

    IL FAUT PLUS QUE CA : la
    IL FAUT PLUS QUE CA : la criminalisation nationale et universelle de tout parti et association qataris ou saoudiens ou Egyptiens islamistes terroristes wahhabistes mercenaires sur le territoire algériens et leur combat à l’échelle mondiale pour les démanteler et les mettre hors d’Etat de nuire .. il n y as pas au monde plus Kouffar et plus criminelle que cette idéologie terroriste totalitaire arabe saoudienne et qatarienne avec les frères musulmans Egyptiens , responsable de la mort de millions d’êtres humains dan les pays arabes et musulmans et de la destruction de nations

    moi même
    13 juin 2017 - 7 h 53 min

    ça manque cruellement dans
    ça manque cruellement dans notre espace communautaire cette loi sensée protéger la liberté de culte et les libertés individuelles en général, combien d’algériennes et d’algériens ont été victimes de discrimination fondée sur des péritextes religieux, les exemples se multiplient sous des couleurs différentes

    Benhabra brahim
    13 juin 2017 - 1 h 38 min

    Nul n a le droit de s
    Nul n a le droit de s approprier le monopole des ames.Parceque des le depart nos conneries,cad nos peches,c est la faute a adam et eve??!!….koulouna benou adam.

    lambda
    13 juin 2017 - 0 h 58 min

    Il n’y a pas d’intellectuels
    Il n’y a pas d’intellectuels en Algérie …il n’y a que des idiots avec de faux titres et cette pseudo affaire n’en est pas une.

    Rouchai
    13 juin 2017 - 0 h 55 min

    et si nous redevenions les ((
    et si nous redevenions les ((( ALGÉRIENS ))) que nous étions pendant notre guerre de libération ….avec respect de nos propres coutumes ancestrales ???

    amel
    12 juin 2017 - 23 h 44 min

    Les lois humaines étant trés
    Les lois humaines étant trés manipulables, il serait aisé d’en dévier une interdisant le takfir pour semer la zizanie. Par exemple: les imams n’ont pas voulu prier surle corps des terroristes, c’est un acte takfiri pure. Avec une loi qui interdi le takfir les gens ne pourront plus prendre une telle décision. autre exemple: des citoyens rrefusent une maison close dans leur quartier, la loi va les contraindre à l’accepter. Zaoui lui-même adore taquiner la bouteille rouge, mais personnage ne l’a jamais accusé de ne pas être musulman. Car dans le coran même, on retrouve plusieurs passage où allah interdi aux musulmans de piétiner la liberté de culte des autres. Lorsque le coran dit: la ikraha fisddine, lorsqu’il dit lakom dinnokom wa liya dini, que veut-on de plus? et encore d’autres plus claires qui signifient que chacun est libre de ses choix. Donc nonn à une loi qui pourrait être instumentalisée. Désolée d’être en ce moment pas d’accord avec la plupart des intervenants, mais je n’aimes pas être manipulée.

      Anonymous
      13 juin 2017 - 8 h 16 min

      @ madame amel. En poursuivant
      @ madame amel. En poursuivant votre raisonement on ne doit pas interdire à quelqu’un de declarer unilateralement ou mieux de decreter x ou y kafer avec toutes les concequences qui decouleraient d’une telle etiquette. Votre penchants agressifs sont flagrants quand vous ne manquer pas de signaler que monsieur Zaoui a un faible pour une bouteille rouge alors que cette information releve de la vie privé de ce monsieur et ne peut pas interesser des gens portés plus sur la reflexion que sur l’agression.

    ZORO
    12 juin 2017 - 23 h 23 min

    Le developpement de la
    Le developpement de la societe maghrebine ne peut se concretiser sans la presence de deux facteurs primordiaux la communaute juif et la laiicite ,nous dit si zaoui dans une de ses chroniques ,faisant semblant d ignorer que la laiicite et ses juifs etaient present pendant 132 ans en algerie pour aviliser les algeriens et en faire d eux des esclaves pour les juifs cameleons et les colons buveurs de sang. dommage que Zaoui n avait 10 ans en 54 il aurait goutte aux delices de toutes ces vertus qu il s acharne a defendre.

    2017
    12 juin 2017 - 19 h 51 min

    OUI pour la pénalisation des
    OUI pour la pénalisation des jugements graves pouvant porter atteinte à des personnes et méme atteinte de leur integrité physique (…)…donc oui faut pénaliser entre autres  » le jugement du takfir  » car cela commence à devenir l’ouverture vers un dérapage non controlé , pas plus tard qu’hier un écervelé a proféré des propos takfiristes et insultants contre une innocente fille de 18-20 ans car elle portait des vetements pas à son gout ….c’est à dire pas une burqua !!!! on est en afrique du nord quand méme ….on est pas dans le désert de l’arabie bédouine …..

    Kahina
    12 juin 2017 - 17 h 45 min

    Le problème dépasse l’affaire
    Le problème dépasse l’affaire Boudjedra. Ces chaines travaillent pour la clochardisation de la société. Leur sigle:  » Faire rire les gens par la violence sous toutes ses formes » …insoutenable.
    Ces chaine sont en train de banaliser la violence en Algérie. Autrement dit, la normaliser. Des femmes subissent de la violence physique dans leur programme-Ramadan et on que veut les gent rient.
    Il faut fermer ces chaines qui appellent a la décadence de la société. C’est très grave.

    Dounia
    12 juin 2017 - 16 h 47 min

    Vs interpellez ts les
    Vs interpellez ts les intellectuels alors qu’il ya discrimination flagante? Constatez de vous même mr Zaoui, toutefois Ns sommes affreusement choqués parla conduite abzrrante de nos chaînes, et puis, je n’ai plus envie de terminer mon commentaire.

      Dounia
      12 juin 2017 - 17 h 15 min

      Par la conduite aberrante et
      Par la conduite aberrante et flagrante? Déolé. Sahaftourkoum les Algériens.

    justice
    12 juin 2017 - 16 h 36 min

    Bonne ninitiative
    Bonne ninitiative

    Erracham
    12 juin 2017 - 15 h 40 min

    Je n’ajouterai rien à ce
    Je n’ajouterai rien à ce commentaire de Frantz Fanon, (dont j’ai récemment relu l’oeuvre, les damné de la terre), tant il est plein de sagesse: « Bâtissons ensemble une Algérie qui soit à la mesure de notre ambition, de notre amour, … Nous sommes des Algériens, banissons de notre terre tout racisme, toute forme d’oppression et travaillons pour l’épanouissement de l’homme et l’enrichissement de l’humanité » (paix à son âme!) Par racisme, il faut comprendre l’exclusion de l’autre et sa désignation à la vindicte populaire, et à la forme d’oppression, il faut inclure la diffamation et la calomnie, crimes passibles de prison. L’inquisition, c’est fini!

    Abou Stroff
    12 juin 2017 - 14 h 59 min

    « Le texte qui sera proposé n
    « Le texte qui sera proposé n’empiétera pas sur le domaine religieux et respectera les caractéristiques de l’Algérie, c’est-à-dire : dans la Constitution, l’islam est la religion de l’Etat » dixit H. A. je pense que cette proposition est exactement celle qui rendra caduque le projet de loi criminalisant le takfir. en effet, tant que nous ne voulons pas affronter la racine du « problème », le problème continuera à exister et ne sera point dépassé. tant que nous n’aurons pas compris que la religion (quelle qu’elle soit d’ailleurs) est le problème, nous continuerons à tourner en rond en permettant, dans le même mouvement, à la vermine islamiste de faire progresser ses idées. en outre, je me permets de souligner que le pouvoir en place a un besoin avéré de la religion pour endormir la populace qui a quasiment perdu tous les repères du « vivre ensemble ». moralité de l’histoire: allant au fond des choses et reconnaissons que l’Etat (un rapport, selon certains ou un ensemble d’institutions, selon d’autres) ne peut pas avoir de religion. car, seuls les êtres humains qui savent qu’ils vont mourir ont une religion. en d’autres termes, il est temps, pour nus de comprendre qu’une société moderne ne peut point être régie par la religion, quelle qu’elle soit

      En attendant Godot
      13 juin 2017 - 9 h 08 min

      Merci Abou stroff. Vous avez
      Merci Abou stroff. Vous avez admirablement résumé la situation. Waw quelle bouffée d’oxygène !

    Mohamed El Maadi
    12 juin 2017 - 14 h 18 min

    Une loi ne changera rien ce
    Une loi ne changera rien ce qu’il faut c’est eduquer les gens .Ensuite il ne faut pas que cette loi ouvre la porte a tout les islamophobes patenté et ensuite nous faire le coup de l’exil et nous cracher dessus en Europe pour vendres leur bouquins.

    Anonymous
    12 juin 2017 - 13 h 57 min

    Très bonne initiative Mr
    Très bonne initiative Mr Zaoui ,chacun aura sa conscience et sa foi pour lui.
    C est une demarche qui ne fera que rappeler ce qui existe déjà dans la constitution et que beaucoup ignorent.
    Nous sommes avec vous…..

    FLN Canal historique
    12 juin 2017 - 13 h 50 min

    Zaoui parle aujourd’hui mais
    Zaoui parle aujourd’hui mais hier pendant la décennie noire il a pris la fuite suite au terrorisme de la patate

      Adda
      12 juin 2017 - 15 h 39 min

      IL était en Algérie pendant
      IL était en Algérie pendant cette période et il y a même eu un attentat contre lui à Oran si ma mémoire est bonne. Et puis il était pas ministre ou président à ma connaissance pour qu’il doit rester en Algérie… IL faut dire ça aux dirigents qui était bien en Algérie mais dans des villas blindées et bien gardées

      Anonymous
      12 juin 2017 - 15 h 47 min

      Il a échapé a une attaque à
      Il a échapé a une attaque à la voiture piégé (Ils ont mis une bombe dans sa propre voiture). Il avait raison de s’enfuir.

      MAHI OMAR
      12 juin 2017 - 21 h 07 min

      AMINE ZAOUI EST UN
      AMINE ZAOUI EST UN INTELECTUEL DE RENOM . IL TOUJOURS PRIS DES POSITIONS COURAGEUSES.L ALGERIE A BESOIN DE MILLES AMINE ZAOUI POUR REDRAISSER LE PAYS. LES INTELECTUELS ONT FUIT LA MEDIOCRITE DU FLN ET DU RND. QUANT A CE FLN CANL ALGERIE PAS UN ATOME D INTELLIGENCE. MR AMINE ZAOUI COURAGEUSE INTIATIVE J ADHERE

    lhadi
    12 juin 2017 - 13 h 48 min

    Je considère cette loi comme
    Je considère cette loi comme pernicieuse. Pourquoi ? Parce qu’elle ouvrira sans aucun doute la boite de pandore. Ma préoccupation immédiate est de tenir compte de la nécessité de ressouder une nation ébranlée par les conflits et les divisions. Mais elle doit plus encore illustrer la volonté de changement et de rénovation. lhadi ([email protected])

      Mello
      12 juin 2017 - 14 h 45 min

      Ne compte pas sur toute cette
      Ne compte pas sur toute cette marabunta, pour ressouder les debrits ecarteles et eparpilles d’un peuple pris dans une tornade sous effet de l’inertie. La solution ? On doit tous s’ecouter, s’ecouter et s’ecouter avant de decider de notre destin. Actuellement, le consensus , sans le dire, a pris le dessus aupres de la majorite de peuple Algerien et pousse le pouvoir a prendre ses responsabilites historiques, en conjonction avec l’ensemble de la classe politique, des personnalites politiques ainsi que cette elite qui ne parle que de constats, pour mettre fin au marasme et degripper la machine. Le realisme politique doit primer et le changement , preche par tous, sera une realite et non une autre farce au nom de la stabilite.

      Yassine
      12 juin 2017 - 18 h 18 min

      Monsieur Ihadi

      Monsieur Ihadi
      Pourquoi cette loi devrait etre pernicieuse ? Comment peut on accepter que n’importe qui peut
      vous traitez de non Musulman et de kafer ?
      S »il ya une loi , vous le deferrez devant la justice et il ira en prison .
      Ainsi ce type de compoZiY3HZtMbPrtement abject cessera !

      Saha ftourek

    Tacfarinas
    12 juin 2017 - 13 h 46 min

    Toute initiative visant à
    Toute initiative visant à promouvoir la liberté de pensée ,ou tout simplement la liberté d´être est la bienvenue et devrait avoir le soutien le plus large car elle fait écho à l´idéal pour lequel tant d´algeriens se sont sacrifiés… ce n´est certes lá qu’n simple moyen juridique , mais qui a son importance pour rassurer et protéger, même formellement , la libre pensée. Cette initiative à laquelle s´ajouteront d’autres , notamment l´action permanente , organisée et diversifiée des couches les plus avancées de la societé, permettra de mieux éclairer les luttes pour faire sortir notre peuple des rêts de l´obscurantisme dans lequel il patauge sans y voir ou trouver la voie qui l´en émanciperait….Je salue l´attitude de Zaoui et j´applaudi celle de Daoud et tous ceux qui s´inscrivent dans cette bataille ….Que tous les createurs s´unissent au delà de leurs querelles …ce sont eux les eclaireurs et les guides dans ce trou noir qui aspire tout dans ses entrailles pour faire place au laid , à l´horeur et au desespoir qui nous transfigure au quotidien.

    Mello
    12 juin 2017 - 13 h 23 min

    De souffrance en souffrance,
    De souffrance en souffrance, notre elite et nos journalistes nous parlent, a longueur de journee de Khellil comme si l’avenir du pays ne dependait que de lui. Ils nous parlent de Rebrab comme s’il etait le nouveau prophete des temps modernes… Ils nous parlent des mefaits du terrorisme, de la corruption, de la delation, mais ne nous donnent pas les outils pour les combattre.
    Des journalistes (…) nous somment de choisir entre Khellil et Rebrab, entre Bouteflika et Mediene, entre le bar et la mosquee, entre la tchitchi des pizzerias et les barbus, alors que la vie culturelle semble avoir disparu du lexique de tout ce beau monde.
    Pourquoi, ils ne nous prennent pas l’exemple du Bouthan, ce petit pays coince entre la Chine et l’inde, de 900 000 habitants , l’une des plus jeunes democraties du monde. Ce pays a connu une certaine notoriete pour avoir inscrit dans sa Constitution : le Bonheur National Brut (BNB) , ce qui pousse , comme l’ecrit Ursula Gauthier, vers une societe plus equitable via la generalisation des services sociaux. De fait, le niveau de vie des Bouthanais atteint aujourd’hui un niveau bien superieur. Certes ce n’est pas une reference , mais le BNB reste un indicateur de bien-etre alternatif au PNB qui est exclusivement quantitatif et ne tient pas compte des inegalites sociales ou du bien etre des citoyens.
    Au dela des debats, l’interet du BNB est qu’il indique clairement la volonte des autorites a tracer un chemin fonde sur le bien etre materiel , psychologique et spirituel, en alliant le developpement economique, la preservation des ecosystemes et des cultures traditionnelles, et l’egalite entre tous les citoyens.
    Peut on batir un projet social ambitieux, lutter contre le terrorisme , la corruption et autre fleaux sociaux en l’absence d’une vie culturelle et citoyenne ?
    En l’etat actuel, la reponse ne peut qu’etre negative puisque la negation et le seul creneau de ce pouvoir depuis son intronisation en 1962. L’avenir appartient a cette jeunesse fougueuse qui peut prendre en main tout ce modele social, pour peu que notre presse, notre elite puisse se debarasser de cette carapace individualiste pour se consacrer aux futures generations.

    Amcum
    12 juin 2017 - 13 h 19 min

    Je ne comprends toujours pas
    Je ne comprends toujours pas comment les services de sécurité n’ont rien fait pour arrêter des personnes qui font un « faux-barrage » filmé et qui le font passer à la télévision dans un programme de caméra cachée ? C’est quoi la différence entre un faux-barrage de la caméra cachée (des clowns avec des faux talkie-walkie) et les terroristes sur la route ?
    On se prend pour des policiers et on arrête une personne pour l’accuser d’avoir volé un enfant!!!

    Iddir
    12 juin 2017 - 13 h 09 min

    Criminaliser le « takfir »!!
    Criminaliser le « takfir »!! Mais pourquoi faire?
    Ce pseudo-intellectuel se trompe toujours de monde.
    Il aurait été plus judicieux de s’engager dans un vrai combat pour la liberté d’expression pour tous au lieu de jouer la victime …

      Kouzeh
      12 juin 2017 - 13 h 36 min

      Mr Iddir! si la liberté d
      Mr Iddir! si la liberté d’expression doit être garantie et respectée, la liberté de culte l’est tout autant surtout par ces temps oû les faux dévots sont légion.
      Mr Zaoui ne s’est pas trompé de monde.
      De quel droit le qualifiez vous de « pseudo intellectuel »? c’est là un acte de votre part qui reléve d’une forme de takfir!!!
      cordialement.
      Vous prônez la liberté d’expression et vous vous empressez de porter un tel jugement de valeur sur une personne que vous ne connaissez pas!!! Il n’a fait que « S’EXPRIMER »!!!

      o; mahi
      12 juin 2017 - 21 h 22 min

      a iddir: va te FAIRE eduquer
      a iddir: va te FAIRE eduquer ! quant a ton niveau intelectuel, tu a beaucoup a apprendre de amine zaoui; tu EST le specimen du systeme pour le parasitage de toute initiative moderniste; mr zaoui levez le petit doit nous repondrons ;courage face a l outrage;

    papi
    12 juin 2017 - 13 h 03 min

    .. la ikraha fi eddine.. veut
    .. la ikraha fi eddine.. veut dire tout simplement .. libre a nous de choisir.. c’est le fondement même de l’islam.

      Mouslim
      12 juin 2017 - 13 h 59 min

      ce verset a été abrogé ( aya
      ce verset a été abrogé ( aya mansoukha ) par ayate essayfe ( le verset de l’épée ) ; Sourate Atawba, verset 29: «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies.» (…) »

        Tarik ou Chemin
        12 juin 2017 - 14 h 21 min

        @Mouslim (non vérifié) 12 Jun
        @Mouslim (non vérifié) 12 Jun 2017 – 14:59 , ya l’expert @mouslim mais qui donc se permet « d’abroger » ou de remplacer des versets coraniques les uns avec les autres ????! C’est quoi ce cinéma ! Ce que vous dîtes là, et la manière avec laquelle vous le dîtes, est une insulte envers Dieu. C’est pire que la mécréance elle-même, si je peux faire cette comparaison ! Ne seraiS-tu pas par hasard un de ces salafistes ou de ces takfiristes qui croiENT détenir « la vérité coranique » pour ne privilégier et ne s’appuyer que sur les versets qui l’arrange ! Tu as choisi l’un des pires versets , parmi d’autres, qui appelle à la violence et à l’intolérance.

          Mouslim
          12 juin 2017 - 16 h 34 min

          Il n y a pas que ce verset 80
          Il n y a pas que ce verset 80 % du Coran c’est des appel au meurtre,et à la haine des non musulmans ; Coran :(8.57 / )  » Il n’y a point auprès de Dieu d’animaux plus vils que ceux qui ne croient pas et qui restent infidèles  » Coran :9.123 ) ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.
          (Coran :47.4 ) Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.
          Tawba/V.5. « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » etc… et ça que quelques versets pris au hasard. Le problème des musulmans c’est qu’ils ne lisent même pas leur propre livre sacrée et s’ils le lisent ils le récitent sans en comprendre le sens.

          Mouslim
          12 juin 2017 - 17 h 22 min

          Sourate 16 (sourate mecquoise
          Sourate 16 (sourate mecquoise, la 70ème révélée), verset 101 (ou 103) :
          « Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : «
          Tu n’es qu’un menteur. » Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. »
          Sourate 2 (sourate médinoise, 87ème révélée), verset 106 (ou 100) :
          « Si nous abrogeons un verset ou si nous le faisons passer à l’oubli, Nous en apportons un meilleur ou un
          semblable. Ne sait-tu pas qu’Allah est omnipotent ? »

        Mohamed El Maadi
        12 juin 2017 - 14 h 31 min

        [email protected]

        [email protected]
        Pouriez vous nous indiquer si ce verset que vous cité a une porte general ou restreint pour seulement les gens qui vivait a la Mekke en ce temps la ?
        Voyez vous les gens du livre qui ne professe pas la meme religion que nous n’ont pas ete massacré du temps ou ils vivaient avec les musulmans

        Kouzeh
        12 juin 2017 - 16 h 57 min

        Mouslim ! pourquoi vous ne
        Mouslim ! pourquoi vous ne signez pas: Mehdi el mountadher???
        encore faut dévot dont je parlais tantôt!

        En attendant Godot
        13 juin 2017 - 9 h 39 min

        Si cette aya est « mansoukha
        Si cette aya est « mansoukha » comment continue t-on à la psalmodier? J’aimerai bien que notre vénérable cheikh Kamal Chekat me réponde.

          Mouslim
          13 juin 2017 - 13 h 26 min

          Selon l’imam El-Khazen, dans
          Selon l’imam El-Khazen, dans son exégèse (Tafsir): il y a beaucoup de versets dont les préceptes sont abrogés et dont la récitation est conservée (cf. le livre de Iebab El-Tawil Fima’na El-Tanzil, 1ère partie, p.94) Selon Ibn El-Araby: les versets sur le pardon des mécréants et l’obligation de les épargner ont tous été abrogés par le verset «de l’épée» dans la sourate 9 «Le repentir» (Atawba) – verset 5: «Lorsque les mois sacrés seront passés, tuez les idolâtres (Moushrikoun) partout où vous les trouverez. Saisissez-les, assiégez-les, mettez-vous en embuscade pour les prendre…» Ce verset abroge (nassakha) 124 versets (cent vingt quatre!) (El-Soyouty, 2ème partie, p.24)

    Abdou le Breton
    12 juin 2017 - 12 h 43 min

    Faites le tour des chaines
    Faites le tour des chaines satellitaires prétendument religieuses qui foisonnent à une et vous comprendrez aisément pourquoi ce poison dangereux se propage partout en terre d’Islam
    Il faut démasquer le wahhabisme et ses sponsors en particulier ceux du golfe pour protéger nos jeunes de cette idéologie abrutissante et criminelle
    Le takfirisme est le corollaire d’un endoctrinement rampant piloté par les saoud pour l’embrigadement des jeunes musulmans dans les sales guerres fomentées par ces monarchies de pacotille
    RAMADAN KARIM A VOUS TOUS.

    T'ZAGATE
    12 juin 2017 - 12 h 34 min

    Excellente initiative ! J
    Excellente initiative ! J’adhère à cette noble et importante proposition de criminaliser par une loi le « takfir ». Il faut à tout prix engager sur le terrain, et par tous les moyens, une pédagogie citoyenne envers les algériens afin qu’ils apprennent à respecter la liberté de conscience de chacun, la liberté de croyance de chacun, la liberté de culte de chacun, la liberté non croyance de chacun, la liberté d’opinion de chacun.
    Et cela pas envers les citoyens uniquement, mais aussi envers le pouvoir politique. Il faut faire pression sur nos dirigeants car eux-mêmes encouragent les actes extrémistes et intolérants. C’est cela une société civilisée qui se doit d’apprendre le « vivre ensemble » quelle que soit la philosophie de vie de chacun d’entre nous ! Apprenons à respecter l’autre même s’il n’est pas croyant !
    Ce n’est pas aux êtres humains en général, et donc à nos gouvernants, de juger ou de décider à la place de Dieu sur la foi de quelqu’un ! Le faire est un insulte à Dieu Lui-même et aux livres qu’Il a révélés (Bible, Torah, Évangiles, Coran) car c’est Lui qui, au bout du compte, est en droit de décider de la sentence en dernier ressort dans l’au-delà et pas quelqu’un d’autre… aussi expert théologien ou hadj, ou ouléma ou imam ou ayatollah, ou pape, ou rabbin soit-il !

    Si-Tayeb ELWATANI
    12 juin 2017 - 12 h 23 min

    Pour réussir un tel projet
    Pour réussir un tel projet sur la criminalisation du takfir, il faut avoir des députés instruits, ouverts, tolérants, libres (…) et non des béni OUI-OUI pavloviens (…)

      papi
      12 juin 2017 - 12 h 52 min

      le président a le pouvoir de
      le président a le pouvoir de legiferer entre deux session des beni oui-oui, donc il a le pouvoir de promulguer une loi pareille qui donnera surement le coup de grâce a ceux qui se prennent pour les représentants exclusifs de Dieu sur terre.

      KAIHO
      16 juin 2017 - 16 h 27 min

      en effet une initiative
      en effet une initiative pareille ne serait que benefique pour notre société . vaut mieux tard que jamais
      .L’appetti des islamistes grandi au fur et à mesure que leur pouvoir s’élargit sur la société au point de vouloir créer la police des mœurs pour gérer les gestes quotidiens des citoyens . la peur dénature le comportement des algériens pour s’imprégner d’une hypocrisie nationale sans precedent . la tenue vestimentaire algerienne subit un coup fatale pour laisser place à toute sorte d’invasions .ne lachons pas une telle initiative , prenons là à bras le corps pour faire faire face au pire .

    Anonymous
    12 juin 2017 - 12 h 14 min

    Sauf que Amine Zaoui n’est
    Sauf que Amine Zaoui n’est pas fédérateur. Il ne défend pas les algériens et passe son temps à défendre tous ceux qui aiment cracher sur les algériens. C’est le prototype même de l’élite mal dans sa peau qui aime pavoiser. Mais l’idée en soi d’interdire la notion de Tafkir est une excellente chose, Mais avec quelqu’un de bien dans sa peau d’algérien, SVP

      layassoud
      12 juin 2017 - 12 h 44 min

      @anonymous13h14. Si Amine
      @anonymous13h14. Si Amine Zaoui ne se sentait pas bien en tant qu algérien comme vous dites il aurait quitté l Algérie depuis longtemps, arrêtez de dénigrer au lieu de participer d aider ou d encourager tous ceux qui travaillent et font des efforts pour sortir notre pays des griffes du frérosalafisme et dérivés du wahhabisme (…)!! Amine Zaoui est un écrivain poète de grande valeur, respectable, il écrit en arabe et en français et un jour en tamazight.. .lui et les intellectuels à l origine de ce projet sont notre salut. Alors BRAVO.

      Anonymous
      12 juin 2017 - 12 h 56 min

      exact ,j’ai adoré les livres
      j’ai adoré les livres de Mr Boudjedra et je le soutiens de tout cœur par contre ce personnage est mal placé pour le défendre. Il se fait de la pub pour une cause qui devrait interpeller chaque citoyen.

      T'ZAGATE
      12 juin 2017 - 13 h 01 min

      @Anonymous (non vérifié) 12
      @Anonymous (non vérifié) 12 Jun 2017 – 13:14 , tu dis que l’interdiction du Takfir est une excellente chose mais pas avec Amine Zaoui ! Mais alors avec qui tu veux engager ce combat ? Donne nous un nom !!! De toute façon tu n’a même pas fait l’effort de bien lire sa proposition car Amine Zaoui a bien souligné qu’il n’est pas le porte-parole de ses initiateurs et que l’idéal serait de commencer à prendre contacts avec les députés pour les sensibiliser sur ce sujet ! Cette proposition est noble et ce n’est pas une question de « telle ou telle personnalité », mais un travail énorme et patient de pédagogie politique dans la société toute entière où le pouvoir lui-même doit s’impliquer ou l’obliger à s’impliquer. C’est un combat noble et global de conquête de la démocratie et pour le respect des droits de l’homme en général, avec toutes ses dimensions universelles, modernes et humaines ! Le combat n’est pas gagné encore, ya kho ! Il sera très, très long dans des sociétés comme la nôtre, ya kho !!

        Anonymous
        12 juin 2017 - 13 h 26 min

        Tu as lu son dernier article
        Tu as lu son dernier article ? Apparemment non. Ce monsieur souhaite forcément voir que les algériens doivent assumer leur identité juive… On aurait aimé qu’il parle de la défense de l’identité algérienne, puisque nous sommes algériens, non ?

          Anonymous
          12 juin 2017 - 13 h 53 min

          Les juifs sont autant
          Les juifs sont autant algeriens que les arabes qui nous ont colonisés, ils vivaient en bonne entente avec les amazighs depuis des millénaires, la france nous a divisés en leur octroyant la nationalité française (le fameux decret cremieux).
          Je dis bien les juifs, pas les sionistes israeliens.
          Il faut accepter l histoire de notre pays, Monsieur…..

          Anonymous
          12 juin 2017 - 14 h 39 min

          courir après une minorité qui
          courir après une minorité qui n’a jamais fait son examen de conscience de la prise de Sidi Ferroudj, jusqu’à la félonie de Bacri et Bouchnak, sans compter le dit décret Crémeux mais surtout la collaboration avec la colonisation… étrange réponse. Et la majorité on n’en fait quoi ? Ils doivent encore se faire éjecter de leur histoire qui dépasse largement l’apport juif ou arabe ? Non la majorité est majeure et la minorité n’a pas être utilisée de cette façon. La majorité [ÉCRASANTE] est algérienne, ça vous pose problème ? Plait-il ?

          Mohamed El Maadi
          12 juin 2017 - 14 h 42 min

          Anonymous.

          Anonymous.

          La blague .Beaucoup d’entre eux ont méprisé les algeriens apres le decret cremieux et beaucoup ont ete des proprietaires terriens qui ont fait suer le burnous a nos anciens.D’ailleurs une bonne partie a refusé de rejoindre le FLN car il ne voulait pas etre l’egal d’un algerien mais rester son maitre.Je sais bien qu’il existe une propagande au pays pour miniser leur engagement contre la liberation de notre pays et les faire revenir .C’est negative regarder ce qu’est devenue le Maroc avec cette population un pays ou la perversité est devenue une regle de bonne conduite.

          Anonymous
          12 juin 2017 - 17 h 24 min

          L’histoire de mon pays
          L’histoire de mon pays parlons-en, les arabes comme les juifs ne sont pas natifs d’ici, ils se sont installés. Inutile de déchoir le premier après l’avoir sacralisé pour finalement sacraliser le second. Nous sommes d’ci, nous ne venons pas d’ailleurs. L’un comme l’autre ne sont pas mon histoire, mais ils ont continué leur histoire chez nous, Nuance ! Merci AP de laisser passer, cette adoration béate au détriment de la profondeur algérienne commence à nous taper sur les nerfs. Nous ne sommes ni des uns, ni des autres : ils ont débarqué chez nous, c’est la nuance à retenir.

          Anonymous
          12 juin 2017 - 20 h 05 min

          L’HISTOIRE FALSIFIÉE N’EST
          L’HISTOIRE FALSIFIÉE N’EST PAS ACCEPTÉE. IL FAUDRA REPASSER DANS MILLE ANS, ON GARDERA LA MÊME OBSTINATION.

      Anonymous
      12 juin 2017 - 15 h 40 min

      Au lieu d’un débat
      Au lieu d’un débat constructif vous passez votre temps à chi… dans votre niz comme ce célèbre oiseau…Vous êtes pires que ces barbus en vous attaquant à des gens mille fois plus respectueux que vous. Vous êtes qui vous et quelles sont vos oeuvres pour s’octroyer le droit juger de l’Algérianité de Zaoui? un NAZI!!!!

        Anonymous
        12 juin 2017 - 20 h 03 min

        ses textes parlent pour lui,
        ses textes parlent pour lui, c’est à lui que vous devriez demander son obsession à casser de l’algérien dans ses colonnes sous couvert d’intellectualisme. On ne chasse pas un problème en se jetant dans les bras de ceux qui seront des problèmes plus tard. Amine Zaoui n’est pas le plus méritant des intellos, il faut voir du coté de celle qui lui a transmis cette idée.

        AQELWASH
        13 juin 2017 - 11 h 16 min

        LES NAZIS SONT CEUX QUI
        LES NAZIS SONT CEUX QUI BOMBARDENT AU – PHOSPHORE – LES BÉBÉS ET LES ENFANTS PALESTINIENS DE GHAZA (…)

      Koceïla
      12 juin 2017 - 17 h 05 min

      Je lis les romans de ce grand
      Je lis les romans de ce grand écrivain et je le respecte. Mais depuis quelque temps, je m’interroge sur cet écrivain très énigmatique suite à ses écrits sur le quotidien ‘EL MOUDJAHID » qui plus est dont il est l’Editorialiste. Appréciez les articles qu’il a publiés tout dernièrement : 1) Y a-t-il un juste milieu en islam ? (posté le, 08/06/2017) – 2) Et si les Juifs maghrébins n’avaient pas quitté le Maghreb ? (posté le, 25/07/2017) – 3) « Chroniques d’une islamisation annoncée en Kabylie ! » (posté le, 13/05/2017 à 12:05). Des titres dont la lecture de leur contenu vous laissent très dubitatifs qui vous forcent à poser de sérieuses questions quand au rôle de ce personnage et sur ses origines exactes. En le lisant, j’avais l’impression de lire Benjamin STORA… C’est vraiment très étrange. Et je me rappelle que mon meilleur camarade de classe s’appelait : Ahmed ZAOUI qui était un juif d’Algérie tout comme notre ami Amine ZAOUI. Pourquoi tous ces écrits sataniques pour diviser les Algériens, Monsieur Amine ZAOUI…??? Vos écrits ne poussent pas à l’UNION SACRÉE DES ALGÉRIENS ENTRE EUX MAIS A LA HAINE ET A LA DIVISION… Pourquoi, Monsieur Amine ZAOUI ? Pour QUI travaillez-vous ? Pour QUELLE PUISSANCE ÉTRANGÈRE agissez-vous ? Sera-ce pour Israël….? Je me pose la question. Pourriez-vous m’éclairer, SVP, Monsieur Amine ZAOUI. Merci. Je ne suis pas votre ennemi et ce n’est pas une « attaque » de ma part. Je cherche juste à comprendre… Toutes mes amitiés. Saha F’tourek ! Thanmirt.

        m; omar
        12 juin 2017 - 21 h 49 min

        amine zaoui est issu d une
        amine zaoui est issu d une famille noble et d intelectuels.algerienne de souche .c est un penseur moderniste .IL OSE et ca gene les minus.bonne chance amine

        aqenfud
        13 juin 2017 - 1 h 34 min

        A l’occasion il va falloir
        A l’occasion il va falloir penser introduire la criminalisation de » dépatriotisme » ,car je ne vois aucune différence entre celui qui pour un oui ou un non, assène son  » kafer » ou l’autre qui parce qu’on aime l’Algérie autrement , il nous sort des questions comme les tiennes, des questions qui en disent long sur ta capacité à couper des têtes.

      M. OMAR
      12 juin 2017 - 21 h 33 min

      A. ZAOUI T A COMPLEXE ,il t
      A. ZAOUI T A COMPLEXE ,il t abloque; tu vois bien qu il est baleze ce amine zaoui ? ALORS DERRIERE AMINE ZAOUI !

      Anonymous
      13 juin 2017 - 15 h 25 min

      Bien dit ..vous avez bien
      Bien dit ..vous avez bien visé..

    el wazir
    12 juin 2017 - 11 h 36 min

    Ce projet dont la réalisation
    Ce projet, dont la réalisation ne pourra que renforcer notre stabilité (que nous envient bien des pays qui prétendent être au sommet de la démocratie dans le monde), devra être lancé sans délai. Toutes les conditions pour sa réussite sont favorables: en premier lieu le rassemblement et la solidarité des intellectuels algériens qu’a suscité l’affaire Boudjedra – le soutien du conseiller personnel du président, – l’humiliation (khazie) subie par ces intégristes, anti-intellectuels, incultes et criminels, minoritaires et définitivement rejetés par la société algérienne.
    Aujourd’hui Les algériens refusent sous quelque motif que ce soit le retour (même par la petite porte) de ces arriérés au devant de la scène nationale, la réalisation d’un tel projet est synonyme d’opération d’assainissement de notre pays de ces microbes pathogènes (ces anti-intellectuels considèrent même que l’annonce des prières – muezzin a la TV – comme une victoire sur toute la société) alors que certaines TV privées se plient a ce diktat.

      Anonymous
      12 juin 2017 - 15 h 47 min

       » l’humiliation (khazie)
       » l’humiliation (khazie) subie par ces intégristes, anti-intellectuels, incultes et criminels, minoritaires et définitivement rejetés par la société algérienne » Monsieur, Je suis d’accord avec tous ce que vous dites sauf MINORITAIRES. Vous vivez ou?

        el wazir
        12 juin 2017 - 22 h 23 min

        je veux dire devenu
        je veux dire devenu minoritaire, (sinon un sit-in devant l’ARAV rehaussé de la présence du conseiller personnel du président, ne pouvait avoir lieu)

    Moskosdz.
    12 juin 2017 - 11 h 27 min

    L’affaire Boudjedra nous
    L’affaire Boudjedra nous rappelle bien les moments sombres de la décennie noire où le terroriste agissant au nom de l’islam bricoleur de bombes à l’aide de bonbonnes de gaz ou d’extincteurs était considéré comme Mouhendèss (technicien), alors que de l’autre coté,le médecin, l’ingénieur, le professeur, le journaliste,le militaire, le policier,le gendarme etc……..étaient considérés comme Taghout à éliminer.

    AMAR MOKHNACHE
    12 juin 2017 - 11 h 19 min

    Boudjerra a perdu son sang
    Boudjedra a perdu son sang froid et un homme de lettres de sa dimension aurait pu apporter des arguments plus raffines et plus mobilisateurs que de se presenter la comme une victime d un « monstre » tout designe!!! Dommage on attendait de lui une reaction a la hauteur de sa notoriété..et je ne pense pas qu une chaine de solidarite serait dans son interet..

      DZ
      12 juin 2017 - 11 h 44 min

      Bien repondu !
      Bien repondu !

      Yeoman
      12 juin 2017 - 11 h 46 min

      Le « monstre » dont vous
      Le « monstre » dont vous parlez comme s’il n’en était pas un a quand même assassiné certains de nos meilleurs écrivains, intellectuels, journalistes, etc. Quant à Boudjedra, il n’a rien demandé et, à son âge et avec la carrière qu’il a eu, n’attend sans doute plus rien pour lui-même. Cette chaîne de solidarité aurait surtout pour but de dire STOP à cette saloperie érigée en mode de pensée et dont certains médias font inlassablement la promotion. Si ce qui se passe autour de vous ne vous dérange pas, d’autres en ont la nausée.

      AMAR MOKHNACHE
      13 juin 2017 - 8 h 56 min

      On revient toujours a cette
      On revient toujours a cette histoire de monstre bienque le theme ne concerne qu une emission distractive bien qu empreinte d un humour « ose » comme on le voit dans de nombreuses chaines tv de la region….
      ici la « victime » c est une notoriéte du verbe et a ce stade de la notoriéte il nous doit un comportement plus raffine et plus imposant… exploiter les emotions de la societe pour crier au « monstre  » a chaque fois denote du manque d arguments……ceci etant et pour ressusciter cette histoire de « monstre » qui empeche cette pseudo  » elite » a affronter l’adversite avec des arguments plus modernes et plus rationnels NOUS IMPOSE A NOUS REVOIR EN FACE AVEC PLUS DE SERENITE!
      -Que dire de cette pseudo  »elite  » qui s est « reunie clandestinement » avec le pouvoir de l’epoque en 1992 pour SOUTENIR ET arreter un processus electoral qui a coute a la societe plus de 200 000 MORTS ET DES MILLIERS DE DISPARUS ….
      -que dire de cette elite qui evacue honteusement les declarations de SAID MEKBEL qui, dans un de ses billets declarait qu il etait souvent suivi et il savait que s il y aurait quelqu un qui le tuerait ca ne pourait pas etre ce « monstre » mais bel et bien ces messieurs que notre elite a soutenus… son fameux billet « ce voleur qui… » aurait pu inspirer plus de retenue a ces gens qui ne voient les monstres que du cote qui leur sied….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.