Comment Mohammed VI a essayé de piéger le Premier ministre tunisien

Mohammed VI avec le président Essebsi. D. R.

Le Makhzen a annulé, sans fournir d’explication, une rencontre prévue à Rabat entre Mohammed VI et le Premier ministre tunisien Youssef Chahed, en visite officielle au début de la semaine au Maroc. Il est pourtant de coutume que Mohammed VI reçoive les invités de marque du Maroc. Des sources lient l’annulation du tête-à-tête au refus catégorique du responsable tunisien d’inclure dans le communiqué conjoint qui sanctionne sa visite un paragraphe sur le «Sahara marocain» (le Sahara Occidental, ndlr).

En tout état de cause, le traitement réservé à Youssef Chahed a suscité la colère des Tunisiens. Des articles parus aujourd’hui dans la presse tunisienne confirment l’information selon laquelle le Makhzen a essayé de forcer la main à Youssef Chahed sur la question du Sahara Occidental. Et il semblerait que le responsable tunisien n’ait pas du tout apprécié les pressions marocaines surtout que ces hôtes connaissent la position de son pays vis-à-vis du dossier sahraoui et la proximité qui existe entre la Tunisie et l’Algérie. Une position, explique-t-on, qui n’a pas changé depuis des années. La délégation tunisienne a ainsi rappelé à la partie marocaine que «la Tunisie a choisi de rester neutre en ce qui concerne le conflit du Sahara Occidental et ce, depuis l’ère Bourguiba» et que «notre pays ne sera jamais engagé dans un conflit opposant deux pays frères». Les médias tunisiens qualifient à ce propos de «scandaleuse» la tentative du Maroc de faire infléchir la position de la Tunisie. «Ils nous pensent peut-être faibles. C’est une erreur de leur part. Le Maroc n’imposera pas ses choix à la Tunisie», soulignent-ils.

Pour faire taire la polémique, les autorités marocaines ont fait courir la rumeur selon laquelle la rencontre a été annulée à cause d’un malaise qu’aurait subitement eu le roi. Or cette décision, insiste un proche du gouvernement tunisien, a été bien prise suite au refus du chef du gouvernement de signer un procès-verbal contenant un paragraphe dans lequel l’Etat tunisien reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental. Ce qui n’était aucunement prévu au programme. Bien évidemment, Youssef Chahed et son équipe n’ont pas du tout apprécié que les Marocains leur tendent un tel traquenard.

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed s’est, rappelle-t-on, rendu dimanche après-midi à Rabat pour une visite de travail de deux jours au Maroc. Au cours de son séjour, M. Chahed a co-présidé la 19e session de la commission mixte maroco-tunisienne et a eu des entretiens notamment avec son homologue marocain Saad Eddine El Othmani et avec les présidents des deux Chambres du Parlement.

Sadek Sahraoui

Comment (58)

    Kamel
    22 juin 2017 - 19 h 07 min

    Il est pourrie jusqu’à la moelle de l’os et il se permet tous avec ses puissants protecteurs, même ses sujets sujets sont des esclaves consentants et heureux de l’être.
    Pouquoi voulez-vous qu’il adhère à ‘OA, c’est soit il ramène des états à ses vues, soit essayer de dissoudre cette organisation (…).
    Pour ce qui de ses soutiens, c’est certainement l’effet de son maraboutage, il paraît que c’est des spécialistes en la matière.




    0



    0
    Sprinkler
    22 juin 2017 - 18 h 44 min

    Il ne vous aura pas échappé que sur le guéridon doré de sa Majesté Arothron VI – Âne de Troie de la France en Afrique – se trouvent deux téléphones portables, noirs comme le destin de ses sujets, deux lignes directes, l’une le reliant à Macron l’autre à Shéthanyahou…De ses fanfaronnades africaines ne reste que l’illusion de ses délires mégalomanes, souverain fou qui se dépense pitoyablement dans les basses besognes et le racolage diplomatique…




    2



    0
      lyes2993
      22 juin 2017 - 20 h 04 min

      Bien vu Sprinkler … détail surprenant ! Mais je crois que c’est parce que pour éviter que certaines conversations confidentielles (voire malsaines) soient enregistrées à l’insu de Mimi6, les téléphones portables sont confisqués à l’entrée de ces salles de réunion royales ! le Makhzen a tellement l’habitude de le faire à l’insu de ses convives, ils ont appris à s’en prémunir !




      2



      0
    Anonyme
    22 juin 2017 - 13 h 08 min

    Maintenant que l’Arabie Saoudite a lâché le Maroc pour la question du Sahara Occidental, je crois que le processus de décolonisation va s’accentuer.




    2



    0
      lyes2993
      22 juin 2017 - 14 h 39 min

      Il leur reste encore le soutien de la France au Conseil de Sécurité, c’est pour cela que Mimi6 s’est précipité pour inviter le président Français à son soit-disant F’tour du ramadhan ! le hic pour Mimi6 s’est que même si Macron va perpétuer l’héritage de ces prédécesseurs par obligation au vu du nombre des entreprises françaises installées la-bas ( compte tenu du fait qu’elles ne paient ni fiscalité, n’ont aucune contrainte d’investir ou de laisser leurs bénéfices dans les banques marocaines our ni même d’appliquer un code du travail en accord avec l’interet des marocains), cela ne l’empêche pas de se rappeler le soutien inconditionnel du Makhzen à Fillon et Le Pen … Mais moindre problème comme en Tunisie ou en Egypte,ce sera la berezina !




      2



      0
    Raïs-Hamidou
    22 juin 2017 - 12 h 42 min

    Les marocains sont prisonniers de leurs chimères et leurs forfaitures, ils s’imaginent que tout le monde doit accepter leurs mensonges et leurs fourberies, pour peu ils nous reprocheraient de ne pas baiser les pieds de Sidhoum. Ils veulent forcer le monde entier à accepter le fait colonial au Sahara occidental.




    2



    0
    Chaoui
    22 juin 2017 - 4 h 57 min

    Tant la Charte de l’ONU et ses résolutions que l’arrêt de la Cour de justice Internationale de 1976 et le récent arrêt de la Cour de justice de l’UE du 21/12/2016 énoncent que « le Sahara Occidental est un territoire NON AUTONOME, distinct et séparé, ne faisant pas partie du Maroc ». Le Maroc occupe militairement ce territoire et y pille les richesses en même temps qu’il maltraite la population. Mais l’heure de son occupation illégale a sonné en ce sens que le Peuple Sahraoui ne devrait plus tarder à recouvrer sa liberté et son territoire, en un mot : son indépendance.




    2



    0
    Chaoui
    21 juin 2017 - 22 h 02 min

    Que dire si ce n’est que les
    Que dire si ce n’est que les Représentants Tunisiens ne se sont pas ici laissés prendre au grossier piège qui leur était tendu mais ont agi en se conformant au Droit international. C’est qu’en effet, tant la Charte de l’ONU et ses résolutions que l’arrêt de la Cour de justice Internationale de 1976 et le récent arrêt de la Cour de justice de l’UE du 21/12/2016 énoncent que « le Sahara Occidental est un territoire NON AUTONOME, distinct et séparé, ne faisant pas partie du Maroc ». Cette dernière tentative de manipulation du Maroc concernant le Sahara Occidental (dont il pille les richesses et maltraite la population) nous illustre s’il en est combien ce régime expansionniste peut être aux abois, sachant que c’est bientôt la fin de son occupation et que le Peuple Sahraoui ne va plus tarder à recouvrer sa liberté et son territoire, en un mot : son indépendance.




    1



    0
    Benhabra brahim
    21 juin 2017 - 20 h 55 min

    Yeoman 13h06 @Tu trouves que
    Yeoman 13h06 @Tu trouves que la position de la Tunisie,concernant le sahara occidental est critiquable??!!..parceque etre neutre signifie complaisance.Tu oublies que la Tunisie a pour president B.C.Essebsi(voir wikipedia)……………tchouf echkoun hada??!!..Ensuite tu tapes « opperation jambe de bois »??!!…ou comment el marroqui hassan dos n a pas etait complesant mais complice avec israel.




    1



    0
    algeriepatriote
    21 juin 2017 - 20 h 43 min

    Moi je pense que les
    Moi je pense que les tunisiens joue sur les 2 tableau et essaye de profiter Sur les 2 tableau car je suis allé en Tunisie et ils nous aime pas les algériens et quand ils vont en Italie ils nous critique




    1



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 20 h 42 min

    Le Maroc ne veux ni de la
    Le Maroc ne veux ni de la Tunisie et ni de l’Algérie UMA c’est fini la page et tournée depuis belle lurette surtout vue la situation économique des deux pays vue la situation régionales Libye Mali le sahel .laisse tomber et laissez nous tranquilles svp d’emerder vous et oublier le Sahara marocains car il restera toujours marocains et par n’apporte qu elle prix




    0



    1
      lyes2993
      22 juin 2017 - 8 h 38 min

      Essayez juste de récupérer les 20% du Sahara Occidental sous administration du Polisario ( notamment Tifariti ) … Pour les 80% ils finiront par revenir au Polisario par la force ou par le droit international ! Mimi6 y joue son trône mais plus pour longtemps … La France ne pourra pas éternellement couvrir le Maroc : déjà que les pays du Golf en ont marre de vous supporter en détriment de l’Algérie ! Je ne parle mais pas des autres pays africains qui ne peuvent plus sentir vos magouilles notamment avec la France et Israel ! Le compte à rebours est en marche et j’ai bien peur qu’il emportera votre narco-monarchie et son makhzen féodal !




      1



      0
        Raïs-Hamidou
        22 juin 2017 - 12 h 33 min

        Vous avez dit la même chose avec l’Union Africaine, en la quittant; après votre échec pour expulser la RASD vous avez rampé en chialant pour rejoindre l’OUA. Les marocains nageraient dans le crachat des tunisiens et algérien pour l’UMA. Mais cette UMA ne verra le jour car l’Algérie ne veut pas des traitres marocains




        1



        0
      BabEIOuedAchouhadas
      22 juin 2017 - 14 h 32 min

      La Français disait aussi durant 132 années que l’Algérie était française et pourtant !!! Enfin, une autre façon de dire que personne ni ton Roitelet M6 n’y peut Rien contre la volonté d’un peuple et encore moins contre un peuples digne que celui du Sahara occidental.




      1



      0
    séhab
    21 juin 2017 - 19 h 08 min

    le fils de glaoui il prend
    le fils de glaoui il prend son cas pour une généralité (…)!




    1



    0
    TARZAN
    21 juin 2017 - 19 h 22 min

    FRANCHEMENT ET HONNETEMENT LA
    FRANCHEMENT ET HONNETEMENT LA COLONISATION DU SAHARA OCCIDENTAL PAR LE MAROC A TROP DURÉE, IL FAUT LES DEGAGER DE LA BAS DE GRÉ OU DE FORCE, HISTORIQUEMENT LE MAROC NE COMPREND QUE LA LANGUE DU BAROUD POUR ACCEPTER SA DEFAITE, LA DIPLOMATIE PAR FILOUTERIE ET LES PALABRES STÉRILES ET MENSONGERS ILS Y EXCELLENT DANS CE DOMAINE




    1



    0
    Algérie
    21 juin 2017 - 19 h 05 min

    Les masques tombent.

    Les masques tombent.
    Le gouvernement tunisien ne doit pas être étonné de ce genre de fourberie .
    Car si m’a mémoire est encore bonne le gouvernement tunisien utilise aussi ce genre de manière de faire mais mais d’une autres façon.
    Mais le résultat et identique.
    La supercherie l’abus de confiance à des fins scabreux.




    1



    0
    Sprinkler
    21 juin 2017 - 18 h 23 min

    On imagine Arothron VI
    On imagine Arothron VI enfermé à double tour dans son boudoir, pestant contre ses  » sujets « , crachant sur les lambris dorés de son palais qui vibre aux clameurs insurrectionnelles d’Al Hoceima ! Moi ce qui me taraude le ciboulot c’est la récente visite à Alger du préposé aux renseignement de sa  » Majesté  » alors que l’Algérie poursuit sans relâche la construction du mur qui est entrain d’assécher le fonds de commerce des barons de la drogue et de la contrebande. Est-ce que  » Monsieur Renseignement  » d ‘ Hachich VI est venu négocier une petite  » brèche  » pour les centaines de milliers de Rifains qui tiraient leur subsistance de ces trafics qui saignent à blanc l’économie et tuent à petit feu la jeunesse algériennes. S’agissant de la position de la Tunisie, encore une fois, Carthage nous montre toute sa duplicité en cautionnant de son silence le fait accompli marocain. On est contre ou pour la colonisation, on ne saurait être ni pour ni contre ( ni-ni).




    1



    0
      lyes2993
      22 juin 2017 - 8 h 50 min

      Le mur n’est pas construit par l’Algérie juste pour stopper les trafics, mais aussi pour retenir les mouvements de masse de marocains à venir avec la déliquescence de la narco monarchie ! sans oublier, le fait que l’Algérie va finir par expulser la majeure partie des 400 000 clandestins qui font peser un risque réel pour l’Algérie (l’idée c’est aussi d’éviter qu’ils reviennent par la lucarne ) … moi, sans animosité réelle vis à vis du peuple marocain, je préfère que l’Algérie recueille les subsahariens au moins ils sont reconnaissants ou en tout cas du moins, eux, ils ne passent pas leur temps à cracher sur l’Algérie ( nous n’avons pas vu de marche de marocains pour s’offusquer de la souillure de notre drapeau à Casablanca, il y a quelques temps déjà) !




      1



      0
    Fouedz
    21 juin 2017 - 18 h 09 min

    Il faut se méfier de ces
    Il faut se méfier de ces tunisiens qui laissent croire à tout le monde que le conflit concerne l’Algérie et le Maroc, comme le veut et le dit le Makhnez, alors que ke conflit concerne plutôt le Maroc et le Sahara occidental comme le dit l’ONU. Alors Please,méfions-nous de l’hypocrisie tunisienne sui peut s’avérer aussi néfaste pour nous que la stratégie hostile de la féodale Narco-monarchie absolue.




    1



    0
    Kamel
    21 juin 2017 - 17 h 51 min

    Depuis la disparition du
    Depuis la disparition du Radar-politique de ses principaux soutiens dans le dossier du Sahara occidental ( Hillary Clinton – Nicolas Sarkozy – François Hollande ), M6 est en train de faire n’importe quoi sur ce dossier donnant ce sentiment de peur et de fuite en avant susceptible d’emporter famille allaiter.




    1



    0
    AOMAR
    21 juin 2017 - 17 h 43 min

    C’EST CE QU’ON APPELLE LA
    C’EST CE QU’ON APPELLE LA PROSTITUTION INTELLECTUELLE QUI CONSISTE À ALLER CHERCHER QUICONQUE, LUI FAIRE SIGNER À SON INSU UNE DÉCLARATION DE RECONNAISSANCE D’UN FAIT ETABLI CONTRE-NATURE, SOIT LA COLONISATION D’ UN PAYS VOISIN.




    1



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 17 h 38 min

    Il faut saluer la position
    Il faut saluer la position politique très prudente de la Tunisie ,
    Face aux pressions corruptrices, et piège makhzeniens
    Meme si l’offensive agressive, et le piège marocains n’ont pas réussi à tromper la vigilance politique tunisienne
    (lignes rouges politiques de démarcations à respecter), En ce mois de Ramadhan, mois de piété
    Après l’arrivée de l’hote français le jeune économiste-président français, autour de la « Maida du F’tour » marocaine
    Bien épicée au gout du « Sahara « marocain » ,
    L’hote tunisien s’est abstenu de gouter le « ftour saucé » au gout d’épice made in « sahara marocain »




    1



    0
    Kahina
    21 juin 2017 - 17 h 36 min

    La comédie malsaine du roi

    La comédie malsaine du roi des broyés n’a pas de limite. Aucune éthique humaine.
    Je présume que la décision de corrompre la Tunisie a été prise lors de la visite de Macron au pays du tagine gratuit corrompu.




    1



    0
    Houari31
    21 juin 2017 - 17 h 34 min

    Ce type de fourberie à été
    Ce type de fourberie à été déjà utilisé par son papa le Glaoui H2 quand il avait fait signer à feu Chadli en 1988 l’Acte de création de  »l’UMA » au lieu et place de  »Union de l’Afrique du Nord » parce que Chadli ne savait que le mot ‘maghreb »veut dire Maroc en arabe.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.