Doha veut une enquête indépendante sur le financement du terrorisme

Qatar Riyad blocus
L’émir du Qatar réussira-t-il à dépasser ce séisme diplomatique ? D. R.

Qatar approuvera l’idée d’une enquête indépendante sur les présumées accusations qui lui collent à la peau au sujet du financement des groupes terroristes si l’Arabie Saoudite et ses voisins du Golfe acceptent de se plier au même exercice, a affirmé dans une déclaration au quotidien britannique The Times une personnalité de haut rang dépêchée par Doha à Londres en vue de trouver une issue à la grave crise diplomatique qui a ébranlé l’espace du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Nasser Al-Khalifa, l’ambassadeur du Qatar en poste en Australie, qui a été dépêché par Doha ce week-end à Londres, a clairement indiqué à partir de la capitale britannique que son pays comprend parfaitement les craintes légitimes de ses voisins sur la menace du terrorisme qui pèse sur la région mais rejette en bloc les conditions formulées par la troïka dirigée par Riyad. Des conditions qu’il qualifie de grave atteinte à la souveraineté de l’émirat de Qatar, soulignant que cette batterie de demandes étaient non négociables.

Le Qatar, qui tente depuis hier soir d’apporter une réponse finale aux treize propositions formulées par l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, l’Egypte et le Bahreïn pour essayer de parvenir à un dénouement de cette crise, à travers une levée du blocus économique et diplomatique que lui impose le groupe des trois pays du Conseil de coopération du Golfe plus l’Egypte, n’a nullement l’intention de se plier aux exigences du groupe.

Le Qatar ne compte faire aucune concession, ni changement dans sa politique étrangère indépendante, rejetant totalement l’idée de rompre ses relations avec l’Iran ou de fermer sa chaîne d’information étatique Al-Jazeera. Pour Nasser Al-Khalifa, le diplomate qatari en mission de la dernière chance à Londres, les exigences de la troïka est une claire indication que le différend «n’a rien à voir avec la problématique du financement du terrorisme», comme l’entendent les voisins du Qatar. «Le terrorisme, précise en substance le diplomate qatari, est un subterfuge utilisé par le groupe de la troïka dirigé par Riyad dans la perspective de capter l’attention de l’Occident.»

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (9)

    mzoughene
    3 juillet 2017 - 19 h 59 min

    le peuple algerien doit exiger des dedomagements et compensations de ces pays du golf pour soutien et apologie au terrorisme , le pouvoir ne peut pas le faire .Il ne l a pas fait contre la france coloniale ,les raisons vous les devinaient ? ISRAEL VIT DES DEDOMAGEMENT DES PAYS ANTI SEMISTES !!!!!!!




    0



    0
    en toute évidence
    2 juillet 2017 - 11 h 40 min

    vous croyez vraiment qu’il existe des investigateurs capables de statuer la situation en clarifiant que le vrai terrorisme est en vérité nourri et financé par ceux à qui ça profite avant tout !!! : l’industrie de l’armement évidemment , et donc les sionistes et les américains . Qui osera ? les hypocrites saouds peut etre ?? lol
    -la meilleure preuve a été le contrat  » forcé » qu’à fait signer trump aux saouds pour 310 milliards de dollars avec le sourire du roi : c’était ou bien ça , ou bien un lâchage du royaume par les voyous-ricains .




    0



    0
    HANNIBAL
    2 juillet 2017 - 10 h 00 min

    Le baril de pétrole contre la barrique de gaz pour ces monarchies médiévales qui le $ionistan américain veille au grain et attise la flamme il ne tolère pas de guerre dans ses protectorats un crépage de turbans sans suite et jouer les vierges effarouchées c’est bien l’hopital qui se fout de la charité l’implosion des golfistes est actée quand aux suiveurs qui ont vendu leurs ames et leurs peuples au diable des wahabites tel que bouffi VI et consorts ils se contorsionnent comme des girouettes ne pensant qu’a l’aumone qu’ils ne recevront plus telles des prostituées protégées par un proxénète !!




    0



    0
    à point
    2 juillet 2017 - 9 h 14 min

    Le Qatar ou les Ibn Sauds ne risquent rien si une telle enquete avait lieu…car est considéré comme terroriste seulement l’islamiste qui tue des occidentaux…en Syrie,Iraq,Lybie les islamistes aidés par les occidentaux et financés par les saudiens-qataris sont considérés comme des ‘combattants de la libérté’.
    En fait cette crise est tombé à point pour faire passer le coup d’état en Arabie Saoudite…le Qatar a été mis hors circuit pendant le oup d’état.




    0



    0
    Moskosdz
    2 juillet 2017 - 8 h 11 min

    Comprendra qui voudra,la pègre islamiste a toujours prétextée combattre les dictatures dans les pays Arabe sans jamais y toucher aux vraies de ces pays du golf,qui,en réalité ne sont que le porte-monnaie de la CIA,du Mossad et des services spéciaux de l’occident.ainsi que les pays ayant des relations directes avec Israël comme c’est le cas du Maroc,Jordanie,Mauritanie etc…




    0



    0
    il y'a danger
    2 juillet 2017 - 2 h 17 min

    là où il y’a gouvernance sur fond de religion ….il y’a des guerres , des meurtres , des liquidations intra familiales …c’est fou ce que la religion rend fou !!
    mais sinon , il est vivement conseillé de rester en dehors de ce match mortel qui se joue entre des  » fréres » dont le seul but est le LEADERSHIP de toute la société arabo-musulmane .




    0



    0
    Nasser
    1 juillet 2017 - 23 h 21 min

    « Qatar approuvera l’idée d’une enquête indépendante sur les présumées accusations qui lui collent à la peau au sujet du financement des groupes terroristes si l’Arabie Saoudite et ses voisins du Golfe acceptent de se plier au même exercice »…….
    Faire pareille proposition, sachant qu’elle ne sera jamais accepté par l’adversaire, c’est reconnaitre et suggérer que « nous participons tous au financement du terrorisme »…d’où l’affirmation que le différend «n’a rien à voir avec la problématique du financement du terrorisme»




    0



    0
    Nasser
    1 juillet 2017 - 23 h 13 min

    Que les chaines Al Jazeera, Al Arabiya ainsi que les Al Saoud et le Qatar explosent, s’entretuent et brulent ici bas et en enfer !! On n’en a rien à foutre! Ces deux monarchies riches et moyenâgeuses ne savent que mentir, comploter, déstabiliser, user du terrorisme et de la religion contre les vrais pays musulmans dans l’espoir de leur imposer des régimes monarchiques leur ressemblant afin d’éloigner toute idée d’émancipation de leur pays !




    0



    0
    nectar
    1 juillet 2017 - 21 h 28 min

    Qu’ils se bouffent la rate, on en n’a rien à foutre de ces monarchies arabes..Quand l’Algérie subissait le diktat des hordes islamistes, ils applaudissaient et fournissaient l’aide à cette vermine islamiste sortie des laboratoires de la CIA, avec leurs financements….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.