Henry Jackson Society : Riyad entretient des «liens évidents» avec l’extrémisme

Arabie Saoudite extrémisme terrorisme
Le rôle de l'Arabie Saoudite dans la promotion de l'extrémisme se confirme de plus en plus. D. R.

Selon un nouveau rapport britannique, l’Arabie Saoudite est le premier pays promoteur de l’extrémisme islamiste en Grande-Bretagne. La Henry Jackson Society, qui a préparé ce rapport explosif, a clairement relevé l’existence d’un «lien clair et constant» entre les organisations islamistes avec Riyad, à travers notamment l’apport financier considérable provenant des caisses de certaines monarchies du Golfe. Une manne financière qui sert essentiellement à promouvoir les discours haineux et somme toute violents des prédicateurs extrémistes et des groupes djihadistes.

Ce même rapport indique, par ailleurs, qu’un certain nombre de monarchies du Golfe ainsi que l’Iran apportent un soutien financier considérable à des mosquées et des établissements d’enseignement islamique dirigés par des prédicateurs extrémistes, dont la première mission est d’assurer la vulgarisation à grande échelle d’une vision fondamentaliste de l’islam.

Ce groupe de réflexion spécialisé dans les questions de politique étrangère propose, dans la foulée, l’ouverture d’une enquête publique approfondie sur le rôle de l’Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe dans la promotion et le financement de l’extrémisme au Royaume-Uni.

Ceci étant, le timing de la publication de ce rapport mettrait inévitablement le gouvernement britannique dans une position intenable, en raison notamment de ses liens diplomatiques et économiques privilégiés avec les monarchies du Golfe, à leur tête l’Arabie Saoudite. Il intervient également à un moment sensible, coïncidant avec la campagne déclenchée par l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte contre le Qatar, l’accusant de soutenir l’extrémisme. Une accusation qualifiée par le centre de réflexion Henry Jackson Society de «vulgaire hypocrisie».

Ces révélations coïncident également avec la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays alliés, prévue ce mercredi au Caire, pour examiner l’éventualité de sanctions supplémentaires contre le Qatar, au moment où le ministre des Affaires étrangères qatari appelait, lors d’une conférence de presse qu’il a animée le même jour à partir de Londres, au «dialogue» pour résoudre la crise du Golfe.

Lors d’une intervention à la prestigieuse institution des études politiques internationales Chatham House, le chef de la diplomatie qatarie, Sheikh Mohammed bin Abdulrahman al-Thani, a, entre autres, qualifié le blocus imposé à son pays par l’Arabie Saoudite et ses alliés d’«agression» et d’«insulte».

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (11)

    Kassaman
    9 juillet 2017 - 15 h 47 min

    Et moi je dis « Londres entretient des liens évidents avec le terrorisme », d’où émanaient les revendications des massacres commis en Algérie durant les années 90?? Les britaniques manipulent les séoudiens qui à leur tour manipulent la religion…




    1



    0
    El kenz
    7 juillet 2017 - 18 h 39 min

    Le Qatar comme l’ Arabie Saoudite se partagent l’ oeuvre grandiose du siècle , la création et la promotion du terrorisme de part le monde. Les puissants ( Usa, France et U.K ) le savent mieux que quiconque mais font semblant de l’ ignorer tant que la destruction du monde arabe est bénéfique pour leur protégé Israël. Les autres porteurs d’eau comme la Jordanie, le Maroc, la Tunisie, le Soudan, tient le Sénégal aussi…… sont les pourvoyeurs en « Djihadistes » avec la haute bénédiction de leurs gouvernants contre de généreux aides des riches « Etats » enturbannés . La Turquie a un tout autre agenda , elle soutient l’ entreprise de destruction du monde arabe par vengeance que son Empire a été chasser de cette région et remplacer par l’ Angleterre..




    1



    0
    Zombretto
    7 juillet 2017 - 11 h 14 min

    Vieille anecdote entendue dans ma jeunesse, d’un autre âge :
    Dans les années 1920 un algérien part au hadj, à pied en ces temps-là. Il va au marché pour acheter un kilog de raisin. Le marchand saoudien pèse méticuleusement le raisin : il ajoute quelques grains par-ci, en enlève un ou deux par-là, les remet dans la balance, louche sur le poids, etc., mais ne réussit pas à avoir le poids exact… Il prend un couteau et coupe un grain en deux, et il est finalement satisfait d’avoir un kilog, 1000 grammes !
    Notre algérien, médusé par tout ce manège, lui demande la raison pour laquelle il a coupé le grain en deux. Le marchand saoudien répond qu’il ne veut ni léser le client, ni se léser lui-même au change : le client achète un kilog, il aura exactement un kilog, ni plus ni moins.
    L’algérien lui dit :
    – « Chez moi, en Algérie, on te donne une grappe entière en plus, sans même regarder la balance, pourvu que ce soit à peu près un kilog et que les grappes restent entières. »
    Le marchand saoudien répond, un peu étonné :
    – « Mais que viens-tu faire ici alors ?… Le hadj, c’est chez vous qu’il se trouve ! »




    0



    0
    Abdel
    6 juillet 2017 - 21 h 02 min

    On nous apprend rien et tout le monde le sait, c’est la maison mère.
    Certains services occultes (dont tous le monde connait les têtes pensantes) travaillaient à détruire toutes républiques musulmanes pour les laisser dans l’obscurité totale et le néant, à nous réduire à l’impuissance comme des handicapés physiques et mentaux, ce traitement est diffusé avec l’argent des monarchies du golfe, eux qui doivent défendre la religion de leurs ancêtres, les monarchies mènent une guerre physique et psychologique contre leurs coreligionnaire si bien que les ennemies de l’islam n’ont plus d’envoyer un seul soldat sur le terrain, des prétendus musulmans se chargent d’anéantir d’autre pays musulmans.
    S’ils voulaient, toutes ces monstrueuses organisations peuvent disparaître en moins d’une heure à travers la planète, non, tant que le feux est allumé, il faut surtout l’alimenter et ne pas le laisser s’éteindre.




    1



    0
    Ninir
    6 juillet 2017 - 17 h 29 min

    eh! bien maintenant vous le savez @ Zombretto. mabrouk aliiik!




    0



    0
    +EL MOSSATEN
    6 juillet 2017 - 17 h 09 min

    Tout le monde sait que c’est l’Arabie Saoudite qui finance la construction de mosquées en Europe et en Amérique et c’est à partir de certains de ces mêmes lieux de culte devenus nids du terrorisme que sont fabriqués les monstres sous couverts d’islam qui détruisent les pays Arabes refusant de se plier au diktat impérialiste.par contre,faut pas y toucher,ce grand pays pétrolier est le porte-monnaie de la CIA,du MOSSAD et des services spéciaux de l’Occident.




    1



    0
      Moskosdz
      6 juillet 2017 - 17 h 16 min

      Rectificatif//Le commentaire du 06/07/2017-17h09 émane de ma personne Moskosdz,non pas d’EL MOSSATEN,c’est en voulant répondre à l’un de ses commentaires qu’une malencontreuse erreur s’est glissée dans le mien.




      0



      0
    WAW
    6 juillet 2017 - 15 h 11 min

    le premier pays ( arabie saoudite) promoteur de l’extrémisme islamiste…et qui veut coller l’étiquette au Qatar !!




    0



    0
    Zombretto
    6 juillet 2017 - 11 h 01 min

    Hahh !!!… Quelle nouvelle « surprenante » !!! Quoi ?? L’Arabie Saoudite, promotrice de fondamentalisme ? Ça alors, c’est une nouvelle ! Moi qui croyais que ce pays militait depuis toujours pour l’amour du prochain, la liberté de religion, les droits de la femme et la promotion de la science contre l’obscurantisme dans le monde !!!… Qui l’eût cru ??… Je n’en reviens pas !




    1



    0
      bird
      6 juillet 2017 - 23 h 13 min

      On connait la chanson  » l’islam religion de paix et d’amour « 




      0



      0
        Zombretto
        7 juillet 2017 - 1 h 34 min

        Je connais la chanson aussi. Je la connais trop bien, au point que le mot “musulman” ou « islam » me donnent la nausée.




        0



        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.