Belayat à Algeriepatriotique : «Ould-Abbès n’a jamais été le SG du FLN»

Belayat redresseurs FLN
Abderrahmane Belayat, coordinateur de la direction unifiée du FLN. New Press

Le FLN ne pourra que perdre les prochaines élections locales s’il ne se dote pas d’une direction légitime. C’est ce qu’affirme dans un entretien à Algériepatriotique Abderrahmane Belayat, coordinateur de la direction unifiée du FLN, qui fait état de la «constance» du combat qu’il mène avec ses «compagnons d’armes» depuis le 29 août 2013. «Nous n’avons jamais accepté le fait accompli», répète non sans fierté Abderrahmane Belayat, qui estime que «le temps a fini par nous donner raison».

S’il dit n’avoir pas eu de confirmation quant au sort réservé à Djamel Ould-Abbès, le coordinateur de la direction unifiée du FLN assure que ce dernier «n’a jamais été secrétaire général» du parti à proprement parler. «Le parti n’a pas de direction nationale parce que le comité central déclaré n’est pas celui qui exerce actuellement. Le comité central est passé de 450 membres déclarés au ministère de l’Intérieur à 504. Il ne peut donc aborder sereinement les élections locales avec une direction illégitime», souligne M. Belayat, qui évoque dans ce sillage une lettre adressée au président du FLN, Abdelaziz Bouteflika, qui est également président de la République, dans laquelle la direction unifiée lui avait demandé d’installer une direction transitoire.

«Nous avons dit qu’il y a nécessité impérieuse de changer la tête du FLN. Nous avons fait part de notre proposition d’une direction transitoire au chef de l’Etat dans laquelle il aura son représentant personnel», nous affirme Abderrahmane Belayat, pour lequel l’enjeu est d’une extrême importance.

«Il ne faut pas que le FLN perde les élections communales, comme il a perdu les législatives. Car, perdre les élections locales, c’est l’échec annoncé à la présidentielle pour le FLN», poursuit Belayat. Garder le parti avec le personnel dirigeant actuel, c’est le laisser aller droit au mur. «Le bureau politique est entaché d’illégitimité et Ould-Abbès est éclaboussé par le scandale de classement sur les listes électorales des dernières législatives. On a donc à la tête du FLN une direction chancelante, boiteuse et douteuse, incapable de faire mieux que de rééditer l’échec des dernières législatives», soutient le coordinateur de la direction unifiée.

Abderrahmane Belayat estime qu’il n’est pas question de laisser ce parti subir les choix dangereux d’une direction clandestine. «Nous avons la ferme volonté de libérer le parti», assure-t-il, assurant que le temps presse et que la présidentielle de 2019 pointe déjà à l’horizon. «Nous devons être prêts pour ce rendez-vous capital pour le pays», précise Abderrahmane Belayat, pour lequel le FLN devra, d’ailleurs, se préparer à tous les scénarios, même celui d’une présidentielle anticipée. «Le président de la République est malade. Tout le monde le sait. Il est possible qu’il décide d’organiser une présidentielle anticipée», souligne M. Belayat, qui attend ainsi que les changements attendus à la tête du FLN se concrétisent.

Hani Abdi

Comment (12)

    yebdri
    8 juillet 2017 - 11 h 08 min

    Cette figure c est la reincarnation de brejnev de corps et d esprit ? pauvre Algerie




    0



    0
    malika
    7 juillet 2017 - 15 h 58 min

    Monsieur Belayat vous avez jeté le pays dans un gouffre et maintenant quel qu’il soit à la tête du FLN rien ne changera. Par respect à ceux qui se sont battus pour libérer l’algérie il serait souhaitable de mettre le FLN au musée.




    0



    0
    1962= ElBandia
    7 juillet 2017 - 15 h 07 min

    Comme le dit si bien l’adage populaire algérien : « Ouled eldjaroua ga3 klebs »




    0



    0
    mzoughene
    6 juillet 2017 - 22 h 55 min

    je ne sais pas si les partis politiques vont se lancer dans la bataille des elections prochaines des apc ,sachant par experience que le FLN et le RND vont frauder comme d habitude , qu ils ne viennent pas pleurnicher a la fin du depouillement comme des vierges effarouchees !!!!!! d ailleurs le peuple est plus politises que ces soit disant partis boulitiques de la chkara ,!!!!




    0



    0
    mzoughene
    6 juillet 2017 - 21 h 21 min

    LE FLN N A QU A PRENDRE LES APC SANS ELECTION LE RESULTAT EST CONNUE D AVANCE ,COMME D HABITUDE. COMME CA ON VAS FAIRE DES ECONOMIES DE DINARS PAR LES TEMPS QUI COURENT ET SE SERRAIT LA CEINTURE !!!!




    0



    0
      Lila Lili
      7 juillet 2017 - 6 h 50 min

      Mzoughene , le village de mes ancêtres




      0



      0
    Tataouine Les Bains
    6 juillet 2017 - 9 h 12 min

    Il nous raconte des salades ce Belayat (« lanceur de cris » comme son nom l’indique)! Avec ou sans nouvelle direction , le FLN prendra la majorité des sièges des APC de ce purée de pays lors des prochaines élections, bel k’baha ou be’smataa !! Au FLN, « l’organique » et « le fonctionnement interne » n’ont aucune importance sur les résultats des élections! Les jeux sont faits en dehors même du FLN et ce parti politique n’est qu’un instrument, une charrette (…).




    0



    0
      Tataouine Les Bains
      6 juillet 2017 - 9 h 26 min

      Bonjour chers amis d’Algérie Patriotique! Je ne vois pas pourquoi on censure une phrase du type : »le FLN est un instrument du pouvoir » ! Mais enfin ce n’est un secret pour personne depuis 1962 et 42,1 millions d’algériens le savent ! Bon courage à vous !




      0



      0
      mzoughene
      7 juillet 2017 - 11 h 29 min

      et yebder vous connaissez ? OUED CHOULY GREEN REEVER C EST LE PARADIS SUR TERRE ca vaut le detoure




      0



      0
        Lila Lili
        7 juillet 2017 - 17 h 19 min

        Je connais tres bien yabder ma mere allah yarhamha est originaire de la bas, on allait chaque année cueillir les cerises dans les champs de mes grands parents allah yarhamhoum , oui c est vrai c est un paradis et je compte bien y retourner cet été




        0



        0
          mzoughene
          7 juillet 2017 - 23 h 55 min

          Certainenemt,vous avais visite ghar beni aad de ain fezza ?Il y a eu ouverture a mzoughene qui donne directement sur cette grotte pfieerique, il faut faire la promotion touristique de cette belle localite rurale et penser aux rodonnees pedestres !!!!salut




          0



          0
    Benhabra brahim
    6 juillet 2017 - 5 h 04 min

    Pourquoi toutes les elections sont faites en fin d annee……………………………avant le vote sur la loi des finances??!!..et non l inverse.De toute facon,pour, cette fois ci ,les elections communales comme pour les legislatives il est peu probable qu il y est un taux de participation eleve et bien sure c est surtout pour la parti fln que l affaire est mal embarquee.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.