Raffinerie pétrolière d’Alger : le chef du projet relevé de ses fonctions

Le P-DG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, a décidé de relever de ses fonctions le chef du projet chargé de la rénovation de la raffinerie pétrolière de Sidi R’cine (Alger), a appris, mardi, l’Agence presse service (APS) auprès d’une source proche du ministère de l’Energie.

«Suite au mécontentement du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, quant au grand retard pris dans la réalisation de la raffinerie d’Alger, qui est un ouvrage stratégique pour l’Algérie, le P-DG de Sonatrach a décidé de relever de ses fonctions le chef du projet chargé de la rénovation de cette raffinerie», précise la même source.

Pour rappel, le contrat de réhabilitation de la raffinerie d`Alger, dont le délai de réalisation avait été fixé à 21 mois, avait été conclu en 2010. Une fois remise en service, cette raffinerie devrait voir sa capacité de production en gasoil passer de 737 000 tonnes/an à 1,18 million de tonnes/an ainsi qu’un doublement de la capacité de production de l’essence super avec une hausse conséquente des capacités de stockage de carburants.

Les capacités globales de raffinage de l’Algérie devront être portées à 45 millions de tonnes/an à l’horizon 2021 au plus tard, et ce à la faveur de la réalisation de raffineries à Hassi Messaoud, Tiaret, Arzew et Biskra ainsi que de la réhabilitation de la raffinerie d’Alger.

 

Comment (2)

    BERKANI
    18 juillet 2017 - 16 h 52 min

    C’est probablement ceux qui ont intérêt à retarder au maximum ces travaux afin de mieux profiter des importations de carburant. Il suffirait de repérer les responsables de ces importations pour guérir le mal à la racine. Car ce chef de projet n’a peut-être rien à voir avec cette combine ….. En tous cas c’est un crime que d’avoir tant tardé à investir dans les raffineries. Voila pourtant un secteur qui était assez bien maîtrisé par les moyens nationaux de réalisation. Pour rappel, l’ENGTP (Ex ALTRA filiale à 100 % de SONATRACH) a réalisé la raffinerie de Hassi Messaoud tous corps d’Etat et sans avoir eu besoin de sous-traiter quoique que ce soit.




    0



    0
    Le Patriote
    18 juillet 2017 - 15 h 37 min

    il a raison Monsieur Guitouni d’être mécontent du retard. La vitesse qui fut la sienne accéder au poste ministériel ne sera jamais égalée. Ses premières fonctions (responsable local de Sonelgaz) lui ont appris de bien (se) protéger contre les surtensions et de bien choisir ses fusibles. Dans le cas du projet d’extension, il l’a vite trouvé: le pauvre chef de projet




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.