Des informations sur les bases américaines en Syrie dévoilées par une agence turque

base us
Ces bases ont pour objectif la lutte antiterroriste contre Daech. D. R.

L’agence turque d’information Anadolou a publié des informations concernant la disposition des bases militaires américaines en Syrie. Selon les informations publiées par l’agence turque d’information Anadolou, les Etats-Unis possèdent de nombreuses bases militaires sur le territoire syrien.

Ainsi, deux bases aériennes qui sont entrées en fonction en 2015 seraient installées dans la région de Rmeilan et dans la province de Hassaké, au nord-est de la Syrie. Une autre base a été ouverte dans la région de Harab Isk où se trouve la ville de Kobané, au nord de la Syrie, pour y disposer des hélicoptères. Cette base servirait également de point de transbordement sur l’un des itinéraires.

En outre, l’agence signale la présence de trois autres bases dans la province de Hassaké où sont installés des militaires américains. A en croire les informations présentées, l’une de ces bases compterait une centaine de militaires, tandis que sur une autre, il y aurait environ 150 soldats. Ces bases ont pour objectif la lutte antiterroriste contre Daech. Encore deux autres bases se trouvent dans la ville de Manbij, toujours au nord du pays, d’où les opérations militaires contre les forces de l’Armée syrienne libre (ASL) sont menées.

Par la suite, l’Anadolou évoque la présence de trois bases dans la province de Raqqa. Toutefois, sur deux de ces bases l’on peut croiser non seulement des militaires américains, mais aussi français, tandis que la troisième est utilisée pour livrer des armes aux kurdes syriens ainsi que pour organiser un centre de communication entre les forces de la coalition.

Par ailleurs, l’agence souligne que les zones où sont disposées des forces américaines sont souvent déterminées comme «fermées» et sont gardées secrètes.

Les militaires disposés sur les bases restent en contact pour effectuer des frappes aériennes. Ils organisent également la formation des forces locales et réalisent la planification opérationnelle des interventions. Des soldats qui participent aux combats sont également disposés sur ces territoires.

A en croire l’agence d’information concernée, les bases sont dotées de batteries d’artillerie puissantes, de systèmes réactifs d’armements automatiques et d’équipements mobiles destinés au travail d’exploration. Des véhicules blindés, tels que des Stryker, font également partie de l’équipement.

Dans le même temps, l’agence indique que les Etats-Unis placent leurs militaires dans des endroits où ils ne peuvent être détectés qu’avec beaucoup de difficultés, comme par exemple dans les quartiers habités, dans des camps de l’Union démocratique et même dans des entreprises qui pourraient facilement être transformées en points opérationnels.

Par comparaison, actuellement, Moscou ne possède que deux bases militaires en Syrie : une base navale à Tartous qui abrite une station d’entretien technique des navires russes, et une base aérienne à Hmeimim (province de Lattaquié).

R. I.

Commentaires

    Chaoui
    20 juillet 2017 - 2 h 20 min

    Voilà une violation aussi flagrante que caractérisée du droit international : la présence des troupes américaines sur le sol Syrien, sans l’aval des ces derniers.
    Les américains justifient leur invasion et occupation du sol Syrien sur le prétexte de la… « lutte contre le terrorisme » ! Mais qu’on nous laisse rire ! Ce sont eux qui y ont emmenés ces terroristes, qui depuis lors les entraînent, les armes, les protègent et les encouragent à semer la terreur dans ce pays pour essayer de faire tomber son Pouvoir légitime,démocratiquement élu.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.