Tebboune : une mission presque impossible

gouvernement Tebboune
Tebboune arrivera-t-il à bout de la mission qui l'attend ? New Press

Par Youcef Benzatat – L’échéance 2019 n’est pas trop loin, va falloir s’activer. Elle approche à grands pas, et l’élan d’orgueil des boycotteurs de 2017 est encore vif dans les mémoires. Il faudra au plus vite l’inhiber de ces consciences désappointées. Il faut que ça saigne et ça fasse vrai. Virer tout accessoire encombrant. A commencer par Sellal le rigolo et ses bouffonneries de mauvais goût pour les fakakirs.

Tebboune est tout désigné pour le remplacer. Pour une mission héroïque, presque impossible. Les voyeuristes pervers, démissionnaires retranchés, disent même que cela relève du miracle. Celui de partir à la chasse aux boycotteurs, en visant les marchands agréés qui les ont séquestrés loin des urnes, en espérant réussir la prouesse de tirs ricochets. Pam ! Pam ! V’là la bande, V’là Haddad ! V’là Bouchouareb et tous les autres : le ministre, le député, le syndiqué, le banquier, le trésorier, le comptable, le planton et toutes sortes de lampistes exposés par excès de visibilité.

Ultime rescousse ! Il faut que ça casse, malgré que cela est un peu trop risqué, il faut l’avouer ! Des décennies entières de rapine, de prédation et de mensonges à faire oublier aux plébiscitaires espérés ?!

Se méfier tout de même des brouilles embusquées. Sévir sans hésiter, sans état d’âme et sans pitié. Surveiller, tabasser, voire emprisonner, tous les récalcitrants récidivistes : les partis non agréés, ceux qui ont boycotté, les fous de Dieu, les démons des ruines, les militants blogueurs, les caricaturistes moqueurs, les blasphémateurs provocateurs et toutes celles et tous ceux qui font mine de ne pas avoir peur, avec le potentiel de contaminer les électeurs.

La Tebboune connexion est en marche. Les guirlandes et les confettis aphrodisiaques sont déployés à satiété. Le commun des électeurs doit être convaincu dans la sérénité. Repasser le BAC aux retardataires. Indemniser les sinistrés des feux de forêts. Une première ! Satisfaire les appels des imams frustrés, en embarquant les jeunes filles venues se baigner en tenue légère ! Les étrangers soupçonneux et incrédules doivent acquiescer d’avoir été bien floués. Ce qui importe n’est pas de restaurer la morale publique mais d’y faire croire.

Y. B.

Comment (7)

    y en a marre
    31 juillet 2017 - 23 h 40 min

    vous l’avez si bien résumé Mr Benyoucef Benzatat
    Et les gnous que nous sommes allons droit vers l’abattoir




    0



    0
    Anonyme
    31 juillet 2017 - 9 h 11 min

    il a à faire à forte partie. il lui faut du soutien et que le peuple le suive.




    0



    0
    Moh Ouali
    30 juillet 2017 - 0 h 24 min

    Tebboune : une mission presque impossible, bien sur devant la gangrène de la mafia politico-financière
    Qui a infesté, et investi les coulisses, et les rouages des institutions étatiques , de l’économie, des finances (banques de crédits de milliards de milliards, pour la création d’une nouvelle classe parasitaire, corrompue
    Incompétente, illégale, et illégitime vivant des subsides, de l’aide, et du plan de charge de l’état ?!)
    Du commerce extérieur monopolisé par des barons, et de gros bonnets mafieux des importations
    Vivant des crédits, de la protection, et des complicités dans les institutions de l’état défaillantes, et Incompétentes; depuis « le miracle » de 1999 transformé en illusions, et en déconfiture pour l’économie
    Du pays
    Avec d’élus opportunistes-arrivistes-grimpeurs, incompétents, corrompus, protégés, illégaux, et illégitimes
    Dans un climat d’abscence totale de transparence, de justice, et de démocratie
    , Pour « la paix sociale, la stabilité, et la sécurité du pays ?! », pour le court terme, et pas pour longtemps ?!
    Un état moderne se construit sur des bases institutionnelles solides de transparence, de justice,
    Et de démocratie, pas sur les clans, et lobbies affairistes-mafieux, protégés,
    Et de conseillers affairistes travaillant dans l’ombre, derrière les rideaux noires de l’opacité, et du secret
    Loin de la transparence, et d’un état de droits




    0



    0
    zaatar
    29 juillet 2017 - 19 h 18 min

    Et qui est TOM CRUISE dans tout ça? par contre tout le monde sait qui a allumé la mèche. Il en faut cinq pour la bande pour réussir la mission impossible. Je suis sur que le disque s’est autodétruit après 5 secondes après avoir expliqué toute la mission, sans omettre de signifier qu’en cas de capture le département du renseignement ignorera complètement l’existence de la mission et de ceux qui l’exécutent.




    0



    0
    MELLO
    29 juillet 2017 - 15 h 33 min

    Le monde Algérie, devient de plus en plus complexe . Tous les domaines , sans exception, sont touchés par cette gabegie administrative et sociale que nulle personne ne pourra , à elle seule, dénouer ou remettre sur rail. La maison Algérie s’est fissurée et les fissures touchent, même, la base de cet Etat ou de cette Nation dont le peuple, véritable moteur en d’autres cieux, a perdu son génie et sa conscience. Mr TEBBOUN doit savoir que sans le peuple, il ne pourra rien faire. Le 4 Mai 2017 a montre le vrai visage d’une Algérie , ou d’un peuple démobilisé. Cette abstention de 70% n’est pas, en réalité, un refus volontaire de l’offre du pouvoir qu’est cette élection. Elle est , en fait , un signe d’une fragilité politique des citoyens, non pas citoyens mais ghachis. ce ghachis qui ne songe qu’a quitter ce pays pour aller ailleurs, la ou il ne verra ni les gouvernants, ni les élus, ni les partis y compris ceux de l’opposition. Tous, doivent savoir que dans la vie politique d’un pays, le changement et l’alternance ne surviennent pas par la volonté divine ou par la volonté d’un seul TEBBOUN,. Il faut vraiment ne pas avoir la foi pour faire cet amalgame. Comme le montrent les exemples des pays stables, ce sont les citoyens qui imposent le cadre constitutionnel et institutionnel. A coté de cet ensemble populaire indispensable à la réussite d’un processus démocratique, la presse reste , évidemment, une courroie de transmission éveilleuse de conscience , mais en Algérie, cette presse qui devait jouer le rôle d’information, elle est –et c’est le moins que l’on puisse dire –trop politisée, d’où la responsabilité de certains groupes de presse dans l’enlisement de la crise politique. Hélas, la presse Algérienne n’a pas été à la hauteur des enjeux. En effet, au lieu de constituer un facteur de développement, le pouvoir médiatique, par ses choix irrationnels, s’est éloigné du peuple et a aidé à conduire le pays à la dérive. Du coup, toutes les ressources et le capital humain sont marginalisés. Pour reprendre l’expression de Smail Goumeziane, dans « le mal algérien », « pour que le développement réussisse, il ne suffit pas de trouver une source de financement ; il faut aussi que celui-ci s’articule avec l’organisation économique et sociale en place. ». Mr TEBBOUN est averti.




    0



    0
    lhadi
    29 juillet 2017 - 13 h 12 min

    L’Algérie adamantine est sous la tutelle des tailleurs de pierres qui ont érigé l’obésité du médiocre comme une valeur suprême.

    Pourquoi ?

    Parce que le Césarisme algérien considère l’intelligence comme une menace et la compétence comme un danger. Je persiste à dire qu’il ne pourra y avoir aucune évolution dans le sens du progrès si on occulte la problématique d’ordre politique. Il existe donc une raison susceptible d’expliquer son importance et de recenser les problèmes internes et externes qui minent l’installation d’une réelle démocratie.

    Conscient des maux qui obèrent tout développement économique, social, culturel et moral, il importe, à mon sens, de proposer des solutions relatives aux dérives totalitaires et de les confronter à la réalité politique actuelle. En tout état de cause, une nouvelle conception du politique s’impose.

    C’est à travers des solutions de la problématique d’ordre politique que nous pourrons guérir l’Algérie de tous les sarcomes inhérents, et au sous développement, et au corps politique, économique et social.

    L’Algérie est malade de sa gouvernance infestée par des hommes malfaisants, des hommes politiques ou hommes d’affaires. Elle est affaiblie des mauvaises pratiques, que ce soit dans la politique, les affaires ou la vie sociale.

    Je demande aux forces de la vérité, du courage, de l’honnêteté, de la générosité, plus forts que jamais, de conduire avec la santé mentale mais aussi avec la résolution, une guerre impitoyable contre l’alpha et l’oméga du médiocre; cette forme d’incapacité créative qui oscille au gré des « événements, aux modes, aux illusions passagères et des circonstances, comme une girouette et ressasse des règles inefficaces et inactuelles.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    A3zrine
    29 juillet 2017 - 8 h 19 min

    Et tous vont vouloir s’afficher avec Tebboune pour paraître plus clean que clean, le 1er en liste sera Saïd , boutef bien sur




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.