Une base saoudienne utilisée par la coalition ciblée par des missiles yéménites

Base missiles
La base militaire de Taef attaquée par des missiles yéménites. D. R.

La base aérienne du roi Fahd à Taef (ouest de l’Arabie Saoudite), servant au décollage des avions de la coalition arabe pour bombarder le Yémen, a été la cible d’une salve de missiles yéménites dans la nuit de jeudi 27 juillet, selon des sources militaires à Sanaa. A Riyad, l’Alliance annonce avoir intercepté «un missile balistique lancé vers La Mecque» pour «perturber la saison du Hadj». La base militaire de Taef est située à environ 65 km à l’est de La Mecque.

Cette base de Taef, d’où partent les bombardiers de la coalition menée par l’Arabie Saoudite qui attaquent le Yémen sans interruption depuis 2015 avec l’aide des conseillers militaires américains, a fait l’objet de tirs de plusieurs missiles de type Borkane1, de moyenne portée, qui ont atteint leur cible avec précision et causé plusieurs incendies à ses installations, selon des sources militaires yéménites citées par la presse. Celles-ci précisent que l’armée yéménite a «tiré plusieurs missiles en même temps afin d’empêcher le système de missile sol-air Patriot de les intercepter».

A Riyad, l’agence de presse saoudienne rapporte ceci : «Le commandement de l’Alliance arabe en faveur de la légitimité au Yémen a annoncé que les forces de défense aérienne de l’Alliance ont réussi à intercepter un missile balistique lancé vers La Mecque par les milices houthies, une tentative désespérée de perturber la saison du Hadj». Ce tir de missile qui n’a pas causé de préjudice, confirmé aux yeux de l’Alliance «que le trafic sans interruption de missiles dans les territoires yéménites provient du système de contrôle et de surveillance du port d’Al-Hodeïda», qui devra être soumis à un contrôle par l’ONU.

Le président du Comité révolutionnaire, Mohammad Ali Al-Houthi, a rétorqué sur sa page Facebook que les missiles balistiques du Yémen ne bombardent que la seule base aérienne à Taef, d’où s’envolent les avions qui tuent le peuple yéménite et que «La Mecque est trop chère à (ses) yeux pour servir de “surenchère”». Il a conseillé aux pays de l’agression américano-saoudienne et leurs alliés de «rester à l’écart de la promotion de fausses nouvelles» à propos du ciblage de La Mecque et de la contrebande d’armes, soulignant que «la force de missiles repose sur la seule expertise locale du Yémen» et que cette force n’a pu être détruite au début de la guerre, comme soutenu par la coalition.

Le responsable des forces Ansar Allah (Houthis) a renouvelé la mise en garde lancée aux compagnies pétrolières exerçant en Arabie Saoudite, considérées comme cibles militaires, de quitter rapidement ce pays, après le lancement réussi, samedi 22 juillet, d’un missile de longue portée de type Borkane2-H contre les raffineries pétrolières de Yanbu, ville portuaire située sur la côte de la mer Rouge, dans l’ouest-est de l’Arabie, à 1 000 km des frontières avec le Yémen. A Riyad, on a nié cette attaque en expliquant que l’incendie observé suite à ce missile «était provoqué par la chaleur extrême».

Par contre, la compagnie pétrolière saoudienne Aramaco a aussitôt lancé un appel d’offres pour assurer la sécurité de ses installations et elle a reçu des offres de la part des compagnies américaine Raytheon, allemande Rheinmetall et britannique Selex. Selon l’agence Reuters, citée par l’agence iranienne Fars News, qui rapporte cette information, cette offre prévoit «l’installation d’une batterie antimissile à longue portée dans 9 bases maritimes dans le golfe Persique».

Après l’attaque contre Yanbu, le porte-parole adjoint de l’armée yéménite, Aziz Rached, cité par la TV Al-Massirah (proche d’Ansar Allah), a mis en garde Riyad contre de nouvelles frappes dissuasives, assurant que «l’armée poursuivra ses attaques contre des zones ayant un caractère vital (en Arabie) tant qu’il n’est pas mis fin à l’agression contre le Yémen».

C’est dans ce contexte d’escalade sur le terrain militaire entre les différentes forces en présence que le Parlement yéménite (élu 1996), représentant tous les Yéménites, a entrepris une initiative pour relancer le processus de dialogue, trouver une issue pacifique à ce conflit qui a fait des milliers de victimes parmi les civils yéménites, tués par les bombes, la famine dont souffrent 17 millions de Yéménites, le choléra qui a causé la mort de 1 700 personnes et le blocus total contre ce pays.

Cet appel des représentants légitimes du peuple yéménite aux «parties intéressées à établir un dialogue global sans conditions préalables et sous contrôle international et conduisant à une solution politique juste pour assurer la paix et la stabilité du Yémen et de la région et l’accès à un partenariat politique national et vrai» sera-t-il entendu par ceux qui ont à cœur d’aider le Yémen à retrouver la paix ?

Houria Aït Kaci

Comment (8)

    Rien-ne-va-plus
    29 juillet 2017 - 11 h 11 min

    A chaque fois que le trône fasciste du wahhâbisme, et son arsenal de guerre meurtrier en Arabie saoudite est mis à rude épreuve chez lui par l’armée et le peuple yéménite, les Al Saoud et leurs mercenaires – par l’intermédiaire de la coalition arabe dirigée dit-on par Israël – brandissent en toute hâte le spectre de la menace de la Kaâba. Leur but est bien entendu de se planquer comme des lavettes derrière ce lieu saint et engourdir en même temps l’esprit des musulmans naïfs par de faux évènements catalyseurs.
    Le but principal des Al Saoud vise d’abord à protéger à n’importe quel prix leur royaume wahhabite travesti quitte à déclencher une guerre mondiale inter-musulmane. Et en même temps discréditer aux yeux de l’opinion internationale tous les musulmans coriaces qui refusent de se soumettre à leur diktat en les accusant à tort de vouloir porter atteinte à la Mecque.
    Ce lieu saint n’est-il pas cher au peuple musulman yéménite et à sa vaillante armée dont l’un des coins de la Kaâba porte justement le propre nom du Yémen. (الركن اليماني). Par cette conduite satanique le wahhabisme saoudien ne cherche-t-il pas à se protéger lui-même avec ses différents groupes terroristes, Daesh… qui sèment librement la mort et la désolation à travers le monde avec la bénédiction de l’oncle Sam et de ses affidés européens sous la conduite bien sûr du maître israélien tapis derrière tous les malheurs dont souffre le monde.
    La « communauté internationale » et son conseil de sécurité corrompus grâce aux pétrodollars et téléguidée par les Usa et l’Europe « alliés incontestables du Wahhabisme » ne participent-ils pas au génocide du peuple yéménite avec tout cet armement sophistiqué occidental qui tue et détruit le Yémen. Mais ce courageux peuple yéménite ne continue-t-il pas de résister malgré les souffrances et les accointances flagrantes des uns et des autres avec les monarques saoudiens, et demeure tout de même têtu et jaloux de sa liberté et de son indépendance. Le vaillant peuple yéménite et son armée domestiqués pendant plus d’un demi-siècle refusent de se plier encore à cette doctrine wahabiste néfaste ; elle-même dominée par le sionisme international.
    Les interventions humanitaires de cette « communauté internationale » au Yémen ne ressemblent-elles pas à l’époque où les combattants du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) luttaient contre le Portugal qui colonisait leur pays : La république Fédérale Allemande expédiait des armes et des munitions au colonisateur portugais pour tuer les angolais, et en même temps cette RFA expédiait des aides humanitaires pour nourrir et soigner ces mêmes angolais martyrs. Alors trêve de sornettes messieurs les wahabistes !




    0



    0
    BEKADDOUR
    29 juillet 2017 - 11 h 04 min

    Pourtant c’est écrit noir sur blanc, voire en lettres d’or dans le Coran que dans une guerre entre « musulmans », le tueur et le tué vont tous les deux en enfer… Les Saoudiens sont donc des illettrés, c’est grave…




    0



    0
    Aboudesoufle
    29 juillet 2017 - 10 h 43 min

    Et si cette coalition (Arabie messaoudite ) s’occupait de ses poux???




    0



    0
    le NUMIDE
    29 juillet 2017 - 10 h 43 min

    La propagande wahahbite veut le soutien des musulmans du monde donc elle clame par le mensonge grossier que les Houtis lancent des missiles sur La Mecque, alors que c’est faux… les arabo-wahabistes et leurs mercenaires ne reculent pas devant les mensonges les plus grotesques. ont-ils une morale en prétendant avoir une religion? ils ont les mêmes procèdes de propagande en Algérie contre l’état algérien républicain qu’ils accusent de Taghout, contre l’armée qu’ils accusent de qui tue qui, contre les généraux et les berbéristes qu’ils accusent de Hizba frança etc…
    L’ideologie arabo-wahhabite est diabolique, elle forme des diables et non des humains!!!
    mais par leur bêtise et leur Arrogance criminelle , la Providence leur a envoyé les Houtis pour les démasquer… Soit ils seront obligés d exterminer les yéménites par millions pour avoir une fausse victoire militaire et le Monde va découvrir enfin leur vraie nature , leur vraie idéologie et leur vraie histoire soit les Houtis vont les vaincre sur leur propre sol… ILS SONT COINCES




    0



    0
    Aboudesoufle
    29 juillet 2017 - 10 h 42 min

    Et si cette coalition (Arabie messaoudite ) s’occupait de ses poux???.




    0



    0
    Akli Boughzer
    29 juillet 2017 - 9 h 23 min

    Admirez ces »berlingos » saoudiens servant de caution à ces soldats partants casser du « houthi » au Yémen.Ce royaume placé sous la protection de l’oncle Sam exporte à présent le wahabisme à coup de bombes après l’avoir fait des décennies durant à coup de pétro-dollars notamment en Algérie avec le résultat qu’on connait.




    0



    0
    A3zrine
    29 juillet 2017 - 8 h 07 min

    Le pétrole grimpe petit à petit, il gagne du terrain




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.