Coopération industrielle algéro-allemande : Yousfi met l’accent sur la formation

Industrie Yousfi
Youcef Yousfi, ministre de l'Industrie et des Mines. New Press

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a reçu, mardi à Alger, l’ambassadeur de l’Allemagne, Michel Zenner, à qui il a exprimé le souhait d’établir une coopération avec les entreprises allemandes dans la formation, a indiqué un communiqué du ministère.

Tout en rassurant son interlocuteur sur la disponibilité des services du ministère à accompagner les investisseurs allemands en Algérie, Yousfi a souhaité l’établissement d’une coopération avec les organismes et les entreprises allemandes pour assurer une formation au profit de cadres du ministère en charge de la gestion des dossiers des investissements, y compris pour les responsables des services décentralisés, ainsi que dans le domaine de la cartographie géologique. Plus généralement, les discussions ont porté sur le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines de l’industrie et des mines.

La rencontre a été l’occasion pour les deux parties de se féliciter de la qualité des relations bilatérales, notamment dans les secteurs industriel et minier, à la lumière des conclusions de la 6e Commission économique mixte, tenue à Alger en février dernier. Cette commission mixte algéro-allemande a eu pour objectif de promouvoir le partenariat économique bilatéral et les programmes de coopération à l’adresse des petite et moyenne entreprise (PME).

Des entreprises allemandes avaient, à cette occasion, exprimé leur intérêt pour plusieurs filières industrielles algériennes, soutenant la politique de diversification économique, à l’exemple de l’industrie mécanique, la sous-traitance automobile, la chimie et l’industrie pharmaceutique.

R. E.

Comment (4)

    Akli Boughzer
    6 septembre 2017 - 9 h 21 min

    Je trouve les Allemands très sérieux dans leur relation avec l’Algérie.C’est du solide et eux au moins ne nous fourguent pas leurs camelotes comme le font certains autres et en tête la Chine et la Turquie.




    0



    0
    degdoug
    30 août 2017 - 16 h 51 min

    Une coopération multiforme et dans tous les domaines avec l´Allemagne doit etre une priorité pour l`Algérie. La formation professionelle duale ou alternante est le secret du succés de l économie allemande par rapport aux autres grandes économies mondiales. Pourquoi ne pas la calquer en Algérie.
    L´Algérie gagnerait surement en fin de compte, en favorisant les entreprises allemandes dans les appels
    d´offre, meme si elles ne sont pas moins disantes. Quand est-ce que les décideurs algériens vont comprendre qu avec l´Allemagne, on a un partenaire sérieux avec lequel on gagne.




    3



    0
    Nourreddine
    30 août 2017 - 9 h 14 min

    ce communiqué est un habillage ! il est venu le voir pour relancer le montage VW




    0



    1
    frank
    30 août 2017 - 7 h 11 min

    Voilà quelcun qui commence à comprendre que derriere le miserabilisme economique il y a une approche à changer. Si ce ministre continuait dans son resonnement, il aboutirait à la nécessité de desarabiser vite l’école et l’Etat. L’incoherence du système est dans son orientation politique institutionnel qui crèe le blocage au niveau individuel et systemique.




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.