Caravane algérienne pour Gaza : les Egyptiens n’ont pas tenu leur promesse

aide Gaza
Rafah, le seul passage à Gaza, restera fermé. D. R.

Par R. Mahmoudi – Au quatorzième jour de son arrivée au port d’Alexandrie en Egypte, sa dernière escale avant de se rendre à Gaza, la caravane algérienne de solidarité avec les Palestiniens est toujours empêchée de passer la frontière en dépit des promesses réitérées vendredi dernier par l’ambassadeur d’Egypte à Alger, lors d’une rencontre avec le vice-président de l’Association des oulémas, Ammar Talbi. C’est ce que confirme ce dernier dans un message de félicitations à l’occasion de l’Aïd El-Adha, alors que lui-même avait laissé entendre que le problème était en voie de règlement et que les autorités égyptiennes s’étaient, cette fois-ci, «officiellement» engagées à autoriser la délégation algérienne à introduire les 14 conteneurs qu’elle convoyait. Or, sur le terrain, il n’y a toujours rien.

L’espoir chez les humanitaires algériens de voir enfin le bout du tunnel était à un moment conforté par les informations, non démenties et largement reprises par la presse palestinienne et arabe, selon lesquelles les autorités égyptiennes allaient rouvrir, exceptionnellement et «à titre humanitaire», le point de passage de Rafah, unique accès à la bande de Gaza par voie terrestre, pour les journées de lundi et mardi derniers, à l’occasion des fêtes de l’Aïd. Ces informations s’avéreront ensuite de la pure propagande.

Ammar Talbi a saisi cette occasion de cette fête de l’Aïd, porteuse de valeurs de fraternité et de solidarité chez les musulmans, pour renouveler son appel aux autorités égyptiennes d’autoriser la caravane algérienne à entrer à Gaza pour faire parvenir les aides (médicaments, équipements médicaux et groupes électrogènes destinés aux hôpitaux palestiniens) le plus vite possible car certains produits, explique-t-il, risquent, même dans des conditions de conservation adéquates, de se périmer. D’où la question : jusqu’à quand la délégation algérienne continuera-t-elle à attendre le sésame égyptien pour pouvoir pénétrer à Gaza ?

R. M.

Comment (37)

    Moncef
    1 septembre 2017 - 21 h 01 min

    Je ne comprends pas pourquoi nos gars sont partis en Egypte avec 14 contenaires! Je pense qu’ils se la coulent en douce a Alexandrie maintenant. Au lieu d’envoyer des contenaires, ils auraient pu economiser tout cet argent et l’envoyer la bas. Cependant, eux veulent forcer la main a tous le monde et crier au scandale.

    Le veritable scandale est pourquoi les Ministere des Affaires Etrangeres algerien n’a pas demander a interdire ce genre de voyage a Gaza. Le passage de Rafah est ferme depuis des annees et les algeriens veulent que l’Egypte le reouvre juste parce qu’ils ont ramene 14 contenaires de couscous!

    Un autre conseil aussi, ce serait bien que nos OULEMAS commence la charite en Algerie. Combien de personnes ne trouvent pas de quoi manger et meme pour l’Aid. Alors, arretons le cinema palestinien et algerien! Un film deja depasse.




    7



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.