Leçon d’un attentat : l’aveu d’échec de la nébuleuse terroriste Daech en Algérie

BRI terroriste
Les forces de sécurité ont serré l'étau sur les terroristes. New Press

Par R. Mahmoudi – L’attentat-suicide qui a ciblé, jeudi, le siège de la Sûreté de la wilaya de Tiaret, s’il signe une recrudescence inquiétante de la violence terroriste en Algérie, après une longue période d’accalmie, n’en marque pas moins l’incapacité des organisations terroristes, Daech en tête, à y commettre ou revendiquer des actions de grande envergure. Car, on le sait, l’objectif recherché à travers ce type d’attaque, potentiellement dévastateur, est bien de réaliser un coup d’éclat médiatique.

En s’empressant de revendiquer cet attentat, l’organisation autoproclamée «Etat islamique» (Daech) cherche, comme de coutume, à mettre sous sa coupe tous les groupuscules terroristes encore en activité sur le territoire national et à afficher symboliquement sa présence dans notre pays, alors qu’on ne sait encore rien sur l’affiliation du terroriste qui a voulu faire exploser les locaux de la Sûreté de Tiaret, ni même sur son identité. Il faut dire que Daech est dans son rôle de revendiquer la moindre attaque ciblant des agents de l’ordre ou un édifice public, comme c’est le cas notamment en Occident. Dans cette guerre psychologique, la nébuleuse terroriste vise un double objectif : instaurer partout un climat de peur et enrôler les jeunes radicalisés qui seraient aptes à commettre des attentats. Car, selon une récente étude, la majeure partie des auteurs d’attentats en Europe n’auraient jamais appartenu à une quelconque organisation radicale, ni combattu ailleurs.

Il n’y a visiblement, donc, aucune comparaison à faire entre la vague d’attentats qui secoue les capitales européennes depuis quelques années et les tentatives d’incursion menées sporadiquement par des terroristes isolés ou qui cherchent désespérément à briser l’isolement qui frappe ces groupuscules dans certaines zones montagneuses du centre du pays où ils se sont cantonnés. On rappelle qu’au moins trois attentats-suicide avaient ciblé, depuis 2008, des bâtiments appartenant à la Sûreté nationale dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le dernier en date remonte à mars 2016 où un attentat devant le commissariat de Maâtkas a été déjoué, et le terroriste arrêté par la population. Ce qui prouve que les terroristes ont commencé à adopter ce nouveau mode opératoire bien avant l’apparition de Daech en Algérie, et que ces attentats sont de moins en moins meurtriers.

Il est aussi clair que l’attentat de jeudi est beaucoup plus le résultat d’un «relâchement de vigilance» face à la menace terroriste que le reflet d’une résurrection de la bête immonde.

R. M. 

Comment (29)

    Rien-ne-va-plus
    3 septembre 2017 - 20 h 29 min

    Seuls les ingénus traitent Daach (ou l’Ei) d’une simple organisation terroriste d’obédience islamiste agissant dans une région et non pas dans une autre. Le choix même de ces appellations, étant sioniste n’est pas donc fortuit. Il vise à tenter de salir l’Islam et les musulmans. Tout a commencé n’est-ce-pas par ces accrochages sanguinaires intercommunautaires en Irak et en Syrie pour prendre ensuite de l’ampleur sous l’impulsion d’un travail propagandiste attribués à des Chioukhs manipulés de la Fitna.
    Cette organisation terroriste et ses dérivés composés de fanatiques et de jeunes musulmanistes endoctrinés sont l’incarnation même de cette nouvelle guerre dite de 4éme génération. (Cette nouvelle guerre conçue par les occidentaux en 2006 à Herzlia, ville en Palestine occupée) mérite d’être expliquée à qui de droit pour mieux s’en protéger et comprendre les tenants et aboutissants ainsi que ses objectifs néfastes …).
    Les actes perpétrés en Europe peuvent être en ce moment considérés comme vous dites l’œuvre de loups solitaires s’étant détachés de plusieurs hordes terroristes que les américains et leurs affidés européens ont envoyé faire la guerre pour leur compte au Moyen-Orient au lieu et place de troupes militaires occidentales.
    Les concepteurs, les encadreurs, les formateurs, les financiers, les armuriers etc… de cette organisation terroristes et ses progénitures ne sont en réalités que les Services de renseignements étrangers (américains, européens, laquais arabes…) à leur tête le Mossad israélien. Pensez-vous réellement que la destruction de la Syrie, de l’Irak, du Yémen, de la Lybie…. Par les terroristes de Daach sont uniquement l’œuvre de cette organisation ?
    Pensez-vous également que tous ces commentaires dans AP et autres sites qui vouent chez nous une haine à tout ce qui est algérien arabe, musulman, berbériste, mozabites, kabyles, ….et autres…. Ne peuvent-ils pas être les ingrédients de quelques choses de plus regrettables avenir. Alors cessons svp de nous enthousiasmer, et préparons-nous sérieusement aux contrecoups éventuels de la débandade des terroristes aux Moyen-Orient. Sauf si l’Algérie n’est plus dans le collimateur des forces du mal.




    0



    0
      Jean Jacques Rousseau
      4 septembre 2017 - 13 h 54 min

      Les 200.000 morts de la decennie noire Sont le nectar de l’ islam algerien !
      Israel n’est pas responsable de votre ideologie malefique impose dans les ecoles. Malte est une petite Ile plus pauvre que la Tunisie, mais a’ des annees lumieres du miserabilisme arabislamique!




      0



      0
    Dyhia
    1 septembre 2017 - 23 h 45 min

    Nettoyez l’Algérie de ces 450 000 agents marocains qui circulent librement sur notre territoire, sans oublier ces migrants sans papiers. Il faut éliminer toutes les sources du danger.
    La sécurité de l’Algérie avant tout. DAECH n’ a pas de visage.




    13



    6
      Verso
      3 septembre 2017 - 18 h 57 min

      MDR…Le mythe des « 500000 marocains vivant en Algérie  » perdure encore…




      0



      0
    Kahina
    1 septembre 2017 - 23 h 29 min

    L’armée Algérienne a toujours accompli son devoir envers la patrie. C’est aux pseudo-hommes politiques de faire preuve de patriotisme. Le clan des pro-wahhabites doit disparaitre. Cette idéologie doit être déracinée de l’Algérie..




    15



    3
    Salim31
    1 septembre 2017 - 22 h 48 min

    les chorales de la mort de daech sont a peu pres les memes qu ‘on entend dans la telephonie mobile -dans chourouk tv ennahar- dans les creches- dans nos ecoles ils apprenent aux gosse que la vie n est pas importante l essentiele c est d aller au paradis de veritables hymne a la mort __les noms sont islam pour les garcons DOU3A pour la fille qui est hijabiser des l age de 06 ans et le papa c edt abou…. et maman s appelle oumou …..tout ca c est pas loin de la societe DAECHIENNE de RAQUAA ou DIR A ZOUR _peut on couper la mauvaise herbe et semer en meme temps la mauvaise graine -difficile de combatre les terros si deriiere il ya une ideologie et une politique islamisante des plus active et des legales __est il possible d agir ou de limiter les degats ? Et comments? quant on sait que les frerot disposent de tele du net de partis politiques de l APN de syndicat des ecoles des administration …..et que les salafiste wahabistes disposent eux de mosquee et des livres de theologie misson difficile il ya du boulot ..




    11



    2
      abdel
      3 septembre 2017 - 14 h 38 min

      c’EST seulement un peuple qui perdu ses rèperes et a abandonné ses coutumes et sa culture pour un autre comportement venu d’ailleurs, qu’il soit vestimentaire ou pire encore dans l’adoption de prénoms, étrangers aux traditions algeriennes,ce phenomene on le retrouve aussi ailleurs,parmi les jeunes maghrebins




      1



      0
        Salim31
        3 septembre 2017 - 19 h 59 min

        Nous sommes les champions de l importation de la voiture aux prenoms – de toute facon meme la religion est importe ..karita wa khlass




        0



        0
    sami
    1 septembre 2017 - 20 h 54 min

    LArabe comme langue nationale et l’Islam comme religion d’état sont les facteurs d’aliénation que les différents gouvernements depuis l’indépendance ont usé et abusé afin d’abrutir le peuple, de museler les jeunes et de barrer la route à l’émergence d’une élite politique jeune ,dynamique semblable à celle des martyrs de novembre qui serait capable de réveiller le peuple de sa léthargie.
    De plus,la politique de reconciliation de notre cher Président a contribué au renforcement de l’islamisme qui a précipité le peuple dans l’intolérance, l’assistanat,la clochardisation,le refus du vivre ensemble,la médiocrité,la laideur,la saleté,l’inculture,la dépolitisation.Une politique de reconciliation qui a vu le brave patriote méprisé et comptant des sous et le repenti qui a pignon sur rue ,jouissant de toutes les facilités de l’État et qui(et cela tout le monde l’ignore ou feint de l’ignorer) continue à soutenir ses frères combattants en prêtant ses yeux ,ses oreilles et sa poche (ces islamistes détiennent le monopole du commerce de détail et engrange des milliards sans contre partie pour le trésor).Sans compter que les familles de terroristes abattus ou disparus sont de loin mieux indemnisés que leurs victimes.Et cela,çà ne se passe qu’en Algérie!!
    Tant que les islamistes existent et jouissent de la tolérance de l’État,le terrorisme islamiste ne disparaîtra pas.De là à penser que c’est l’État qui alimente le terrorisme pour maintenir une atmosphère de peur chez le peuple il n’y a qu ‘un pas que je n’hésiterai pas à franchir!!!
    Le sinistre Bush ,depuis les attentats du 11septembre a bien terrorisé son peuple pour justifier ses horribles crimes en Irak et Afghanistan.




    15



    2
    Bison
    1 septembre 2017 - 20 h 43 min

    On ne peut pas combattre le terrorisme sans combattre son idéologie et sa matrice qui n’_3est autre que la confrérie des frères musulman ! Combattre la secte des ahmadites et la considérer ajuste titre d’ailleurs comme dangereuse pour la sécurité du pays et en même temps couver, repondre a tous les caprices et ouvrir toute les portes du pouvoir, l’administration, education, …devant une autre secte celle des freres musulman, une secte tout aussi dangereuse que celle des ahmadites voire pire! Où est la cohérence ! ? ? Sachant que les deux sectes sont l’_oeuvre du même artisan, les anglais et ont quasiment la même date de naissance seul les lieux diffèrent, La première en Inde, la seconde en Égypte ! Mais les deux, ont pour même objectif : combattre toute velléité d »émancipation des colonisés et toute idée de révolte contre les maîtres étrangers ( en l’occurrence les anglais)!! En revanche, après l’indépendance, renverser ( comme pour les printemps arabes) les dirigeants issus de leur propre peuple, constitue leur principale projet et leur seul combat ( depuis des décennies) et tout les prétextes sont bon: dictateurs, toghat, khawana, kouffar, zanadikka,…etc
    Croire amadouer et finir par intégrer un frerrot est une des pire bêtises… Comme vouloir faire d’un chacal un bon chien berger!




    12



    1
    pomme
    1 septembre 2017 - 18 h 23 min

    Ces faits sont graves et renforcent l’idée qu’il faut renforcer l’armée algérienne en multipliant par 10 son potentiel militaire (hélicos, blindés, armement lourd, léger, chars, avions de chasse…. et puis des troupes spéciales, des hommes qui n’ont pas froid aux yeux et spécialement formés );
    Pour lutter contre ce phénomène de terrorisme, c’est une mobilisation générale qu’il faut: nécessité également de monter une ARMEE DE RESERVE prête à aider l’armée républicaine régulière.




    11



    1
    Mohamed El Maadi
    1 septembre 2017 - 16 h 00 min

    la stratégie de Deach en Algérie est d’ordre du témoignage du genre « , on n’est pas encore la  » car, ils ont conscient qu’ils ne prendront jamais le pouvoir .Nous avons a faire des gens déterminés qui ne poseront jamais les armes alors que faire ?
    À Titre personnelle et cela n’engage que moi remettre sur pied des escadrons de la mort avec une liste de noms même avant le passage à l’acte .Cela s’appelle « le déminage », c’est-à-dire qu’elles n’ont pas encore explosé, mais reste un danger potentiel.

    Il est vrai que mes méthodes sont très dures . Je ne peux oublier certains de leurs méfaits dans ma région et cette histoire de cette femme qui tenait un bébé dans ses mains et que l’émir du groupe a coupé pour la mettre dans un pot de fleurs en disant à cette femme « , tu vois ton bébé, il suffira de mettre de l’eau pour qu’il grandisse » .Ce sont des barbares liquidez moi cette merde ;
    Je vais peut-être choquer, mais l’histoire donne raison aux « éradicateurs » et pas la peine de salir leur mémoire en nous racontant des balivernes sur des prétendus dépassement moral ou éthique. Une propagande menée par les ennemies de l’Algérie.




    26



    2
    hélas
    1 septembre 2017 - 13 h 30 min

    ces merdeux de daech ….sont devenus une vraie risée : dés qu’il y’a un malade mental en possession de quelques pétards se faitb sauter la gueule , les rats d’égout de daech accourent pour s’accaparer la paternité de de l’attentat ..juste pour faire peur aux populations qui vont instinctivement se dire :
     » WAW ils sont partout !!! ils sont forts ..!!  » .
    alors que ce ne sont que de la merde qui ont su utiliser photoshop et autres « CRM  » hahahah , et autres outils pour se faire des prospects ….
    en résumé : ce ne sont que des poules mouillées , la preuve : ils s’en prennent à des gens sans défense , comme ce fut le cas pour le pauvre Gourdel qui a su garder sa dignité jusqu’au dernier souffle .
    et des Gourdel y’en a eu des dizaines de milliers en algérie , que DIEU récompense les victimes et leurs parents …etc , et que les rats d’égout de daech et tous ceux qui ne les dénoncent pas ( nos islamistes , certains occidentaux ..etc ) pourrissent en enfer pour l’éternité .
    vive l’algérie ,et vive l’armée , et en enfer tous les radicalistes écervelés de mer….




    17



    0
    Rebah Malek
    1 septembre 2017 - 13 h 18 min

    Yah Bouteflika, yah le pouvoir, yah l’armée, je vous en supplie il faut à tout prix faire sortir le Coran de l’école de la REPUBLIQUE. Comme tout est désormais arabisé dans le pays, on peut très bien lire, apprendre et comprendre le Coran à la Mosquée ou dans une école coranique dédié à l’apprentisage et de la pratique de l’islam ! Mais préservons nos écoles où la première des connaissance sont la connaissance scientique et technique, la raison, le raisonnement etc…etc …. Aujourd’hui il y a presque aurant d’école que de Mosquée donc l’islam n’est pas en danger ! Il faut que le citoyen algérien qui fréquente l’école de la république arrive à faire la différence entre l’école républicaine et la religion! Chacune à sa place et son importance dans la société algérienne mais leurs enseignements ne doivent pas se faire au même endroit ! L’école forme LE CITOYEN qui a une signification beaucoup plus large qu’un simple musulman pratiquant.

    PS : Moi j’ai pu apprendre le Coran et la religion dans les années soixantes dans une sorte de zaouiya de mon quartier, pas au sein de mon cursus scolaire, mais çà ne m’a pas empêché d’être un bon citoyen algérien de confession et de culture musulmane !




    27



    4
    Erracham
    1 septembre 2017 - 12 h 34 min

    Quel musulman algérien oserait endeuiller son pays la veille de l’Aïd? Mérite-t-il d’être qualifié de musulman? Bien sûr, il n’a pas agi seul! Tout en haut de la pyramide, il ya le politicard de sa mouvance qui continue de lui apporter une couverture plus ou moins légale. Ensuite, il y a l’imam de la mosquée qu’il fréquente et qui lui donne son onction, son visa pour le paradis. Il y a aussi des complices qui l’hébergent, qui le nourrissent, qui le renseignent et qui lui prodiguent l’aide matériellle dont il a besoin. Ceux-là aussi ne sont ni plus ni moins que des assassins aussi coupables par association et nous devons les combattre jusqu’au dernier. La lutte continue contrairement à ce que nous ronronnent nos dirigeants. Enfin, je m’incline à la mémoire des innocentes victimes de ces lâches attentats, Allah yarhamkoum! Aïd mabrouk à tous!




    20



    0
    jughurta
    1 septembre 2017 - 10 h 55 min

    Vous voulez chassez daesh de l’ Algérie, très bien, chassez alors Lafarge …




    20



    8
      un algérien
      1 septembre 2017 - 13 h 38 min

      Qu’est-ce-que Lafarge (usine de ciment) a à voir avec Daesch , élevez votre niveau d’intervention , c’est nul !!




      9



      23
        abdel
        1 septembre 2017 - 15 h 42 min

        lafarge est poursuivi pour avoir financé ce mouvement en syrie




        16



        1
    Chentouf Moulay
    1 septembre 2017 - 9 h 49 min

    Arreter SVP, de classer les partis qui condamnent en premier ou en dernier, c’est insultant. L’essentiel est de connaitre la ligne politique stratégique de toutes les forces du pays pour connaitre leur position. La seule remarque que je ferais à la déclaration de Jil Jadid, c’est qu’il n’existe pas d’Attentat « LACHE », à ma connaissance, tous les attentats commis sont par nature criminels, affreux, qui ne sèment que mort et désolation.
    Pour votre information hier matin jeudi 31 aout à 9h 51, j’ai fait la déclaration suivante sur le site du Matin (partagé sur facebook) :
    « En 1995 le chef du gouvernement Ouyahia décrète que le terrorisme est devenu résiduel, 22 ans après il frappe à nouveau d’une manière violente à Tiaret, pour rappeler à l’actuel et même chef du gouvernement, la réalité du terrain. Pendant ce temps là, la classe politique algérienne toute tendance confondue se prépare à aller encore une fois à la mascarade électorale des APC le 23 novembre prochain, cela me rappelle l’attentat de Guemar à la veille des « élections » législatives du 26 décembre 1991, qui ont légitimé le FIS, alors que seul le PAGS à l’époque demandait leurs annulations..
    Toutes mes condoléances aux familles des victimes. »
    Moulay Chentouf,
    Le coordinateur du PLD.




    5



    2
      abdel
      1 septembre 2017 - 15 h 39 min

      daesh a entretenu des relations commerciales avec ce mouvement en syrie et a donc participé a son finacement,informez vous avant de démentir cet intervenant qui souhaite a juste titre interdire cette sté en algerie




      6



      1
      Merouane
      1 septembre 2017 - 22 h 16 min

      Cher Chentouf Moulay , je respecte votre parti politique puisque vous exister légalement ! Mais je peux vous ajouter que je respecte vraiment que les partis politiques qui ne font pas partie de l’alliance Présidentielle de Bouteflika ! J’espère que vous ne faîtes pas partis de cette catégorie !
      Puisque vous parlez de Soufiane Djilali et de son parti, je vous rappelle que c’est le seul parti avec celui de Benflis à avoir refusé de participer aux législatives ! De plus, ses interventions et ses prises de position politique sont clairement contre le système politique et le pouvoir d’El Mouradia et des Tagarins ! Là il n’y a pas de doute ! Si vous êtes de ce bord, on vous soutient vous aussi évidemment, sans aucune réserve, ni condition !




      3



      0
    Abou Stroff
    1 septembre 2017 - 8 h 37 min

    « Leçon d’un attentat : l’aveu d’échec de la nébuleuse terroriste Daech en Algérie » titre R. M..
    je suis en partie d’accord avec cette sentence (il y a un échec militaire, mais y a t il un échec sur le plan idéologique?). permettez moi, cependant, de souligner que la nébuleuse terroriste n’est que le bras armé de la nébuleuse islamiste qui veut instaurer un « califat » (où tout le monde, il est gentil, où tout le mode, il est beau, et ou tout le monde il est musulman) entité mythique et idéalisée qui n’a jamais, historiquement, existé. or, le pouvoir en place en algérie ne semble guère lutter contre l’idéologie rétrograde et archaïque que ne cesse de développer la dite nébuleuse islamiste, bien au contraire, le pouvoir en place semble prendre en charge tous les archaïsmes (l’islam comme seul et unique vision des choses et des phénomènes) qui, logiquement, auraient dû être pris en charge par la vermine islamiste (pourquoi cette dernière lutterait elle contre un pouvoir qui applique son « programme »?
    moralité de l’histoire: Feu le général Lamari a bien souligné que la vermine islamiste a bien été battu, militairement, mais cette vermine est loins d’avoir été anéantie idéologiquement.
    PS: lorsque le pouvoir en place combat les ahmadites ou les adeptes de la karakrya, il ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de la vermine islamiste. en effet, en agissant ainis le pouvoir en place ne fait que réconforter toutes les intolérances, y compris l’intolérance de la vermine islamiste qui est persuadée qu’elle détient la vérité avec un grand V.




    16



    1
    Non à l'Etat arabe
    1 septembre 2017 - 8 h 31 min

    La source intarissable du terrorisme est dans les mosquées qui pillulent de partout et de l’école qui formate les enfants avec la charia inculquée dès le bas age. Cette substitution identitaire, pour uniformer le pays, le predispose aux tendances moyen orientales. les sectes augmentent en nombre et proportionnellement à la depersonnalisation. S’il y a un driver qui favorise ce fleau c’est bien l’arabisation, qui rompt le lien avec la conception societale autoctone pour deplacer son epicentre au moyen orient. Le crime culturel prècède le criminel en chair et en os.




    39



    87
      jughurta
      1 septembre 2017 - 11 h 46 min

      Il ya du vrai mélangé à du faux, est ce fait exprès pour laisser place au subliminal ? Le début est faux, la fin est juste.




      0



      4
        Non à l'Etat arabe
        1 septembre 2017 - 14 h 48 min

        Le probléme est que l’Etat arabe a besoin d’islamisme comme substrat ideologique pour pouvoir asseoir le pouvoir feodal. Le paradoxe est que les islamistes profitent de cette contradiction, de meme les pays arabes avancent. Ex: le baath fln qui profitait de la presance de l’islamisme, en infrstructurant la société, perd de son positionnement devant les pays du folfe. Ainsi l’islamisme algerien fait le lit à l’islam standard controlé par les monarchies du golfe. le maroc aussi tente de dompter l’irrationnel islamique, peine perdue




        10



        25
      Anonyme
      2 septembre 2017 - 19 h 17 min

      bien vu! comme vous faites mouche vous attirez le courroux de la vermine khoroto-intégriste avec 85 (-) !!! je vous félicite mon ami!




      4



      1
    Nabil
    1 septembre 2017 - 7 h 59 min

    Cher Journal! L auteur de l Attentat est connu apres verification!j appelle eng ce jour de l aid mes chers compatriotes nationalistes de pirater ou de endommager Le site aamak de ces sales koufards de daache agents die occidents




    12



    1
    LE NUMIDE
    1 septembre 2017 - 7 h 03 min

    LEÇON DE L’ATTENTAT DE TIARET : le nébuleuse wahabiste continue à travailler et à constituer des cellules dormantes qui guettent et qui pourront frapper à tout moment …. plus l’état fait des concessions religieuses , culturelles et médiatiques au wahabisme plus l’État met en danger la nation et son armée … plus les gouvernements , les élites , les partis et les appareils idéologiques d’État par lâcheté ou par forfaiture , disqualifient la Berberité algérianniste au profit de la tentation impériale arabiste , plus le wahabisme comme un cancer installera sa corruption en se nourrissant de la corruption historique et finira pour les emporter eux mêmes … il ne reste plus de choix aux galériens que de choisir entre la mort de la nation ou leur survie dans la vérité historique et dans la liberté de conscience seules conditions d’émancipation et de développement




    21



    2
      Akli Boughzer
      1 septembre 2017 - 8 h 43 min

      Oui l’Etat fait trop de concession à l’islamisme et au fanatisme en mettant en danger la République.Ces zombies sont aux aguets et ne loupent aucune occasion pour déstabiliser ce qui reste de l’Etat républicain leur bête noire.




      27



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.