Parkings sauvages : les nababs des trottoirs imposent leur diktat

Ils occupent la voie publique, s’autoproclament gardiens de parking et obligent les automobilistes à mettre la main à la poche contre une place de stationnement. Exerçant au noir, ces jeunes usent souvent de menaces verbales et parfois en viennent aux mains pour faire plier les récalcitrants.

Comment (9)

    Mohamed El Maadi
    10 septembre 2017 - 17 h 59 min

    Cela m’est arrivé une fois a Alger sur le coup j’ai pris cela pour du civisme mais ensuite il a fallu que je mette la main a la poche .J’ai pas voulu faire de scandale car je voyais que mon cousin Algérois était très en colère .Ceci m’est également arrivé a la plage ou j’ai cru bêtement que les douches public était gratuites et bien figurez que non ! C’est le laxisme a tout les étages.J’ai également appris que même la demande de mariage était payante comment ? Le jeune homme rencontre la fille chez les parents et ensuite le père se tient devant la porte si c’est oui tout va bien et si le jeune homme dit non il remet au père la somme de 2000 dinars .




    2



    0
    karimdz
    10 septembre 2017 - 9 h 54 min

    Il ne faut pas trop en vouloir à ces jeunes qui agissent ainsi, non pas par fierté mais parce que la misère ne leur laisse guère de choix

    Si ces jeunes avaient un travail, si l Etat mettait plus d espaces de parkings, il n y aurait pas ce problème…




    2



    7
      Mohamed El Maadi
      10 septembre 2017 - 18 h 04 min

      Karim [email protected]

      C’est trop facile ! prendre le citoyen algérien en otage et le dépouillé est immoral .Donc le premier jeune homme qui me met un coup de couteau en alléguant qu’il est célibataire et qu’il ne peut pas se marier serait une excuse moralement acceptable et bien je dis non !




      7



      0
    Anonyme
    9 septembre 2017 - 11 h 51 min

    Eh oui! Ça s’appelle la Ripoux-blique: Une bande d’incompétent aux manettes qui vit sur les restes de l’organisation administrative laissée par le colonisateur. Incapables d’en maintenir l’efficacité car mu par d’autres ressorts que le service aux citoyens. Ils sont aux services de leurs petits intérêts mesquins et du monarque qui leur garantie l’impunité.
    Laisser les voyous prendre la rue en otage, c’est le moyen qu’ils ont trouvé pour masquer le chômage et s’assurer de la paix sociale dont ils ont besoin pour continuer à sucer le sang de l’Algérie sans être inquiétés.




    8



    0
    Anonyme
    9 septembre 2017 - 8 h 33 min

    Tout les symptômes de l’état défaillant, voire inexistant. N’importe qui fait sa loi. Ça s’appelle « la loi de la jungle ». La police pendant ce temps se laisse vivre ou fait des journées portes ouvertes, comme si le citoyen avait besoin qu’on lui explique à quoi elle devrait servir. Les commissariat sont devenus des bureau d’enregistrement où aucune plainte n’aboutit. Ils feraient mieux de payer ces voyous pour qu’ils restent chez eux plutôt que de s’encombrer avec autant de policier dont la seule activité palpable et la répression des rassemblements citoyens ou le maintien de barrage routiers dont le seul résultat est de rendre la vie des citoyens encore un peu plus insupportable pendant que eux circulent sur la voir réservée aux arrêts d’urgence. …. Et c’est partout pareil: APC avec des employés recrutés par copinage incapables de faire une phrase sans faute; société de ramassage d’ordure dont le personnel est au café du coin ou dort carrément sur les trottoirs pendant que les ordures s’amoncellent pendant des semaines,…etc, la liste est longue.




    5



    0
    Compassion
    7 septembre 2017 - 18 h 49 min

    A l’image du pays et de son président, un pays de non droit. Mr Hamel se vante de sa police mais à quoi sert-elle et elle est au service de qui? Un scandale quand on n’est pas capable de sécuriser sa population et de la laisser à la corruption, la mafia, l’incivilité. Voilà l’Algérie de notre élu depuis 18 ans au pouvoir qui est dans l’incapacité de nous apporter le premier droit qui est de circuler librement dans le pays.




    8



    0
    ait hamid
    6 septembre 2017 - 20 h 42 min

    sur alger centre a rue desly est mustapha ben boulaid la petite ruelle les parkingueurs ( nigro, mourad…) font la loi au automobilistes .. 100da de l’heure sinon l’automobiliste sois agresser par une bande de voyous mais sans être inquiété par la police de caviniaque qui est complice.




    18



    1
    A3zrine
    6 septembre 2017 - 18 h 23 min

    Dans certains endroits la police est complice, une partie leur est reversée. Donc l’État est conscient et ne veut pas bouger, c’est une façon comme une autre de gestion par le stress.




    13



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.