1,45 million de touristes algériens en Tunisie cet été

touristes algériens
Le poste frontalier d'Oum Tboul. New Press

Par Ramdane Yacine – Plus de 1,45 million d’Algériens ont passé leurs vacances en Tunisie cet été, selon les chiffres officiels communiqués aujourd’hui.

La Tunisie a accueilli, au 31 août 2017, plus de 4,6 millions de touristes, a annoncé hier la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik, lors d’un point de presse. La ministre tunisienne a mis l’accent sur l’évolution enregistrée par le marché algérien (60%) qui représenterait, selon les médias tunisiens, 1,45 million de touristes algériens qui ont visité la Tunisie cet été.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) avance une augmentation du trafic touristique en Tunisie de 32% et indique que près de 7.5 millions de touristes visiteraient la Tunisie en 2017, un chiffre proche des 7,8 millions recensés en 2010, toujours selon l’OMT.

La population touristique algérienne est représentée par le gros de sa classe moyenne qui dépense ainsi ses devises à l’extérieur du pays. Avec une moyenne de 100 euros dépensés pour chaque Algérien qui passe la frontière tunisienne et tenant compte du fait que beaucoup d’Algériens se sont déplacés en groupe ou en famille, la somme en devises engrangée par la Tunisie des touristes algériens serait de 140 millions d’euros.

Pour atteindre ces résultats, les Tunisiens ont certes bénéficié de la faiblesse, voire de la politique franchement repoussante de la plupart des prestataires dans le tourisme en Algérie à l’égard des clients locaux, mais aussi grâce à une politique de marketing agressive et des plus payantes. Il convient de noter que les professionnels tunisiens du tourisme ont beaucoup bataillé pour que les touristes algériens choisissent la destination Tunisie pour leurs vacances d’été. L’objectif tracé : atteindre cette année 3 millions de touristes algériens contre près de deux millions l’année dernière. Pour ce faire, les autorités tunisiennes ont renforcé le nombre de vols aériens entre la capitale tunisienne et les villes algériennes cet été et repris la ligne de transport terrestre Gafsa-El Oued, qui était à l’arrêt depuis des années.

En plus du transport aérien et routier, les autorités tunisiennes ont beaucoup misé sur la reprise de la ligne ferroviaire Alger-Tunis. Son lancement, prévu initialement le 2 mai, avait été reporté sine die par la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) pour des raisons techniques. Le lancement de cette ligne aurait certainement permis aux touristes algériens non véhiculés de partir en vacances en Tunisie en force et en toute tranquillité.

Côté communication, le gouvernement tunisien a dégagé cette année un budget d’un million de dinars tunisiens pour faire la promotion de la destination Tunisie sur le sol algérien. De plus, des dizaines d’agences touristiques tunisiennes ont mené leur campagne sur des médias algériens et notamment sur les réseaux sociaux. Les agences de tourisme et de voyage tunisiennes ont proposé aux internautes algériens, via Facebook et Google, de passer leurs vacances dans le pays du jasmin.

Notons que la Tunisie reste la première destination touristique des Algériens. Entre le 1er janvier et le 10 mai 2017, les autorités tunisiennes ont recensé 1,72 million de touristes algériens contre 1,26 million durant la même période en 2016, soit une augmentation de 37%.

R. Y.

Comment (15)

    moms
    7 septembre 2017 - 9 h 25 min

    salam! vous avez crus que le gouvernement tunisien allais laisser faire !!! ti fou!




    1



    0
    Predator.DZ
    6 septembre 2017 - 20 h 39 min

    Mais qui a dit que le peuple était fauché et crévant la dalle!




    6



    1
    El Kenz
    6 septembre 2017 - 20 h 20 min

    En contre partie une moyenne de 150 à 200 véhicules tunisiens traversent nos postes frontières au quotidien pour faire le plein en carburant et revenir dans leur pays qui se trouve sous l’ Italie. Un peuple, qui saigne son pays pour enrichir ceux des autres ,qui plus , lui donnent constamment des coups de poignard dans le dos, n’a aucun lien avec les Benboulaid,Zighoud youcef, Amirouche,Zaabana, Souidani Boudjemaa, Lotfi
    Benabdelmalek. R..etc…………..tfouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh.




    11



    1
    sami
    6 septembre 2017 - 14 h 57 min

    Pour tout remerciement ,nos chers amis tunisiens font poireauter nos compartriotes au poste frontalier 4h00 durant avant de les libérer.
    Si on suppose une dépense moyenne de 100euros par touriste algérien,notre cher voisin encaisse pas moins de 100X1700000=170Millions d’Euros de quoi rendre tous nos hôtels et nos plages plus a même de mieux nous accueillir.
    De plus,les Tunisiens comme leurs autres frères arabes ,égyptiens,qataris et j’en passe ne nous aiment pas!!!




    15



    4
    ZORO
    6 septembre 2017 - 14 h 45 min

    Meme s il nest pas algerien ses paroles sont sages,mûres et reflechies, son pseudo est amical (ami de tous=amitou)et toi l anonyme suppôt de mehenni et bhl qui veut se. faire passer pour un algerien (…)




    6



    6
    Amitou
    6 septembre 2017 - 13 h 34 min

    Et bien tant mieux,les deux peuples Algeriens et Tunisiens s estiment et se respectent depuis la nuit des temps.
    les echanges entre les familles Algeriennes et Tunisiennes sont tres frequentes,et nos citoyens trouvent un grand plaisir pour se reposer dans les hotels et jouir des plaisirs de vacances bon marche bien meritees.
    Notre pays l Algerie a opte un peu tardivement dans le developpement du secteur touristique,nos sites sont paradisiaques allant du nord jusqu au sud et de l est a l ouest.L industrie touristique reste tres volatile car au moindre incident terroriste ou politique,les hotels se vident et risquent de causer des problemes aux banques qui les financent,il est neanmoins tres conseille d investir dans les complexes integres pour les familles en location,des groupes de villages ou apparthotel,autour d un complexe commercial offrant toutes les commodites et les approvisionnement indispensables au besoin quotidien qui peuvent interresser nos concitoyens de l interieur et de l exterieur….Et surtout ne jamais opter pour le tourisme de masse avec les tours operators Europeens,plutot un tourisme haut de gamme individuel.




    3



    13
      chaoui04
      6 septembre 2017 - 14 h 53 min

      A te lire je vois que t’es un harissa.Tu es entrain de tailler un costume qui va au millimètre au tourisme tunisien en prônant je te cite: « surtout ne jamais opter pour le tourisme de masse avec les tours operators Européens,plutôt un tourisme haut de gamme individuel.
      Ah oui tourisme haut de gamme individuel pour obliger l’Algérien à dépenser individuellement et en moyenne 1000 euros .C’est une façon à toi le tunisien de déplumer encore plus le voisin de l’ouest. Vous etes connus par cette hypocrisie.Mais au moindre retour des européens surtout vos maîtres les gaulois ,vous montrerez un autre visage de haine envers vos bienfaiteurs.CONSEIL?Tes conseils tu peux les mettre là où……




      12



      6
        Amitou
        6 septembre 2017 - 19 h 56 min

        @chaoui04
        Je parle du tourisme naissant dans notre pays,qu il ne faut pas opter pour le tourisme de masse venant d europe pour remplir les hotels en Algerie,plutot le tourisme haut de gamme venant d Europe des clients aises ….etc.A part cela mon education ne me permet pas de repondre a tes deraillements et au langage de caniveaux,etrangers aux moeurs et aux coutumes Algeriennes.Bonne soiree quand meme.




        5



        6
    zaatar
    6 septembre 2017 - 13 h 18 min

    Alors Question: Combien de touristes Tunisiens a t’on enregistré en Algérie?




    15



    2
      chaoui04
      6 septembre 2017 - 14 h 58 min

      Le peu qui rentre en Algérie ce n’est pas pour le tourisme mais pour profiter de la disponibilité de produits importés et à beau marché.Ils sont pires que le criquet pèlerin. Ils prennent tout :carburants,produits alimentaires,bétail……




      16



      5
        Anonyme
        6 septembre 2017 - 23 h 24 min

        Il ne faut pas oublier la deglet nour qu’on ne trouve presque plus en algerie, meme a Biskra. Achetees en dinar qui a touché les abysses, c’est par camion frigorifiques qu’ils l’acheminent vers la Tunisie pour la revendre sous le label tunisien dans le monde entire a cout de devises fortes. Et ce qu’il y a un pilote dans l’avion ou sont ils tous marocains?




        8



        2
    Anonyme
    6 septembre 2017 - 13 h 09 min

    La trahison des tunisiens qui ont permis une base d’assassins américains sur leur sol pour causer du tort à toute la région, mérite la fermeture des frontières avec la Tunisie et favoriser une politique de dissuasion auprès de la société algérienne pour qu’elle cesse de se rendre en Tunisie, on ne récompense pas les traitres, on les sanctionne. Je suis même pour une convocation de l’ambassadeur tunisien en Algérie pour qu’il rende des comptes, à l’Algérie, sur cette trahison tunisienne à son endroit..




    13



    6
      Amitou
      6 septembre 2017 - 13 h 48 min

      Le tourisme est un echange convivial entre les peuples, ce que font decident et appliquent les hommes politiques est une autre question. malheureusement nos dirigeants politiques agissent sur une longueur d onde differente de celle des peuples.
      Ne tombons pas dans le piege de la Fitna, il faut savoir que le veritable pouvoir de changement est concentre entre les mains du peuple, il y a une echeance politique garantie par la constitution que nous devons respecter, c’est l echeance electorale pour choisir nous memes ceux qui meritent de nous gouverner, du simple depute au president de la republique.
      Si vous suivez les evenements sur la scene politique aussi bien en Tunisie qu en Algerie,les opinions publiques ne dorment pas et agissent avec vehemance contre toute action contraire aux interets et a la securite de nos pays.
      2018 sera l annee des elections en Tunisie et 2019 celle des elections dans notre pays. Esperons qu une lame de fond emportera ceux qui se sont servis au lieu de servir, tout dependra des electeurs qui sont les seuls souverains.
      Notre societe civile doit s engager davantage et nos jeunes elites doivent prendre leurs responsabilites au serieux.




      6



      9
        Anonyme
        6 septembre 2017 - 14 h 23 min

        On s’est rendu compte que tu n’es pas algérien de souche mais un tunisien d’origine. Sache Mr le tunisien que nous n’avons rien à foutre de ta Tunisie traitresse qui nous suce le sang, nous n’avons rien à foutre des hypocrites tunisiens avec leur « fraternité » à la Juda.
        Sache une bonne fois pour toute que les algériens malgré leurs défauts, n’ont rien à voir avec les tunisiens lâches, hypocrites qui cautionnent cette base américaine sur leur territoire, ils sont des parasites pour l’Algérie et ne méritent pas un sous venant d’Algérie.
        La traitrise marocaine et tunisienne envers l’Algérie est légendaire, alors fiche nous la paix avec cette fraternité hypocrite tunisienne. D’autre part les tunisiens se considèrent arabes et ne reconnaissent pas l’amazighité dans leur constitution, mais pas les algériens qui sont amazighes depuis des millénaires et se réapproprient tranquillement mais sûrement leur identité originale qui est l’amazighité.
        Le peuple algérien n’a rien à voir avec l’arabité des tunisiens, nous ne sommes pas des frères, il n’y a pas de fraternité avec des étrangers, la fraternité n’existe qu’au sein d’un même peuple ou d’une même famille.




        12



        6
          Amitou
          6 septembre 2017 - 20 h 15 min

          Calme toi l ami,il n y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir,tu vois partout dans ceux qui ne pensent pas comme toi,que des Tunisiens….faut il te rappeler de faire la difference entre un homme politique et un citoyen lambda,entre des decisions politiques et des comportements saints du quotidien d un citoyen..???Tu mets tout dans le meme panier,le peuple Algerien et le peuple Tunisien n ont rien a se reprocher quand aux decisions politiques irresponsables d ou qu elles viennent……Pour le reste tu peux penser comme tu veux ,d etre Algerien ou Tunisien je ne peux qu etre fier d appartenir a ces deux peuples tres proches l un de l autre.




          3



          7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.