Abdelkader Bouazgui veut promouvoir l’aquaculture au Sud

Abdelkader Bouazgui
Abdelkader Bouazgui, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche. D. R.

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, a appelé, samedi à Adrar, à l’encouragement de l’aquaculture dans les régions du Sud en tant que segment prometteur.

S’exprimant lors de sa visite d’une exploitation agricole dans la commune de Mraguène (nord d’Adrar), le ministre a plaidé pour l’encouragement de l’activité aquacole dans les régions du Sud, en tant que «segment d’activité prometteur, à même de renforcer le marché des viandes localement», selon lui.

L’existence de quelque 1 500 bassins aquacoles à travers différentes exploitations agricoles de la wilaya d’Adrar constitue un premier jalon dans le développement de cette activité et est susceptible d’assurer une production de poissons d’eau douce à forte valeur nutritive et économique, comme cela se fait dans plusieurs pays ayant développé ce créneau, a estimé Bouazgui. Le ministre a, en outre, mis l’accent sur l’intérêt d’accroître le nombre de bassins aquacoles dans la wilaya ainsi que de se rapprocher davantage des agriculteurs et des investisseurs pour les sensibiliser sur les perspectives prometteuses de la filière. «L’aquaculture dans les régions du Sud, un rêve par le passé, est devenue aujourd’hui une réalité palpable grâce à la volonté des investisseurs dans le domaine», a-t-il affirmé à ce propos.

Sur le même site, Bouazgui a écouté les doléances de certains investisseurs qui se sont articulées autour de la nécessité d’une disponibilité en quantités suffisantes des aliments de poissons ainsi que du règlement de certaines procédures administratives liées notamment aux titres de propriété pour pouvoir accéder aux crédits bancaires.

La wilaya d’Adrar recense 82 personnes exerçant, à travers 140 bassins, l’activité aquacole ayant donné lieu à une production de 39 tonnes de poissons d’eau douce, d’après les données de la Direction régionale de la pêche et des ressources halieutiques de Bechar.

Plus de 60 éleveurs de poissons d’eau douce ont suivi des sessions de formation dans le domaine dont quatre ayant bénéficié d’un cycle de formation en République populaire de Chine, selon la même source. Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche poursuit sa visite de travail par l’inspection de périmètres et d’exploitations agricoles dans diverses régions de la wilaya d’Adrar.

R. E.

Commentaires

    umeri
    10 septembre 2017 - 20 h 06 min

    L’agriculture au sud du pays est salutaire, elle peut remplacer le pétrole, pour peut qu’on arrive a régler le problème de l’irrigation des terres. En exemple, lors du passage de Mr Kasdi Merbah, que Dieu ait son âme, a contribué a la plantation d’un million de palmiers dattiers, dans la région de Biskra. Il faut faire vite, car il y a feu en la demeure.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.