Seddik Chihab appelle à poursuivre en justice Boukrouh

présidentielle
Seddik Chihab, porte-parole du Rassemblement national démocratique. D. R.

Par Hani Abdi – Le porte-parole du RND, Seddik Chihab, estime que les propos «graves» tenus par l’ancien ministre Noureddine Boukrouh contre le chef de l’Etat ne doivent pas rester «impunis». Intervenant aujourd’hui sur une chaîne de télévision privée, Seddik Chihab considère que Noureddine Boukrouh avait franchi les limites de l’éthique politique en traitant, entre autres, le président de la République de «malade mental».

Pour le porte-parole du RND, M. Boukrouh est passible de poursuites judiciaires pour «atteinte au chef de l’Etat». «Ce Monsieur a fait preuve de l’inélégance politique, d’un manquement éthique, d’indécence et de démesure envers un symbole de l’Etat», souligne Seddik Chihab, pour lequel «il faut faire la différence entre la critique et l’insulte». «Nous sommes pour le débat, la contradiction, l’opposition, la divergence de vue, la critique… mais contre les propos malveillants et offensants», précise Seddik Chihab, qui s’interroge sur l’inaction des institutions compétentes et en charge de la protection des symboles de l’Etat.

«Je suis étonné comment ces institutions habilitées constitutionnellement à protéger les symboles de l’Etat, qui poursuivent des anonymes pour des dessins ou écrits diffusés sur les réseaux sociaux, ne réagissent pas à ces déclarations attentant au chef de l’Etat.» Le porte-parole du RND s’interroge sur les motivations de Noureddine Boukrouh qui a servi sous l’autorité du président Bouteflika pendant des années et qui s’est enrichi. Pour Seddik Chihab, on ne devient pas du jour au lendemain opposant. L’opposition, selon lui, a des principes, des valeurs et un code de bonne conduite.

H. A.

Comment (48)

    mzoughene
    14 septembre 2017 - 16 h 55 min

    Ce khobsiste du système fait semblant d ignorer que la majorité silencieuse est en dehors des partis politiques tous confondus (90/00d abstentionnistes ); il évite en même de dire que que l argent se trouvent chez les 5000 MILLIARDAIRES algériens recenses dans le pays ;ainsi que les fonds colossaux qui se chiffrent en milliards de dollars, transférés par les sbires d ouyahia vers l étranger !la politique de l autruche est un risque majeur pour l algerie; la populace adopte un silence effrayant face a ouyahia arrogant et cinique ou une seule balle tirée sur un manifestant peut mener l Algérie vers une tragédie et une implosion du pays ; ce que les monarchies du golf n ont put réalisé ,ouyahia va l exécuter a travers sa planche a billets ! les algériens lucides et pragmatiques viennent de lancer l alerte ! allah yester el bled !




    6



    1
    Bazooka
    14 septembre 2017 - 14 h 17 min

    Chez nous à l’ouest on dit « Elli zad fe chkima yabka tool hyatou chekkam ».




    7



    3
    Lghoul
    14 septembre 2017 - 11 h 34 min

    Dans quel pays au monde le président ne recoit personne ? Dans quel pays au monde le président ne parle plus au peuple et dans quel pays au monde ou la fonction – pourtant payée – de président se fait par procuration ? Un seul pays: L’Algérie. Et dans tout cela on voudrait poursuivr en « justice » celui ou celle qui parle de cette anomalie flagrante et unique qu monde ! Qui sera normalement poursuivi en justice pour etre absent du travail depuis belle lurrette ? Apparemment celui qui travaille …




    21



    1
    Galileo
    14 septembre 2017 - 9 h 56 min

    Quel delit a t il commis pour le poursuivre? Boutef est un legume, tout le monde le sait depuis 2013. Le pays part en c… et l economie est moribonde. Qui est le traitre dans tout cela?




    16



    2
    Akli Boughzer
    14 septembre 2017 - 9 h 34 min

    Boukrouh a dit crûment des vérités que les tenants du système (dont lui même fait partie) feignent d’ignorer pour sauvegarder leurs intérêts au détriment de ceux du pays. C’est vrai qu’Ouyahia tente de maintenir le « Titanic » à flot, mais il prend l’eau de toutes parts avec son capitaine malade et son équipage qui a prouvé mille fois son incompétence. Seuls des hommes intègres et compétents ainsi que des mesures radicales peuvent le sauver du naufrage pendant qu’il est peut être encore temps.




    17



    2
    zaatar
    14 septembre 2017 - 8 h 35 min

    Mais apparemment il n y a pas que le président qui soit malade, même ce seddik chibab présente des symptômes d’aliénation. J’espère que ce ne sont pas tous les responsables politiques qui sont en train de faire des crises de nerfs en ce moment, autrement Adieu l’Algérie mon amour et pour toujours.




    17



    2
    Farida
    14 septembre 2017 - 7 h 05 min

    Si Mr Boukrouh dit faux pourquoi le president ne recoit plus personne, meme Maduro ? Pourqoui des dizaines d’ambassaeurs ne sont pas agrees et pourquoi notre president ne voyage plus et ne parle plus au peuple ? Si cela veut dire qu’il peut toujours gouverner, alors laissons meme les morts gouverner!!!




    23



    2
    L'EPERVIER.
    14 septembre 2017 - 1 h 46 min

    ils ne toucheront jamais a Mr.BOUKROUH , c’est un homme trop important sur la scene nationale et tres connu a l’international , ils ont la trouille de lui , sans cette peur, cela ferait longtemps qu’il serait a l’ombre.Mr.BOUKROUH a dis tout haut ce que certains partis dit d’opposition pense tous bas.Mr.BOUKROUH , est un patriote , un vrai de vrai. pourquoi pas lui , RAIS ? ca lui ira comme un gant .




    26



    2
    Volvic
    13 septembre 2017 - 23 h 31 min

    pauvres de nous ….40 millions de moutons , la tête sous les godasses d’une poignée ….
    on nous a bien façonné pour que la peur du « systéme » sout naturelle en nous ….ensuite le reste ( la domination ) coule de source…




    21



    1
    Houari
    13 septembre 2017 - 22 h 58 min

    Mais qui est ce « bachi bouzouk ? ». Ce guignol de l’Empire du  »fassad… » qui défend bec et ongle ses propres avantages volés au peuple Algérien.




    24



    2
    ali
    13 septembre 2017 - 22 h 49 min

    Supposant que ,je dis bien supposons que Boukhrouh a critiqué Bouteflika, il a tous les droits en tant que citoyen puisqu on est soi disant dans une republique démocratique où tout le monde a le droit de donner son avis,sauf dispositions contraires pour (…) Bouteflika ???
    Bouteflika n est pas sacré, ce n est pas Dieu c est un citoyen parmi tant d autres « élu par le peuple « et en plus « bessif alina »….
    J espère que ce Chihab n a pas lancé un ballon d essai pour nous préparer à son arrestation et ainsi museler tout ceux qui veulent l application de l article 102 de la constitution, comme ils ont l habitude de le faire…..




    25



    1
    FLN canal historique
    13 septembre 2017 - 21 h 51 min

    Si vous nous achetiez une brosse, nous vous offrons deux brosses métalliques gratuit.




    18



    2
      zaatar
      14 septembre 2017 - 8 h 37 min

      Et pour l’achat de deux brosses nous vous offrons quatre brosses métalliques…




      7



      1
    Hocine-Nasser Bouabsa
    13 septembre 2017 - 21 h 25 min

    Même si on est porte-parole du RND on ne peut pas cacher le soleil avec un tamis. BOUKROUH n’a jamais dit que BOUTEFLIKA est un malade mental. Mais juste relaté que ce grabataire n’a plus les capacités mentales exigées par la constitution pour présider au destin de 41 millions d’Algériens. Il y a une grande Nuance.

    BOUKROUH, n’a exprimé haut que ce que pense l’écrasante majorité des Algériens : mettre en branle l’article 102 de la constitution.

    Quant à la Justice. ,Qu’elle se saisisse tout d’abord des dossiers de grands scandales qui ont ruiné l’Algérie : l’autoroute, Sonatrach, Haliburton, BRC, Fonds du soutien agricole, etc… Elle aura du boulot pour 100 ans.




    33



    1
    elkhayam
    13 septembre 2017 - 20 h 46 min

    C’est ce genre de sinistres individus sans scrupules et qui mangent à tous les râteliers osent toute honte bue donner des leçons sur la moralisation de la vie public et politique . Alors qu’ils sont la source de tous les maux de l’Algérie.




    34



    1
    Anonyme
    13 septembre 2017 - 20 h 33 min

    Quand on a une occasion de se taire, il vaut mieux ne pas la rater. Certains oublient que même le colonialisme n’a pas réussi en 132 ans à faire des Algériens des » indigènes ». Leurs maladresses répétées ont fait de M. Boukrouh une super star aux yeux du peuple, une sorte de Spartacus. Il est aujourd’hui sous les feux de la rampe et sa notoriété ne fait que grandir à l’échelle nationale et internationale. Et oui certains oublient qu’avec les télécommunications modernes le monde est devenu un village planétaire. Tout se sait en temps réel. Tant mieux pour M. Boukrouh. Messieurs vous allez inciter le monde entier à parler de lui, comme il l’a fait avec Ghandi et Nelson Mandela. Continuez comme vous le faites et un jour viendra où on lui décernera le Nobel de la paix !
    Le mieux pour l’Algérie est de laisser les Algériens exercer leurs droits constitutionnels, à savoir leur droit à l’information, leur droit à s’exprimer librement, à participer à la gestion de leur pays et leur droit à défendre leur patrie aujourd’hui menacée.




    32



    3
      hrire
      14 septembre 2017 - 15 h 32 min

      Boukrouh est un vetitabke journaliste et est connu et n’a pas comme les reporters qui inondent les journaux et kes chaibes de television et n’a pas besoin de cette affaire pour se faire un nom.Peut etre que tu es jeune mais pour ceux la cinqizntaine depassee se levaient tot le jeudi pour s’acheter un Algerie Actualite du temps de Boumediene ou en tu
      t Boukrouh et Belhouchet pour ne citer que ces deux veritables journalistes




      5



      0
    Felfel Har
    13 septembre 2017 - 20 h 17 min

    Ya si Chihab wach dakhlek? De quoi je me mêle? Je vous sais proche de Hmimed dont vous êtes la pâle copie et il a fait de vous son porte parole, mais en quoi cette polémique vous concerne-t-elle? Vous donnez de la voix pour faire l’intéressant, vous faire remarquer par le Grand Timonier espérant que vos casseroles ne feront pas l’objet d’enquêtes contrairement à l’autre copain Bouchouareb, obligé de se décharger de toutes responsabilités au sein du RND. Avez-vous mal au c… quand la poule pond, selon un adage de notre terroir? Je vous devine apeuré par la suite des évènements. En effet la chute du régime que vous soutenez occasionnera la vôtre et l’heure des réglements de comptes sonnera pour vous. The end is near!




    40



    2
      yassine
      14 septembre 2017 - 15 h 28 min

      rahou yadrab fe chita




      4



      0
    Ben M'hidi
    13 septembre 2017 - 19 h 58 min

    Taisez vous, vous n’arrivez pas à la cheville de Mr Boukrouh, lui il a présenté la problématique sous tendu par un raisonnement scientifique, politique et il a terminé par une conclusion logique. Mais vous vous êtes vide , vous n’apportez aucune valeur ajoutée au débat, vous ne proposez aucune solution. Vous vous donnez le titre de diputi ou de sidnateur mais vous n’avez que la menace comme argument. Chiche, Convainquez moi que la situation que nous vivons est normale par des arguments scientifiques, juridiques et par tous moyens comme dirait l’autre. Mais je sais que vous en êtes incapable car vous êtes nul petit chibab, si vous aviez été mon étudiant je vous aurait mis un zéro bien rond car vous ne méritez que ça et j’aurais ajouté la mention élève faible et sans avenir.




    24



    0
    Med
    13 septembre 2017 - 19 h 50 min

    Triste ignare, analphabète, affairiste et ce plouc se rend a Paris pour se faire couper les cheveux et faire du shopping , avec l’argent que vous avez gagné honnêtement, il y a beaucoup de gens qui vous connaissent parfaitement , Quant a Mr Boukrouh , il aurait tord de vous repondre , vous n’etes pas de son niveau et cela vous instruirait. Vos maitres devraient vous demander de la boucler , a chaque fois que vous l’ouvrirez cela fera de Mr Boukrouh un serieux candidat a la Presidence , et je vous certifie que s’il se présente , il y aura du monde derrière lui et face a vous ….bientôt nous serons tous des Boukrouh !




    21



    0
    selecto
    13 septembre 2017 - 18 h 46 min

    Vos Chakib Khelil, Hamech, Bejaoui et les autres escrocs sont immunisés contre les poursuites par votre justice . (…)




    22



    0
    nacer
    13 septembre 2017 - 17 h 50 min

    ce pseudo dirigeant KHOUBZISTE parle au non des Algériens!!! Qui lui a donné ce droit?? ou croit-il vraiment qui est ELU du peuple? Qui es-tu pour critiquer un académicien comme M Boukrouh?? et puis ton BOUTEFLIKA, n’est pas un symbole de l’état Algérien (…), mais un symbole du pouvoir corrompu, pourri, incompétent, régionaliste…..
    JE SUIS BOUKROUH




    30



    0
    Nostalgia
    13 septembre 2017 - 17 h 33 min

    Ce triste individu n’a pas bronché et parlé de justice quand :
    * Ould Abbès Jr a été pris en flagrant délit de corruption en dinar et en devise lors de la confection des listes FLN aux dernières législatives (de la honte)
    * Le mandat d’arrêt international contre chekib khelil a été, politiquement, annulé
    * Le sieur Thakout, et ceux qui sont derrière, ont été pris la main dans le sac maquillant l’importation de véhicules en montage
    * Ould Abbès Sr a été pris en flagrant délit de faux usages de faux et mensonges historiques, témoins nombreux à l’appui
    * L’x-ministre de la santé a cautionné et soutenu publiquement un charlatan notoire qui est coupable de mort de citoyens
    * Des réseaux de malfaiteurs empoisonnent, en toute impunité, les citoyens en gavant notre cheptel (ovin, bovin, caprin, poulet, dinde, etc…) de produits interdits et dangereux (hormones de synthèse, anabolisants, etc….)
    * Des individus (connus) ont détourné des milliards en devises, ouvert des comptes off shore et achetés des biens immobiliers à l’étranger
    * ertc…etc…etc… la liste est longue des malversations morales, sociales, économiques et politiques dont ses acolytes, chefs ou subordonnés, se sont rendus coupables au mépris du peuple et de la justice, laquelle a été humiliée par des faits de prince inacceptables dans un Etat de droit
    Alors, Si Chihab, ne faites pas la vierge effarouchée, le principal concerné n’a pas besoin d’un supplément de larbins, il en est déjà très entouré ; ce cinéma ne convient pas aux individus de votre acabit qui devraient avoir honte …
    La situation absurde que vit le pays et qui a permis à des coquins de votre genre de lancer des cocoricos du haut de leur position imméritée ne durera pas et la chute sera dure quand vous serez dans le banc des accusés répondant de tous vos méfaits.
    Le colonialisme a duré 132 ans, il est tombé sans gloire, entraînant dans sa chute, ses supplétifs algériens. Vous êtes, vous et vos maîtres du moment, de très mauvais élèves qui n’avez rien retenu de l’Histoire. La chute viendra pour vous aussi….tôt ou tard.
    ….




    30



    0
    Amnésie internationale
    13 septembre 2017 - 17 h 29 min

    vous venez de rater une occasion de vous taire , vous allez juste allumer un Boukrouh trés décidé ;,
    imaginez vous un instant qu’il se saisisse lui aussi de structures internationales pour défendre ses idéaux ….
    on fera comment ….?? vous aurez vraiment pu vous taire wallah ..




    25



    0
    tbahdayel
    13 septembre 2017 - 16 h 59 min

    quand on a peur pour son poste ….on se met à cirer les chaussures des plus hauts ….
    et la dignité dans tout ça …elle est où ???




    29



    0
    anonyme
    13 septembre 2017 - 16 h 52 min

    De quoi se mêle t-il ce Monsieur ,Boukrouh s’est adressé à l’ANP à propos de la présidence et un cadre de l’armée lui a répondu et une polémique s’est installée entre eux ,c’est à la présidence de lui répondre et non à un cadre du RND non concerné de le faire à moins qu’il ne vise une récompense comme un petit écolier du temps des bons points.




    32



    0
    MELLO
    13 septembre 2017 - 16 h 40 min

    Le Sieur Seddik Chihab se présente comme l’unique patriote de ce pays. Il s’octroie , seul, le titre d’Algérien qui aime son pays. Comme d’habitude , il est encore une fois en porte à faux de la citoyenneté, il n’en est pas à sa première. On s’en souvient de son intervention à propos du clip « Manvotich » , il n’avait pas apprécié la vidéo du comédien DZjoker. Il était tête de liste à Alger pour les législatives du 4 mai 2017. Il s’est attiré, par la suite, des critiques sur Twitter dimanche 30 avril en estimant que le youtubeur est « manipulé par l’étranger »! Le candidat du RND à Alger est allé jusqu’à affirmer que DZjoker « fariha » (il a une bonne situation financière). De plus, il se croit comme l’unique détenteur de la vérité institutionnelle , lorsqu’il déclarait à propose de TEBBOUN :  » je pense qu’il (Abdelmadjid Tebboune) était dans une démarche de confrontation contrairement à ce que tout le monde souhaitait et à leur tête le Président de la République. ». Pour savoir plus sur sa personne, C’est ce qui lui a permis de conquérir la chaire parlementaire pour ne plus la quitter également… »Oui, en 2001 j’ai été élu Sénateur, en 2007 et 2012 député à la chambre basse. Durant toute cette période j’ai cumulé des fonctions parlementaires importantes dans l’hémicycle mais également directeur de campagne pour Alger du candidat Bouteflika en 2014. » No comment.




    28



    1
    question à chihab
    13 septembre 2017 - 16 h 39 min

    et le nommé  » El chako  » , selon vous : il devrait ou pas être poursuivi ? hein ?




    18



    0
    Bogado
    13 septembre 2017 - 16 h 22 min

    Mais d’où il sort ce mecton?




    20



    0
    salah
    13 septembre 2017 - 16 h 15 min

    … vous devriez porter plainte contre tous les Algérien car nous disons pas malade mental mais malade tous court
    Un jour viendras ou vous et vos congéniale devriez rendre des comptes aux peuple, bientôt vous paierez pour vos crimes.
    Vous qui defender l’indéfendable vous qui maintenez un homme âgé et atteint d’un AV et de surcrois ne peut réfléchir prendre des décisions qui sont plus que grave le terrorisme l’économie la traitrise de nos voisins
    Avec un président incompétent le pays est devenue vulnérable
    Alors dite moi qui doits porté plainte vous ou le peuple pour mise en danger imminente contre les Algérien

    POUR L’APLICATION DE L’ARTICLE 102 POUR LA DISTUTITION DE BOUTEFLIKA




    32



    0
      Anonyme
      13 septembre 2017 - 17 h 34 min

      Je suis vraiment désolé mon amis , y’a plus d’espoir dans ce pays . bay bay l’Algérie.




      8



      9
        salah
        13 septembre 2017 - 17 h 50 min

        Non plus d’espoirs je suis d’accord avec toi




        4



        5
    Lamine
    13 septembre 2017 - 16 h 02 min

    Chihab = Ouyahia = Coups bas non pas contre Boukrouh , qui sait de quoi il parle mais contre Bouteflka pour l’enfoncer d’avantage en faisant semblant de le défendre.
    ….




    21



    1
    buzzwar
    13 septembre 2017 - 16 h 00 min

    pour faire ce commentaire, j´au du cocher une case pour prouver que je ne suis pas un robot. je ne crois pas que ce monsieur chiheb peut se prévaloir de n´être pas un robot. le clan au pouvoir vient d´actionner les sous-fifres dont il fait partie, pour dans un premier temps, jeter le discrédit sur le très respectable Monsieur Boukrouh. J´ai l´impression que quelque chose se trame contre Mr Boukrouh car la sortie médiatique de ce chiheb n´est pas innocente.




    21



    0
    un algérien
    13 septembre 2017 - 15 h 56 min

    Seddik Chihab est en train de quémander un strapontin au gouvernement et que par là il veut étre plus royaliste que le roi vu son acharnement contre M.Boukrouh , ou bien tout simplement il a reçu des instructions en ce sens et veut donc absolument paire aux « m3alim ».




    22



    0
      un algérien
      13 septembre 2017 - 15 h 57 min

      lire plaire et non paire




      9



      0
    yugarithen
    13 septembre 2017 - 15 h 55 min

    S il y a une justice digne de ce nom dans ce pays,elle devra se saisir sur la vacance avérée du poste de président de la république et arrêter tous ses opportunistes lécheurs de botte qui n’arrêtent pas de mentir, sans scrupule, au peuple Algérien sur l’état de santé du président incapable de prononcer un mot ou recevoir un chef d’état qui a passé 24 heures sans être reçu conformément aux usages diplomatiques.votre cinéma dépasse le montage des films égyptiens.




    22



    0
    LE NUMIDE
    13 septembre 2017 - 15 h 32 min

    Boukrouh c’est un philosophe monsieur Chihab , on ne met pas en prison Voltaire ou Aristote .. Sauf si Boukrouh est un Ahmadia lui aussi ? Envoyez lui alors le député Aribi le profanateurs de cadavres , avec des menottes .. L’Algérie wahabisée tombe dans le ridicule !! Vous voulez faire de notre république et de notre état un Royaume wahhabite ? Dites -le !




    22



    1
    lhadi
    13 septembre 2017 - 15 h 20 min

    Quand Périclès, le grand homme d’Etat et général athénien, était sur son lit de mort, les amis qui l’entouraient, le croyant privé de sensations, commencèrent à donner libre cours au chagrin qu’ils ressentaient pour leur maitre exprimant, en énumérant ses hautes qualités et ses grands succès, ses conquêtes et ses victoires, la durée exceptionnelle de son gouvernement et les neufs trophées des batailles remportées sur les ennemis de la république. Vous oubliez, s’écrie le héros mourant, qui aurait tout entendu, vous oubliez le plus éminent de mes mérites, tandis que vous insistez tant sur ces vulgaires avantages, auxquels la chance a pour principalement contribué, vous avez oublié le fait qu’aucun citoyen n’a jusqu’ici, jamais porté le deuil à cause de moi.

    Une haute ambition, un courage élevé sont, dit Ciceron, susceptibles, dans des caractères imparfait, de dégénérer en férocité incontrôlée.

    Je le dis, avec la force tranquille qui m’anime, ce n’est qu’en faisant le bien qu’un homme peut vraiment apprécier les avantages qu’il y a à être grand.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    24



    0
    kaci
    13 septembre 2017 - 15 h 19 min

    tbehdila le sieur chihab (si vous connaissiez la signification de votre du temps des Oulémas vous vous serez abstenus de distiller de pareilles inepties)) tous les commentaires sont contre vous, le rendou on connait son origine et son rôle dans cette Algérie, ni sa valeur ajoutée pour le pays.




    15



    0
    Anonyme
    13 septembre 2017 - 14 h 59 min

    Boukrouh a dit tout haut ce que le peuple algérien pense dans son ensemble, alors jugez aussi les 40 millions d’algériens qui pensent comme lui. Basta, les baiseurs de mains stupides, corrompus qui ne vivent et défendent ce système que pour maintenir leurs viles intérêts personnels, en défendant un régime fini, ces baiseurs de mains font énormément de mal au pays, ils devraient être jugés pour pillage du pays et haute trahison envers le peuple algérien qui ne les a jamais élus. Dégagez et faites profil bas au lieu de menacer les citoyens algériens qui disent tout haut ce que tout le monde pense. Dégagez et laisser l’Algérie aux mains de ses enfants patriotes qui sauront la relever et lui donner le prestige qu’elle mérite.




    23



    0
    Ammar
    13 septembre 2017 - 14 h 49 min

    CHIHAB = TLIBA version Algéroise




    28



    0
      Robocop
      13 septembre 2017 - 16 h 10 min

      Le porte parole du Parti issu de la dernière grande fraude du siècle dernier (1997) ose s’attaquer à un patriote qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas y compris au sein des cercles du régime moribond et agonisant.Dire la vérité c’est être expulsé du douar comme dit le proverbe.Le monde à l’envers,on aura tout vu au pays des miracles et des illusions.Vous avez raté cher monsieur une occasion de vous taire.Car lorsque Boutef quittera d’une façon ou d’une autre le fauteuil,il n y aura personne pour défendre son bilan calamiteux y compris parmi ceux le caressent aujourd’hui dans le sens du poil !




      22



      0
    Lamri
    13 septembre 2017 - 14 h 28 min

    Tant que Bouteflika ne parle pas et ne fait pas son travail de président, Boukrouh a mille fois raison et Chihab Seddik and co ont tort. Les Algériens ne sont pas dupes et leur écrasante majorité est consciente que ceux qui sont en train de faire durer la tragi-comédie d’”un président qui fait son travail”, alors qu’il et impotent, défendent les intérêts et les privilèges du clan au pouvoir. Ce n’est pas Boukrouh, qui ne dit que la vérité, qui doit être poursuivi mais les menteurs qui sont en train de manipuler honteusement l’image d’un président fini.




    34



    0
    sami
    13 septembre 2017 - 14 h 23 min

    Mr Chihab,vous n’êtes qu’une tête à claques (tout juste à faire acte de présence pour maintenir le statu co suicidaire.) incapable de tenir tête à Mr Boukhrouh qui n’a porté aucune accusation contre le Président,sauf des vérités qui sautent aux yeux.Il n’y a jamais eu autant de laisser aller,de fraude, de corruption,d’incompétence au niveau des décideurs que depuis sa maladie. Et son entourage qui tire les ficelles le maintient en fonction afin de continuer sa prédation.
    C’est par votre déclaration que vous faîtes mal à notre pays.




    40



    0
    chibl
    13 septembre 2017 - 14 h 20 min

    Dans un pays qui se respecte des gens comme ce chiate ne devraient même pas exister, si on traduit Boukrouh en justice ,toi en principe c’est le poteau direct sans aucun procès, JEBTOULNA GHIR ECHAR.




    37



    0
    Larnaque
    13 septembre 2017 - 14 h 19 min

    « L’opposition, selon lui, a des principes, des valeurs et un code de bonne conduite ». À l’image de la majorité présidentielle et son arrogance crasse dont vous êtes l’archétype?




    33



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.