Seddik Chihab appelle à poursuivre en justice Boukrouh

présidentielle
Seddik Chihab, porte-parole du Rassemblement national démocratique. D. R.

Par Hani Abdi – Le porte-parole du RND, Seddik Chihab, estime que les propos «graves» tenus par l’ancien ministre Noureddine Boukrouh contre le chef de l’Etat ne doivent pas rester «impunis». Intervenant aujourd’hui sur une chaîne de télévision privée, Seddik Chihab considère que Noureddine Boukrouh avait franchi les limites de l’éthique politique en traitant, entre autres, le président de la République de «malade mental».

Pour le porte-parole du RND, M. Boukrouh est passible de poursuites judiciaires pour «atteinte au chef de l’Etat». «Ce Monsieur a fait preuve de l’inélégance politique, d’un manquement éthique, d’indécence et de démesure envers un symbole de l’Etat», souligne Seddik Chihab, pour lequel «il faut faire la différence entre la critique et l’insulte». «Nous sommes pour le débat, la contradiction, l’opposition, la divergence de vue, la critique… mais contre les propos malveillants et offensants», précise Seddik Chihab, qui s’interroge sur l’inaction des institutions compétentes et en charge de la protection des symboles de l’Etat.

«Je suis étonné comment ces institutions habilitées constitutionnellement à protéger les symboles de l’Etat, qui poursuivent des anonymes pour des dessins ou écrits diffusés sur les réseaux sociaux, ne réagissent pas à ces déclarations attentant au chef de l’Etat.» Le porte-parole du RND s’interroge sur les motivations de Noureddine Boukrouh qui a servi sous l’autorité du président Bouteflika pendant des années et qui s’est enrichi. Pour Seddik Chihab, on ne devient pas du jour au lendemain opposant. L’opposition, selon lui, a des principes, des valeurs et un code de bonne conduite.

H. A.

Comment (48)

    mzoughene
    14 septembre 2017 - 16 h 55 min

    Ce khobsiste du système fait semblant d ignorer que la majorité silencieuse est en dehors des partis politiques tous confondus (90/00d abstentionnistes ); il évite en même de dire que que l argent se trouvent chez les 5000 MILLIARDAIRES algériens recenses dans le pays ;ainsi que les fonds colossaux qui se chiffrent en milliards de dollars, transférés par les sbires d ouyahia vers l étranger !la politique de l autruche est un risque majeur pour l algerie; la populace adopte un silence effrayant face a ouyahia arrogant et cinique ou une seule balle tirée sur un manifestant peut mener l Algérie vers une tragédie et une implosion du pays ; ce que les monarchies du golf n ont put réalisé ,ouyahia va l exécuter a travers sa planche a billets ! les algériens lucides et pragmatiques viennent de lancer l alerte ! allah yester el bled !




    6



    1
    Bazooka
    14 septembre 2017 - 14 h 17 min

    Chez nous à l’ouest on dit « Elli zad fe chkima yabka tool hyatou chekkam ».




    7



    3
    Lghoul
    14 septembre 2017 - 11 h 34 min

    Dans quel pays au monde le président ne recoit personne ? Dans quel pays au monde le président ne parle plus au peuple et dans quel pays au monde ou la fonction – pourtant payée – de président se fait par procuration ? Un seul pays: L’Algérie. Et dans tout cela on voudrait poursuivr en « justice » celui ou celle qui parle de cette anomalie flagrante et unique qu monde ! Qui sera normalement poursuivi en justice pour etre absent du travail depuis belle lurrette ? Apparemment celui qui travaille …




    21



    1
    Galileo
    14 septembre 2017 - 9 h 56 min

    Quel delit a t il commis pour le poursuivre? Boutef est un legume, tout le monde le sait depuis 2013. Le pays part en c… et l economie est moribonde. Qui est le traitre dans tout cela?




    16



    2
    Akli Boughzer
    14 septembre 2017 - 9 h 34 min

    Boukrouh a dit crûment des vérités que les tenants du système (dont lui même fait partie) feignent d’ignorer pour sauvegarder leurs intérêts au détriment de ceux du pays. C’est vrai qu’Ouyahia tente de maintenir le « Titanic » à flot, mais il prend l’eau de toutes parts avec son capitaine malade et son équipage qui a prouvé mille fois son incompétence. Seuls des hommes intègres et compétents ainsi que des mesures radicales peuvent le sauver du naufrage pendant qu’il est peut être encore temps.




    17



    2
    zaatar
    14 septembre 2017 - 8 h 35 min

    Mais apparemment il n y a pas que le président qui soit malade, même ce seddik chibab présente des symptômes d’aliénation. J’espère que ce ne sont pas tous les responsables politiques qui sont en train de faire des crises de nerfs en ce moment, autrement Adieu l’Algérie mon amour et pour toujours.




    17



    2
    Farida
    14 septembre 2017 - 7 h 05 min

    Si Mr Boukrouh dit faux pourquoi le president ne recoit plus personne, meme Maduro ? Pourqoui des dizaines d’ambassaeurs ne sont pas agrees et pourquoi notre president ne voyage plus et ne parle plus au peuple ? Si cela veut dire qu’il peut toujours gouverner, alors laissons meme les morts gouverner!!!




    23



    2
    L'EPERVIER.
    14 septembre 2017 - 1 h 46 min

    ils ne toucheront jamais a Mr.BOUKROUH , c’est un homme trop important sur la scene nationale et tres connu a l’international , ils ont la trouille de lui , sans cette peur, cela ferait longtemps qu’il serait a l’ombre.Mr.BOUKROUH a dis tout haut ce que certains partis dit d’opposition pense tous bas.Mr.BOUKROUH , est un patriote , un vrai de vrai. pourquoi pas lui , RAIS ? ca lui ira comme un gant .




    26



    2
    Volvic
    13 septembre 2017 - 23 h 31 min

    pauvres de nous ….40 millions de moutons , la tête sous les godasses d’une poignée ….
    on nous a bien façonné pour que la peur du « systéme » sout naturelle en nous ….ensuite le reste ( la domination ) coule de source…




    21



    1
    Houari
    13 septembre 2017 - 22 h 58 min

    Mais qui est ce « bachi bouzouk ? ». Ce guignol de l’Empire du  »fassad… » qui défend bec et ongle ses propres avantages volés au peuple Algérien.




    24



    2
    ali
    13 septembre 2017 - 22 h 49 min

    Supposant que ,je dis bien supposons que Boukhrouh a critiqué Bouteflika, il a tous les droits en tant que citoyen puisqu on est soi disant dans une republique démocratique où tout le monde a le droit de donner son avis,sauf dispositions contraires pour (…) Bouteflika ???
    Bouteflika n est pas sacré, ce n est pas Dieu c est un citoyen parmi tant d autres « élu par le peuple « et en plus « bessif alina »….
    J espère que ce Chihab n a pas lancé un ballon d essai pour nous préparer à son arrestation et ainsi museler tout ceux qui veulent l application de l article 102 de la constitution, comme ils ont l habitude de le faire…..




    25



    1
    FLN canal historique
    13 septembre 2017 - 21 h 51 min

    Si vous nous achetiez une brosse, nous vous offrons deux brosses métalliques gratuit.




    18



    2
      zaatar
      14 septembre 2017 - 8 h 37 min

      Et pour l’achat de deux brosses nous vous offrons quatre brosses métalliques…




      7



      1
    Hocine-Nasser Bouabsa
    13 septembre 2017 - 21 h 25 min

    Même si on est porte-parole du RND on ne peut pas cacher le soleil avec un tamis. BOUKROUH n’a jamais dit que BOUTEFLIKA est un malade mental. Mais juste relaté que ce grabataire n’a plus les capacités mentales exigées par la constitution pour présider au destin de 41 millions d’Algériens. Il y a une grande Nuance.

    BOUKROUH, n’a exprimé haut que ce que pense l’écrasante majorité des Algériens : mettre en branle l’article 102 de la constitution.

    Quant à la Justice. ,Qu’elle se saisisse tout d’abord des dossiers de grands scandales qui ont ruiné l’Algérie : l’autoroute, Sonatrach, Haliburton, BRC, Fonds du soutien agricole, etc… Elle aura du boulot pour 100 ans.




    33



    1
    elkhayam
    13 septembre 2017 - 20 h 46 min

    C’est ce genre de sinistres individus sans scrupules et qui mangent à tous les râteliers osent toute honte bue donner des leçons sur la moralisation de la vie public et politique . Alors qu’ils sont la source de tous les maux de l’Algérie.




    34



    1
    Anonyme
    13 septembre 2017 - 20 h 33 min

    Quand on a une occasion de se taire, il vaut mieux ne pas la rater. Certains oublient que même le colonialisme n’a pas réussi en 132 ans à faire des Algériens des » indigènes ». Leurs maladresses répétées ont fait de M. Boukrouh une super star aux yeux du peuple, une sorte de Spartacus. Il est aujourd’hui sous les feux de la rampe et sa notoriété ne fait que grandir à l’échelle nationale et internationale. Et oui certains oublient qu’avec les télécommunications modernes le monde est devenu un village planétaire. Tout se sait en temps réel. Tant mieux pour M. Boukrouh. Messieurs vous allez inciter le monde entier à parler de lui, comme il l’a fait avec Ghandi et Nelson Mandela. Continuez comme vous le faites et un jour viendra où on lui décernera le Nobel de la paix !
    Le mieux pour l’Algérie est de laisser les Algériens exercer leurs droits constitutionnels, à savoir leur droit à l’information, leur droit à s’exprimer librement, à participer à la gestion de leur pays et leur droit à défendre leur patrie aujourd’hui menacée.




    32



    3
      hrire
      14 septembre 2017 - 15 h 32 min

      Boukrouh est un vetitabke journaliste et est connu et n’a pas comme les reporters qui inondent les journaux et kes chaibes de television et n’a pas besoin de cette affaire pour se faire un nom.Peut etre que tu es jeune mais pour ceux la cinqizntaine depassee se levaient tot le jeudi pour s’acheter un Algerie Actualite du temps de Boumediene ou en tu
      t Boukrouh et Belhouchet pour ne citer que ces deux veritables journalistes




      5



      0
    Felfel Har
    13 septembre 2017 - 20 h 17 min

    Ya si Chihab wach dakhlek? De quoi je me mêle? Je vous sais proche de Hmimed dont vous êtes la pâle copie et il a fait de vous son porte parole, mais en quoi cette polémique vous concerne-t-elle? Vous donnez de la voix pour faire l’intéressant, vous faire remarquer par le Grand Timonier espérant que vos casseroles ne feront pas l’objet d’enquêtes contrairement à l’autre copain Bouchouareb, obligé de se décharger de toutes responsabilités au sein du RND. Avez-vous mal au c… quand la poule pond, selon un adage de notre terroir? Je vous devine apeuré par la suite des évènements. En effet la chute du régime que vous soutenez occasionnera la vôtre et l’heure des réglements de comptes sonnera pour vous. The end is near!




    40



    2
      yassine
      14 septembre 2017 - 15 h 28 min

      rahou yadrab fe chita




      4



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.