Complot pour inonder le Salon du livre d’Alger de publications salafistes

Livres Salon
Que nous cache cette nouvelle édition du Sila 2017 ? New Press

Par Karim Bouali – Algeriepatriotique a appris de sources informées que le prochain Salon international du livre d’Alger (Sila), qui ouvrira ses portes le 25 octobre prochain, verra une multitude d’éditeurs des pays du Moyen-Orient profiter de l’aubaine pour introduire des livres de propagande salafiste en usant de nouveaux subterfuges. «Par le passé, les livres de propagande salafiste ont été introduits en Algérie par ces éditeurs malgré la surveillance des autorités compétentes et la complicité de certains transitaires qui font passer certains cartons de livres sans contrôle», ont indiqué ces sources.

«L’une des astuces de ces maisons d’édition consiste à présenter des livres avec des titres neutres qui ne correspondent pas aux contenus car les contrôles sont sommaires, rapides, et il est impossible de lire chaque livre avant d’autoriser son importation», expliquent nos sources, qui citent, par ailleurs, des Algériens installés en France et qui «jouent un grand rôle dans les conseils prodigués à ces maisons d’édition en les mettant en contact avec des interlocuteurs islamistes à Alger».

«La majorité de ces maisons d’édition appartiennent à des islamistes du Liban, de Syrie, d’Arabie Saoudite, de Jordanie et des Emirats arabes unis», notent encore nos sources.

La Salon international du livre d’Alger est, en effet, le rendez-vous privilégié des extrémistes religieux qui y voient une opportunité pour faire le plein de livres aux contenus religieux fanatiques.

La 22e édition du Salon international du livre d’Alger (Sila) se tiendra à partir du 26 octobre, au Palais des expositions des Pins maritimes. L’inauguration officielle se fera le 25 octobre mais le public sera accueilli entre le 26 octobre et le 4 novembre 2017.

K. B.

Comment (48)

    SAM 400
    20 septembre 2017 - 10 h 12 min

    Interdiction totale d’importation des pays du golf et des pays arabes en général de ces torchons qu’ils osent appeler « livres » et qui sont une insulte à Dieu et au peuple Algerien.

    Les livres religieux, pour être vendus ou proposés aux lecteurs algériens doivent impérativement être édités en Algérie. Si une exception doit être faite il faudrait créer une commission de lecture composée de fonctionnaires des ministères de l’enseignement supérieur et des affaires religieuses pour vérifier que le contenu ne contient rien de contraire à l’ordre public algérien et aux usages de la pratique ALGERIENNE de l’islam.
    J’ai pas besoin anaya yji sa3oudi yahoudi wéla les bourricots de la classe ta3 le moyen orient ywérili kiféch npratiki dine diali wéla yahkili tméskhir dialhom. Qu’ils gardent leurs livres et leur pratiques. Je garde celle que m’ont transmis mes aïeux! Elle est beaucoup plus saine plus lumineuse que leurs pratiques obscurantistes, hypocrites, violentes….
    Moi, fils de la méditerranée, des steppes algériennes, du hoggar, algérien, doté d’une histoire millénaire, je ne vais pas attendre que le moyen orient viennent me vendre sa m…




    8



    1
    Marre du Khorti
    20 septembre 2017 - 3 h 18 min

    Je croyais que nos dirigeants voulaient à tout prix réduire la facture de nos importations (pour réduire le déficit de la balance commerciale) . Ils ont par ailleurs déjà pris des mesures autoritaires de restriction, voire d’interdiction d’importation de certains produits. Alors pourquoi ne pas interdire de même, purement et simplement l’importation de ces livres en provenance du Moyen-Orient. On ferait d’une pierre deux coups.




    7



    0
    Les Égarés.
    20 septembre 2017 - 0 h 59 min

    @Alkhayam….Donc pour ton intelligence , il n’y a pas de différence entre les intégristes , Pseudo Salafiste , Wahabisme , Islam , …tous Musulmans ???….Tu sauras pour ta gouverne que les Pseudos Salafiste Wahabite se disent Groupe sauvé , Musulmans Authentiques alors que leur croyance envers Allah est Anthropomorphiste , tout le contraire du Coran qui explique bien qu’il y a des Versets Explicites clair et Versets Équivoques que Seul Allah connait l’interprétation , le sens du Verset …
    Les Versets Équivoques sont ce dont il s’agit de Wadjh , Main , Istawa Ala Arche , …les Pseudos Salafistes Wahabites se permettent l’interprétation des Versets Équivoques de manière apparente , figurée , en considérant Allah de Corps limité , une Personne ,ayant des Mains veritablement , un Visage , monte , descend et s’assoit si il le veut !!!!…. cela s’appelle Anthropomorphisme , le même principe Chrétien que Jésus (être humain) serait Dieu , ,Les Pseudos Salafistes Wahabites traitent les Chrétiens de Koffars !!! Donc Eux mêmes seraient des Koffars car ils considèrent Allah comme un Être avec un Naffss , un Corps limité , visage , Main…le mouvement de descendre monter s’assoir……Tu piges la différence fondamentale entre l’intégrisme Wahabites , Pseudo Salafiste ,.et l’islam véritable !!!….Les Vrais Salafs du 1,2,3 siècle de l’Islam dont l’Imam Hanifa , Malik , Shafyi et Ahmad Ibn Hambal disent que celui qui donne le Corps , Mouvement descend et s’assoit , monte , la direction à Allah est mécréants , Koffr , même si ils disent Allah a un Corps pas comme nous !!!




    6



    1
    A3zrine
    19 septembre 2017 - 23 h 05 min

    Si seulement on pouvait avoir des livres de physique, mathématiques, des encyclopédies médicales, à la place des livres de fetwas et sciences religieuses qui servent absolument à rien.




    11



    0
      lakhdar
      20 septembre 2017 - 5 h 22 min

      Ils sont interdit de territoire cher ami, seul certains qui font parti de la Nomenklature peuvent les avoir en se rendant à l’étranger les livres que vous citez.
      Nous, on le droit à leurs excréments et on doit les remercier comme ils sont notre source de bonheur et bien-être.




      6



      0
    ZORO
    19 septembre 2017 - 21 h 45 min

    Entre les ZOMBRETTO et le dernier des livres j eviterai LES ZOMBRETTO. SIGNE.ZORO. …Z..j




    0



    7
    Mohamed El Maadi
    19 septembre 2017 - 21 h 15 min

    J’ai toujours préconisé une interdiction total des livres venant de ces régions.Des publications qui inocule le poison de la dissidence et de la haine;Beaucoup d’Algériens vous ont alerté depuis des années mais en vain mais ne venez pas pleurez d’ici quelque années quand cela fera boum.




    9



    0
    Chaoui Ou Zien
    19 septembre 2017 - 20 h 37 min

    on ne peut plus se permettre d’importer du n’importe quoi. Dans un systeme normal ou les interets du pays doivent guider les actions des uns et des autres surtout dans un environment ou la devise devient de plus en plus rare due a la chute du prix du petrole , une liste stricte de produits a l’importation doit etre dressee au plus vite. Seules les dernieres editions d’ ouvrages scientifiques porteurs d’une plus value certaines pour l’amelioration du niveau de nos ecoles et universites doivent figurer sur cette liste. Le reste devrait etre reglemente au meme titre que la banane, l’ananas, le kiwi ou le shampoing bleu a odeur de jasmin. Dans des pays comme la Malaisie, par example, seules les entreprises qui generent des devises peuvent importer en devises et uniquement les produits qui servent a leur fonctionnement normale ou emprunter a l’exterieur en utilisant leurs propres devises pour le service de cette dette. C’est pour ca que des pays comme la Malaisie font partie des pays emergents et nous on fait partie de rien du tout. On n’est meme pas categorise comme un pays frontiere que ce soit dans les indices de MSCI, FTSE ou Standard and Poors. Qu’on ne se trompe pas, je suis musulman aussi. Mais je pratique ma religion dans le calme, la discretion (entre moi et le bon dieu/n’est ce pas l’apport de l’islam?), la dignite et surtout sans em…mon monde (tout comme mes parents l’ont fait avant moi) malgre des circumstances de plus en plus adverses dans le pays ou je vis. Mais je dis aussi que des livres a caractere religieux et surtout salafiste, takfiriste et je ne sais quoi d’autre (j’y perd mon latin), n’ont pas leur place sur cette liste. Après tout, ces gens la vont les ramener en Algerie quelles que soient les circonstances, alors pourquoi nos « gouvernants » veulent t-ils s’y mettre aussi et a coup de devises fortes qui pourraient servir meilleur usage.




    6



    0
    Elkhayam
    19 septembre 2017 - 19 h 58 min

    L’Etat a chassé le FIS , mais applique son programme de daeschisation de la société à la lettre. Si le FIS avait pris le pouvoir qu’aurait-il fait de plus que l’Etat n’a pas fait.




    10



    0
    Nasser
    19 septembre 2017 - 18 h 57 min

    La « force » de ces ignares est inversement proportionnelle à la faiblesse de l’État!




    9



    0
    Nasser
    19 septembre 2017 - 18 h 56 min

    Le danger ne vient pas du livre! La jeunesse algérienne et même les adultes qui lisent sont minoritaires voire négligeables! Ce sont les télés du MO en particulier des Al-saoud qui provoquent les dégâts et aussi et surtout les négligences, la paresse voire la complicité des pouvoirs publics qui laissent se constituer et activer des groupes wahhabo-salafistes! Nous ne cessons depuis 3 ans de mettre en garde sur cela, mais comme nos politiques sont très faibles en prévention alors ils attendent, en mauvais gestionnaire, le moment où ils doivent faire appel à l’armée avec ce que l’on sait pour y remédier! Nous répétons: Ils sont organisés en groupes hiérarchisés; ils se réunissent le soir dans leurs endroits, ils mettent au point leurs tactiques et leurs action; ils gagnent du terrains de jour en jour!




    10



    1
    Tifaoui Mouhoub
    19 septembre 2017 - 16 h 41 min

    Cher patriote Karim Bouali , auteur de l’article. Il ne faut voir ni complot, ni ammi ali dans cette inondation du Salon du livre d’Alger en publications salafistes ! Hatha houa lekmaache ! C’est çà le niveau général des algériens depuis les années 80 et çà va en grossissant ! Cà ne sert à rien de crier au loup, il n’est plus dans la bergerie, même lui il a quitté la bergerie car il n’a plus rien à se mettre sous les dents!

    En effet, les « nouveaux moutons algériens » de l’arabisation forcenée et non réfléchie ainsi que leur orientation au sein même de l’école de la République vers une islamisation conservatrice à outrance, sont désormais en sécurité au Salon du Livre et en surnombre d’année en année vu qu’ils n’ont que cette culture là!
    Donc les éditeurs, les importateurs, les libraires, les producteurs de livres ne sont pas cons pour vendre des livres qui ne vendent pas (comme les romans, les livres de littérature, de philosophie, d’histoire, des sciences et techniques, les dictionnaires, les encyclopédie etc… etc…) c’est un suicide commercial pour eux car très peu les achette. Çà ne sert à rien d’importer les livres « non religieux » car il n’y pas beaucoup de clients qui les demandent par rapport à l’autre masse qui « mange gloutonnement » les livres religeiux. C’est çà la réalité. De toute façon les algériens ne lisent plus sauf si çà a trait à Mohamed le prophète ou à la religion arabo-musulmane si ce sont des livres des « grands » penseurs de l’islam salafiste conservateurs ! A titre d’exemple, mettez un tract de Ali Belhadj à 2000 da au salon du livre et vous verrez le nombre d’acheteurs ! Je noircis les traits peut-être mais ce n’est pas loin de la vérité ! Donc, rien d’anormal au Salon du livre d’Alger !!!




    11



    0
      ANTI QAMIS
      19 septembre 2017 - 23 h 11 min

      oui rien d’anormal comme vous le dites , sauf qu’on fait ouvertement de la promotion au radicalisme religieux qui n’a de censé ( écrits de ces livres des abou et ibnou..) que l’imaginaire , combien de personnes savent que ( pour exemple) al bukh…. est né 250 ans aprés la mort du noble prophéte de DIEU ( Muhamed saws) ? combien le savent ? je vous le dis : j’ai moi même fais discrètement le test sur des imams de quartiers : AUCUN NE LE SAVAIT ! donc de là à prétendre que ce bukh…détenait des vérités (sahih) …relèverait plutôt de l’utopie…et on gave justement les 40 millions de moutons que nous sommes avec de l’utopie et des récits chimériques depuis des lustres , n’attendons pas donc de changer les mentalités avec du défaitisme.




      3



      0
    Les Égarés.
    19 septembre 2017 - 15 h 32 min

    @Umeri…les Salafiste Wahabite Frère dit Musulman n’ont rien écrit (livres) de Fondamental , mais juste des Livres développants , avalisant l’idéologie Wahabite . .Leur Référence absolue est Ibn Taymiya et Ibn Abdelwahab , ils leurs suffit simplement de rééditer par centaines de milliers les livres de Ibn Taymiya et Ibn Abdelwahab les références absolue , , et Al Baz , Outheimine , Albani .. vitrine actuelle du Wahabisme. .Les Petro dollars des Saouds Qatar se chargent de la Propagation , Édition , …




    6



    0
    Les Égarés.
    19 septembre 2017 - 15 h 11 min

    Lisez bien…la Doctrine , Salafiste Wahabite Frère dit Musulmans , mise en place par les Chouyoukhs Kharidjites Wahabites dont les plus influents et de propager le Wahabisme (qui dans leurs esprits) véritable Islam , par la Parole , les Livres et si ça ne prend pas , alors par le Djihad , les Armes !!! … contre les Musulmans , Pays Musulman refusant de se soumettre . .Si vous étudiez la l’intrusion du Wahabisme Khawaridj en Arabie , vous concluerez c’est la stratégie employé par les Wahabites jusqu’à la conquête totale de l’Arabie ….le même principe a été utilisé en Algérie , Tunisie , Egypte … Syrie…Mali….Ce principe a été utilisé pour les Pays autres que l’Arabie seulement après la propagation du Wahabisme à grande échelle depuis 1960 , après avoir inondé de livres Wahabites ,..Ibn Taymiya , Ibn Abdelwahab , Al Baz , Outheimine..Albani …un grand nombre de Pays Musulman , les Dirigeants Wahabites , Frères dit Musulmans ont déduit que les Populations Musulmanes étaient assez réceptives au Wahabisme , et des Actions armés , soulèvement , furent lancé dans des Pays Musulmans ciblé , comme un laboratoire , et ainsi exporter la stratégie ailleurs ….Les Analystes Occidetaux ont bien suivi et compris l’évolution qu’au sein de l’islam le Wahabisme Kharidjites serait un véritable levier de déstabilisation , à leurs profit . . Quand vous étudiez , analysez le « Printemps Arabe  » , alliance entre Dirigeants Islamistes Wahabites Frères dit Musulmans et Otan Occident en Libye , Syrie… Tunisie..ect , on comprendra que depuis 1960 la propagation du Wahabisme à 2017 , les étapes menants à la situation actuelle . . Vous noterez aussi les déplacements des Dirigeants Salafiste Wahabite dans les Capitales européennes , USA , londres …les Sièges des Frères dit Musulmans à Londres , Suisse , Berlin , Washington..
    …. C’EST mon analyse




    8



    1
      Elkhayam
      19 septembre 2017 - 19 h 49 min

      Il n ‘ y a ni salafistes ni wahhabite , tous les musulmans , continuent à prendre le Coran, la sunna et la sira au pied de la lettre. En conséquence, , il n’existe pas de différence
      entre l’islam , l’intégrisme islamique, le salafisme et le wahhabisme . L’islam est profondément ancré dans
      toutes les sociétés musulmanes et l’intégrisme n’est qu’une manifestation excessive de cette culture




      1



      7
    lhadi
    19 septembre 2017 - 14 h 42 min

    Les services de sécurité algériens (à qui je rend hommage) sont assez armés pour faire échec et mat aux complots de l’ennemi extérieur. Malheureusement, face à l’ennemi de l’intérieur, plus dangereux pour la nation algérienne, ils sont bridés pour moult raisons.
    C’est une inquiétante réalité que certains ont tendance à oublier, pour ne pas dire à mettre sous le tapis : l’existence d’un ennemi intérieur qui obère toute chance de développement d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie moderne et conquérante dans ce monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.
    Tout doit être mis en oeuvre pour le neutraliser afin que le pays puisse avoir un Président de la république qui préside dans le aspect de la voie tracée par la loi fondamentale de la république, un chef du gouvernement qui gouverne avec toutes les prérogatives que la constitution lui octroie et enfin un Parlement, affranchi de toutes compromission, qui contrôle l’action gouvernementale.et légifère.
    Voilà le véritable défi que doivent relever les Algériennes et les algériens qui aiment leur pays autant que leurs parents.
    Tous ceux qui veulent le changement, qui va dans le sens de l’intérêt général, doivent continuer le combat sur une idée maitresse qui inspire toute leur conduite et que Engels formulait ainsi : « le temps des coups de mains des révolutions exécutés par de petites minorités conscientes à la tète des masses inconscientes, est passé. Là où il s’agit d’une transformation complète de l’organisation de la société, il faut que les masses elles-mêmes y coopèrent, qu’elles aient déjà compris elles-mêmes de quoi il s’agit, pour quoi elles interviennent avec leur corps et avec leur vie. »
    Par conséquent, il est de l’intérêt national de déverser dans les âmes la flamme de l’insurrection des consciences qui embrasera et les absurdités de cette politique politicienne aux antipodes de l’honnêteté intellectuelle et les  » ferments de décomposition » qui sont la cause absolue de tous les maux qu’endure la nation algérienne dans laquelle ils pénètrent comme des parasites.
    Fraternellement lhadi




    11



    2
    Salim31
    19 septembre 2017 - 14 h 29 min

    Ce maudit islamisme vicieux est entrain d ideologiser notre peuple, saper le pays à feu doux. meme s ils n ont pas encore le pouvoir politique ils ont les medias, les syndicats, l’école, la mosquee, les association humanitaires, comites de quartier,les livres- les reseaux sociaux arabisants.. ect.(…)
    je vais choquer mais je crois sans pretention qu une partie du remede se trouve dans l islamisme lui meme!!!
    en realite le pays souffre plus de la politique et de la mainmise des salafistes et freres musulmans (…)
    1 ere option: faut faire comme a la trump on mettant en opposition ces 02 courants et mettre les moyen de leur autodestruction
    2 eme solution: declarer la guerre au courant salafiste freriste (plus dangereux que le wahabisme) et se rallier au courant religieux de la saoudite qui est ennemi des freriste ce qui permettra d avoir des alliés religieux SAOUDIENS…
    malheuresement nos oulama ne se taisent que devant des blouses blanches venues d arabie.




    1



    1
    umeri
    19 septembre 2017 - 13 h 05 min

    Ne nous emballons pas, les islamistes, n’écrivent pas et ne lisent pas. A l’exception du coran, citez nous le nombre de livres, écris et édité depuis 14 siècles, a part la parlote, les prêches enflammés, les menaces de nous envoyer a la Géhenne, les violences physiques contre ceux qui ne partagent pas leurs opinions. Dans cette exposition, on aimerait connaitre, le nombre de livres exposé, leurs auteurs et le pays ou ils ont été édité.A part les nombreux hadiths du Prophète Mohamed, il n’y a rien d’autres.En vérité ces salafistes, n’ont rien, a présenter, ils ne savent que bluffer ceux qui les écoutent.




    5



    0
      Tin-Hinane
      19 septembre 2017 - 15 h 09 min

      Que dieu t’entende mon ami ! en vérité je n’en suis pas si sûre, ils écrivent, ils écrivent des saloperies des appels aux meurtres qu’il justifient et légitiment, mais ils est vrai que seuls les abrutis criminels peuvent les lire. Sinon tu as raison les fanatiques ne sont, par définition, pas des grands lecteurs, s’ils l’étaient ils ne seraient plus fanatiques. Bonne chance au salon du livre à Alger.




      5



      0
    HANNIBAL
    19 septembre 2017 - 12 h 19 min

    Cette politique d’abrutissement voulue (construire des mosquées en lieu et place d’écoles) forme des abrutis qu’on reconnait a la tache brune qu’ils portent sur le front, le kamis et la djellaba devenus la tenue des Algeriens qui accourent au son du muezzin se faire inonder de livres des démocraties médiévales. A ce train là le turban et les babouches vont suivre comme quoi le coran ne suffit pas. L’inculture règne. Pas étonnant que des kharadaoui soient mieux que les prophètes!!! Mais comment extirper le ver qui est dans le fruit?? on va droit dans le mur !




    13



    0
      AÏT CHAALAL
      19 septembre 2017 - 13 h 54 min

      Votre commentaire me rappelle l’époque de mon service militaire au milieu des années quatre-vingt..dans le cadre d’un travail pour classification des rapports des unités de l’armée et quelques notes des services spéciaux de la sécurité militaire (SM) je suis tombé sur une note en forme de rapport d’un officier près de la retraite, disant que le flux des Algériens qui rejoint les rangs des moudjahidine en Afghanistan sous les ordres de l’Arabie saoudite et l’agence de renseignement américaine et sous les yeux de l’état Algérien à l’époque de president Chadli est une bombe à retardement pour la sécurité de pays sur le plan social et militaire. Il à fini son rapport avec ce passage: « l’Algérie va droit dans le mur qu’elle percutera fatalement dans quelques années si le pouvoir public et l’autorité judiciaire continuent à fermer les yeux devant ce déplacement en masse de nos concitoyens vers les zones de guerre et forcément ils reviendront tôt au tard au pays pour reproduire la même expérience qu’ ils ont eu en Afghanistan »…
      presque dix ans après , l’expérience afghane s’est reproduite dans notre pays… les hordes de fanatiques sont revenus avec une seule idée en tête: combattre l’armée algérien car pour eux l’ANP fait parti du bloc socialiste au même titre que l’armée rouge et que le pouvoir politique en Algérie est un pouvoir communiste sans référence morale!!!




      13



      0
    anti-khafafich
    19 septembre 2017 - 12 h 15 min

    avec nos « intellectuels » et « responsables », les moyen orientaux n’ont aucun souci. en effet, nos « intellectuels » et « responsables » dès qu’ils voient la langue arabe, pour eux c’est la religion et c’est le coran même. triste réalité




    11



    2
      ZORO
      19 septembre 2017 - 21 h 28 min

      Khafafich mon bon imam peut tu me dire quelle langue tu preferes le plus? l arabe le francais ou l anglais.??ne me dis pas tamazight parce que tu l as jamais utilise .moi je te dirai l arabe, anglais puis francais TON AMI ZORO…..Z….




      0



      3
    Mohand
    19 septembre 2017 - 12 h 15 min

    Il n’y pas que dans le salon du livre, par la grâce du président actuel et bien avant, ils ont fait table rase dans tous les domaines, la médias nationaux leurs appartiennent, les lois algériennes sont votées selon leurs volontés, les livres de l’éducation scolaire sont fait selon leur vision d’arriéré, et ils se prennent pour le soleil qui éclair le monde.
    Comme l’a dit un écrivain russe, c’est le viol collectif du peuple à travers leurs propagande mensongères et sans issue.
    Quant au sieur kaci, on sent sa nature au travers ses écrits, il n’y a même pas besoin de gratter la peinture.
    Il ne sait pas qu’il n’est plus soumis à dieu, mais qu’il est téléguidé par des charognards qui sont à quelques milliers de kilomètres d’ici.




    6



    1
    hussein
    19 septembre 2017 - 12 h 15 min

    il n’y a plus besoin de lire et de vérifier le contenu, il faudra boycotter les éditeurs et les auteurs, d’ailleurs il n’y a plus besoin de ce genre de livre, il faut apprendre de ses erreurs du passé et qu’il fallait endiguer tout ce b…!
    Il serait plus judicieux de ramener des livres sur « comment assurer son autonomie alimentaire » que de créer un vide abyssal entre les individus et les idées. Nous avons déjà nos propres intellectuels tels que malek bennabi et ibn khaldoun et il n’y a besoin plus d’autres idées pour polluer et parasiter davantage notre société.




    8



    0
    Bison
    19 septembre 2017 - 12 h 05 min

    (( » «Par le passé, les livres de propagande salafiste ont été introduits en Algérie par ces éditeurs malgré la surveillance des autorités compétentes et la complicité de certains transitaires qui font passer certains cartons de livres sans contrôle» »))! De La contrebande hallal, et ça doit rapporter doublement : des fortunes et des adeptes!!!
    ((« …les contrôles sont sommaires, rapides, et il est impossible de lire chaque livre avant d’autoriser son importation» »))!?? Il y’a mille façon de procéder si on veut, oui si on veut, si on a vraiment la volonté ( et non faire semblant) de protéger le peuple ! ! Que je saches la religion ne change pas tous les jours ( a vrai dire jamais) contrairement a la science et la technologie ! ! Vous êtes d’accord!? Alors ils suffit d’interdire toute importation de livre religieux, aussi simple que ça ! On importera que des livres scientifiques et des pays de la science ! Pas de ghaza ou du Qatar, Turquie,.. ( d’abord quelle science ont ils!? Et pour éviter des des livre à titres scientifiques et au contenus fanatiques) ! ! Donc, pour les livre religieux, car on va pas quand même priver les gens s’ils en veulent, alors on a qu’à les éditer au bled ( de toute façon, on a pas autre chose a éditer côté sciences, faisons au moins ça)!! Et editons les livres dont le contenu est connu, vérifié et puis des livres comme ça y’a pas des tonnes: y’a le coran ( brute, sans tafsir), les tafsir ibnou kathir, ya le hadith de sahih biukhari, mouslim,…)!! Juste une idée rapide! Pas besoin de contrôle, ni ruses a éviter ( tout se passe en amont_)!! Le pays, est en crise, il a besoin de la science et de la technologie et non de plus de fanatisme et du chi3r!!
    A moins que le livre religieux soit un remède a la crise, un somnifère… Mais, attention aux effets secondaires, souvent plus graves que le mal traité! Sinon, si on arrive pas a contrôler les livres et les propagandes qui se passent en plein Alger alors, il vaut mieux rappeler les militaire qui font les sentinelles dans le froid, la canicule, la poussière…)contre l’arrivée des fanatiques aux frontières ça ne sert a rien, car des fanatiques on en forme à domicile!!




    9



    0
    anonyme
    19 septembre 2017 - 11 h 57 min

    PS pardon je vient de rappeler il y a moins d’un mois l’Arabie Saoudite a interdit à un écrivain algérien d’accomplir son hadj sous prétexte qu’il avait écrit un article contre leur famille royale alors dent pour dent…c’est écrit dans le Coran.




    20



    1
    anonyme
    19 septembre 2017 - 11 h 52 min

    il suffit de les censurer de les interdire d’entrer sur le territoire algérien comme il a été fait avec les journaux étrangers quand ils écrivent des articles qui vont contre l’intérêt du pays point barre.




    17



    0
    Moskosdz
    19 septembre 2017 - 11 h 02 min

    Même s’il va à l’encontre de l’intérêt de son pays,pas mieux que la religion pour faire accepter un manuscrit auprès d’un idiot,alors que lire un livre sans connaitre le nom de son auteur ou sans se faire une idée de son identité est une erreur fatale,nul parmi nous ne peut ignorer la barbarie commise au nom de l’islam dans notre pays après que nous fûmes inondé pendant les années 80-90 par des chiffons sous couvert de religion imprimés tous en Israël,mais soit-disant que c’est au Liban,Syrie,Jordanie et Irak qu’ils ont été rédigés.




    15



    0
    kaci
    19 septembre 2017 - 9 h 24 min

    Vous rapportez des propos que vous avez copiés chez les journalo-sionistes de la propagande anti-islamiste française. Vous lez pérorez, sans cervelle, et fidèlement. Pouvez vous nous citer un livre, que vous nommez, « de propagande salafiste ». Avez vous lu la littérature salafiste des philosophes, savants, Musulmans pour les craindre à ce point. Vous êtes fidèle à la pensée des islamophobes et que Dieu vous maintienne dans cet état jusqu’à la fin de vos jours. Vous avez visité les librairies algériennes pour voir les livres de propagande salafiste sioniste (Attali etc…..).




    5



    33
      LE NUMIDE
      19 septembre 2017 - 10 h 01 min

      @ Kaci : vous ne pouvez pas empêcher les algériens d’avoir leurs opinions et de penser et d’écrire ce qu’ils veulent ce sont un peule libre et berbère et sont contre la salafisme judaique juif et le salafisme arabo-islamique saoudien ou qatarien .. Vous croyez qu’il sont différents en danger et en risque pour humanité ? ces deux salafismes sémitiques anti-humains, racistes et arrogants au détriment des peuples sont dangereux et sont à craindre pour toute nation qui veut préserver sa paix et sa liberté .. Et nous vous signalons que les journalo-sionistes BHLiens de France sont les meilleurs amis et alliés des salafistes arabo-islamiques leurs amis et cousins .. Nous savons ce qu’ils ont fait ensemble la main dans la main , en Lybie , en Syrie et partout ailleurs .. Quant à vos leçons de prêtrise salafiste islamique hautaine vous pouvez la garder pour vous .. le Coran est un livre se vend en Librairie, nus somes au 21eme et les berbères musulmans ne sont plus obligés d’apprendre leur religion à travers les Arifi , ibn Taimia , Ibn Baz , Albani , Ferkous, Mokri ou ibn Khorti et autres Gourous salafistes que vous nommez Philosophes .. Les plus grands ennemis de la Philosophie de la Science , de la Raison et du Bonheur sont les prêtres du Salafisme et du Talmud du sionisme et du wahabisme




      27



      2
      zaatar
      19 septembre 2017 - 10 h 39 min

      Je n’ai pas besoin de lire la littérature salafiste des philosophes, savants musulmans…j’en sais assez et je sais où elle conduit. Si vous nous traitez d’islamophobes, ça donne une idée de ce que vous êtes. La preuve, vous souhaitez que dieu nous maintienne ainsi jusqu’à la fin de nos jours…Essayez juste alors de décrire vos sentiments à cet égard et dites nous ce que vous en pensez.




      18



      2
      La cage aux oiseaux ..
      19 septembre 2017 - 12 h 04 min

      mis à part la noble et sacrée parole de Allah , le Coran qui illumine les cœurs , j’en ai mais vraiment rien à branler des autres livres , mais alors vraiment rien à branler , moi même je suis étonné de ma bonne résolution …y’avait quelques bouquins des certains abou ….et autres ibnou…. , et comme j’avais plus de papier à mettre dans la cage de mes oiseaux….j’ai pas réfléchi deux fois …tu vois un peu le genre…




      7



      0
      zoheir
      19 septembre 2017 - 12 h 50 min

      Ahhh assister a une foire aux livres ou je pourrais acceder a pif, zembla, kiwi, puma, mustang, le fantome, le cavalier inconnu, mandrake le magicien,blek le rock, swing, tartine, les pieds nickeles, etc. Il fut un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Un temps ou il faisait bon vivre en algerie. Un temps ou mimouna ta3ref rabi et rabi ya3ref mimouna.




      7



      1
        zaatar
        19 septembre 2017 - 14 h 10 min

        Ami Zoheir,
        T’as oublié KEBIR, AKIM, ROICO, RODDY, Le Professeur OCCULTIS, DARDEVIL, L’ARAIGNEE, IRON MAN, RAHAN le Fils de Crao ou le fils des ages farouches…et encore d’autres. Sinon oui on nous parla d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre… Montmartre en ce temps là accrochait ses lilas juste sous nos fenêtres… c’était le temps où on allait à Venise danser la valse à Mille temps.




        5



        1
          Logiciel
          19 septembre 2017 - 14 h 49 min

          et Google possède une grande mémoire.
          Google n’oublie jamais.
          Google n’oublie jamais.
          Google n’oublie jamais.




          0



          0
        zoheir
        19 septembre 2017 - 14 h 44 min

        Ami zaatar
        Effectivement, danser la valse a l’epoque mais ils ne veulent pas monsieur ils ne veulent pas. Chez ces gens la on ne s’amuse plus monsieur, on…prie!




        6



        1
        Ziad
        19 septembre 2017 - 15 h 04 min

        ah ya zaman!
        pif le chien, blek le roc etc. on attendais à 4 (copains) chaque semaine impatiemment l´arrivée du tout nouveau numéro qu´on achetais chez notre libraire. librairie d´une petite ville, je dirais même un village, dont les étagères etaient bien garnies de tout genere de publication. Puis est venu le passage des bandes dessinées vers les livres de poche (victor hugo, emile zola, stendhal, mouloud mammeri, feraoun…), passage de l´enfance, vers l´adolescence. et enfin tout juste avant de devenir adulte, on trouvais dans notre chère librairie ces fameux manuels pour la préparation du bac. aujourd ´hui cette librairie n´existe plus, une gargotier y a pris place. l´air du temps en algerie, pôvre pays peuplé de tubes digestifs, le mokh n´existe plus.
        p.s: blek le roc, akim, zembla, marco polo, kiwi et bien d´autres je les ai maintenant sur ma ipad, belle machine à remonter le temps et d´évasion.




        6



        0
          zoheir
          19 septembre 2017 - 16 h 50 min

          Ami ziad
          Aussi incroyable que cela puisse etre , c’est grace a cette litterature que nous avons ouvert les yeux sur le mo de et aiguiser notre curiosite et assouvir la soif de l’histoire.
          Blec et la lutte de l’ amerique pour son independance contre les anglais etc, etc.
          Il faut pas oublier qu’on attendait avec impatience le mardi pour aller voir les affiches cinema collees un peu partout annoncant les nouveaux films. Ahhhh les salles de cinem . Algeria afrique abc debussy sierra maestra etc. C etait une culture!




          5



          1
          zaatar
          20 septembre 2017 - 7 h 15 min

          Mille cornues alambiquées, les tuniques rouges nous ont précédés. Mille putois puants je n’ai plus de cartouches…




          2



          0
      anonyme
      19 septembre 2017 - 15 h 25 min

      le problème est que depuis l’apparition des barbus dans les années 1980 le monde musulman est dessus dessous alors il y a anguille sous roche.




      5



      0
    Akli Boughzer
    19 septembre 2017 - 8 h 58 min

    L’islamisme ou islam politique doit être assimilé au fachisme et au nazisme et combattu par des moyens pacifiques même si lui même génère la violence et le terrorisme.Cette idéologie totalitaire qui veut la soumission de tout le genre humain est un grand danger pour toute l’humanité.Mais seule une éducation saine basée sur la tolérance,le vivre ensemble et le respect d’autrui peut venir à bout de cette idéologie du pire.Les vraies luttes doivent se situer au niveau du développement pour la préservation de la planète terre de toutes les pollutions qui la rendront invivable dans un avenir proche si tous les humains et surtout leurs dirigeants ne prennent pas conscience du danger qui nous guette.Le réchauffement climatique,les cyclones,la fonte des glaces polaires etc…vont fatalement un jour proche rendre la planète bleue invivable pour tout organisme vivant.Des solutions existent mais apparemment beaucoup n’ont pas conscience du danger et la volonté de décisions radicales traîne les pieds surtout au niveau des grands de ce monde qui ont les moyens de faire quelque chose.




    15



    1
    LE NUMIDE
    19 septembre 2017 - 8 h 40 min

    BEAUCOUP dans l’état algérien sont complices avec les agents saoudiens et qatariens et qu’on appelle salafistes et autres machins du wahabisme.. mais la Providence est en train de les démasquer d’abord au Moyen Orient dans une guerre chaude qui révèle a coup de fetwas, de videos, de déclarations sur des TV théologiques de révélations incroyables sur la vrai nature de cette idéologie islamiste et arabe raciste, esclavagiste, pornographique, totalitaire et criminelle …
    cette guerre entre racaille d’oulémas et autres tortionnaires, prêtres et gourous du terrorisme international, a été importée en Algérie.. et les grands maîtres du salafisme se sont mis a takfiriser leurs anciens compères frères musulmans sur fond de querelles qataro-saoudiennes qui n’épargnent pas les secrets croustillants de Palais et autres truanderies et affaires de sexe et de corruptions en tous genres. Le couvercle de leurs caniveaux est enfin levé et après avoir « kouffarisé » tout le monde en Algérie, les islamistes, par Chourouk interposé et par fetwas incendiaires sur les réseaux sociaux, sont en plein délire du takfirisme entre eux, se déchirant comme des loups après avoir ruiné la religion, l’esprit, la politique et les nations!!!
    A QUOI SERVENT LEURS LIVRES???… ils sont devenus les Vomissures du monde!




    21



    0
    Elkhayam
    19 septembre 2017 - 7 h 55 min

    ça fait déjà longtemps que ce « Salon international du livre d’Alger  » était devenu Salon international du livre salafiste d’Alger, donc rien de nouveau sous le soleil d’Allah .




    19



    3
    FRANCHEMENT ANT BOULAHYA
    19 septembre 2017 - 7 h 38 min

    les sales salafistes l’ont bien compris qu’il faut agir sur des leviers tels que la langue (Arabité ) et la culture pour répandre leur mensonges et domination sur un peuple qui nage déja dans lamédiocrité intellectuelle …entre autres.
    il faut trouver des solutions durables pour contrer tout cette m… (arabité, extremisme religieux…) : apprendre à nos enfants la Langue de Molière et celle de Shakespeare, sans oublier notre Langue maternelle (amazigh), celà devient une priorité urgente : où c’est ça, ou c’est la djellaba en guise de personnalité et le siwak en guise de plume !




    15



    3
    freind of peace
    19 septembre 2017 - 7 h 31 min

    Le vrai complot est de rentrer dans la diatribe araboislamique vs islamorabisme. Le régime y gagne. Ce qu’il faut dire que l’arabisation a fait le lit des islamistes et que le baafln qui est brand de prise de pouvoir qui n’ayant ni programme ni culture particuliere veut balancer la société vers une republiquette islamique.
    Non à l’Etat arabe et sa langue arabe source des maux du pays d’hier et à venir.




    12



    6
    Yeoman
    19 septembre 2017 - 7 h 12 min

    « Il est impossible de lire chaque livre »? Bien sûr que si. Mais comme la paresse intellectuelle…




    18



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.