Selon son manager général : l’USM Bel-Abbès est victime de l’arbitrage

USMBA
L'USMBA a sorti l'ESS lors de la dernière Coupe d'Algérie. D. R.

Le manager général de l’USM Bel-Abbès, Redouane Haffaf, a estimé que son équipe était victime de l’arbitrage en ce début d’exercice 2017-2018 et qu’elle en a de nouveau fait les frais lors du derby de l’Ouest algérien sur le terrain du MC Oran (1-1), vendredi dans le cadre de la 5e journée du championnat de Ligue 1 de football.

«Ce sont deux précieux points que nous avons perdus à cause des arbitres. Ce n’est, d’ailleurs, pas la première fois que les arbitres nous jouent un mauvais tour depuis le début de cet exercice», a déclaré Haffaf à la presse à l’issue du match. Les protégés de l’entraîneur Si Tahar Cherif El-Ouezzani tenaient la victoire entre les mains jusqu’au temps additionnel qui a vu les locaux égaliser, un but qui a été très contesté par les visiteurs.

Les dirigeants, entraîneurs et joueurs de l’USMBA s’étaient également plaints de l’arbitrage lors de leur précédent déplacement à Constantine où ils s’étaient inclinés devant le Chabab local (1-0), pour le compte de la troisième journée.

Commentant le derby de l’Ouest, le même responsable, un ancien joueur de la formation de la Mekerra, s’est dit satisfait du niveau de la rencontre en général, surtout qu’il s’agissait d’un rendez-vous «spécial» pour les deux voisins. Il a, en outre, valorisé ce point ramené de la capitale de l’Ouest et qui devrait conforter les joueurs, après un départ de championnat quelque peu difficile.

L’USMBA, révélation de la Ligue 1 l’exercice dernier pour sa première saison après son retour parmi l’élite, occupe provisoirement la 12e place avec 4 points, mais compte un match en moins qu’elle doit livrer mardi prochain contre l’USM Alger. «On doit vite tourner la page du derby et se concentrer sur la réception de l’USMA, un match qu’on devra remporter pour améliorer notre classement», a encore prévenu Haffaf.

R. S.

Commentaires

    Zoro
    1 octobre 2017 - 16 h 05 min

    Personne ne veut parler d el khadra et ben moi je le ferai.quand j étais gosse à 14 j ai fait le mur pour assister à un match en division honneur à peine le mur franchi ,je fus saisi par un policier il m emmènà tout droit à la malle de leur 404 familliale qu il utilisait à l epoque.j ai attendu un long moment sous un soleil brûlant avant d être dirige vers le commissariat en compagnie de mes comperes.on attendit quelques minutes leur chef avant qu il n arrivat pour demsnder à la bande de «  »passeur » »de se mettre au garde à vous ,il nous contempla un par un ,aux plus grands il ordonna de prendre les seaux les balais et les serpillières et en faire usage dans les locaux.quant à moi je suis sur qu il eut pitié de moi j étais chétif et en plus j ai joué l innocent, il me demanda de déguerpir au plus vite et droit à la maison .je ne me suis pas fait supplie j ai couru de toutes mes forces vers le mur pour le franchir une seconde fois ,j y suis arrivé à temps la parité venait de commencer.la place du stade était à 5 da mais pour un gosse C était une fortune .aujourd’hui je payerai très cher pour pouvoir escalader ce mur de 6 metres.hélas chaque chose en son temps.SIGNEZORO. ….Z…




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.