MC Alger : le temps des regrets

MC Alger
Le MCA a raté sa saison. D. R.

Considéré comme l’un des plus gros budgets du championnat de Ligue 1 de football, le MC Alger est en passe de boucler une troisième saison sans le moindre titre, au lendemain de son élimination sans gloire en quarts de finale de la Coupe arabe des clubs champions.

Tenu en échec au match aller à domicile (0-0), le MCA n’a pas pesé lourd à Omdurman face aux Soudanais d’Al-Merrikh en s’inclinant lourdement (3-0), sans pour autant «essayer» de tenir tête à un adversaire dont la tâche a été facilitée par une bourde du portier Farid Chaâl sur l’ouverture du score.

L’élimination a été perçue avec beaucoup d’amertume et de désillusion par les supporters du «Doyen», complétement déçus de voir leur équipe perdre le dernier objectif assigné cette saison.

Distancé dans la course au titre avec 13 points de retard sur le leader et voisin USM Alger, le MCA a été éliminé également en 1/8 de finale de Coupe d’Algérie par le NA Husseïn-Dey (1-0).

Autant d’objectifs ratés, chose qui devrait pousser les responsables du club à revoir leur copie et essayer de remettre cette équipe sur les rails pour lui permettre de renouer avec les consécrations qui la fuient depuis 2016 et la Coupe d’Algérie remportée aux dépens du NAHD (1-0).

«Je pense que nous avons commis aujourd’hui des erreurs inexplicables et inadmissibles à ce niveau de la compétition. Ce n’est pas de cette manière qu’on pouvait se qualifier. Certes, cette élimination est amère, mais il faut maintenant se remobiliser en mettant le cap sur le reste du championnat», a regretté l’entraîneur du Mouloudia Adel Amrouche, de plus en plus contesté.

La traversée du désert n’a que trop duré pour un club qui devait constituer une véritable locomotive pour les équipes algériennes, estiment les observateurs.

Mais finalement, l’exemple vient de formations moins huppées à l’image de la JS Saoura, bien positionnée en phase de poules de la Ligue des champions, ou encore du Paradou AC qui, grâce à ses pépites formées «à la maison», est en train de forcer l’admiration en occupant la 3e marche du classement de L1.

De par son passé glorieux et sa popularité, le MCA se doit de réhabiliter son image dès les prochains matchs du championnat, seule alternative pour se réconcilier, un tant soit peu, avec son public. Sauver la saison par une place sur le podium est désormais le nouvel objectif du Mouloudia.

R. S.

Comment (6)

    MELLO
    19 février 2019 - 17 h 19 min

    Le  » je » et le « moi » ne font pas parti du lexique de Matoub Lounes. Il privilegiait le NOUS ou le VOUS, selon le cas. C’est tout le secret de sa renommée auprès des jeunes qui savent l’écouter.
    – des malheurs semblables ont tissé nos liens
    – que d’enfants sont tombés sous les rafales
    – c’est d’une semblable neige d’injustice
    – que nos âmes sont étouffées
    – la fièvre jaune se saisit du peuple entier
    – de l’Algérie le coeur est lacéré
    – Octobre ne sera pas extirpé des cerveaux
    – quand demain nous trouverons le bonheur

    1
    2
    Dz213
    17 février 2019 - 20 h 52 min

    L’Algerien gère mieux sa vie sans argent,eddraham nous ont rendu aveugle,aucune vision dans tout lès domaines.

    2
    3
    MELLO
    17 février 2019 - 20 h 31 min

    Le Mouloudia de KSK est  » Kasse' » , il ne peut plus reprendre le flambeau des Zenir, Benchikh, Draoui, Bousri, Betrouni , sans oublier le grand gardien Kaoua et avant lui le grand Zerga. L’effectif de KSK est loin de répondre aux attentes des Chnaouas. Un budget colossal pour si peu de résultats.

    1
    3
      Abou tamtam
      18 février 2019 - 6 h 44 min

      Salut Mello. Quand on met un budget colossal entre les mains d’un président incompétent, hautain et bénéficiant de l’appui total du pdg de Sonatrach, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Certains journaux ont titré, je cite: « El merrikh bourreau des clubs Algériens ». Il aurait fallu dire des clubs Algérois qui ont encaissé la bagatelle de sept buts, alors que le seul club Algérien qui a laminé les deux clubs soudanais est…. l’AIGLE NOIR SETIFIEN.

      Au fait mon Mello, quand est-ce que vous allez nous débarrasser de robin des bois que vous avez mis à la tête de la jsk et auquel je conseille d’écouter les chanson de Jacques Dutron « et moi, et moi…. »

      3
      2
        MELLO
        18 février 2019 - 15 h 08 min

        Commençons par le commencement, la JSKABYLIE à bien damé le pion à ce clubs Soudanais El Merrikh: 3 buts à 1 , donc….
        Quant au robin des bois, il sillonne la Kabylie et l’Algérie pour être à l’écoute de ses supporters, et non à l’écoute de … Jacques Dutronc. Si la musique adoucit les moeurs, c’est MATOUB LOUNES qu’il écoute.

          Abou tamtam
          19 février 2019 - 7 h 03 min

          Je ne connais pas Matoub mais j’ai cité Dutronc car robin des bois utilise à satiété le « JE » et le « MOI ».

          1
          1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.