Rencontre de l’opposition à Paris : une source dénonce un second Sant’Egidio

opposition
Karim Tabou et consorts marchent sur les pas d'Abdelhamid Mehri. D. R.

Par Houari A. – Une source a réagi de manière acerbe à la rencontre que des partis de l’opposition ont tenu au siège de la chaîne Al-Magharibiya, dans la capitale française, Paris.

«Au-delà de l’esprit de contradiction des uns et des autres, il faut considérer que la rencontre des partis de l’opposition qui se sont donné rendez-vous ce week-end à Paris, viennent de commettre, de par leur comportement, une erreur grave qui ne sera pas sans conséquence au double plan éthique et politique», a dénoncé cette source.

«Après Sant’Egidio, qui a été, comme chacun le sait, le berceau de la campagne du qui tue qui, avec toutes les injonctions à l’Etat algérien à partir de Rome, voilà une nouvelle rencontre du même acabit, à Paris, qui ne manquera pas de provoquer une réaction hostile des Algériens, soucieux de leur souveraineté nationale et très sensibles à ce que leurs problèmes internes se règlent en Algérie», a encore affirmé cette source.

«Que les participants au débat organisé par une chaîne subversive appartenant au fils de l’ancien dirigeant du FIS dissous, Abassi Madani, et à ses deux associés marocain et qatari, aient été naïfs, inconscients ou dupes, cela ne change rien au fait qu’une véritable occultation étrangère tirera les ficelles à leur insu», regrette cette source qui estime que «l’avenir est seul juge des brusques retours à la surface».

Des représentants de Talaie El-Houriet, du RCD, du MSP, de Jil Jadid et de deux partis non agréés, Nida Al-Watan d’Ali Benouari et de l’UDS de Karim Tabou, ont pris part à cette rencontre, aux côtés d’un délégué du candidat à la présidentielle, le général à la retraite Ali Ghediri, de l’avocat Mustapha Bouchachi et de l’ancien membre de la direction du FFS, Saïd Khelil.

H. A.

Comment (83)

    Hamid
    19 février 2019 - 3 h 42 min

    Personally ,I would like to see all these parties became extant .They have lost all trust and integrity ,and not worth my vote .The opposition party abroad is a bunch of bitter and twisted power-greedy nowhere to go but to the capital of France where they held their meeting with coffee noisette and croissants.If this information is true ; they are a disgrace to the memory of our Chouhada .We all know the history because their memory is something to be proud about .Tahia Eldzair as always !.

    Anonyme
    19 février 2019 - 1 h 29 min

    … Que doit-on reprocher à six (06) simples militants de se RETIRER à Paris pour débat, devant six (06) candidats contrains de se RETIRER des élections présidentielles en 1999 ? Acte invraisemblable dans toutes les galaxies de l’univers et de tous les temps depuis le Bing Bang. 6️⃣

    Est-ce un faux pas involontaire de votre conscient ou une reconnaissance instinctive de votre subconscient de rendre hommage à cette sympathique équipe d’opposants en la comparant à la gigantesque équipe de Saint Egidio composée de brillants ténors et « Grosses Cylindrées » des Partis Politiques de l’époque. Peut-on faire la même éloge aux « patrons » de l’alliance présidentielle actuelle ?

    Sans rancune !!! 🌼 —

      NORD DEAN
      19 février 2019 - 8 h 32 min

      Excuses lire NORD DEAN a la place de anonyme.
      Merci

    Anonyme
    18 février 2019 - 23 h 32 min

    Non seulement il ne s’agit pas d’un Sant Egidio bis, mais il se trouve que ce sont ceux la même (partisans de l’infâme slogan « qui tue qui » ) qui avaient applaudi à l’époque la plateforme de Sant Egidio (crime contre la RADP) qui crient au loup maintenant en accusant les anti-Sant Egidio de vouloir perpétrer un infâme Sant Egidio bis ! Fakou ! Trouvez autre chose la couleuvre est trop grosse pour être avalée !

    Anonyme
    18 février 2019 - 19 h 21 min

    …Je suis toujours d’accord avec vous quand il s’agit des réactions vis à vis des ennemis exterieurs,mais contre l’opposition algerienne légale et mesurée je ne suis pas d’accord.alors pas du tout.Amoins que votre role se résume à vouloir coute que coute défendre de tres gros interets et par consequent je ne saurai faire preuve de sympathie à votre égard.

    ZORO
    18 février 2019 - 17 h 33 min

    Qu importe le lieu ou ils se retrouvent ,j ai toujours espéré voir les differents partis Algeriens s entendre ne serait ce que sur le minimum pour sauver l Algerie de l emprise de ce pouvoir (…) qui perdure pour satisfaire la voracité de sa composante qui a fait de ce peuple une proie désorientée .
    SigneZORO. …Z….

    15
    35
    Anonyme
    18 février 2019 - 17 h 31 min

    Ce système est sourd s il voulais laisser son image propre .on va pas nous présenter un portrait d un président qui est à l agonie le peuple n est pas dupe .déjà tt les bus de ouyahia on collés le portrait de boutef honte à vous.je crois que votre fin est arrivé prenez vos valise et partez

    12
    13
    Les Traîtres sont à l'intérieur !
    18 février 2019 - 17 h 26 min

    Pas besoin d’ennemis extérieur ils sont bien à l’intérieur, bien chez nous pour nous vendre pour un plat de couscous à la Mamounia détenu par MoMo 6 dont les actionnaires sont BiBI et FaFa. Ils veulent le pouvoir? Valent t-ils mieux que la majorité? J’en doute !

    9
    34
    Hamid
    18 février 2019 - 17 h 07 min

    In the midst of all the uncertainties and all these changes , the April elections have identified the traitors , the hypocrites , the corrupts , the power-greedy , the bad , the ugly …etc. None of them is , I point out , my anchor who can offer hopes to our country .They are just a bunch of opportunists who are amoral , decadent , out of touch with ordinary people , selfish and you name it .I’m being careful about how I’m phrasing things because I’m boiling with anger .And by the way , if this is true , the knee-jerk bigots who have held the meeting in the capital of France are a dishonour to the memory of more than a million and half Chouhada and the nation .I can tell you that none of them will have my vote .Tahia Eldzair as always !

    Patriote
    18 février 2019 - 14 h 40 min

    cette fois ci la rue va grondee et plus rien ne l’arretera y en a marre 67 annees de dictature de hogra de misere de spoliation des richesses de marginalisation de la societe ne vous en pas suffit le Front populaire de liberation de l’Algerie sera le 22 dans les rue de maniere pacifique pour dire non au 5 eme mandat et au regime.

    17
    26
    Damane
    18 février 2019 - 14 h 30 min

    j’accepte toute solution aux problème d’Algérie pas que de Paris,mais même venant de Tel Aviv.
    vive l’Algérie. Allah Yerham Echouhadas

    18
    61
    Anonyme
    18 février 2019 - 13 h 50 min

    La chaine tv el magharibia fetait son 7eme anniversaire et a cette occasion a eu l idee d inviter tous ceux et celles qui sont passes chez elle. TRES BELLE INITIATIVE car toute la creme algerienne exilee s est retrouvee. QUEL BONHEUR de voir des eminences grises algeriennes ensemble!! L ESPOIR EST NE, les liens se tissent.
    Le regime ne cedera JAMAIS le pouvoir. ce qui a ete arrache par la force ne sera restitue que par la force. Les reseaux sociaux, la rue et un front de liberation nationale CANAL HISTORIQUE EST EN TRAIN DE NAITRE. VIVE L ALGERIE!

    22
    43
    Anonyme
    18 février 2019 - 13 h 43 min

    Même au temps du terrorisme il n’était pas interdit de manifester, de débattre, de donner des meetings, d’exprimer son ou ses points de vue.
    Depuis 20 ans et en dépit de la levée de l’état d’urgence il est interdit de manifester, de s’organiser, de se rencontrer, d’exercer la politique, le syndicalisme, en gros d’exercer un quelconque droit constitutionnel !
    Depuis 20 ans on ne demande au peuple que d’exprimer très haut et très fort son allégeance totale et sans faille au clan au pouvoir.
    Ya aajaba ya Rabi, tout est interdit, tout est verrouillé, où voulez vous donc messieurs dames que les gens s’expriment ?
    Il ne reste aux Algériens que les territoires étrangers pour s’exprimer, alors arrêtez de grâce de faire d’une rencontre entre des gens honnêtes et patriotes un saint égidio bis. saint égidio a été une abdication de l’état algérien aux thèses terroristes.
    Ali Ghediri, Mokrane Ait Larbi sont des patriotes, qu’ils s’expriment ici ou ailleurs ils resteront patriotes, arrêtez de leur chercher des poux sur la tête, vous n’en trouverez pas.

    29
    31
    Zaatar
    18 février 2019 - 13 h 32 min

    On dénonce un second Sant’ Egidio!!! ah bon? et 60 ans du même système aux commandes du pays pourquoi on ne les dénonce pas? Et la distribution de la rente qui profite toujours aux mêmes pourquoi ce n’est pas dénoncé par cette même source? et la mascarade du cinquième mandat? …

    27
    28
    Yacine
    18 février 2019 - 13 h 31 min

    Les Algériens sont libres de se réunir où ils veulent et quand ils veulent ! Ceci dit , je ne suis pas certain qu’ils ont besoin de le faire à l’étranger ! D’autre part , je ne suis pas sur de la véracité de cette information !

    25
    Momie 5
    18 février 2019 - 13 h 21 min

    C’est l’occasion où jamais de chasser Pharaon et le clan d’Oujda,le pays sombre de plus en plus dans les profondeurs et c’est le moment d’essayer de le sauvé de toucher le fond,nos anciens ont chassé la colonisation française et à nos de chassé la colonisation Marocaine et les ingrats venant de partout,dire un vrai patriote trahi le pays et le détruire à ce point là impossible qu’il Algériens

    3
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.