Quand Ouyahia flatte les binationaux après les avoir «excommuniés»

binationaux Ouyahia
Ahmed Ouyahia. New Press

Par Houari Achouri – Le RND corrige le tir concernant les binationaux qui vivent en France : «Ils sont des compatriotes et une partie intégrante du peuple algérien.» Dans son communiqué publié à l’occasion de la commémoration des massacres du 17 Octobre 1961 à Paris, le parti d’Ahmed Ouyahia va jusqu’à exprimer le souhait de voir les Algériens qui ont la nationalité française et qui sont établis en France constituer dans ce pays le lobby économique et politique de l’Algérie. C’est un revirement complet que le RND opère à l’endroit des binationaux, qu’il traite maintenant avec la plus grande sollicitude, sans, toutefois, faire de distinction dans cette catégorie d’Algériens, alors qu’elle est traversée par des différences non négligeables.

Pourtant, Ouyahia a eu à montrer que, pour lui, il y a les bons et les mauvais binationaux. Il avait distingué, une fois, ceux qu’il avait décrits comme détenteurs du passeport rouge et du passeport vert, qui font dans l’argent sale et cherchent à allumer la mèche en Algérie pour partir, ensuite, vivre «là-bas». Il a souligné que parmi les binationaux, il y a des Algériens installés ici (en Algérie), qui disposent de passeports d’autres nationalités et qui s’enrichissent illicitement avant de transférer leur argent à l’étranger (voir article AP du 19 novembre 2016). Il voulait démentir une accusation portée contre les binationaux, pris globalement, de vouloir déstabiliser le pays, qui lui avait été injustement imputée.

Il y a une partie «saine» chez les binationaux, et c’est donc, assurément, vers elle qu’Ouyahia veut se rattraper, connaissant le poids que les émigrés – puisqu’il s’agit d’eux – ont toujours eu dans la vie politique en Algérie. Il veut faire oublier que, dès l’introduction du fameux article 51 dans le projet de révision de la Constitution, et face à la levée de boucliers suscitée par l’exclusion des Algériens qui ont également la nationalité française (les autres binationaux ne sont pas en nombre significatif) de certains postes clés, le secrétaire général du RND et à l’époque directeur de cabinet à la Présidence de la République, avait fait des déclarations plutôt musclées pour défendre la restriction faite aux binationaux pour l’accès aux hautes fonctions en Algérie. Ouyahia est même considéré, à tort ou à raison, comme le concepteur de cette attitude du pouvoir à l’égard des binationaux qui sont «entre l’Algérie et la France».

Cela ne l’a pas empêché d’appeler ces mêmes binationaux à mettre la main à la poche pour apporter leur aide financière au pays. Il avait alors fait allusion aux émigrés, les «anciens», qui avaient cotisé pour soutenir la lutte de libération nationale, sous-entendant par là que c’est grâce à leur argent que la lutte armée a pu être financée.

En fait, Ouyahia, Premier ministre, sait que, dans le contexte actuel, la communauté nationale à l’étranger, comme on l’appelle, et qui est maintenant constituée pour une grande part de binationaux, peut contribuer efficacement à la sortie de la crise financière que traverse le pays depuis que les prix du pétrole ont commencé à chuter en juillet 2014. Ce n’est pas pour rien que le plan d’action de son gouvernement prévoit le renforcement des liens avec les binationaux établis à l’étranger.

H. A.

Comment (47)

    Lamari mehd
    17 octobre 2017 - 17 h 48 min

    il fait comme si de rien etait..comme si tout est normal…il ignore que le systeme qu’il sert avec devouement, a degouter les Algeriens de leur pays,que ceux et celles qui demeurent en Algerie,c’est parceque ils n’ont pas les moyens de partir ailleurs,sinon,ils n’ont pas encore trouvé l’occasion de le faire..il oublie,ou fait semblant d’ignorer que de jeunes Algeriens tentent chaque jour de defier les flots pour s’enfuir de son pays au peril de leurs vies…il occulte les milliers de Medecins Algeriens, tout grades et spécialités confondues qui se sont installés en France,avec la benediction du gouvernement Francais,et d’autres emminents scientifiques dans d’autres pays par milliers…Et il ose croire,que toute cette communauté de déçus, ayant choisi d’autres horizons pour vivre sa vie,va transferer son argent en Algerie???…pourquoi faire???..pour etre mise sous les griffes d’une administration hyper-bureaucratique,des fonctionnaires véreux et avides…un environnement des affaires corrompu et corrupteur pollué et dangereux???..un mode vie rappelant plus une cité bédouine arabo-islamiste,qu’une ville pourtant medittarranéene,ne manque que les chameaux..les kamis,les tchadors et l’inquisition etant déja là????..Vous parlez de quoi…sinon vous prenez les gens pour qui????..c’est une Outrance!!!




    3



    0
    Khelfane
    17 octobre 2017 - 11 h 47 min

    On passerait donc de l’accusation d’être la cinquième colonne à celle de la vaporisation

    À l’eau de Cologne !

    Ça sent le Tartuffe à plein nez,

    Cachez moi ces dinars/euros que je ne saurait voir

    Donc on passerait du « papier cul » Infamant à  » la feuille de soie « . …..pratique. Et larmoyante

    De Funes fai des émules




    2



    0
    Anti frenchi
    16 octobre 2017 - 21 h 49 min

    Sale graine maroki il sont partout ils ratent aucune occas pour rabaisser le pays pourriture nous sommes un peuple fier notre dinar malgre faible nous pouvons vous acheter tous [email protected]




    5



    0
    Anonyme
    16 octobre 2017 - 21 h 38 min

    En lisant ces commentaires j ai l impression d ‘ une certaine arrogance et un mepris par rapport a l appel qui vient de ce representant de ce pays on se fout meme de sa geule  » il se prend pour qui lui edouar peut etre » meme si certains ne sont pas avec nous il souhaitable au moins qu ils ne soit pas contre nous comme le fait si bien cet expatrie digne des fils de l oas nekaz et CIE _




    0



    4
    DOMTOM
    16 octobre 2017 - 21 h 26 min

    S ils sont tous comme ce renegat de nekaz non non merci ! Chaqu un chez soi et puis
    l algerir pays d outre mer c est bon pour les vacances la vrai relation c est une villa fermer en hiver _autre chose reste du pur
    tourisme !




    1



    8
    ALI
    16 octobre 2017 - 20 h 34 min

    M. O. Vise les nationaux ,avec carte de résidence en France, qui transfèrent des divises à l’étranger sans les nommer ,tels que M.Saidani and Co!!!!




    6



    1
    Anonyme
    16 octobre 2017 - 17 h 39 min

    ouyahia c est du khorte et errih fechbek ! le systeme est perdue et a ramené ouyahia pour gagner du temps car le compte a rebours a commence ! ouyahia ne fait que retarder l echeance le pouvoir pourri et tout le systeme bâti sur un tissu de mensonge est mure pour pourrir et tomber naturellement ! les slogans nationalistes ne prennent plus et echaab fak bihoum ! allah yester el bled !




    11



    4
    Anonyme
    16 octobre 2017 - 16 h 34 min

    Slim disait :  » les émigrés sont bons et francs », francs pour dire devises. Aujourd’hui Ammi Ahmed semble dire :  » les émigrés sont bons et euros ».




    10



    2
    la nuit tous les chats sont gris
    16 octobre 2017 - 15 h 27 min

    je cite :  » ……. Il a souligné que parmi les binationaux, il y a des Algériens installés ici (en Algérie), qui disposent de passeports d’autres nationalités et qui s’enrichissent illicitement avant de transférer leur argent à l’étranger … »

    et Chakib et sa clique ….ils font partie j’éspére , non ????? car à eux seuls ils représentent le pactole de dizaines de millions d’algériens ….n’est ce pas ????




    19



    3
    Tinhinane
    16 octobre 2017 - 14 h 59 min

    L’Algérie doit impérativement récupérer sa communauté, en France, qui est courtisée par le Makhzen.




    20



    5
    lhadi
    16 octobre 2017 - 14 h 23 min

    Je ne peux qu’être solidaire à l’appel du premier des ministres qui invite, tout simplement, la communauté nationale à l’étranger à se faire citoyenne et à démontrer son amour pour la nation.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    23



    24
      Samira
      16 octobre 2017 - 16 h 01 min

      Un job peut etre ?




      9



      3
        Lamari mehd
        17 octobre 2017 - 17 h 31 min

        Certainement que c’est pour un eventuel Job..on voit bien qu’il laisse son adresse Email…comme si les hyénes partagent leurs repas ou proies..il risque lui-meme d’etre bouffé!!!!!!!!!!!!!!lolololol




        1



        0
    Omar B
    16 octobre 2017 - 13 h 39 min

    Les binationaux qui occupent des positions dans la recherche, le business etc.. n’ont cherche la seconde nationalite que pour des raisons techniques. Ils assistent a des conferences partout dans le monde, vous croyez que le passeport Algerien leur permettrait de le faire?




    18



    4
    Felfel Har
    16 octobre 2017 - 13 h 33 min

    Mister O est comme Janus, ce dieu romain avec deux visages, l’un tourné vers le passé, l’autre vers l’avenir. Il incarne l’hypocrisie et la versatilité. Il nie avec force aujourd’hui ce qu’il critiquait avec vigueur hier. Il déclarait que l’argent sale avait envahi la sphère politique et voilà qu’on le voit les consulter sur des questions qui relèvent du domaine exclusif de l’État. Lui-même n’a pas la réputation d’être Mr. Propre. Il a voué aux bi-nationaux une haine viscérale, allant jusqu’à faire voter une loi les excluant des postes de responsabilité. Il n’a maintenant aucun scrupule à les caresser dans le sens du poil, à les courtiser pour sauver sa tête, sollicitant leur contribution. Quelle honte! Abrogez cette loi scélérate et nous en reparlerons, Mr. Caméléon!
    PS: les bi-nationaux n’ont jamais constitué un danger pour le pays, contrairement à ses amis qui détournent de l’argent public (par milliards) pour le placer à l’étranger (France, Dubaï, Espagne, Luxemburg, Panama, et…).




    34



    5
      Lamari mehd
      17 octobre 2017 - 17 h 52 min

      C’est une bonne reponse,il prend les Algeriens pour des imbeciles..c’est revoltant




      3



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.