Incendie à Cevital : 50 000 tonnes de matière première parties en fumée

Sucre Cevital
Issad Rebrab, patron de Cevital, ne veut porter aucune accusation. New Press

Par Rabah A.– Provoqué par deux explosions, un énorme incendie a ravagé ce vendredi, vers 2 h, un hangar de stockage de sucre roux dans le complexe agro-industriel Cevital à Béjaïa. Selon nos sources, 50 000 tonnes de sucre brut ont été détruits par cet incendie qui n’a, heureusement, pas fait de victimes.

Dépêchés sur les lieux, les agents d’intervention de la Protection civile ont mis près de quatre heures pour circonscrire le feu et l’empêcher de se propager et d’atteindre les raffineries de sucre et d’huile. Il y a lieu de signaler que les journalistes ont été empêchés d’accéder au complexe pour leurs besoins d’enquête. Seules quelques photos du sinistre prises par des amateurs ont été publiées sur les réseaux sociaux.

D’aucuns à Béjaïa s’interrogent sur les causes réelles de cet incident : s’agit-il d’une panne technique ou d’un acte de sabotage ? Dans une déclaration à Jeune Afrique, suite à cet incendie, le patron de Cevital, Issad Rebrab, évite toute accusation.

Le groupe Cevital a défrayé la chronique depuis quelques mois, en se lançant dans un bras de fer avec la direction du port de Béjaïa, qui lui refuse toujours le débarquement d’une usine de trituration de graines oléagineuses, mettant en avant des menaces sur l’environnement ainsi que sur la santé publique.

Soutenu par un comité composé de cadres et de militants associatifs et politiques, le groupe pointe du doigt, à travers la direction du port de Béjaïa, le pouvoir en place. Dans une récente déclaration, ce comité accuse le DG de ce port de servir d’«instrument au service d’une oligarchie prédatrice et haineuse qui cible en priorité la région».

«Quel est l’investisseur qui va encore s’aventurer à envisager de s’installer chez nous ou même de simplement penser à faire débarquer ses marchandises dans le port de Béjaïa, sachant qu’il aura à faire à un directeur de port qui viole matin et soir les réglementations régissant son entreprise et qui traite de manière indécente le plus grand investisseur du continent ?» s’interrogeait le comité de soutien à Cevital.

R. A.

Comment (17)

    benchikh
    21 octobre 2017 - 14 h 55 min

    Je serai le premier à contribuer pour cette perte de Mr Rebrab et je le soutiens pour ses efforts.Vous n’êtes pas seul Mr Rebrab ,il y a des gens comme vous qui pensent pour une Algérie forte indépendante ,que DIEU tout- puissant soit à notre côté.Et que les mouchards rentreront à l’enfer .Amen!




    2



    1
    reda
    21 octobre 2017 - 13 h 09 min

    (…) Le seul fautif c’est Rebrab qui recrute des cadres incompétents selon des critères absolument incroyables. Les employés et travailleurs sont sous payés et les hauts cadres absolument incompétents mais totalement asservis à Rebrab et à ses enfants.Je le dis tout haut: je ne connais pas Rebrab et je suis un simple citoyen , un retraité:REBRAB est un danger public, un inconscient qui, pour des économies de bout de chandelle mais la vie , les équipements et la matière première en danger : SAMSUG SAMHA CEVITAL BEDJAIA…et les graines de trituration! top c’est trop ….une enquête sérieuse et approfondie doit être menée contre ce délinquant en col blanc (…)




    1



    6
      benchikh
      21 octobre 2017 - 15 h 18 min

      Cher Réda si c’est votre vrai nom!! c’est grâce à Mr Rebrab que tout le monde chez nous se permet de mettre la canne à sucre dans son verre pour dégusté la différence du sucre blanc,avec un prix symbolique 120 da kilo en cubes au lieu de l’acheter (saint louis)made in france المسمومة ك la méchante. à 600 da le kilo . Merci encore une fois Mr Rebrab pour ce produit magnifique malgré qui a des gens ignorons qu’ils ne vous aimes pas.




      1



      0
    Anonyme
    21 octobre 2017 - 10 h 55 min

    CEVITAL n ‘est pas a son 1 er incendie, l’usine de SAMSUNG il y a quelques années a Setif et celui la a Bejaia, on pourra se poser tous les questionnements du monde concernant ces incendies, une chose est sure, nous sommes bien dans un systeme mafieux.




    8



    0
    Zizou
    21 octobre 2017 - 10 h 27 min

    @Rezki,Je suis bien placé de parler sur ce sujet dans un système de sècurite incendie avec tout les moyennes de détection fumée au bout de 05Mn ça va declencher une Alarme au PC de securite après il
    y auras une Alarme générale en plus il y a une un système de de video surveillance s’il y auras une INTRUSION ça va déclencher une Alarme au PC de Securite ,je dit bien ici en France avant de construire un Usine ou autre il faut respecter a la lettre la réglementation en matiere de Securite Incendie avec une commission dans la matière .




    5



    0
    benchikh
    21 octobre 2017 - 7 h 45 min

    voilà les fidèles qu’ils veulent du bien à leur patrie ,au lieu de les remercier ,on leurs casses les mains ,pourquoi?? parce que ces gens sont des patriotes pas des mouchards, qu’ils ont détruit l’économie pour satisfaire l’ennemi de l’autre continent ,le rôle de l’état protégé ces patriotes contre ce genre de terroriste???




    4



    2
    Zizou
    20 octobre 2017 - 23 h 53 min

    Pourquoi il n’a mis un système de sécurite incendie dans ces Usines avec des agents bien former pour protéger des biens et des salaries comme ici en France, Normalement si l’Etat qui veille sur la securite dans l’ensemble des Usines pour éviter le remboursement par l’Assurance et le chomage des salaries.




    7



    7
      RezkideBelcourt
      21 octobre 2017 - 7 h 09 min

      Et pourquoi tu juges ce que tu ne connais pas? Qui te dit qu’il n’y avait pas de système de sécurité?
      Juste pour ta gouverne la France n’est pas une référence en la matière




      8



      2
    Zahira
    20 octobre 2017 - 22 h 34 min

    C’est un acte criminel de la plus haute gravité. Monsieur Rebrab est entrain de payer son non soutien à Boutef. Les baltagiyas de la mafia politico-financière passent à l’action. C’est minable de la part des Hadad et autres mafieux du système…..




    11



    2
    Vangelis
    20 octobre 2017 - 21 h 32 min

    Cet incendie est louche d’autant plus qu’il n’est pas le premier à atteindre les usines Cevital.
    Pourquoi ?
    De plus, il y a quand même une observation à formuler.
    Comment se fait-il que ce groupe, dont l’image laisse dire qu’il est correctement dirigé et organisé, a-t-il pu entreposer en un seul lieu une telle quantité de matière première ?
    Je ne pense pas que 50.000 tonnes soient la quantité nécessaire pour produire du sucre raffiné pendant même un mois.
    Alors pourquoi encore ?




    5



    4
      Ouelechaab
      20 octobre 2017 - 23 h 20 min

      Les chefs des diverses mafias d’Italie, les Yakusa du Japon, les mafias mystérieuses et tentaculaire de Chine et des autres pays asiatiques, tout ce beau monde crapuleux viendrait se recycler et parfaire sa «formation» en s’inscrivant (s’il répond aux critères de la tromperie, de la rapine et des mensonges continus à déverser à la société, critères fixes par les Capo di tutti capi d’Algérie), donc disais je tout ce beau monde mondialement crapules viendrait s’inscrire en 1ere année du primaire en Algérie, en étant bien averti à l’avance que le passage en 2ème année et la réussite dans cette spécialité très recherchée «machiavélisme algérien» est très difficile !
      Pr Nadji K.




      7



      2
    water water
    20 octobre 2017 - 20 h 33 min

    Sabotage ou panne je ne sais pas, les décideurs ont élevé cet homme pendant que le reste de la population vivait une insécurité imposé par la force des choses , les anneés 90.
    Cet homme a surgi du nean. Les anciens disaient qu’un bien mal acquis ne profite jamais.




    6



    17
      Si ali
      20 octobre 2017 - 22 h 02 min

      Cet homme comme vous dites a fourni de l’huile et du sucre aux algériens et leur à éviter des chênes devant les magasins et pendant ce temps-là certains passer leur temps à faire de l’importation.




      14



      3
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 19 h 35 min

    Heureusement qu’il est assuré en devises. Déjà qu’il a un ultimatum sur ses acquisitions en Italie….ou va t’il trouver tous ces devises ? Il s’en sortira j’en suis sure. N’est pas Mr Rebrab qui veut. Partie de presque rien il est devenu l’un des plus riches en Afrique…Je dirais pour les jaloux pourquoi vous faites pas comme lui?L’ Algérie n’a jamais fermé ses ports a ceux qui veulent travailler comme Mr Rebrab.




    21



    7
      ALI
      20 octobre 2017 - 20 h 18 min

      Pour cela, il faut être kabyle et avoir des appuis .




      6



      16
        ALI
        20 octobre 2017 - 22 h 49 min

        C’est quoi cette paranoïa:
        Usine de Rabrab prend feu ,ça devient plus que suspect.
        Forêts qui brûlent en Kabylie, ça devient plus suspect que suspect.
        Certains commentaires sont dignent du torchon Siwel pour ne pas le nommer !!!!




        4



        9
    Mello.
    20 octobre 2017 - 18 h 12 min

    Au moment ou les regards sont braques vers cette rencontre FCE – Premier Ministre, le plus grand patron , le vrai patron subit les affres d’une Algerie qui vacille, d’une Algerie qui n’arrive pas a decoller de son laxisme impose par cette horde d’hommes affairistes qui pompent et syphonent les caisses de l’Etat. Mr Rebrab , le plus grand investisseur, qui ne veut pas s’alligner avec tous ces leche-bottes se retrouve se retrouve dans l’oeil du cyclone et paie sa position de retrait de la plus haute sphere du systeme. Apres l’usine de Bordj, dont les conclusions de l’enquete n’ont jamais ete diffusees, voila que celle de Bejaia subit le meme traitement et l’enquete ne sera jamais rendue publique.




    28



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.