Transfert de plus de 600 ressortissants nigériens vers Tamanrasset

nigériens
La wilaya a mobilisé les moyens humains et matériels durant leur transport. D. R.

Au total, 602 ressortissants nigériens en situation irrégulière installés à Tizi-Ouzou depuis plusieurs mois ont été transférés dimanche vers Tamanrasset, a-t-on appris des services de la wilaya. Ces ressortissants, qui ont été regroupés à la salle omnisports Saïd-Tazrout, à la nouvelle-ville, en prévision de leur transfert vers la wilaya de Tamanrasset, d’ou ils seront ensuite rapatriés vers leur pays, ont bénéficié d’une prise en charge adéquate assurée par la wilaya qui a mobilisé tous les moyens humains et matériels nécessaires pour leur hébergement et restauration au niveau de ce site et durant leur transport, a précisé la wilaya dans un communiqué.

Ils ont été transportés à bord de 17 bus. Le convoi, encadré par 30 agents du Croissant-Rouge algérien (CRA), comprenait également deux ambulances médicalisées, deux semi-remorques pour le transport des effets des intéressés et un camion frigorifique où ont été stockés des kits alimentaires, dons du CRA, a-t-on ajouté de même source. Le directeur local de l’action sociale et de la solidarité (DASS), Bouchoucha Hadj, a indiqué à l’APS que six ressortissants malades n’ont pas été transférés en raison de leur état de santé. Ils sont actuellement pris en pris en charge au niveau des établissements sanitaires de la wilaya.

R. N.

Comment (21)

    Anonyme
    24 octobre 2017 - 21 h 06 min

    Commentaires maliens de caniveau où se mêlent la mentalité d’éternels assistés, l’ingratitude monstrueuse envers un peuple et un pays généreux, la méchanceté et l’inculture crasse .
    En vertu de quoi les Algériens seraient les obligés de ces hordes de hors la loi ? Et qui leur a mis ça dans la tête ? J’ai entendu l’un de ces culottés bras cassés dire à Zéralda :
     » pourquoi on nous expulse , nous sommes chez nous ! « . Voila où nous en sommes avec notre naïveté et notre inconscience.
    Bientôt ils n’hésiteront pas à nous :
     » Vous les Algériens vous êtes des étrangers en Algérie , car l’Algérie fait partie de l’Afrique ! » Si ça continue comme ça un jour ils nous jetteront à la mer.




    6



    1
      Anonyme
      25 octobre 2017 - 6 h 52 min

      Ces intrus sahéliens venus de toute l’Afrique noire crient déjà qu’ils sont chez eux en Algérie et que l’Afrique toute entière est aux noirs et que c’est nous les envahisseurs qui sommes venus de l’Arabie !!!!. Horrifiés par ce désastre dans notre pays, nous nous sommes décidés à vouloir discuter avec certains africains sur les chantiers pour voir où en est cette pauvre Algérie, ils disent tous que l’Afrique c’est à eux comme quoi leurs terres ne leur suffisent pas par retrousser les manches et rester chez eux, non ils préfèrent travailler chez nous. Le problème avec ces .. africains est extrêmement grave. Leurs chefs de groupes de mafia, actuellement ils louent des villas et s’y installent paisiblement pour leur commerce de drogues, ils ne travaillent pas mais gagnent plus que ces entrepreneurs … algériens qui les défendent pour les pérenniser dans leurs soit disant chantiers. Une fois ces chantiers fermer où iront ces gens ????? qui forment une armée déguisée en faux travailleurs !!!!!!!!!! et qui tenteront de créer des familles et faire 6 gosses chacun avec chacune de leurs 3 ou 4 femmes, que les algériens calculent !!!!!!!!!! c’est comme ça que l’Europe est entrain de devenir noire et la belle Paris n’en parlant même pas.




      7



      1
    anonyme
    24 octobre 2017 - 18 h 14 min

    Lisez l’article malien « la-diaspora-malienne-s’insurge », sorti ce jour, au sujet des expulsions de leurs ressortissants. Les maliens considèrent que les expulsions ne se font pas dans les normes mais ils oublient que leur gamins ont débarqué chez nous sans identité ni documents. Finalement ces maliens sont un vrai danger nocif , ils ont de grandes gueules et des bras cassés.




    6



    1
    un algérien
    24 octobre 2017 - 16 h 47 min

    la reconduction des étrangers illégaux aux frontières est un droit inaliénable de l’Algérie , et surtout ne pas accorder d’importance à Amnesty international et consort parceque ces organisations soi-disant de « droit » de l’homme ne sont en fait que des parasites qui sont instrumentalisés par Israél et son conjoint le Maroc. Donc étrangers illégaux quels qu’ils soient dehors !!!




    5



    1
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 22 h 29 min

    Pourtant il suffit de les evacuer des feux rouges et interdire la mendicite ,vous verrez ils repartirons a part mendier rien ne les intetessent, au fait c est qui ?qui gere le fossier ?




    10



    1
    Beka
    23 octobre 2017 - 22 h 21 min

    Des qu il ya une tentative d expulsion minimes soit elle , les reseaux sociaux s agitent _ces reseaux qui sont tous controler et manipuler par le makhzen et malheuresemnt relayer par les media et autres droit de l homiste locaux _oui on peut parle de CYBER ATTAQUE MAROCAINE qui consite a mediatiser et alerte les ong et afin bloquer les expulsion et en generale tout ce qui peut nuire a l algerie !




    14



    1
      Viva L'Aldjérie
      23 octobre 2017 - 23 h 22 min

      Qu’ils braillent les réseaux sociaux, ils récolteront le même succès que lorsqu’ils appellent chez nous à un printemps arabe.
      Et quant à Amnesty Interntional qui s’agite sur nous en ce moment, cette marionnette des USA financée par le triste sire Soros, voilà tout ce que vous vouliez savoir sur cette brailleuse sans jamais oser le demander:
      http://www.ism-france.org/analyses/Amnesty-International-agence-de-propagande-du-ministere-des-Affaires-etrangeres-etasunien-article-17326




      9



      1
      anonyme
      24 octobre 2017 - 4 h 54 min

      Oui en effet, Amnesty a commencé a donné des ordres à l’Algérie pour stopper les renvois de ces gens dans leurs pays, il faut essayer de bloquer les agitations d’ Amnesty qui tente de nous coller cette plaie subsaharienne.




      10



      1
        Lyes Oukane
        24 octobre 2017 - 13 h 21 min

        Amnesty n’est pas contente ? ca veut dire que nous avons raison !




        8



        1
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 20 h 21 min

    Ces migrants subsahariens illégaux sont devenus trop nombreux et se sont installés par familles entières hommes femmes et enfants ( un bébé dans le dos de la mère et 4 ou gamins en bas âge ) au niveau des abris bus et des feux rouges chargés de sacs de nourriture pendant la journée à quémander de l’argent. La nuit en colonnes ils rejoignent les constructions inachevées qu’ils ont squattées et transformées en ghettos.
    Des questions se posent comment ont ils pu traverser illégalement par tribus entières toute l’Algérie du sud jusqu’à l’extrême nord avec une telle facilité ?
    Certains communiquent entre eux avec des téléphones portables, qui leur a donné des cartes SIM, sachant que les opérateurs ne vendent ces puces qu’à ceux qui possèdent une pièce d’identité dont on laisse une photocopie chez l’opérateur ?
    Tôt ou tard, qu’à Dieu ne plaise, ces cohortes s’organiseront en milices terroristes. Et dire que parmi nous il se trouve des politiciens, des pigistes, des ‘ droits de l’hommistes ‘ aveugles et inconscients qui qualifient les rares et insignifiantes mais ô combien légales et légitimes reconduites à la frontière de ‘ chasse à l’homme noir’ et de ‘ délit de faciès ‘. Accusations idiotes et criminelles ! Il est du devoir de chaque citoyen Algérien digne de ce nom de défendre par tous les moyens et en toute circonstance notre pays. Et inutile de dire encore et encore que cette migration subsaharienne est porteuse de tous les dangers pour l’Algérie. Elle doit être réduite à zéro absolument et en urgence.




    23



    2
      un algérien
      24 octobre 2017 - 16 h 43 min

      Très très bien dit et c’est ce que pensent la plupart des algériens , la reconduction des étrangers illégaux aux frontières est un droit inaliénable de l’Algérie , et surtout ne pas accorder d’importance à Amnesty international et consort parceque ces organisations soi-disant de « droit » de l’homme ne sont en fait que des parasites qui sont instrumentalisés par Israél et son adjoint le Maroc. Donc étrangers illégaux dehors !!!




      6



      1
    Chaoui Ou Zien
    23 octobre 2017 - 17 h 31 min

    C’est une goutte d’eau dans un vase qui deborde depuis belle lurette.




    16



    2
    anonyme
    23 octobre 2017 - 17 h 11 min

    Expulsion de tous les subsahariens, mendiants et surtout de ceux qui montrent une fausse volonté pour travailler. Cette volonté pour le travail est une arnaque qu’ils utilisent pour essayer de s’implanter en Algérie. Une fois régularisés ils passeront à des vitesses supérieures et aux crimes et drogues, c’est leurs stratégie en Europe.




    15



    2
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 16 h 52 min

    Il faut les expulser tous ces sahéliens fans de l’exil, si un d’eux reste il ramènera une tribu en peu de temps !!!!!
    Les subsahariens sont des profiteurs et des destructeurs et ils savent pleurer et mentir, plus de sentiments, ils n’ont rien à faire en Algérie en pleine crise.




    19



    2
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 16 h 40 min

    Achtung! Attention! plein de terroriste de boco haram qui s’infiltre et ramasse de l’argent des algériens dans la rue, en plus ils travaillent pas et on un complexe, a force de les voir en algérie je comprends mieux et je les connais mieux, en fait, je confirme aujourd’hui que l’esclavage n’a jamais exister, sont des fainéant qui ne travaille pas et qui cherchent comme les nigérian a Oran l’argent de la drogue, les autres mendiasse sont les africains font rien que es enfants clochardiser par la suite et toujours des victime tfouh




    13



    2
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 16 h 28 min

    Ces rapatriements ont un cout. Ils seront de retour au printemps prochain. C’est un contrôle plus renforcé des frontières sud qu’il faut.




    14



    2
      anonyme
      23 octobre 2017 - 18 h 58 min

      Il faut condamner à vie les traitres algériens en complicité avec ces parasites subsahariens. Cette tumeur subsaharienne a l’appui de ces harkis et de ces entrepreneurs malsains algériens qui les recrutent pour amasser malhonnêtement le plus de fric. Ces entrepreneurs doivent absolument créer des motivations par des salaires corrects réservés aux seuls travailleurs algériens et qu’ils arrêtent coller l’étiquette aux jeunes du pays, les accusant gratuitement de paresseux. Ces entrepreneurs en construction sont tous des voleurs et inconscients, ils nous attirent cette crasse subsaharienne pour faire tourner tant bien que mal leurs chantiers sans penser à ce que seront ces milices africaines à long terme. Ces subsahariens doivent travailler leurs pays et abandonner le notre à jamais ni retour au printemps ni recrutement dans ces chantiers. La loi algérienne stipule par décrets, les non droits de travail aux étrangers et surtout ceux ayant défoncer illégalement les frontières algériennes et accompagnés chacun par 10 enfants mendiants.




      10



      2
      Viva l'Aldjérie
      23 octobre 2017 - 21 h 46 min

      Exactement, ils reviendront. Les mendigots nigériens hibernent au pays après un voyage offert tous frais payés après quoi ils reviennent chez nous au printemps le plus légalement du monde puisqu’ils n’ont pas besoin de visa. C’est ce que nous avons pu constater cette année malgré les expulsions de décembre. J’ai lu un article dans lequel une clando déclarait être revenue à la charge HUIT fois, chaque fois expulsée, chaque fois revenue.
      Ces sorciers satanistes pseudo musulmans ne peuvent plus se passer de nous maintenant qu’ils ont découvert une autre planète qui plus est où ils peuvent se faire des millions par jour et par famille rien qu’en tendant la main puis exporter l’argent récolté et changé à Port Saïd, bonjour la fuite des devises.
      C’est un tonneau sans fond. Condition sine qua non il faut commencer par établir des visas contre ce pays le Niger qui nous prend pour sa banlieue déversoir naturel de sa démographie hystérique. Idem pour les Maliens qui ont suivi le mouvement des Nigériens et se sont empressés de les imiter.
      Il faut bouter les Subsahariens hors d’Algérie.
      C’est ça ou dans trente ans les Algériens auront des têtes de marocains.




      10



      1
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 16 h 18 min

    C’est un peu tard, la situation est devenue grave mais non désespérée. Continuez quand même en accélérant la cadence, car il ne sert à rien de reconduire 600 si en même temps 10000 viennent les remplacer. Que Dieu vous assiste dans votre noble tâche de reconduite de ces migrants illégaux qui feraient mieux de faire fleurir leurs pays en se retroussant les manches et non à tendre la main en pays étranger. Il y va de leur dignité d’êtres humains. Ni la misère, ni la guerre ne sauraient justifier l’abandon de leurs pays et le refuge avec un statut humiliant de mendiants en pays étranger. Par cette noble tâche de rapatriement vous contribuer à leur restituer leur dignité humaine qu’ils auraient momentanément oubliée. Bon courage et bonne chance à tous ces migrants reconduits dans leurs foyers.




    12



    3
    Kahina
    23 octobre 2017 - 15 h 39 min

    Vous avez tardé, l’anarchie s’est installée.




    14



    2
    Anonyme
    23 octobre 2017 - 15 h 35 min

    Pas vers Tamanrasset, mais chez eux.




    18



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.