Que gagne l’Algérie à maintenir ses relations avec les pays du Golfe ?

Golfe
Réunion des ministres des Affaires étrangères du CCG. D. R.

Par R. Mahmoudi – Les récents déballages de l’ex-Premier ministre qatari, Hamad Ben Jassam, diffusés par une chaîne de télévision publique locale, nous interpellent. L’Algérie, étant directement impactée par les manœuvres malsaines de certains pays du Golfe, doit-elle et peut-elle faire semblant de croire encore à une possible «fraternité» avec ces monarchies hostiles qui n’ont de cesse d’entretenir tous les foyers de tension et de financer les médias et ONG malveillants ?

Dans ses aveux, Hamad Bin Jassem reconnaît l’implication totale du gouvernement de son pays dans l’embrasement de la région et dans le soutien aux groupes terroristes, notamment en Syrie. Il révèle que dès que tout a commencé en Syrie, il s’est rendu en Arabie Saoudite à la demande du roi Abdallah. Celui-ci lui a dit : «Nous sommes avec vous, vous avancez, nous coordonnons, mais vous prenez les choses en main.» «Ce que nous avons fait», dit Hamad Bin Jassem. «Je ne voudrais pas entrer dans les détails… Nous possédons des preuves complètes sur ce sujet», insiste-t-il encore. Et de poursuivre : «Tout passait par la Turquie, tout se faisait en coordination avec les forces américaines, les Turcs, nous-mêmes et nos frères saoudiens. Tous étaient présents via leurs militaires.»

Ce témoignage d’un homme qui était au devant de la scène au moment des faits – il occupait aussi le poste de ministre des Affaires étrangères du Qatar – met en cause la coalition dite internationale conduite par les Etats-Unis qui, sous couvert de la lutte antiterroriste, entretenait tout simplement la dislocation des pays hostiles à la stratégie dite de «remodelage du Grand Moyen-Oyient» avec la complicité active des pays du Golfe, dont le Qatar était pendant ces années le fer de lance. Feignant ignorer certains aspects de cette stratégie de guerre, Hamad Ben Jassam explique qu’«il se peut que des erreurs aient été commises au niveau de certains détails en matière de soutien, mais pas en ce qui concerne Daech».

Dans un autre registre en relation avec le déploiement de la «diplomatie parallèle» qatarie dans le cadre de la stratégie américaine dans la région, l’ex-Premier ministre sous Hamad Al-Thani reconnait le rôle néfaste d’Al-Jazeera. Il dit regretter «au plus haut point» la création de cette chaîne en 1994, tout en reconnaissant la part active que ce média a eu dans les insurrections arabes de 2011. «Al-Jazeera a certes fait bouger les masses arabes, mais ce n’est pas elle qui a créé le soulèvement», a-t-il nuancé. Il est vrai aussi que cet ancien responsable dit cela aujourd’hui parce que’Al-Jazeera est réduite à défendre un pays, le Qatar, lui-même cible d’une campagne de harcèlement et de dénigrement systématique décrétée par l’Arabie Saoudite et ses alliés.

Dans la foulée de ces déballages, Hamad Bin Jassem confirme toutes les rumeurs qui circulaient ces dix dernières des années sur les accointances très avancées de son pays avec l’entité sioniste. Il ne se gêne pas pour faire l’éloge d’Israël et des Israéliens en déclarant : «Son revenu national dépasse n’importe quel pays arabe, alors qu’il n’a pas de pétrole (…). Israël a des cerveaux et quatre millions de personnes, dont trois millions possèdent une double nationalité, ce qui signifie qu’elles peuvent émigrer mais restent parce qu’elles ont un but à atteindre. Quant à nous, nous cherchons tous leur amitié et les craignons. Qui, parmi nous, parle encore de la question palestinienne ? Nous ne parlons plus que des modalités de normalisation…» Hamad Bin Jassem évoque l’Arabie Saoudite, sans la nommer, l’accusant d’entretenir des relations secrètes avec Tel-Aviv : «Je sais que nombre de dirigeants régionaux traitent avec eux et que nombre de réunions ont lieu, certaines en mer Rouge. Mais je sais aussi qu’elles sont vouées à l’échec…» Il le sait parce qu’il est bien passé par là !

R. M.

Comment (70)

    karimdz
    1 novembre 2017 - 14 h 14 min

    La France nous est hostile, elle oeuvre depuis notre indépendance à nous saper et instrumentalise le voisin marouki pour tenter de nous nuire, pour autant avons nous rompu nos relations avec la France ? Non.

    Pourquoi rompre avec les pays du golf quand bien meme ils nous sont hostiles. Au delà de la langue de la religion qui nous unit, il n en demeure pas moins que la realpolitik s impose, nous avons des intérêts avec certains de ces pays, des investissements, défense commune des cours du pétrole… Les chinois les russes font bien des affaires avec leur plus grand ennemi, l amérique. C est comme çà, il faut faire avec.

    L Algérie agit de manière intelligente, elle maintient ses relations tout en n hésitant pas à se distinguer des positions de ces pays du golf quand il s agit de la Syrie par exemple. Sa position objective, son respect des souverainetés nationales et sa diplomatie font de notre pays, un médiateur incontournable et nous en recolterons les fruits.




    16



    5
      Anti khafafich
      1 novembre 2017 - 17 h 41 min

      On est bien d accord mais il ne faudra plus etre hypocrite et parler de fraternite pour nous berner, c est cle le probleme des kharabes du moyen orient: l hypocrisie. Je n ai jamais vu les russes et lea chinois se donner en spectacles d accolades et de mains en series fraternite a la bouche avec les americains, ceux la sont realistes et moderes. Y en a marre de l hypocrisie et des spectacles du genre « film الرسالة » quand les premiers musulmans émigraient a Medine




      4



      6
    LE NUMIDE
    1 novembre 2017 - 11 h 46 min

    ce serait stupide de croire ne plus avoir de relations du tout avec les pays du Golfe , ça ce n’est pas une vision diplomatique , ni une vision humaniste ou internationale tout court dan le monde actuel . Les nations sont destinées à avoir des relations .. Les pays arabes du Golfe ont des intérêts avec nous et nous avons des intérêts avec eux .. Nous voulons d’emblée la Paix avec eux MAIS nous refusons catégoriquement toute tentation de tutelle qui vient d’eux .. Donc la meilleure position c’est d’avoir avec eux des relations amicales ou fermes ; en tant que nous sommes une Nation Berbère libre et indépendante .. C’est cela que la Diplomatie éclairée de l’Etat algérien sous Bouteflika s’est efforcée de faire et elle a réussi ( les rois arabes ont vite compris ça et ont respecté nos choix , mais tous les algériens ne l’ont pas hélas compris et doivent le comprendre ) …




    8



    16
      abdel
      1 novembre 2017 - 16 h 15 min

      ils ont essayé par le passé de déstabiliser le pays,et le faire disparaitre,il y a plus d’interet a se tourner vers des pays nordiques et profiter de leurs expertises dans tous les domaines ,qu’avoir des relations avec les PAYS DU GOLFE,car les arabes, c’est bien connu, se sont mis d’accord, pour ne jamais s’entendre !,




      7



      5
    Anonyme
    1 novembre 2017 - 7 h 16 min

    Il faut faire confiance a notre diplomatie,nos diplomates savent tres bien faire la difference entre les etats ou ils representent nos interets.L Algerie doit etre presente et representee dans tous les pays du monde ,et ne jamais perdre le contact,nos diplomates feront le reste.




    15



    4
    ZORO
    1 novembre 2017 - 7 h 10 min

    A Chaou 1 nov 1h 54. :i90 % des Algeriens ont pour langue maternelle l arabe. les algeriens sont donc Arabes toi mon cher Chaoui ta langue maternelle c est le chaoui, tu es donc un chaoui arabophone et francophone. On ne cessera donc de le repeter l Algerie est arabe et tend a le devenir a100% dans le futur quoique vous fassiez c est inevitable preparez vous et vos enfants a cette realite c est inevitable. Votre frere Zoro….Z…




    8



    36
      Chaoui
      1 novembre 2017 - 8 h 38 min

      Avoir pour langue…l’arabe ne fait pas de nous des « arabes ».
      Nous avons eu toi et moi déjà l’occasion d’échanger sur le sujet.
      Je maintiens que la langue est certes un élément identitaire mais est avant tout un élément de communication que peuvent l’être les autres langues.
      Depuis la nuit des temps, l’Algérie est berbère. Du temps de la Numidie nous existions que les arabes n’existaient pas encore.
      Certes, par la suite nous sont venus des arabes du Moyen Orient dont, au fil du temps et des péripéties de l’Histoire, une partie fera souche sur notre littoral notamment par ceux chassés d’Espagne.
      Depuis lors, il reste que la majorité de la population Algérienne est d’origine berbère.
      Alors, nous concernant je te le réitère nous ne sommes pas arabes. Mais musulmans sans conteste.




      34



      8
        Anonyme
        1 novembre 2017 - 9 h 42 min

        @Chaoui
        L Algerie est riche par sa diversite arabo-berbere c est notre identite,notre culture arabo-berbere est le ciment qui nous uni et qui nous a toujours uni autour de la nation Algerienne depuis l emergence de l Algerie des temps modernes.Que ceux qui prechent la division retournent dans leurs grottes de Torabora,nous sommes un peuple ,un Etat,une nation arabo-berbere avec deux langues nationales l Arabe et l Amazigh…Fier d etre Berbere,Arabe et Algerien




        13



        2
          Anonyme
          1 novembre 2017 - 22 h 48 min

          @chaoui
          es tu sur de ton identité?
          Personne ne te demande d’être arabe, heureusement que vous êtes une minorité sans celà vous nous aurez supprimé de cette terre




          3



          1
          Chaoui
          5 novembre 2017 - 4 h 29 min

          A la question de savoir si je suis sûr de mon…identité (!), tu peux être assuré que je le suis. Mais je n’en fais pas une question pour me distinguer de tout Algérien de quelque région que ce soit du pays, n’étant pas régionaliste mais Patriote qui s’estime frère de TOUS ses coreligionnaires. Aussi, loin de nous l’idée de « supprimer » comme tu dis tout ce qui ne serait pas berbère. Quant à ne constituer qu’une « minorité », je pense plutôt que la majorité du Peuple Algérien est d’origine berbère. Et qu’à la longue nous sommes effectivement devenu un Peuple arabo-berbère. Quand je quitte ma ville de Khenchela où que je me trouve en Algérie je me sens pleinement chez-moi, ne m »arrêtant JAMAIS sur les origines ethniques de nos concitoyens qui sont autant de richesses qui nous rendent forts et nous unissent dans notre diversité. Ce qui m’horripile c’est tout ce qui vient du wahhabisme et de ces autoproclamées monarchies du Golfe que je ne peux plus souffrir.




          0



          1
        ZORO
        1 novembre 2017 - 9 h 47 min

        Salem chaoui. Qui te pousse a etre arabe?? tu ne te sent pas arabe toi et tes semblables, c est votre choix ou votre nature et je le respecte, mais n oubliez jamais la realite que nous vivons ,l Algerie contemporaine n est plus numide, ou berbere a 100% Comme vous le pretendez. 2000ans se sont ecoules le temps a fait ses effets ,les racines de l arbre sont toujours sous terre ,on ne les
        voit pas , ce qui est apparent c est le tronc et les branches , le plus utile c est le fruit. N as tu jamais vu des peches et des amandes produits par un seul arbre??? As tu entendu dire une peche a une amande il faut que tu sois comme moi parce que notre racine est la meme???




        9



        13
      Mello
      1 novembre 2017 - 11 h 57 min

      J’ai comme l’impression que tu jouis lorsque la majorite te « dislike » , mais tu t’entetes a dire que 90 % des Algeriens ont pour langue maternelle l’arabe , les Algeriens sont donc arabes, decidement je ne sais pas d’ou tu tiens ces statistiques. Je t’apprends que 99 % des Mexicains parlent espagnole, mais ne sont pas espagnols , mieux que cela, 100% des Australiens parlent Anglais , mais ils ne le sont pas. Alors treve de …




      12



      5
        ZORO
        1 novembre 2017 - 14 h 20 min

        @ MELLO. J ai eu l occasion a travers mon service national de demeurer dans plusieurs region du pays je connais les algeriens qui se sentent arabe ,ceux qui ne le sont pas, mais qui n ont aucune animosite envers les arabes, je connais aussi ceux qui se disent purs berberes n ayant subi aucun changement depuis que Dieu (ou la nature) les a mis sur terre. (…) comment pourraient ils attribuer un « like » a ZORO L arabe qui ne cesse de leur rappeler que l Algerie est arabe?? j irai encore plus loin pour leur dire qu ils sont aussi arabe que les arabes dans leurs esprits dans leur coutume , dans leur façon de vivre ce monde, seul le coeur hesite a le reconnaitre devant cette diversité de choix que leur offre les temps modernes et aussi par une illusion de revanche sur l histoire qui les a toujours négligé. Hier ils revaient d etre arabe, aujourd hui ils le maudissent, demain ils resteront des’EN QUETE D IDENTITE’ pour l eternité.




        4



        8
        ZORO
        1 novembre 2017 - 17 h 44 min

        Reponse à Mello: ceux qui me dislike ,sont hantes par le mot arabe , ils ont ouvert les yeux dans un monde ou l arabe est dévalorise, ils preferent s en eloigner pour paraitre aux yeux du monde ,differents ou meilleurs et presque proches de la France leur avant derniers colon (l actuel colon pour eux etant l arabe)..et pourtant je pense sincerement qu ils sont aussi arabe que les plus pires des arabes dans leur esprit ,et leur facon de faire la politique et vivre notre temps,seul leur troisieme langage et different. Quand je repete que la grande majorite des algeriens sont des arabes ,c est mon vecu dans ce pays et la connaissance de ses regions que me permet de le repeter sans avoir recours ni a l histoire ni aux mathématiques et leurs statistiques. Presque partout où j y etais j ai trouve des gens qui me ressemblaient dans tous les domaines.Etant moi meme arabe et sans melli mello j ai deduit qu ils etaient aussi arabes que moi mon cher Mello . A toi donc de faire le tour d Algerie pour te fixer definitivement sur l identite des algeriens loin de la politique , de l histoire et des statistiques.
        Signé ZORO. …Z….




        5



        5
      karimdz
      1 novembre 2017 - 18 h 51 min

      C est vrai Zoro que la grande majorité des algériens parlent arabe et se considèrent à tort ou à raison comme arabes. Quand on cherche la définition du mot arabe, c est soit parce que l on parle l arabe, soit parce qu on est originaire d un pays arabe ou encore parce qu on se considère comme arabe.

      La réalité, on va pas la nier non plus, c est que le fond du peuple algérien est berbère. Cela fait partie de notre histoire. Mais les berbères ont fait le choix il y a près de 14 siècles effectivement, de parler l arabe et d embrasser l islam.

      Il faut rappeler qu à l époque de la conquete arabo musulmane, les tribus berberes parlaient différents dialectes et se guerroyaient, ce qui a hélas, facilitait les invasions de notre pays. La langue arabe et l islam ont donc été des vecteurs d unification des berbères devenus pour une grande partie, des arabophones ou arabes.

      Nous sommes donc tous des algériens, et la nation algérienne ne date pas de l apres occupation française mais elle date d au moins 14 siècles.

      Ceci dit, il faut respecter Zoro, je me considére moi meme comme arabe, ces algériens qui veulent parler encore leur dialecte, c est leur choix leur liberté et après tout, c est une langue qui fait partie de notre histoire, de notre patrimoine. Il n en demeure pas moins, que les algériens doivent pouvoir communiquer tous ensemble, et la langue arabe est celle qui le permet.




      7



      2
    Anonyme
    1 novembre 2017 - 6 h 02 min

    A l’heure qu’il est ces pays du golfe se la coulent douce dans notre Sahara pillant ce qui reste de notre faune presque quasiment décimée et qui plus est sous la couverture et ce qui est tres grave du gouvernement algérien malgré les protestations des populations locales




    18



    2
    Neva
    1 novembre 2017 - 2 h 02 min

    La solution n’est pas de couper les relations avec tel pays ou autre mais de savoir comment gérer ses relations avec eux, car couper les contacts avec le monde extérieur, d’où l’isolement dans lequel on maintient le pays. Heureusement ce n’est pas QUI VEUT peut gérer ce domaine (M.A.E).




    5



    14
    Chaoui
    1 novembre 2017 - 1 h 46 min

    Que gagne l’Algérie à maintenir ses relations avec les pays du Golfe ?
    RIEN. Absolument RIEN. Sinon qu’à continûment subir en retour avanies et traîtrises de leur part.
    Leurs récents aveux criminels nous témoignent du choix de ces autoproclamées « monarchies » (qui étaient hier dans leur désert des bédouins mendiants) de se soumettre pleinement aux USraéliens, ces ennemis de l’Humanité.
    Nous leur devons ce qui se passe au Moyen Orient, soit en Irak, Syrie et Yémen (sans oublier la Palestine et le Liban) comme vers chez-nous en Afrique du Nord avec la destruction de la Libye, la déstabilisation du Sahel, Mali, Niger et de bien de pays d’Afrique subsaharienne…
    Et au premier chef, et pour rappel, nous leur devons notre décennie noire comme de n’avoir depuis lors cessé d’être LEUR CIBLE.
    En foi de quoi, nous Algériens, gagnerions à nous éloigner de ces rats aussi rapidement que définitivement. Notre avenir comme notre salut ne viendront pas d’eux mais de NOTRE région comme de notre Continent, l’Afrique.




    20



    3
    nonews
    1 novembre 2017 - 0 h 31 min

    Ces bonnes gens nous en rouler depuis l’independance. Tous nos presidents ont fait des erreurs de jugement sur eux, meme le Grand Boumedienne, malheureusement il est parti avant de les regler. L’ algerie a cesser d’exister comme pays une fois Boumedienne n’est plus.




    16



    1
    Observateur
    31 octobre 2017 - 23 h 56 min

    Il ne faut pas se leurrer. Les relations entre États dépendent toujours d’un certain rapport de force. Les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) ont beaucoup d’influence et ont une très forte capacité de nuisance et il faut donc les ménager ou éviter tout heurt avec eux. Le maintien de relations avec ces pays est un minimum de sécurité stratégique. Un pays comme le Royaume d’Arabie Saoudite a la capacité de nous créer d’immenses problèmes en tous genres et même nous renvoyer à l’âge de pierre sans qu’il soit besoin d’utiliser une seule balle. Il faut savoir jongler et tirer son épingle du jeu quand on est pas fort.




    3



    10
    Felfel Har
    31 octobre 2017 - 23 h 24 min

    La question mérite d’être posée en effet. Quelles conjonctions d’intérêts avons-nous avec cette région du monde aux plans politiques, économiques, culturels, etc? AUCUN! Notre politique étrangère, telle que définie par le président et son MAE, manque de rigueur et de clarté s’agissant des choix stratégiques du pays, notamment vis-à-vis des pays arabes. Elle est souvent empreinte de lyrisme et de romantisme proches de naïveté dans un monde arabe où coups bas et trahisons sont monnaie courante. En dépit de nombreuses mésaventures, aucun ajustement n’a été fait pour protéger nos intérêts vitaux. Nos diplomates, chargés de la mise en oeuvre de la politique étrangère du pays, ont les mains liées et se sentent souvent humiliés, car la tutelle leur dicte leur feuille de route. Même la faillite du panarabisme après les multiples crises de la Ligue Arabe et les récentes guerres inter-arabes, au grand bonheur d’Israël et de ses géniteurs, n’ont convaincu les concepteurs de notre politique étrangère de changer nos choix stratégiques en matière de relations internationales avec le monde arabe.Je prie Allah pour que les déclarations de ce ministre, bien que tardives, soient prises au sérieux et que notre président consente enfin à appuyer sur le « Reset Button ». Nos intérêts sont ailleurs, concentrons-nous sur notre continent et sur les pays émergents! Je m’étonne que nous les ayons pas encore contactés en vue d’une adhésion. Même la vieille Europe et son parrain US ne nous seront d’un apport quelconque car nous n’avons pas de rapports gagnants-gagnants avec eux! Il faut promouvoir nos nouvelles ambitions en tournant le dos à ceux qui agissent dans l’ombre pour nous nuire.




    17



    1
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 22 h 20 min

    Les Wahabites à leurs tête Saouds/Qatar et Frères dit Musulmans à leurs tête Erdogan le Turc de service sont des Khawaridjs , ils sont le Coeur de Daesh Al nosra Terroristes , mais encadré par USA OTAN …..Soyez Maudits .




    17



    2
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 21 h 47 min

    RIEN!




    9



    0
    Le géographe
    31 octobre 2017 - 21 h 46 min

    La réponse à cette très pertinente question est « RIEN », walou, nothing. La conséquence à cette réponse: COUPER ces relations. Le faire pays par pays en commençant par…le Maroc, puisqu’il en fait partie




    15



    1
    Vangelis
    31 octobre 2017 - 21 h 34 min

    Moi je n’ai qu’une chose à dire.
    .
    Si l’Algérie est autant livrée aux enturbannés qui en plus complotent derrière son dos, c’est à cause des accointances de fakhamatouhoum qui avait trouvé asile et confort au frais des émirs en attendant son heure pour revenir prendre le pouvoir qu’il estimait lui revenir de plein droit après la mort de Boumédiene.




    29



    0
    Quo Vadis
    31 octobre 2017 - 21 h 22 min

    Continuer à croire, faire semblant de croire et faire croire aux Algériens que nous sommes « frères » avec ces énergumènes orientaux ennemis les uns des autres, est de l’escroquerie politique, du mensonge qui ne sert à personne surtout pas aux Algériens. Ils nous ont déjà depuis l’indépendance nous ont avec mépris dénié – heureusement – « notre » arabité. Pour eux nous ne sommes pas des Arabes, nous sommes des « Brabars » (Berbères). Ah la bonne heure! Mais toutes les « générations » de ceux qui se sont succédé à la tête du pays, sont restées de marbre devant ces rejets qu’ils se plaisent à ignorer et continuent à mendier un statut biologique qu’ils n’ont pas, récemment prouvé par des statistiques . Mais au delà des ces considérations d’ordre « racial » consistant à revendique ce qu’on n’est pas, il y a le politique et les relations internationales. Continuer à ,faire « nôtres » des massacres entre « ces frères », oublier le problème non résolu de la Palestine, (arabe ou pas on s’en fout), c’est être complices zélés de leurs turpitudes.Quand va-t-on enfin comprendre qu’on n’est pas du même bord, et qu’il nous est néfaste à tous les points de vue de rester avec eux et nous emprisonner et nous entraver nous-mêmes dans la Ligue Arabe, ce Truc, (Onu étant un Machin) qui ne fait rien d’autre que de nous et les desservir. Du large, bon sang!




    25



    5
      Enya
      1 novembre 2017 - 3 h 01 min

      Quo Vadis….huhuhu




      2



      1
    Anonyme
    31 octobre 2017 - 21 h 05 min

    que gagne lalgerie avec le maroc,la tunisie;le mali,la cote divoire,le senegal,la France,legypte et le reste du monde




    20



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.