La Libye en guerre prête de l’argent à l’Egypte

Amer Egypte
Tarek Amer, gouverneur de la CBE. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Qui l’eut cru ? Même à genoux et en guerre, la Libye continue à porter à bras-le-corps certains pays en crise, comme c’est le cas de l’Egypte. Le Caire vient d’ailleurs d’annoncer le versement à Tripoli de 250 millions de dollars pour compléter un paiement total de 1,5 milliard de dollars sur un prêt de 2 milliards de dollars signé en mars 2013, a déclaré ce jeudi la Banque centrale égyptienne (CBE) à l’agence de presse officielle Mena. «Il reste seulement deux versements de 500 millions de dollars qui seront payés l’année prochaine», a rapporté Mena, citant le gouverneur adjoint de la CBE, Rami Abu-Naga. Il a ajouté que l’Egypte avait versé mercredi à la Turquie le dernier versement de 200 millions de dollars d’un prêt signé en octobre 2012, soulignant que «l’Egypte est déterminée à payer toutes ses dettes étrangères à temps».

Le gouverneur de la CBE, Tarek Amer, a déclaré, début octobre, que l’Egypte avait remboursé 17 milliards de dollars de ses dettes étrangères depuis le flottement de sa devise locale en novembre 2016 pour faire face à la pénurie de devises étrangères, indiquant que l’Egypte compte encore verser 8 milliards de dollars d’ici la fin de cette année. Les dettes étrangères de l’Egypte ont augmenté d’environ 42% pour atteindre 79 milliards de dollars pendant l’année fiscale 2016-2017 qui s’est achevée en juin par rapport aux 55,8 milliards de dollars il y a un an.

Ayant souffert d’un ralentissement économique ces dernières années à cause de l’instabilité politique et des problèmes de sécurité dans le pays, l’Egypte a lancé l’année dernière un programme de réformes strict de trois ans comprenant des mesures d’austérité, des coupes dans les subventions pour l’énergie et des hausses d’impôt, en plus du flottement de la devise locale. Toutes ces mesures ont entraîné une hausse des prix au niveau national.

S. S.

Comment (6)

    Pragmatisme
    3 novembre 2017 - 16 h 53 min

    Les pharaons remboursent-ils les emprunts que l’Algérie leurs a accordés.




    1



    0
    chibl
    3 novembre 2017 - 14 h 16 min

    Donc, Messahel avait raison quand il a dit MAKEN WALOU, l’egypt ne fait qu’emprunter de l’argent a droite et a gauche.




    1



    0
    Salim
    3 novembre 2017 - 7 h 16 min

    L’Égypte ce pays de Pharaon sioniste




    2



    1
    Anonyme
    2 novembre 2017 - 23 h 43 min

    Ca explique pourquoi l Algérie n arrive pas à consolider les efforts de paix et l unité du pays ; ttes ses forces spéciales occidentales ds ce pays en guerre pr préserver leurs intérêts ; l Egypte qui s était initié au départ par la force en bombardement aérien alors que l Algérie l avait fait rentré pr des solutions pacifiques et politiques ; en Fait le Caire avait besoin d argent et ca coïncide avec leur bombardement en Lybie que l Algérie a dénoncé et avait compris les intentions du Caire sur la Lybie ; c’est une forme de chantage l Egyptien a profité d une situation déjà très difficile pour la Lybie et ses habitants et savent que les arabes en général comprenne que par la force et c’est leur doctrine aux égyptiens de frapper et parler ensuite sauf pour Israël ; c est une forme de chantage quelque part ; l Algerie devrait voir que ses intérêts et d abord ses intérêts au sahel en Lybie au Mali et ailleurs dans le monde car l Algerie ayant une doctrine juste et pacifique avec les autres sans ingérences ; efface les dettes aux africains mais ses memes peuples et leurs gouvernements ont bien changé envers l Algérie ; l Algérie est encerclé aujour dhui par Serval et ses 5 voisins africains qui nous avons tjrs aider ; les Lybiens avec Haftar et la France et d autres parasite et se retourne contre l Algérie ; L Algérie se retrouve seule contre tous et doit changer ses plans et ses positions militaires ainsi que ses plans car nous sommes encerclé et ce qui le disait avant avait raison ; même de voir un complot contre l Algérie ; la France avec nos voisins africains veulent réduire l influence algérienne et sa puissance ds la région et positionne des armées et des soldats autour de l Algérie pour servir leur seul et unique maitre les USA et AFRICOM voila le but ; nous devons regardez que nos intérêts suprême et Mr Messahel a eu raison car jamais nos diplomates ont été aussi virulent et la diplomatie algérienne ainsi que l Algérie a encaisser ses dernières années et de ttes part ; donc maintenant on a sifflé la fin de la récréation avec tt le monde. Personne s est offusqué qd es USA et l Europe ont insulté l Iran l Irak la Lybie la Syrie la Corée du Nord de pays voyou ; c’est diplomate ca aussi et pourtant par ceux qui vous l ont appris la diplomatie.




    2



    1
    citoyen algérien
    2 novembre 2017 - 22 h 38 min

    c’est du delire ou quoi, la libye emprunte de l’argent a l’egypte?
    l’egypte c’est quoi ce pays




    2



    0
    Kouider
    2 novembre 2017 - 21 h 44 min

    C’est ce qu’on appelle « azalte wa etfer3ine »




    4



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.