Boudjerra Soltani à Ould-Abbès : «Laissez la présidentielle aux poids lourds !»

Soltani
Boudjerra Soltani. New Press

Par Hani Abdi – L’ancien ministre d’Etat Boudjerra Soltani commente les déclarations récentes de Djamel Ould-Abbès selon lesquelles il saurait qui présidera aux destinées de l’Algérie en 2019.

Livrant son appréciation de la première semaine de campagne électorale sur sa page Facebook, Soltani considère prématuré de parler de la présidentielle et estime que les vrais décideurs ne se sont pas encore exprimés. «Laissez les locales se dérouler dans de bonnes conditions avec un discours traitant des questions d’ordre local et des préoccupations des citoyens», lance Soltani pour qui Djamel Ould-Abbès ne peut savoir qui sera Président en 2019, alors que les poids lourds n’ont encore rien dit.

Pour cet ex-président du MSP, la présidentielle est l’affaire des «poids lourds» et non pas des «petits poids» qui prétendent connaître d’ores et déjà le futur Président. «Ne faites pas attention à ce que disent les petits, car les grands n’ont pas dit leur mot», conclut Boudjerra Soltani, qui répond donc sèchement à Ould-Abbès en le disqualifiant de parler de la présidentielle.

Djamel Ould-Abbès a multiplié, ces dernières semaines, les déclarations sur la prochaine présidentielle, allant jusqu’à affirmer qu’il connaissait le nom du futur Président de l’Algérie. Une étrange déclaration qui en a surpris plus d’un en ce sens que la campagne électorale concerne les locales et non pas la présidentielle. Il avait également affirmé, dans une autre déclaration, qu’il était logique que le Président de la République soit issu du FLN depuis l’Indépendance en raison de son passé historique. Pour Ould-Abbès, il n’y a donc aucune raison pour que cette logique s’arrête en 2019. A-t-il été mandaté pour tenir un tel discours ? La sortie de Boudjerra Soltani suggère le contraire.

H. A.

Comment (11)

    Bouzorane
    6 novembre 2017 - 22 h 12 min

    En chaoui, « Bouguerra » veut dire « annonciateur de pluie »…c’est un prénom de saison…. Quelques exemples de prénoms de saisons : Sunny (ensoleillé en anglais)… »Néva » (neige en espagnol)… « Névada » (enneigé en espagnol)… « Norah » (éclat du soleil en grec)…. Alizée (vent régulier en français)…En berbère, nous avons beaucoup de prénoms de saisons : Taziri (éclat de lune)…Tamanart (constellation de l’orion)…Your (lune)…Ithri (étoile)…etc… Je ne vois pas pourquoi ce Monsieur est complexé par son joli prénom au point de le changer en « Aboudjera »…!!… quand on a un complexe, on perd forcément en rationalité…et en personnalité!… « Aboudjera » est beaucoup plus ridicule que Bouguerra!




    0



    0
    Pois chiche
    6 novembre 2017 - 20 h 19 min

    des poids lourds ..genre quoi ? genre Tliba ..???
    si c’est ça alors vous avez tout compris , si c’est poids lourd de la gestion d’un pays …ça n’existe pas encore ici..




    1



    0
    Anonyme
    6 novembre 2017 - 14 h 35 min

    Entre les nouveaux niveaux et les niveaux nouveaux , c’est le niveau qui sera président !




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2017 - 12 h 25 min

    Ould abbes comme son predecesseur ce ne sont que des perroquets et ils disent ce qu’on leur demande de dire et une fois terminee avec lui on le descend de don perchoir.Oui ils savent qu’avec cette peuplade d’avance qui sera president.Peut etre que l’actuel fera ses premiers et alors ce sera le cinquieme.




    0



    0
    Mello
    6 novembre 2017 - 11 h 41 min

    Laissez la presidentielle aux poids lourds, semble dire ce monsieur, oui on laissera Tliba , un veritable poids lourd pour ce poste. Les petits poi(d)s sont au souk , ya si soltani.




    5



    0
    Borfayor lewwel
    5 novembre 2017 - 21 h 21 min

    Pourquoi l’appelle-t-on « Boudjerra » ? Son nom est « Bouguerra », parce qu’il est né pendant un orage, “guerra”, un mot utilisé pour désigner un orage aussi bien en kabyle qu’en arabe algérien. Il n’aime pas son nom exclusivement algérien, alors il l’a moyen-orientalisé en Boudjerra ou Abou Djerra.




    6



    0
    Anonyme
    5 novembre 2017 - 19 h 42 min

     » A-t-il été mandaté pour tenir un tel discours ?  » Oui il a été mandaté pour tenir un tel discours, comme on a mandaté le drabki avant lui.
    Ces gus répètent toujours la voix de leurs maîtres.




    7



    0
    Akli Boughzer
    5 novembre 2017 - 17 h 59 min

    Sincèrement on aimerait que AP parle de la gréve que projette le « syndicat » islamo-conservateur UNPEF pour obliger la Ministre de l’Education Nationale à abandonner les réformes destinées à relever le niveau de notre Ecole.Cette Ecole sinistrée comme le disait Mohamed Boudiaf à son arrivée et que ces pseudo syndicalistes veulent « abrutir » encore plus.Les états d’âme de Soltani et de Ould Abbas ne nous intéressent pas outre mesure….




    18



    0
    jubator
    5 novembre 2017 - 17 h 07 min

    le nouveau président c’est ;JUBATOR




    0



    1
    salah
    5 novembre 2017 - 15 h 49 min

    Le nouveau président c’est SAID BOUTEFLIKA

    ..




    2



    23
      jubator
      5 novembre 2017 - 16 h 56 min

      le nouveau Président c’est :JUBATOR !!




      0



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.