Un spécialiste du monde arabe dévoile les non-dits du Louvre Abu Dhabi

Abu Louvre
Lors de l'inauguration du Musée le 8 novembre dernier. D. R.

Par Houari Achouri – L’inauguration aujourd’hui, mercredi 8 novembre, du Louvre Abu Dhabi par le président français, Emmanuel Macron, en présence du Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, a été largement commentée en France par les médias et les spécialistes du monde arabe pour tenter de détecter et comprendre les «non-dits assourdissants» qui entourent cet événement.

Le site d’information Atlantico a interrogé à ce propos Alexandre Kazerouni, chercheur et enseignant à l’Ecole normale supérieure et à sciences-po., connu pour être auteur du Miroir des cheikhs, un livre édité cette année, dans lequel ce politologue spécialisé du monde arabe contemporain a montré comment les familles régnantes des émirats du Golfe exploitent de façon politique les musées. Alexandre Kazerouni s’est attaché dans l’interview qu’il a accordée à Atlantico à révéler les bases inavouables de ce lien particulier, en apparence culturel, créé par le Louvre Abu Dhabi entre la France et les Emirats arabes unis.

D’abord, c’est tout simplement une question d’argent, explique-t-il. Pour lui, Le Louvre Abu Dhabi est «un accord de prestation de service qui a permis de drainer une partie des revenus du pétrole d’Abu Dhabi dans d’autres directions que simplement le secteur de l’armement ou celui des hydrocarbures en France». La preuve : «La classe moyenne fonctionnarisée locale a été exclue de la mise en œuvre du projet du Louvre», affirme-t-il. A travers cette prestation de service, l’objectif est de capter «des relais que les Emirats n’avaient pas jusque-là», en intéressant les milieux culturels et des médias qui façonnent l’opinion publique en France. Le chercheur fait remarquer que la famille régnante aux Emirats arabes unis n’avait aucune interaction directe avec l’opinion publique française. Désormais, ce lien direct existe grâce au Louvre Abu Dhabi, fait-il constater.

Alexandre Kazerouni tient à relativiser l’argument «selon lequel ce musée scelle une alliance des pays éclairés luttant contre l’islamisme», un argument, ajoute-t-il, qui est  également brandi à propos des vagues d’arrestations en Arabie Saoudite. Il remet les pendules à l’heure, en précisant que ce sont «principalement les libéraux et les Frères musulmans qui sont concernés» par les arrestations. Il est convaincu que «la dérive autoritaire qui va de pair avec l’importation des produits culturels libéraux ne s’attaque pas à l’islamisme ou, du moins, pas à celui qui concerne principalement les Français». Cette appréciation vaut, là aussi, pour les transformations annoncées et commencées en Arabie Saoudite dans la vie sociale, notamment dans le sens de l’émancipation des femmes.

Il revient et insiste sur «l’objectif général et final» que visent les dirigeants d’Abu Dhabi : préparer l’opinion publique française à se ranger à leurs côtés «en cas de crise ou de menace pour les Emirats arabes unis». Il parle carrément de l’éventualité d’une intervention militaire française dans ce pays pour sauver son régime. Il considère qu’à la base de cette démarche des dirigeants des Emirats, il y a l’expérience du Koweït en 1990-91 quand une coalition internationale conduite par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France est intervenue militairement pour aider ce pays occupé par l’Irak.

Alexandre Kazerouni a tenu à faire ressortir les changements intervenus  entre le moment où ce projet a été lancé, du temps de Jacques Chirac, dans «le contexte du dialogue des cultures qui était un contre-feu intellectuel face à la prédiction du choc des civilisations» et, aujourd’hui, où «Abu Dhabi est le camp de la réaction aux “révolutions arabes”». Il estime que «les Emirats arabes unis sont devenus, avec l’Arabie Saoudite, un des deux fers de lance des contre-révolutions arabes».

H. A.

Comment (23)

    Figue Barbarie Algérie
    16 novembre 2017 - 22 h 06 min

    Enfin compris
    Le silence plus puissante arme
    Ne pas connaître les intentions de son adversaire plus déroutant que les aboiements.




    0



    0
    Sprinkler
    9 novembre 2017 - 17 h 21 min

    Suivront les Folies Bergėres et le Moulin Rouge d’ Abu Débile.Avec Michou Escobar et tonton Lang aux guichets de la… »cul…ture »




    2



    2
    Photocopie
    9 novembre 2017 - 9 h 53 min

    Le seul musée du Louvre que j’ai connu, que je connais et que je connaîtrai est celui qui se trouve en plein centre de Paris, rue de Rivoli. C’est un temple de l’Histoire et des Antiquités. Il n’est pas le seul au monde (cf . National Gallery, Londres). Les pièces qui s’y trouve ont été certes prises, on peut même dire volées à d’autres pays, mais ceci est une autre histoire. j’y ai vu entre autres de nombreux joyaux de l’antiquité méditerranéenne et des belles œuvres et chefs-d’oeuvre de la peinture. Le musée du Louvre d’Abu Dhabi? Une blague, ma parole! Il est incompatible avec la notion d’Histoire événementielle, de celle des grands Hommes, des Pharaons, des Rois, des Princes, des peuples, des artistes, des savants et autres. La seule Histoire que ces bédouins apprivoisés et civilisés par Macron est l’avènement de l’Islam. En dehors, avant et après tout est paganisme, mécréance et hostilité. Un misée bidon, même si on lui prêtait des œuvres, des statues , des tableaux en provenance de Paris pour une exposition passagère. Photocopie pâle pour des usages autres que culturels.




    15



    6
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 9 h 26 min

    Il parait que Macron va ouvrir un musée sur la misère française.




    10



    5
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 9 h 14 min

    (…)
    La présence du roi-Haschich à l’ouverture de ce musée de l’arnaque a été interprétée par la presse débile marocaine comme indispensable pour trouver une solution à la crise du Golfe. En vérité, Macron a juste invité son valet moumou le drogué pour tenir compagnie à sa… femme.




    15



    7
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 8 h 23 min

    Louvre de ABU DHABI? quelle contradiction! Aucun sens. Ils auraient pu opter pour: Le trou de Abu Dhabi, ou le vide de Abu Dhabi.
    À ma connaissance le terme  » Louvre » est une marque déposée. Le Cheikh d’Abu Dhabi a payé combien pour pouvoir utiliser ce terme. Ou sont les français. La France se vend par parcelle.




    15



    8
      Anonyme
      9 novembre 2017 - 9 h 21 min

      Faites un tour sur les réseaux sociaux pour voir la colère des Français. Macron et sa Femme ont eu droit à toutes les insultes possibles,
      L’histoire de la France est devenue un produit de consommation à deux sous.




      7



      5
      Anonyme
      9 novembre 2017 - 11 h 11 min

      Abu Dabi a paye 400 millions de dollars a la France et le musee a coute 6oo millions de dollards.




      5



      1
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 8 h 04 min

    La France va t-elle exposer les cranes de nos CHOUHADA, allah yerhamhoum, dans ce foutu Louvre d’Abu Dhabi ?????
    La France va t-elle offrir des images/documentaires sur la guerre d’Algérie à ce musée de la Fraude.
    Wait and see……..




    11



    7
    صالح/الجزائر
    9 novembre 2017 - 8 h 04 min

    Louvre Abu Dhabi , Burj Khalifa à Dubaï , Rallye de Dubaï , destruction de la Libye , de la Syrie , du Yemen , manaces contre Iran … et autres excentricités des petrodollars .
    des Nains qui aspirent à devenir , s’ ils ne se croient pas etre dèjà , géants .




    16



    6
    DZZZZZZZZZZZZ
    9 novembre 2017 - 7 h 52 min

    La France offre un musée aux wahhabo-terroristes pour les remercier de l’avoir aidée à instaurer le chaos dans les pays arabes.




    18



    7
    zaatar
    9 novembre 2017 - 7 h 35 min

    C’est plutôt la Louve d’Abu Dhabi accouplée à la France. Et le résultat? comment discerner ouled el kelba?… la moralité est d’un saccage total comme on pouvait le prédire. Les arabes? ekoui wala eddaoui…




    12



    6
    DYHIA
    9 novembre 2017 - 7 h 23 min

    À part l’histoire de leur terrorisme et terroristes, ces mini-pays du Golf n’ont rien à offrir au monde.

    Louvre d’Abu Dhabi nous informera sur l’impact de leurs terroristes sur la destruction du monde arabo-musulman.




    19



    6
    DZZZZZZZZZZZ
    9 novembre 2017 - 7 h 20 min

    ABOU DHABI s’est offert un Louvre pour combler son vide culturel, il lui reste à acheter un LOUIS 14.
    Achetez ce que vous voulez, l’histoire retiendra que à part les chameaux et le sable vous n’avez rien, vous êtes vidés de toute substance .




    17



    5
    Numidia-DZ
    9 novembre 2017 - 6 h 59 min

    Attention Attention, ce Louvre de Abou Dhabi va s’accaparer de toute l’histoire de l’humanité au nom de l’islam, Za3ma. Actuellement, en France, tout s’achète et tout se vend à deux sous.
    Que notre ambassade/Consulat soient très très vigilants concernant la sauvegarde de notre patrimoine culturel et historique.
    Ce Louvre de ABU DHABI est la plus grande arnaque de l’histoire de l’être humain. C’est une extension du pillage de l’histoire à la marocaine.
    Soyons attentifs pour faire barrage à tout pillage de notre patrimoine culturel.




    18



    6
    Kahina
    9 novembre 2017 - 2 h 05 min

    Un mini pays sans racine veut s’octroyer un passé historique.
    Aidé par des pseudo historiens français sans éthique, Le Maroc sans rougir clame que Adam est né au Maroc…Autrement dit, le makhzen est le berceau de l’humanité…Heureusement que les vrais scientifiques ont bouché les oreilles pour cette idiotie à la marocaine.
    Abu Dhabi nous dira que Eve ( Houa ) a mangé la pomme à Abu Dhabi.
    Tout ce carnaval historique est sous la direction de l’Élysée.
    La France est devenu un pays géré par des affamés sous sous sous développés.




    33



    7
    Tinhinane
    9 novembre 2017 - 1 h 34 min

    Louvre Abu Dhabi ?? Pauvre nano- pays qui veut s’acheter un musée et une culture.
    Ont -ils besoin d’un Louvre pour exposer des images sur la tribu bédouine des Bani Yas.

    Un pays sans histoire et sans culture veut s’offrir et s’inventer un patrimoine culturel avec l’aide de la France.
    Apparemment, tout pays qui veut s’inventer un patrimoine culturel il dépose la demande chez FAFA.
    TV5 aide bien le Maroc dans la falsification de l’histoire de l’Afrique du Nord.
    La France offre ses services dans la fraude pour gagner deux euros




    25



    8
    Aicha Benguendouze
    9 novembre 2017 - 0 h 18 min

    Ca sert a quoi et a qui le Louvre a Abu Dhabi…? aux Français ou aux Arabes…Les Arabes…? Vous vous tapez sur la greule , femmes, enfants, aines, handicapés…Le cholera au Yémen et une population qui en train de crever de faim…La Syrie. l Irak, la Libye…Vous pensez que les occidentaux vont vous respecter ou respecter vos traditions et culture…et votre religion…pour le Louvre a Abu Dhabi? Pourquoi ne pas envoyer des aliments et des médicaments aux peuples arabo musulmans qui souffrent depuis des années..Ont dit que vous êtes des croyants et vous priez cinq fois et même plus par jour….et vous allez en pèlerinage a la Mecque….!!!




    25



    7
    Felfel Har
    8 novembre 2017 - 23 h 57 min

    Le savoir-faire français se révèle fort efficace quand il s’agit de soutirer des sous à des cheikhs/émirs/princes aux poches pleines mais à la tête vide. On leur fourgue des armes dont la préemption est imminente, on vante bassement leur ego pour leur faire acheter des gadgets inutiles. Vendre de la culture à des incultes est une prouesse qui a réussi aux Français qui vont passer à la caisse en riant sous cape. Rien ne dit qu’ils s’arrêteront en si bon chemin tant qu’il ya des gens riches à rouler dans la farine dans cette région du monde.




    26



    7
    Salim
    8 novembre 2017 - 23 h 09 min

    Koueyla.d une la grande mosquée ne coûte rien au peuple .l argent de la rent pétrolière. De deux toutes ses que fait le gouvernement est mal .pour toi il n a rien de positifs. 1 2 3 viva ma belle algerie qui a du nif




    9



    7
    sab
    8 novembre 2017 - 20 h 59 min

    et vous avez oubliés la présence de roi de maroc aussi




    19



    5
    Koueyla
    8 novembre 2017 - 19 h 08 min

    Au moins c’est plus rentable financièrement et plus chic que notre grande mosquée qui coûte aux contribuables la peau des fe… .




    34



    34
      AÏT CHAALAL
      8 novembre 2017 - 22 h 46 min

      Vous comparer l’incomparable , le musée du Louvre en émirats arabes est un projet politique avant qu’il sois un projet culturel..au moment où je vous parle, le porte avion Charles degaule est stationné dans un port émirats pas loin de ce musée, sans parler de l’aéroport militaire que l’armée de l’air français utilise régulièrement contre les si les de l’état islamique en Irak et en Syrie qui se trouve aussi pas très loin de ce musée..la France cherche un pied à terre dans cette région de monde juste pour faire un contoire commercial avec les riches pays de golfe persique avant que les américains et les anglais extorquent le dernier dollar de la tirelire de ces monarchies archaïques.




      35



      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.