Ouyahia va réparer l’injustice subie par les victimes du terrorisme et les GLD

GLD terrorisme
Finalement les GLD et les familles victimes de terrorisme seront indemnisés. New Press

Par Hani Abdi – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a instruit les membres du gouvernement à l’effet de mettre fin à la bureaucratie dont souffrent les victimes du terrorisme pour accéder à leurs pensions, leurs indemnisations et autres avantages. Dans cette instruction, Ahmed Ouyahia demande clairement aux membres du gouvernement de veiller à la prise en charge de cette catégorie de citoyens ayant payé un lourd tribut durant la période du terrorisme.

Beaucoup de familles des victimes du terrorisme se battent depuis des années pour une reconnaissance qui tarde à venir. Plusieurs associations, notamment Soumoud, n’ont cessé de réclamer des indemnisations et des réparations au profit des victimes de l’hydre terroriste qui a fauché des centaines de milliers de vies durant toute une décennie.

L’instruction du Premier ministre concerne également les patriotes et les Groupes d’autodéfense qui ont vu le jour durant la décennie noire et qui ont grandement aidé les éléments de l’ANP à vaincre le terrorisme. Ahmed Ouyahia demande aussi pour cette catégorie un règlement rapide de leurs doléances. Ces deux catégories se sentent délaissées depuis la promulgation de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale.

Que le Premier ministre s’intéresse à leur situation, cela ne pourra qu’être applaudi, surtout que son parti, le RND, a dans ses rangs beaucoup de familles victimes du terrorisme, de patriotes et de GLD qui ont combattu aux côtés des éléments de l’ANP contre le terrorisme. Le geste d’Ouyahia sera fortement apprécié par cette catégorie de citoyens qui réclament, vainement, depuis de longues années leurs droits, notamment, à une pension ou une retraite exceptionnelle ou tout autre moyen de subsistance.

H. A.

Comment (12)

    hrire
    10 novembre 2017 - 8 h 01 min

    Toi y a Ouyahia qui a tete de chouette qui voit tout ,tu n’as pas vu ca dans la reconciliation de ton maitre que vous voulez placer dans les institutions internztiobales .__Cette reconciliation qui a omis volontairement les disparus les Gld et j’en passe pour qu’aujourdh’ui on va la completer par des Khellil et …




    0



    0
    Anonyme
    10 novembre 2017 - 1 h 08 min

    Encore une autre pilule placébo pour permettre de nous passer celle, réelle, qui vise à réparer «les injustices commises à l’encontre de…. Chakib Khalil» ?




    0



    0
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 13 h 55 min

    Les victimes du terrorisme ? Qui n’a pas ete victime de cette guerre sans visage qu’avait subit le peuple Algerien ? La charte pour la reconciliation , dans son contenu , avait pris en charge tous les bourreaux qui avaient les mains taches de sang , mais a aucun moment elle n’avait fait reference aux victimes , ainsi qu’aux familles de disparus que ce pouvoir traite de familles de terroristes. La reconciliation nationale passe inevitablement sur le PARDON des uns et des autres afin de reconnaitre les vraies victimes. Les elections sont arrivees , il faudrait bien que les tenants du pouvoir puissent trouver une brindille pour s’accrocher encore.




    7



    1
    LOUCIF
    9 novembre 2017 - 11 h 28 min

    Ouyahia annonce qu’il va réparer l’injustice subie par les victimes du terrorisme et les GLD , car les échéances électorale communales sont là . Aucun autre parti de l’opposition , en dehors du FLN son complice et ami, n’a le privilège de faire ce genre de proposition la veille d’une campagne électorale !!




    5



    1
    zaatar
    9 novembre 2017 - 7 h 41 min

    « Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a instruit les membres du gouvernement à l’effet de mettre fin à la bureaucratie dont souffrent les victimes du terrorisme pour accéder à leurs pensions, leurs indemnisations et autres avantages. » Ah bien, la planche à billets a bien du travail…, et le citoyen Algérien pourra bien trouer ses poches.




    5



    3
    Momo
    9 novembre 2017 - 3 h 10 min

    Les anciens  »moudjahidines » ne sont pas tous morts que voici une nouvelle engeance de moudjahidines à nourrir pour le siècle à venir. À ce rythme là, on va tous finir par avoir une pension de l’État providence. Remarquez c’est fort possible! Ouyahia n’a qu’à faire tourner la plancher à billets 24 sur 24 et on pourra tous commencer nos journées seulement lorsque le soleil sera au Zénith. Insha Allah.




    5



    10
    Kahina
    9 novembre 2017 - 1 h 11 min

    Il était temps…. Vous avez trop marginalisé ceux qui ont défendu le pays. Les assassins ont assuré leur retraite, par-contre les patriotes et les vrais victimes ont été jetées dans les oubliettes.




    19



    1
    Ath Ouacifs
    8 novembre 2017 - 20 h 19 min

    Les victimes de la décennie noire sont d’abord victimes d’un choix politique scélerat. Celui de propulser l’islamisme à identitè de rechange du pays, ce qui a engendré le terrorisme et ses effets. La fumeuse « concorde » civile n’est que la sauvegarde du socle ideologique qui unit le régime à l’islamisme politique. La recomposition de la famille « revolutionnaire » n’a rien avec la reconciliation nationale. …
    Il n y a a absolument aucune analyse politique d’envegure ni dans « la concorde civile »sinon juste les festins de la Oumma suite aux guerres tribales. L’Algerie arabe est pre-politique.




    13



    2
    karimdz
    8 novembre 2017 - 20 h 12 min

    Il faut agir face à la bureaucratie qui refrène les démarches des citoyens. Si certains fonctionnaires n’ont aucun scrupule, se foutent des administrés, eh bien il faut les licencier pour faute grave.

    L Etat doit, quand c est possible, créer des guichets uniques, pour éviter le calvaire des démarches qui n en finissent plus, voir meme, privatiser certains services publiques.

    Chaque fonctionnaire doit prendre conscience qu il est payé avec des deniers publics et qu il est au service des citoyens et non pas payés à rien foutre, voir à racketter les gens.




    12



    3
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 19 h 58 min

    Très bonne nouvelle pour ces braves et pour le pays ! Il était temps que ces héros soient pris en charge. Leur patriotisme, leur courage , leur abnégation, leurs souffrances, leurs sacrifices jusqu’au don de leur vie, a évité à ce pays de revenir à l’âge de pierre.




    30



    4
    Mas Umeri
    8 novembre 2017 - 19 h 23 min

    Ce n’est que justice a rendre a tous ceux qui ont répondu présent, pour faire face au terrorisme intégriste et qui ont payé un lourd tribu, pour la sauvegarde des institutions et la liberté acquise par le peuple algérien.Ils doivent être indemnisé et honorer par l’Etat, au même titre que tous les soldats, ayant versé leur sang, pour la patrie.




    25



    3
    Koueyla
    8 novembre 2017 - 19 h 04 min

    Oui il va ressusciter les 200 000 morts de la décennie noire de l’islamisme.




    4



    23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.