Dialogue stratégique algéro-français : plusieurs accords seront signés

Messahel session
Abdelkader Messahel, et Jean-Yves Le Drian, ministres des Affaires étrangères. New Press

A l’occasion de la 4e session du Comité économique mixte algéro-français (Comefa), prévu le 12 novembre prochain à Alger, deux importantes réunions sont inscrites à l’ordre du jour, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La première sera coprésidée par les chefs de diplomatie des deux pays, Abdelkader Messahel, et Jean-Yves Le Drian, en présence du ministre algérien de l’Industrie et des Mines et du ministre français de l’Economie et des Finances.

«Les deux délégations se pencheront, essentiellement, sur l’examen de l’état du partenariat économique bilatéral et les perspectives de son élargissement et de sa densification», souligne le communiqué. Des projets prometteurs en matière de coopération industrielle et de promotion des exportations des produits algériens, notamment  agricoles, devraient être finalisés à cette occasion. Les questions inhérentes à la coopération multisectorielle et à l’investissement seront également discutées à l’occasion de cette  session.

Nous apprenons également que des accords seront signés à cette occasion. Aussi les deux parties aborderont-elles les sujets inhérents aux relations  algéro-françaises d’ensemble, ainsi que les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Dans l’après-midi de la même journée, les deux ministres des Affaires étrangères présideront les travaux de la troisième session du Dialogue stratégique algéro-français. Il s’agit d’un cadre de concertation informel qui permet aux deux parties de confronter leurs analyses et d’échanger les informations se rapportant aux défis et problématiques sécuritaires, notamment l’évolution de la menace terroriste.

«Les représentants des institutions des deux pays en charge de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé prendront part à cette réunion qui permettra, entre autres, d’évaluer les mécanismes de concertation mis en place et d’examiner l’état de la coopération en matière sécuritaire et les moyens à même de renforcer les capacités à faire face, ensemble, aux menaces sécuritaires multiples», conclut le communiqué.

R. M.  

Comment (21)

    Paris 75011.
    10 novembre 2017 - 13 h 23 min

    Je comprend mieux maintenant pourquoi on dit ces dernières années à l’Élysée et au quai d’Orsay que l’Algérie est devenue la roue de secours de l’économie française déjà sous perfusion et ce, malgré le fait que la France soutient ouvertement le Roitelet M6 dans sa colonisation du Sahara occidental.




    17



    1
    Anonyme
    10 novembre 2017 - 12 h 01 min

    Le véritable et durable développement politico-socio-economique et culturel de l’Algérie est impérativement lié à l’impérative rupture du lien ombilical avec Fafa.
    Tout autre action ne ferait que renforcer la dépendance alimentaire, industrielle et culturelle du pays du Million et demi de Martyrs envers cette France néo-colonialiste dont le principal souci est de renforcer son Protectorat qui est ce Marokistan.




    15



    1
    Houari31
    10 novembre 2017 - 10 h 52 min

    @Judas, vas te laver, tu pues le Makhnez.




    8



    3
    Anonyme
    10 novembre 2017 - 8 h 31 min

    Judas
    10 novembre 2017 – 6 h 31 min

    @ Tu porte bien ton pseudo.
    Tu n’est qu’un imposteur subordinateu.
    À travers les mosquées que tu méprise tu vise en particulier le deux milliards de musulmans sur la planète.
    1er religion au monde avec 10 longueur d’avance.
    J’espère que ta jalousie et ta haine continuera te rongé de l’intérieur à ton détriment.




    9



    5
      j
      10 novembre 2017 - 19 h 41 min

      @Anonyme
      10 novembre 2017 – 8 h 31 min ; Mais le prophète n’a convaincu que quelques milliers
      de personnes. Les autres n’ont fait que suivre, l’une copiant l’autre.
      Pour la plupart, les musulmans suivent aveuglément la religion de leur père,
      comme quelque chose qui est pratiquement inné, et ils sont musulmans par filiation plus la polygamie qui engendre une forte natalité . Il est absurde d’insinuer
      que les musulmans ont, dans leur vaste majorité, examiné les arguments
      pour ou contre la sincérité de leur croyance.




      1



      7
    Judas
    10 novembre 2017 - 6 h 31 min

    « …en matière de coopération industrielle et de promotion des exportations des produits algériens, notamment agricoles, … » Je me demande quel produit agricole nous allons exporter en France , alors que tous ce que nous consommons est importé de la boite d’allumettes jusqu’à l’infime produit de consommation. Le seul domaine ou nous excellons c’est la construction des mosquées , donc nous allons exporter des dou3a pour que les français se dégotent une place au paradis avec nous.




    6



    27
      aqil2
      10 novembre 2017 - 10 h 12 min

      saches camarade que le Maroc offre aux francais une coopération d’exception qu’ils ne pourront trouver nul par ailleurs: prostitutions drogues et une totale soumission exigée, une maison de joie à ciel ouvert pour aliénés, délinquants sexuels et autres délabrés de la société…une coopération avec l’Algérie, se fait « gagnant/gagnant sur la base des règles claires.




      19



      1
    Anonyme
    10 novembre 2017 - 0 h 05 min

    BEH OUI NOUS SAVONS JE TAIME MOI NON PLUS.
    LES SOURIRE DE FAÇADE ET AUSSITÔT LE DOS TOURNÉ IL VOUS PLANTE LE COUTEAU DANS LE DOS.
    VOILA LES AMIS D’UN JOUR ET ENNEMIS DE TOUJOURS.
    BAH BAH BAH BAH BAH BAH




    30



    7
    AliLoup
    9 novembre 2017 - 22 h 13 min

    La France elle aime l’Algerie pour son argent et aussi les agents placer dans tout les ministeres travaillant pour les interets Francais,et elle adore le Maroc pour ses femmes et la soumissions a toutes les categories




    15



    5
    le peuple , ce ...
    9 novembre 2017 - 21 h 45 min

    si les officiels français sont reçus de la sorte et signent des contrats …ce n’est certainement pas pour le bonheur des peuples ( algerien ou français d’ailleur ) : mais juste pour des interets de certaines personnes au sommet des deux états …




    12



    2
    selecto
    9 novembre 2017 - 20 h 57 min

    La bande des Dalton vient d’acheter un cinquième mandat qui sera payé du trésor public comme les précédents.
    Les Dalton pillent les richesses du pays pour les planquer chez leurs protecteurs et maitres chanteurs Français.




    17



    0
    Vangelis
    9 novembre 2017 - 20 h 51 min

    Dialogue stratégique, partenariat économique bilatéral, coopération industrielle, coopération multi-sectorielle, questions régionales et internationales d’intérêt commun etc …. de la pure langue de bois et des mots propres aux baratineurs des deux bords.
    .
    On peu aisément les démonter l’un après l’autre tant c’est du vent.
    .
    Ils en sont déjà au 4ème et du concret rien !
    .
    La France comme le disait l’un des intervenants met des bâtons dans les roues de l’Algérie afin qu’elle n’émerge pas. Et c’est une évidence. Il parait que c’est un des points secrets signés lors des accords d’Évian sinon comment expliquer que tout est importé de ce pays et qu’en apparence seulement ils sont comme cul et chemise.
    .




    19



    2
    Jean_Boucane
    9 novembre 2017 - 20 h 43 min

    Si une personne de sensée arrive à me citer un accord ou investissement français qui a améliorer l’économie algérienne ou à permis d’exporter je suis preneur… sinon j’en conclus qu’il est temps de tourner définitivement la page pour le bien être de l’Algérie!!!




    23



    2
    Felfel Har
    9 novembre 2017 - 20 h 17 min

    A l’évidence, Messahel n’a pas lu la fable de La Fontaine, Le Corbeau et le Renard. Rappelons-lui alors la morale: « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». Les Français savent chatouiller là où il faut pour avoir le beurre, l’argent du beurre et même la bergère. Il a été chargé de convaincre les Français qu’en échange de leur approbation à un 5ème mandat, ils pouvaient tout avoir. Si le Maroc est leur lupanar, l’Algérie est leur mine d’or. Ils l’exploiteront tant que nos responsables (irresponsables) les laisseront nous rouler dans la farine.




    21



    3
    RasElHanout
    9 novembre 2017 - 19 h 40 min

    La France continue à signer des accords commerciaux avec le pouvoir d’Alger en lui refilant sa quincaillerie obsolète et son grain punaisé pour un montant annuel de 12 milliards d’euros chaque année et entre-temps il continue à apporter son soutien politique et matériel à Momo6 dans sa colonisation du Sahara occidental.
    Enfin il ne me reste qu’à souhaiter pour 2019 une 2eme République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes.




    17



    2
    BabEIOuedAchouhadas
    9 novembre 2017 - 19 h 33 min

    Wallah que je ne vois pas l’utilité de ces Accords avec un pays qui fait tout pour handicaper l’Algérie et notamment vis à vis de la protégée de Fafa, le Régime du Makhnez pour ne pas le citer.




    45



    6
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 19 h 21 min

    La France et l ‘ Algérie sont deux nations soeurs , fortement liées socialement et psychologiquement par l ‘ histoire et la géographie avec des rapports humains denses , puissants , avec , il faut le dire , une manifeste proportion à la passion , caractéristique singulière unique qui fait que les relations entre elles peuvent être , selon le contexte et la conjecture , bonnes ou mauvaises , mais jamais banales .




    10



    35
      sans parler...
      9 novembre 2017 - 21 h 42 min

      des articles restés encore top secret dans les accords d’Evian et que 99,99 % de la population ne soit pas au courant …




      6



      40
      TARZAN
      10 novembre 2017 - 20 h 38 min

      monsieur anonyme il est beau ton discours mais la france ne cesse de mettre les batons dans les rues de l’algérie. la france « officielle » est profondément anti algérienne et pro marocaine, c’est une réalité, ouvre tes yeux, et dis moi qu »est ce que la france à apporté à l’algérie depuis 1830 à aujourd’hui! et répond moi




      2



      1
    Moqrane
    9 novembre 2017 - 19 h 10 min

    MAIS DE QUEL DALOGUE « STRATÉGIQUE » VOUS NOUS PARLEZ, LÀ ? VOUS NOUS PRENEZ POUR QUI DÈS FOIS ? POUR DES DEMEURÉS, PEUT-ÊTRE… MAIS ARRÊTEZ, DONC VOS FATUITÉS !




    40



    5
      Chaoui
      10 novembre 2017 - 0 h 25 min

      TOUT le monde sait que la France n’a de cesse de comploter contre-nous et ne nous voue que mépris et on nous parle de… »dialogue stratégique » !!!
      Niet. Ni avec eux, ni avec les USraéliens.




      16



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.