Béchar : peine capitale pour les assassins de Mohamed Yacine

tribunal Yacine
Des peines capitales ont été prononcées pour ce crime crapuleux. D. R.

Trois des auteurs de l’enlèvement et l’assassinat de l’enfant Deriah Mohamed Yacine (6 ans), membres d’une même famille (frère, sœur et épouse), ont été condamnés à la peine capitale, tandis que leur deux autres sœurs ont écopé d’une peine de 10 années de réclusion criminelle. Les peines ont été prononcées vendredi par le tribunal criminel près de la cour de justice de Béchar. Le sixième accusé dans cette affaire, le beau-frère, a bénéficié d’un acquittement.

Au cours des audiences qui ont duré plus de 19 heures, chacun des cinq accusés a essayé de nier sa participation à ce monstrueux crime qui a eu lieu dans la localité rurale de Mazer (160 km au sud de Bechar), et ce, malgré les preuves tangibles découvertes par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale au cours des investigations après la découverte du corps disséqué de la victime dans des sacs en plastique. Ces audiences, qui se sont déroulées dans une salle archicomble et devant les avocats des accusés commis d’office pour refus de plusieurs autres avocats de les défendre, ont permis de mettre en évidence le mobile de cet abominable crime, à savoir la sorcellerie, d’où la manière dont a été disséqué le corps de la jeune victime.

Selon l’arrêt de renvoi, le petit Deriah Mohamed Yacine avait disparu du domicile familial le 11 octobre 2016 et n’avait plus donné signe de vie jusqu’à ce que son corps disséqué ait été découvert deux jours plus tard par un ouvrier dans un lotissement. Auparavant, la Gendarmerie nationale, avec l’aide d’une section cynophile, avaient lancé de vastes recherches à travers la localité de Mazer pour retrouver l’enfant.

R. N.

Comment (5)

    Judas
    10 novembre 2017 - 18 h 55 min

    C’est les dégâts de l’obscurantisme religieux .




    4



    2
    Anti-intégrisme
    10 novembre 2017 - 18 h 28 min

    Heureusement pour ces criminels qu’il y a la concorde civile et l’amnistie présidentielle de fakhamatouhou pour les sauver de la peine capitale et la prison




    4



    3
      62, La Cata!
      11 novembre 2017 - 13 h 12 min

      Comme celle qui a amnistié les assassins sanguinaires du FIS de la décennie noire avec indemnisations financières et matérielles




      0



      0
    Viva l'Aldjérie
    10 novembre 2017 - 17 h 13 min

    Les sorciers doivent être impitoyablement éradiqués. Ce sont des satanistes qui font des sacrifices humains, pratiquent le cannibalisme, l’inceste et autres horreurs partout dans le monde car cette cette pratique est universelle et obéit au même mode opératoire. Chez nous, en plus de nos pratiquants locaux nous avons désormais à faire face à la sorcellerie africaine apportée par les  » migrants » qui se présentent à nous un chapelet à la main. Sous couvert de la religion, qu’elle soit musulmane ou chrétienne les Subsahariens restent des animistes de la pire espèce. Il suffit de lire les sites africains ou de regarder Youtube pour être édifié.




    6



    1
    Jaber
    10 novembre 2017 - 16 h 48 min

    Bonsoir,

    A quoi bon condamner des assassins à la peine de mort puisque la sentence n’est pas exécutée. Ce genre de crime envers des enfants ne doit pas être pardonné et leurs auteurs passés par les armes.




    9



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.