Intox sur l’Algérie : l’Observatoire euro-méditerranéen se joint à la meute

subsahariens Observatoire euro-méditerranéen
Les migrants subsahariens ne subissent aucune vexation ni aucune maltraitance en Algérie. New Press

Par R. Mahmoudi – Dans une déclaration rendue publique ce lundi, l’Observatoire euro-méditerranéen pour les droits de l’Homme reprend tous les termes du procès fait à l’Algérie par d’autres ONG internationales sur la question de l’immigration clandestine, en se référant essentiellement aux conclusions d’Amnesty International sur cette question : prétendus mauvais traitements, racisme et arrestations abusives.

Cette organisation s’«émeut» des conditions dans lesquelles «quelque 2 000 migrants, dont 300 femmes et 25 mineurs non accompagnés» auraient été rapatriés par les autorités algériennes en trois semaines, en dénonçant des «mauvais traitements» qui leur aurait été infligés et des atteintes «massives» aux droits de l’Homme et aux droits des réfugiés. Les rédacteurs de la déclaration pointent les forces de sécurité algériennes, citant notamment la police et la gendarmerie, en les accusant d’user de «méthodes brutales» pour arrêter et éconduire les migrants.

Les rédacteurs de la déclaration allèguent que les autorités algériennes n’auraient pas respecté l’engagement pris par le gouvernement d’accueillir ces réfugiés fuyant la famine ou la guerre, et n’auraient pas non plus respecté un «droit de recours» pour ses migrants, comme le stipulent, affirme cette ONG, les conventions internationales auxquelles adhère l’Algérie. L’Observatoire euro-méditerranéen calque les mêmes arguments colportés par certaines ONG dans leur campagne d’intoxication pour tenter d’accabler l’Algérie sur cette question.

L’Observatoire euro-méditerranéen pour les droits de l’Homme cite une déclaration du ministre algérien de la Justice, il y a un mois, selon laquelle «l’Algérie n’a pas fermé ses portes aux  migrants et œuvre en même temps à la protection et à la sécurisation de ses frontières» et demande aux autorités algériennes de se conformer à la stratégie énoncée dans cette déclaration. Dans son réquisitoire, l’ONG invoque les dangers auxquels les autorités algériennes exposeraient les «catégories les plus vulnérables» des migrants subsahariens en les expulsant «de force» et exige l’arrêt immédiat des opérations d’expulsion.

Une énième campagne de dénigrement qui coïncide avec une série de déclarations émanant d’officiels occidentaux sur le rôle central de l’Algérie dans l’instauration d’une stabilité durable dans la région grâce à ses efforts de paix en Libye et au Mali, à sa neutralité dans les crises qui divisent le monde arabe actuellement et à l’efficacité de son armé et de ses services de sécurité qui empêche la progression de Daech.

R. M. 

Comment (88)

    Anonyme
    15 novembre 2017 - 12 h 43 min

    Bientôt on oubliera que la jungle de Calais a un jour existé, car la France l’évacue périodiquement de façon très musclée par ses forces de l’ordre combinées jusqu’à la faire disparaître définitivement du sol français. Aucune ONG, aucun observatoire n’ose émettre la moindre réflexion, ni le moindre commentaire désobligeant à l’endroit du pouvoir français sur ces évacuations. On ne critique pas les pays européens qui ont fermé leurs frontières aux migrants. L’Europe doit rester une citadelle imprenable. L’Algérie par contre devrait à elle seule encaisser le tsunami migratoire africain et l’empêcher d’atteindre la citadelle européenne.
    Bientôt on ne parlera que de la jungle d’Alger, la jungle d’Oran, la jungle de Mostaganem, la jungle d’Annaba, la jungle de Bejaia, la jungle de Jijel, la jungle de Skikda, la jungle de Collo, la jungle d’eTarf, la jungle de Constantine, de Batna de Sétif, d’El Eulma, de Guelma etc.. de ces ghettos africains véritables zones de non-droit dans toutes les 1541 communes et les dizaines de milliers de dechras et douars de ce pays hospitalier, généreux, très naïf au point où il donne le bâton pour se faire battre par ses ennemis et creuser sa tombe avec ses propres mains.




    4



    1
    Beka31
    15 novembre 2017 - 12 h 23 min

    Une des cause de ce deferlement migratoire est la subvention aux produits alimentaires!!! toute l afrique veut profiter de la subvention alimentaire algerienne sur le lait, le pain, transport, eau, elec, gaz…sans parle de l’argent des « donneurs » algeriens le paradis quoi!! il faudrait arreter ce mode de subvention je paye pas pour nourrir les africains ou les marocains!!! la subv c est pour les algeriens c est tout !!




    6



    0
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 8 h 13 min

    Bientôt Macron viendra pour voir de ses propres yeux si son armée nous a envoyés suffisamment de narco-trafiquants.
    L’Algérie doit envoyer ces migrants chez eux.




    3



    0
      Anonyme
      15 novembre 2017 - 8 h 49 min

      Oui mais ces mendiants nigeriens sont beaucoups plus malins que ça, ils conaissent les dates de chaque visites officielle, ils disparaissent la veille et se redeploient dans d autres secteurs. Ce sont de veritables organisation internationale qui drainent Des millons de $!! les autorites doivent prendre au serieux Ce probleme.




      9



      0
        Anonyme
        15 novembre 2017 - 19 h 03 min

        Oui ces mendiants africains sont très rusés, nos compatriotes le savent et les connaissent très bien. Par contre les algériens du nord ne le savent pas c’est pour cela qu’ils les prennent en pitié et les aident énormément mais ils vont bientôt comprendre et leur couper les vivres.




        4



        0
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 6 h 14 min

    On félicite les journalistes d’Algérie patriotique pour ces publications sur l’immigration nigéro-malienne qui devient de plus en plus inadmissible. On propose qu’il y ait des révélations sur la presse malienne et on dit bien malienne qui a provoqué l’intox sur les derniers rapatriements (ces voyous et gangsters maliens et familles mendiantes nigéro-maliennes sont soutenus par leur pays..ils l’affirment solennellement ). La mafia malienne travaille en collaboration permanent avec ladite « presse malienne » qui se permet de diffuser avec acharnement sur l’Algérie tout ce qui peut arrêter les expulsions. Les maliens sont d’une ingratitude remarquable, leurs voyous n’ont pas à occuper notre pays pour la vente de la drogue et la falsification donc il faut absolument s’occuper trés sérieusement du côté maliens dans cette affaire d’invasion !!!! qu’il faut régler au plus vite, les algériens ne veulent plus voir ces mendiants dans leurs quartiers et que la police soit autorisée à les évacuer il faut les ranger et les repousser vers le sud et les placer dans ces camps apparemment bien équipés et que les rapatriés ont badigeonné de matières fécales et que toute la literie a été dérobée par ces populations ingérables. Il faut un organisme plus PUISSANT que que le croissant rouge qui saura maîtrisé la situation EXPULSION aucune loi dans ce monde ne pourra protéger ces clandestins et arrêter les visas de 3 mois et les visas de 4 ans pour les maliens qui s’installent à tous les coins pour la vente de leurs bricoles (montres, lunettes ..) et qui nous méprisent du regard qu’il aillent vendre au Nigéria par exemple où il fait bon vivre …




    10



    0
      Anonyme
      15 novembre 2017 - 8 h 10 min

      Le croissant rouge est trop faible pour ce type de mission. OUI, il faut un organisme patriote et fort.




      8



      0
        Anonyme
        15 novembre 2017 - 8 h 48 min

        OUI le croissant rouge algérien a démontré son incapacité et sa posture molle à évacuer ces peuples nigéro-maliens surtout et les autres vers leurs pays, il faut déléguer cette affaire à des équipes qu’il faut constituer dans l’immédiat, des équipes (d’Hommes ou de femmes) FORTS STRICTS ET HONNÊTES, cette immigration nous empoisonne et cela fait des années qu’on voit quelques rapatriements suivis d’un retour de milliers d’autres qui débarquent avec leurs nuisances, maladies, anarchie, C’EST TROP !!!




        9



        0
    Norebi
    15 novembre 2017 - 2 h 20 min

    Pour la sécurité de notre pays , il faut faire barrage à ces gens , qui ont envahi l’Algérie ce n’est pas une obligation pour l’Algérie de. Laisser les sub saharien dans notre pays , les médias étrangers ne parlent pas des maladies , ni des agressions faites par les migrants , ni le danger des terroristes qui peuvent s’infiltrer , ni le danger des sionistes qui peuvent recruter des mercenaires, ni du makhzen qui ne cherche qu’à nuire l’Algérie et qui font tout leur possible pour aider les sionistes pour nuire à l’Algérie plusieurs facteurs démontre qu’il faut dans les plus brefs délais les reconduire aux frontière et sans exception , quand à ceux qui nous dénigre n’ont qu’à envoyer leur avions au Mali et au Niger et les prendre en charge , l’Algérie n’ont pas de leçons à recevoir de quiconque.




    6



    0
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 23 h 30 min

    Ou sont les droits de l homme des algeriens harcele par une horde de mendiants proffesionel chaque matin que dieu fait , ou sont les droit des enfants obliges de supporter chaque matin dans les rue et devant les ecole ce spectacle decheance humaine; et puis pourkoi les autorites ne reagissent pas ? Ne serais ce que de chasser ces mendiants des rues et avenues marche .. le gouvernemet est il au service du peuple algeriens ou bien au sevice de migrants? Devons nous et nos enfant supporter ce fardeau a cause de la lachete du regime a s abaisser et reculer a la moindre remarque d ONG ou pire pour une simple video sur youtube ..?? Qu el est la strategie de l algerie pour lutter contre ce phenomene ? Pourkoi ce laisse aller laxiste et bureacratique _ qui est le ventre mou qui gere ce dossier ?le president est il au courant de ce probleme ?




    8



    0
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 22 h 00 min

    Algérie Patriotique un grand merci à vous. Vous êtes le seul journal algérien à défendre la stabilité la sécurtité et la souveraineté de l’Algérie face au danger mortel de l’invasion par des hordes de mendiants sahéliens. Les autres journaux algériens se taisent ou se montrent carrément complaisants vis a vis de cette colonisation africaine qui a pour mission de ruiner l’Algérie et la faire disparaître. Pourquoi ?




    8



    0
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 21 h 27 min

    Acte 1 : ces migrants nigériens et maliens installés illégalement chez nous découvrent un eldorado : nourriture gratuite, abondante et de qualité ( escalopes de dindes, poulets rôtis, chawarma, hamburgers, pizzas, yaourts,chocolats, fruits, jus..) fournie par des citoyens généreux et très naïfs, et par les organismes de bienfaisance de l’état. Constitution de ghettos sur le modèle de la jungle de Calais (France)
    Acte 2 : la générosité, la naïveté et le manque de vigilance des Algériens (peuple et autorités) ont constitué un appel d’air à une migration intensive et incessante. Les migrants nigériens et maliens ayant découvert l’eldorado algérien ont ramené leurs femmes et leurs enfants et se mis à faire des enfants sur notre sol.
    Acte 3 : Les migrants hommes s’adonnent à des trafics (inutiles de les citer tellement ils sont choquants) et laissent maintenant le soin de mendier à leurs enfants et à leurs femmes (généralement enceintes) plus aptes à susciter l’émotion, la compassion des Algériens qui se pressent de leur offrir vêtements neufs nourriture et cerise sur le gâteau : de l’argent. On a vu des mendiants récolter plus de 5000 dinars par jour. Une femme avec 4 enfants peut en sus de la nourriture gratuite faire plus de 20000 dinars par jour, c’est à dire plus que ne gagne un SMICARD Algérien en un mois ! Pareil eldorado ne se trouve nulle part ailleurs qu’en Algérie.
    Acte 4 : ces migrants nigériens et maliens (nécessaires à la marche de l’humanité vers la lumière !) dont tout le monde semble s’amouracher, installés quasi-définitivement « en terre conquise » exigent d’être traités comme des VIP (s’il vous plait) en attendant d’avoir la régularisation administrative et la nationalité algérienne pour leur progéniture.
    Acte 5 : qu’à Dieu ne plaise, bientôt ils jetteront les Algériens autochtones à la mer. Rabi Yestar.




    11



    0
      Anonyme
      15 novembre 2017 - 21 h 14 min

      @ Anonyme,
      Tout est dit, vous exprimez parfaitement ma pensée de la première à la dernière lettre.
      Moi aussi je ne comprends pas cette incroyable complaisance des Algériens à l’égard de ces mendiants sahéliens. Les grigris dont ils usent et abusent pour arriver à leurs fins pour mettre à leur service la population algérienne.
      Ne dites pas que ce sont des blagues ou du folklore, ici en Algérie on connait la musique.
      « Le Sahara algérien victime du maraboutage africain »
      « En vérité les clandestins et les commerçants africains ne viennent pas seuls. Ils sont accompagnés de marabouts qui exercent leur pouvoir de sorcellerie, de magie noire, de traditions vaudou pour neutraliser les obstacles à leur invasion, leur transit et leur installation.

      La « ligotage » des institutions algériennes vient peut-être de ces pratiques, à l’image de cette présidence de l’Etat paralysée dans un fauteuil. Comme dans l’Afrique subsaharienne, il n’y a plus d’Etat au Sahara algérien, victime du maraboutage africain. »

      Saad Lounès ( site électronique algérien d’opposition )




      0



      0
    Lamari mehd
    14 novembre 2017 - 20 h 19 min

    Les autorités Algerienne doivent imperativement poursuivre,renforcée et accelerée la campagne de reconduite aux frontieres des Sub-africains ayant envahis l’Algerie,sans aucun etat d’ame et sans tenir compte des faux altermoiments des ONG internationales qui travaillent toutes suivant l’agenda de puissances etrangeres destiné a detruire ce pays.
    Cette invasion n’est pas fortuite,mais elle fait partie d’un plan bien elaboré visant a creer le chaos en Algerie,toutes ces centaines de milliers de migrants,qui risquent de devenir des millions,ne sont pas arrivé par miracle en Algerie,ils ont bénéficier d’un soutien logistique consequent,que seuls des etats peuvent fournir,donc il ne s’agit pas de passeurs occasionnelmais d’une tentative subversive.
    Les hautes autorités du pays doivent réagir vite,car je vous assure que c’est une question qui releve de la securité nationale URGENTE




    18



    1
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 19 h 17 min

    Sielgat Excellente idée, il faut casser ces mensonges et ces commérages des ong et de toute cette presse anti-algériens par des preuves et des références de lectures par des faits et surtout par les comportements nauséabonds de ces subsahariens qui n’ont qu’une seule chose à faire chez nous c’est soit mendier soit trafiquer avec vol et arnaques.




    20



    2
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 19 h 03 min

    Les lois d’acquisition de la nationalité algérienne doivent être revues pour le moindre détail. Certains migrants dans les chantiers disent qu’ en 2020 ils auront tous les droits des citoyens algériens pas par la nationalité mais ils ont la tête pleine d’espoirs




    20



    1
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 18 h 53 min

    Il faut un nettoyage de l’Algérie on ne va pas céder à tout ce qui bouge côté média




    17



    2
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 18 h 11 min

    Pauvre Algérie, malmenée par des peuples africains noirs qui ne savent même pas construire une route chez eux.




    19



    5
      Anonyme
      14 novembre 2017 - 19 h 00 min

      Oui mais en matière de victimisation et de mendicité ils sont les champions incontestables à l’échelle de la planète.




      20



      4
    Kahina-DZ
    14 novembre 2017 - 18 h 08 min

    Sur le journal de 20h, TV5 est très active sur ce dossier de la destruction de l’Algérie. Cette chaine pro mekhzen ne cesse de diffuser un documentaire sur un malien, qui a été rapatrié chez lui, en train de dénigrer l’Algérie.
    En tout cas, il faut être aveugle pour ne pas remarque comment le jeune malien récite par cœur le texte qu’on lui a donné.
    Ils veulent détruire l’Algérie au nom des droits de leurs hommes. Le colon français est le seul responsable de la misère de ces migrants. Il est temps que ces ONG s’adressent aux vrais accusés.




    21



    2
    Sabrina-Dz
    14 novembre 2017 - 17 h 46 min

    Si ces ONG veulent vraiment défendre les droits des Hommes, elles doivent juger les pays qui utilisent ces migrants comme une arme pour déstabiliser l’Algérie et le continent d’une manière générale. Le comble, ces même pays qui manipulent les migrants sont les sponsors et créateurs de ces ONG. Ces pays sont juge et assassin en même temps.

    L’Algérie doit faire ce qu’il faut faire pour la sécurité de ses citoyens et le respects de ses frontières.




    18



    2
    sielgat
    14 novembre 2017 - 17 h 40 min

    Wallah je pose la question a AP. au lieu de nous fourguer pele mele des informations qui ne font que propager les une mauvaise image de l’Algérie et donner du grain a moudre aux trolls anti Algérie, essayer d’enquêter sur les gens derrière ces ONG et la composante des équipes a l’origine de ces enquêtes.




    16



    4
    Anonyme
    14 novembre 2017 - 17 h 34 min

    L’talie a raison et nous ferons la même chose c’est trop, ces subsahariens ont leurs pays




    15



    1
    Moskosdz
    14 novembre 2017 - 17 h 24 min

    Je suis convaincu que le makhnèz est le seul grand passeur de ces migrants dans notre pays,dont l’objectif personne parmi nous ne peut l’ignorer.




    18



    3
    Tin-Hinane
    14 novembre 2017 - 15 h 50 min

    Ils plantent le chaos dans le monde, ils déracinent des pauvres gens avec la complicité des crapules pour les envoyer sur les mers et les océans et ensuite pointer du doigt, cette affaire de migrants c’est juste pour mettre à mal les pays qui leurs résistent. Ils voulaient envahir l’Algérie par des migrants venus de toute l’Afrique pour déstabiliser le pays et ils n’ont pas réussi alors ils appellent les ONG à la rescousse. Mais qui croit encore les ONG occidentales et les ONG en général ? Amnesty international, parlons en ! n’est ce pas Amnesty international qui dénonçait les algériens parce qu’ils avaient osé se défendre contre les terroristes ? n’est ce pas cette ONG qui est aux ordres du sionisme? ils ont décidé de nous attaquer et quoiqu’on fasse on sera attaqué par leur propagande et leurs mensonges les seules armes qui leur restent, alors qu’ils racontent ce qu’ils veulent ignorons les.




    18



    1
    HANNIBAL
    14 novembre 2017 - 15 h 10 min

    Notre extrème droite nationale elle est ou ? pas de gène il faut la créer avec un bureau de reconduite dans chaque
    wilaya les ong étrangères n’ont qu’a les prendre chez eux en europe .




    19



    2
    Algerian
    14 novembre 2017 - 15 h 03 min

    Allez ouste du balai ! Trop c’est trop, migrants illégaux dehors ! It is enough foreign Mendicants go home , you are not welcome !




    13



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.