Comment Washington a exfiltré des éléments de Daech cernés à Raqqa 

Daech
Les éléments de Daech et ont été exfiltrés de Raqqa par hélicoptères américains. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La BBC a divulgué hier les détails de l’ignoble accord secret conclu le mois dernier entre l’Otan et Daech et qui a singulièrement permis aux éléments de cette organisation terroriste – créée de toutes pièces par les Occidentaux avec l’argent des pétromonarchies du Golfe – de fuir Raqqa assiégée par les Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les Etats-Unis.

La BBC révèle ainsi que les monstres de Daech et leurs familles ont pratiquement quitté Raqqa sous la protection de la… coalition dirigée par les Etats-Unis et les forces kurdes.

«L’accord visant à permettre aux combattants de l’EI de s’échapper de Raqqa – capitale de facto de leur califat autoproclamé – avait été arrangé par les autorités locales. Il est venu après quatre mois de combats qui ont laissé la ville oblitérée et presque dépourvue de monde», précise la BBC, qui indique que ces promoteurs ont mis en avant leur souci d’épargner des vies et mettre fin au plus vite aux combats.

Selon l’information rapportée par le média britannique, quelque 250 terroristes de l’Etat islamique ont été autorisés à quitter la ville avec 3 500 membres de leurs familles. Parmi les 250 terroristes, certains sont notoirement connus pour être des chefs de Daech qui ont dévasté des régions entières de Syrie et tué des dizaines de milliers de civils.

«Nous ne voulions pas les laisser partir, mais nous sommes allés dans le sens des demandes des leaders locaux sur le terrain. Ce sont eux qui se battent et qui meurent sur le terrain. Ils prennent les décisions concernant les opérations», a déclaré le colonel Ryan Dillon, porte-parole de l’opération Inherent Resolve de la coalition occidentale anti-Daech, cité par la BBC. La même source mentionne que les éléments de l’organisation terroriste auraient fui vers de nombreuses régions, y compris la Turquie et le gouvernorat de Deir Ez-Zor. A l’occasion, la coalition américaine a rappelé qu’elle avait déjà critiqué la décision du gouvernement syrien et du Hezbollah d’avoir autorisé un petit convoi de terroristes et de civils de Daech à quitter la frontière libanaise pour le gouvernorat de Deir Ez-Zor.

S. S.

Comment (3)

    Le Patriote
    14 novembre 2017 - 15 h 32 min

    Ce sont encore les Américains qui exfiltrèrent d’Algérie vers le Maroc le terroriste du FIS, Anouar Haddam qui, une fois installé à Washington approuva le carnage commis par le GIA le 30 janvier 1995 au Boulevard Amirouche et qui fit 42 morts et 256 blessés. A la même période, des agents spéciaux français, supplétifs zélés des Américains exfiltrèrent de Collo le chef du FIS, Rabah Kébir qui coule des jours heureux à Cologne en Allemagne




    12



    1
    LE NUMIDE
    14 novembre 2017 - 14 h 17 min

    DAESH c’est comme l’islamisme: son père est saoudien, sa mère l’Amérique, son grand patron Israël et son dieu le Dollar!!!




    15



    0
      DocGynéco
      14 novembre 2017 - 15 h 20 min

      …et sa nounou La France




      9



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.