Altercation entre Rabah Madjer et Maâmar Djebbour

Comment (25)

    Rachid Yekkour
    19 novembre 2017 - 21 h 29 min

    VOUS m’avez déçu mon grand frère Rabah Madjer: DOMMAGE
    Au sujet du nouveau sélectionneur de l’équipe nationale.
    Le journaliste n’a pas d’ennemi. Son devoir, sa profession, sa mission, pour éclairer l’opinion, est de poser des questions même celles qui fâchent et à celui qui voudrait convaincre, d’apporter les arguments pour expliquer et pour motiver ses propos. Ce journaliste n’est pas l’ennemi de notre équipe nationale, au contraire, il voudrait qu’elle soit la meilleure, mais malheureusement la médiocrité de son encadrement et des insuffisances de son sélectionneur se répercutent et mettent en évidence sa grande médiocrité qui n’a d’égale que l’arrogance de ce prétendu sélectionneur vieillissant et dépassé par les événements. Il aurait du rester dans les pages glorieuses de l’histoire de cette petite et humble équipe algérienne qui a réalisé un seul et unique exploit de gagner une rencontre, pas la coupe du monde, et qui est rentrée au bercail, la queue entre les jambes. Monsieur Maamar DJEBBOUR est un journaliste professionnel, mérite toute la considération et le respect et personne n’a le droit de l’intimider, n’a le droit de l’insulter. Il s’acquitte honorablement de sa mission et pose toujours les bonnes questions qui irritent ceux qui sont faibles et n’ont pas d’arguments. La colère dénote la faiblesse et l’absence de maîtrise de soi Monsieur Madjer. Vous venez de démontrer que vous ne pouvez être ni un meneur d’homme, ni un animateur qui puissent galvaniser ses joueurs et tirer le meilleur d’eux même. Vous représentez l’arrogance, le narcissisme, l’égocentrisme, l’ignorance et l’augure de la médiocrité. avec toutes ces « bonnes qualités » l’équipe nationale ne pourrait pas prétendre à un meilleur avenir et à pas d’avenir du tout. Ah! comme je regrette Monsieur Mahieddine. KHALEF, un universitaire, un homme d’une grande humilité et d’une grande modestie, respectueux et respectable, que j’ai côtoyé à TIZI-OUZOU. Malheureusement, les hommes de cette qualité se font rares dans un monde de médiocrité et de suffisance.
    Rachid Yekkour
    CH-1009 Pully
    Suisse




    6



    3
    LE TOUPET
    19 novembre 2017 - 15 h 50 min

    MAIS POUR QUI VOUS VOUS PRENEZ mrs MADJER POUR VOUS COMPORTER DE LA SORTE??? TOUT LE MONDE SAIT QUE VOUS AVEZ ÉTÉ PARACHUTÉ, MAIS DE LÀ À ENGUEULER ( C’EST BIEN LE TERME CAR VOUS AVEZ MONTRÉ VOS CROCS POUR NE PAS DIRE DENTS) À UN JOURNALISTE QUI PLUS AIME L’ÉQUIPE NATIONALE MIEUX QUE VOUS. TOUT CELA RELÈVE DE LA CALOMNIE ET DE L’IMPOSTURE. MAIS VOUS ALLEZ ME DIRE QUE L’ÉDUCATION ET LA CIVILITÉ FONT BEAUCOUP DÉFAUT CHEZ LES HOMMES PUBLIQUES DANS NOTRE ALGÉRIE DU 21 SIÈCLE. C’EST À CROIRE QU’IL FAUT AVOIR CETTE ….QUALITÉ POUR ÊTRE DÉSIGNÉ RESPONSABLE DANS UNE INSTITUTION DE CE PAYS.




    5



    3
    moms
    19 novembre 2017 - 7 h 30 min

    salam! pourquoi vouloir des resultats de suite? Il y en a marre du bricolage dans ce pays ! On connait les faiblesses du football algerien., En realite il ne peut pas y avoir de resultats probants sans un travaille de fond ,qui commence dans les club formateurs et meme amateurs ou l on enseigne aux plus petits les fondamentaux du football (discipline, rigueur, travaille) il faut former les educateurs (integres) de jeunes ,leurs faires passer les diplomes d initiateurs,pour savoir parler aux enfants et mettre en place des programmes qui les feront progresser ,c est un travaille de 20 ou 30 ans mais si l on veux du bien du football algerien il faut passer par ce chemein.MADJER si il reussi ne pourra que bricoler pour un temps !!!




    0



    0
    karimdz
    18 novembre 2017 - 20 h 02 min

    On peut comprendre l’agacement de Madjer par rapport à des questions redondantes mais pertinentes. La meilleure réaction qu’il aurait du avoir, c était d’inviter le ou les journalistes à patienter pour pouvoir juger de son travail.

    Mais il est vrai qu il s est emporté de manière virulente, mais bon, on va pas non plus, le discréditer à cause de cet incident malheureux.




    4



    4
    debbache
    18 novembre 2017 - 16 h 16 min

    Mr madjer vous êtes prié dégagé le plutôt possible de cette équipe car l’Algérie ne vous mérite pas aucun niveau d’éducation ni civique ni intellectuel car vous êtes même pas diplômé en plus de ca vous crier sur un journaliste qui est en train de faire son travail normalement je me demande comment vous êtes avec l’équipe vraiment ils n’ont pas de chance encore une fois l’Algérie est en arrière quel gâchis de vous nommer sélectionneur ? et la prochaine fois ne parler pas en français vous ne le maîtriser pas




    9



    5
    chaoui04
    18 novembre 2017 - 14 h 43 min

    (…) Monsieur Jebour est diplôme universitaire de troisième cycle et qui sait raisonner avec logique. Quant à ton mustafa qui n’a même pas atteint le niveau de troisième veut rivaliser avec Halilozich, Gourcuf, Shahata …….Povre de toi. Cette nomination de ce pseudo entraîneur ne s’est faite que dans les salons algérois detenus par les nababs de l’usma, mca, el harrach, nahd…
    Vous voulez que toute l’Algérie vous suive dans cette mascarade? Non, ils attendent au tournant et jouiront de la défaite de ce parachuté de dernière minute. L’avenir nous le dira(…)




    6



    3
    Diogéne
    17 novembre 2017 - 22 h 23 min

    Conseils d’ami aux journalistes des rédactions sportives: la prochaine fois que l’équipe de Madjer ( ex EN) propose un jeu décousu comme celui face à la RCA ,félicitez le d’abord pour la magnifique prestation que votre onze vient de réaliser et puis et posezla question suivante à Mahrez ; cher grand MAHREZ ( qui est , entre nous , est devenu invisible sur le terrain depuis le début de l’année 2017 , ) donc je disais ‘ cher très grand MAHREZ , confirmez -nous sans ambages qu’aujourd’hui vous avez la chance d’être coaché par Sir MADJER qui nous a donné aujourd’hui un grand aperçu de son talent ( pas la talonnade) et qu’à coût sûr vous serez les prochains champions d’Afrique au Cameroun et que la coupe du monde 2022 au Qatar ne devrait pas vous échapper  » si vous continuez à produire des matchs de haute voltige comme celui de ce soir face au RCA. ( Ne dites surtout pas que l’équipe des moins de 19 ans de l’ESS qui a joué 3 jours auparavant un match de championnat a fait presque jeu égal avec le RCA et ne s’est inclinée que 2 à 0 )




    3



    3
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 9 h 38 min

    Maâmar Jabour un journaliste souvent sur la Chaine3 commente les matches du chapionant National avec comme superviseur Chaâbane Merzkane, si on analyse bien les choses; je coris que c’es Merzkane qui est visé par les propos de Madjer, des amis d’enfance, jabour est un pote a merzkane, « un défaut typiquement algérien les gens içi réagissent souvent avec les sentiments et refuse la réalité, on a ce défaut.




    1



    0
    Rachid Yekkour
    16 novembre 2017 - 23 h 01 min

    Le journaliste a posé une question au joueur Ryad Mahrez
    1.- Rabah Madjer intervient??? il demande à Ryad Mahrez de lui céder la parole afin qu’il puisse répondre au journaliste de la chaîne III Maamer Djebour..
    2.- Il a manqué de respect à son joueur, c’est un mauvais exemple qu’il donne en tant que entraîneur d’une équipe nationale.
    3.- C’est un manque d’éducation à son homologue entraîneur de la RCA; c’est honteux
    4.- Il pointe son doigt vers le journaliste; signe de menace
    5.- Rabah Madjer lui signifie que vous êtes l’ennemie de l’Algérie!!! diffamation, mensonge,…
    au fait il voulait l’humilier devant tout le monde. Ya si Rabah Madjer quand les journalistes mourraient pendant la décennie noire, vous étiez ou?
    6.- Vous lui dites taisez-vous, taisez-vous; quel ordre, quel ton, quelle éducation, c’est une menace verbale.
    8.- Vous avez choqué les joueurs de l’EN avec votre comportement inapproprié, indécent,
    9.- C’EST UN COMPORTEMENT DE VOYOU
    10.- Vous savez marqué des buts certes, vous aviez fait une belle talonnade
    11.- Mais vous avez donné un mauvais exemple envers les jeunes car entraîneur = éducation = pédagogie
    12.- Il y a une grande et énorme différence entre consultant dans une chaîne et entraîneur d’une équipe nationale.
    14.- Au fait vous étiez consultant dans des chaînes françaises, allemandes, espagnoles, italiennes,…mergou yaou mergou chez les khorotos c’est pour cela cela que vous avez cette attitude hautaine, arrogante, mal élevé, inculte, rien dans le crâne, ….
    15.- Laissez les journalistes parlez on n’est plus dans les années 1990
    16.- Les choses ont beaucoup évolué et vous avez stagné dans votre tête.
    17.- Offrez vous un moment de répit, cela veut bouche cousue: TAISEZ VOUS
    18.- Donnez nous de vos nouvelles avec les résultats de l’équipe nationale
    19.- Fin: vous n’allez rien faire et vous n’allez pas tardé dans votre poste
    Rachid Yekkour
    CH-1009 Pully
    Suisse




    20



    4
    Anonyme
    16 novembre 2017 - 13 h 15 min

    Violence inouïe,ce n est pas parce qu on est un bon joueur qu on est un bon entraineur.A t il suivi une formation au moins?il faut le relever immédiatement de ses fonctions car c est un très mauvais exemple,encore une fois,pour la jeunesse algerienne.




    15



    6
    Ahmed
    16 novembre 2017 - 11 h 41 min

    Bonjour l’Equipe. On ne peut pas faire mieux pour combler les revers de toute une Nation comme dit l’adage jamais deux sans trois : élimination de la CAN, de la Coupe du Monde et enfin le coup de butoir d’une attaque brutale envers la Communication. A quel Saint se vouer si plus personne ne porte notre « CHÈRE ALGÉRIE » dans son cœur, cette ALGÉRIE que l’on ne trouvera nulle part ailleurs.




    4



    3
    Anonyme
    16 novembre 2017 - 9 h 07 min

    La question était destinée a mehrez ; il avait eu le culot de saisir le micro des mains de ryad mahrez et foncez comme un taureau dans l arene des journalistes ! aucun respect pour ses joueurs ni ses adjoints ni les medias ni les sportifs algeriens ! et maintenant ? Qel est l avenir de madjer a la tête de l équipe nationale ? grande gueule, il n a récolté que ce qu il a semé ! après cette déconvenue, les joueurs ne vont plus le respecter, les medias vont chercher a lui trouver les poux dans la tete ; ses adjoints sont dans une situation embarrassante ; ceux qui l ont parachute vont l ignorer ! personne ne voulait de lui et belmadi le dépassait de loin, que ce soit par son éducation ou par sa formation. zkara fina ils ont coopte rabah madjer et maintenant ils vont le lâcher !




    15



    5
      Mello
      16 novembre 2017 - 17 h 09 min

      Personne ne va le lacher , ne vous en faites pas. Ce Madjer est exactement le genre d’entraineur qu’il faut pour repondre a tous ces journalistes qui s’ingerent dans le domaine reserve au technicien. Pourquoi tous ces journaleux posent des questions genre: pourquoi tel systeme de jeu, pourquoi tel joueur et pas tel autre. Maamar Djebbour ,que j’aime bien suivre a 7h 20 et le week end avec Merezkane, s’est senti pousser des ailes avec Raouraoua, il va dorenavent, revoir ses interventions. La reflexion de Madjer servira aussi aux joueurs de l’equipe nationale, qui commencent a prendre des airs.




      6



      9
    Anonyme
    16 novembre 2017 - 6 h 56 min

    la prochaine conference de press ..taiser-vous et que personne ne parle surtout se taire !!
    tes tomber du 10 eme etage ya si moustapha ….normalement fallait vider ton sac a raouraoua mais bon djebbour et venue dans ta route




    7



    4
      varacho
      16 novembre 2017 - 9 h 04 min

      Maâmar djebour impliqué ( et bien arrosé)dans les largesses de l’affaire Khalifa fabriquait juste quelques semaines avant le depart de son donneur d’ordre Raouraoua une interview sur mesure à l’ancien patron de la FAF à la chaine 3 à qui il donnait du  » Président  » dans un asservissement total
      que ce monsieur qui abuse de sa fonction de journaliste pour d’autres intérêts se taise à jamais et laisse Madjer travailler correctement !




      11



      14
    Larnaque
    16 novembre 2017 - 4 h 15 min

    Une réaction incompréhensible et disproportionnée. Une ambiance complètement surréaliste. Quelle que soit la nature du litige qui pourrait éventuellement exister entre Madjer et le journaliste en question, absolument rien ne pouvait justifier la virulence de sa réaction. On dirait qu’il s’est inspiré de Bouteflika qui lors d’un meeting (lors de son 1er mandat je crois) avait violemment fustigé une pauvre vieille qui lui demandait ce qu’il était advenu de son fils disparu lors de la décennie noire. La réaction de Madjer était d’autant plus incompréhensible sachant qu’il s’agissait d’une conférence de presse conjointe avec l’entraineur de la RCA. Normalement, si linge sale il y a, il est plutôt conseillé de le laver en famille. Et avec ça on ose encore se demander pourquoi il y a de la violence dans nos stades …




    15



    4
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 21 h 50 min

    c’est à l’image du pays tout entier: men rasse loukaâla
    Il se prend pour un nabab et dire qu’il empoche 400 piges par mois et aux zaoualias ont dit qu’il y a crise économique




    13



    4
    abdelkader
    15 novembre 2017 - 20 h 47 min

    Mr Madjer aurait du, avant d’endosser le costume d’entraîneur, faire l’apprentissage auprès d’un entraîneur chevronné pendant au moins une ou deux années, acquis les outils de la communication. On a cherché à comprendre l’utilisation du mot gladiateur utilisé par Madjer pour qualifier ses joueurs, on n’a jamais entendu un entraîneur utiliser ce langage (les gladiateurs sont des esclaves qu’on utilise pour amuser l’empereur romain et sa cour en exécutant des combats en duel jusqu’à la mort). On dirait qu’un potentat en mal de pouvoir est arrivé à la tête de l’équipe nationale, cette altercation avec le journaliste vient à point nommé pour illustrer l’inculture, le manque de lucidité et la maîtrise de soi de Madjer, un entraîneur est avant tout un éducateur, la mission du journaliste est de poser les questions et aussi les questions qui fâchent pour informer son public. Et par ailleurs et pour conforter le journaliste je dirai le professeur, le journaliste, le peintre, le poète, le musicien et tous les intellectuels ne partent jamais en retraite. dont acte.




    15



    5
    Lemdigouti
    15 novembre 2017 - 17 h 52 min

    dirouh brisiden de l Algérie a la place de bouteflika comme ca ; il va mettre saidani; ould abbes ,ouyahia; a la retraite forcee ! yal khaoua le message etait subtil il était destine aux vieux au pouvoir et non a maamar djebour ! madjer est tellement fort qu il ne sait pas que les journalistes et autres écrivains ne prennent pas de retraite ! saadane et ighil sous ses ordres ,on a tous vue dans ce bled ! ramasses tes affaires tes jours sont comptes !




    15



    5
    Lemdigouti
    15 novembre 2017 - 17 h 10 min

    En voulant attaquer un problème de front Mr Madjer découvre la réalité du terrain.
    Par une expérience éprouvante l’auteur de la fameuse talonnade apprend à ses dépens que l’expression popularisée par le cinéma (à l’époque des frères Lumière) s’applique comme un gant à son cas : ses propres actes qui se retournent contre lui ou le fameux arroseur arrosé.
    Hier en tant que consultant TV il n’avait pas hésité le bosniaque Hallilovitch malgré le parcours plus que satisfaisant de notre EN. Aujourd’hui il s’enflamme pour un rien et agresse un journaliste qui ne faisait que son travail. Drôle de début pour celui qui n’est même pas titulaire des diplômes adéquats : il se prévaut de simples attestations honorifiques (chahadates techriffe) délivrées par des organismes qui avaient chapeauté un évènement sportif. L’attestation d »livrée par le MJS n’ayant aucune valeur.
    Avec un … pareil on n’ira pas loin ; notre EN sera davantage la risée de la région, du continent et de la planète. Les paris sont ouverts.




    14



    8
    Si-Ahmed El Wahrani
    15 novembre 2017 - 16 h 45 min

    C’est une preuve supplémentaire que ce soit disant entraineur « Taiwanais » n’a aucune éducation ni savoir vivre comme ceux qui l’ont parachuté à la tete de l’EN d’ailleurs. Mr .Maamar Djebbour le dépasse de loin en instruction et en éducation.




    25



    9
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 16 h 10 min

    YAKHI MACHI MRABI ! sence donner l exemple comme entraineur ;il vient de prouver sa faiblesse en communication devant ses joueurs et devant la presse nationale ! il aurait été plus sage pour les relations humaines de laisser ce travail a mr ighil qui a plus d expérience et de formation ! c est le pouvoir qui a nomme madjer et aucun algérien ne le vouler a la tête de l équipe nationale ! et maintenant qu il s est mis la presse la radio et la tele sur son dos ;il ne lui reste qu a démissionner ! les opportunistes du système nomme un opportuniste du système !comme si khalef, saadane; ighil , djadaoui; kourichi……… n existaient pas ?




    15



    9
    Anonyme
    15 novembre 2017 - 15 h 28 min

    l’aroseur arosé




    10



    4
    Algerientoutcourt
    15 novembre 2017 - 14 h 06 min

    Rabah madjer démarre tres mal sa fonction d entraîneur en hurlant sur le journaliste, il aurait fallu qu’il lui repond posément et sans hurlements celà aurait été plus crédible pour un entraîneur……




    20



    15
      Lyes Oukane
      16 novembre 2017 - 12 h 00 min

      @ Algerientoutcourt .Bonjour , Madjer n’aurait même pas dû répondre à la place de Mahrez . D’autant que ce dernier n’est ni muet ni gâteux . Il est habitué à répondre aux journalistes bien plus chevronnés que les nôtres . Rabah Tézevou a voulu jouer au protecteur ( laisse moi faire je vais lui régler son compte à ce journaliste ),il s’est brûle . S’il est aussi futé qu’il le laisse croire ,la prochaine fois ,il réfléchira à deux fois avant de répondre à la place des autres .Rabah Tézévou aurait dû laisser Ryad répondre et compléter s’il avait quelque chose d’important à rajouter .




      7



      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.