Constantine : plus de 1 700 handicapés moteurs pris en charge par la Cnas en 2017

Fauteuil handicapés
Pas moins de 1 757 handicapés moteurs ont été remboursés à 100% entre janvier et octobre 2017 par la Cnas de Constantine. D. R.

Pas moins de 1 757 handicapés moteurs dont les appareillages orthopédiques ont été pris en charge par l’Office national d’appareillage et d’accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH) ont été remboursés à 100% entre janvier et octobre 2017 par l’antenne locale de la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas) de Constantine, a indiqué, samedi, le directeur par intérim de cette agence.

L’opération se fait annuellement dans le cadre d’une convention signée avec cet office visant à améliorer la qualité des services en faveur de cette frange de la société dans ce domaine, a précisé à l’APS, Mohamed Bouhidel, en marge d’une campagne d’information sur la prise en charge au profit de cette catégorie sociale ayant pour thème «Les personnes aux besoins spécifiques au centre d’intérêt de la Cnas». La convention vise également la prise en charge des aides techniques à la marche dont des prothèses, des corsés, des orthèses, des fauteuils roulants, des motocycles, des bandages et ceintures dorsale et abdominale, des corsets, des cannes et des chaussures orthopédiques, selon le même responsable.

La Cnas rembourse les assurés sociaux ayant une carte d’handicap et à mobilité réduite pour l’acquisition d’appareillages et d’aides techniques à la marche fabriqués par cet office, a-t-il affirmé lors de cette campagne organisée dans le cadre de la célébration de la Journée maghrébine des personnes aux besoins spécifiques. Les non-assurés bénéficient de ces appareillages gratuitement de la part du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme par le biais de la Direction de l’action sociale (DAS), a-t-il fait savoir. Lors de cette rencontre qui a regroupé plusieurs cadres de cette agence, la même source a assuré que «les personnes aux besoins spécifiques, dont le nombre est actuellement estimé dans 14 wilayas de l’est du pays à 11 719, tous types d’handicaps confondus, sont placées au centre des préoccupations de la CNAS», soulignant que 15% de ce nombre, soit 1 757 personnes représentent la frange des handicapés moteurs.

Les responsables présents à cette campagne ont, par ailleurs, mis en avant les différentes mesures prises par la Cnas en faveur de cette catégorie sociale qui bénéficie des prestations qui varient en fonction de la qualité du bénéficiaire de la sécurité sociale (assuré social actif, assuré titulaire d’une pension ou d’une rente et assuré social déclaré par la DAS). D’autres mesures destinées à simplifier l’accès des personnes handicapées aux prestations de la Cnas ont été mises en place, notamment en ce qui concerne la simplification des procédures où l’ensemble des directeurs d’agences locales ont été instruits de généraliser cet accès à toutes les structures et de les doter de fauteuils roulants, permettant ainsi à ces personnes de se déplacer au niveau des services de la Cnas.

La même source a précisé que des guichets spécialisés sont disponibles à travers les 17 centres de payement de la Cnas et des 3 annexes de l’ ONAAPH afin de faciliter le contrôle médical et rapprocher les services administratifs des personnes handicapées.

R. N.

Comment (3)

    Anonyme
    3 décembre 2017 - 11 h 05 min

    de toute manière tout le monde est handicapés dans ce pays…




    1



    0
    water water
    2 décembre 2017 - 22 h 21 min

    La prise en charge handicape moteur ne veut pas dire seulement moyen matériel , on construit des tours avec ascenseur , seulement pour avoir accés on doit passer par deux ou trois marches. Comment est fait le cerveau algérien , l’ascenseur c’est fait pour court circuiter les escaliers .
    On ne trouve une école où un handicapé peut circuler librement , alors pour rentrer dans un guichet de poste , il faut rêver il y a une montagne de marche.
    Les handicapé ( lihoum rabi)
    Par pitié , je souhaite voir un sol fait de pente et non de marche. Un sol pareil , je ne l’est jamais vu en Algérie , sauf dans les parkings à étages.




    0



    0
    linguistique
    2 décembre 2017 - 21 h 34 min

    C’est un devoir pour la CNAS et pour l’Etat de prendre en charge les handicapés moteurs. de Constantine et de toute l’Algérie. Le problème ce sont les milliers de BRAS CASSÉS qui vivent au crochet de l’Etat depuis 1962




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.