Macron invite Sansal, Daoud, Dilem et Maïssa Bey à un déjeuner à Alger

Sansal Macron
L'écrivain algérien Boualem Sansal. D. R.

Par Karim Bouali – Algeriepatriotique a appris de sources sûres que le président français Emmanuel Macron a convié un certain nombre de personnes pour un déjeuner qui aura lieu à l’ambassade de France à Alger. Nos sources précisent que les hôtes du président français se comptent parmi les «opposants» au pouvoir, hormis des chefs d’entreprise dont la présence est liée à une prochaine signature de contrats entre partenaires algériens et français qui se déroulera bientôt à Paris.

Outre le très controversé Boualem Sansal, prendront part au déjeuner offert par Emmanuel Macron, en présence des ministres des Affaires étrangères et de l’Action et des Comptes publics, Jean-Yves Le Drian, et Gérald Darmanin, Kamel Daoud, le caricaturiste de Liberté Dilem et l’écrivaine Maïssa Bey.

On ne sait pas à quelle logique répond ce choix des personnes invitées par le président français, d’autant qu’elles ne sont pas réputées être dans les bonnes grâces du pouvoir. Est-ce un message codé de Macron à Bouteflika, à l’instar de ceux, à la limite de la correction diplomatique, qu’il a lancés à l’endroit des chefs d’Etat africains lors de sa virée dans le continent et qui ont suscité une vive polémique ?

Nous apprenons aussi que des chefs d’entreprise feront partie des convives, notamment le PDG de la société d’assurances Hassan Khelifati, Samir Aït Aoudia et Liès Boudiaf, futur partenaire d’un grand groupe pharmaceutique français.

Emmanuel Macron entame une visite à Alger ce mercredi 6 décembre. Le chef de l’Etat français s’entretiendra avec le président Abdelaziz Bouteflika et plusieurs responsables algériens, dont le Premier ministre, Ahmed Ouyahia. En marge de sa visite, Emmanuel Macron s’offrira, en compagnie de son épouse Brigitte, un bain de foule à la rue Larbi-Ben-M’hidi. Le couple présidentiel se rendra par la suite à la Faculté centrale d’Alger où Mme Macron a des souvenirs.

La première visite d’Emmanuel Macron à Alger dans le costume de chef d’Etat prendra fin dans la soirée après avoir rencontré la communauté française.

K. B.

Comment (78)

    Bouâama
    6 décembre 2017 - 6 h 07 min

    Vive la France ce beau pays !

    6
    12
      benchikh
      6 décembre 2017 - 9 h 04 min

      Plutôt tu veux dire les lois chez eux sont délicieuses ,la matraque ,الشبيح ,et chez nous on fait ce qu’on veut manque de loi,on casse ,on jette les ordures partout,..chacun fait sa loi….,ils te prennent toujours un B.

      2
      2
    hassina
    6 décembre 2017 - 0 h 41 min

    Bonne initiative du president Macron,au moins des intellectuels algeriens qui peuvent discuter de tout avec intelligence.
    Il n avait pas envie de s entourer de langue de bois alors que le pays sombre.
    Que l Algerie soit pleine de Sansal et de Kamel Daoud pour qu on sorte definitivement de l obscurantisme dans lequel on veut nous laissez mariner encore pour que le clan reste au pouvoir!!!!! Ça suffit, y en a marre d avoir des analphabètes bilingues dans les assemblees décider des lois qui regissent nos vies.
    Il est temps de voir la lumière. …

    20
    15
      Ali
      7 décembre 2017 - 14 h 04 min

      ben voyons! on t’as attendue toi pour nous dire ça une vraie lumière waww

      3
      3
    Algérie Authentique
    5 décembre 2017 - 21 h 40 min

    lors de son voyage à Francfort en octobre dernier, Macron qui s’adressait aux étudiants de l’université Goethe a cité Khadra et Daoud, c’est dire l’intéret qu’il a pour leur littérature. Personnellement je trouve cela extrêmement valorisant pour nos écrivains en général, ça prouve que notre pays est encore capable de produire des intellectuels de qualité universelle. Par ailleurs je ne trouve rien de subversif chez Khadra , je connais bcp moins Daoud et Sansal, mais pour moi YKhadra a le mérite de faire parler certains fantômes de notre histoire et de leur faire dire des choses inattendues qui ne sonnent pas forcément faux!

    24
    12
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 21 h 17 min

    On va voir les pourris parasites de la nation qui ont fait de la guerre d’Algérie un véritable fond de commerce sortir l’artillerie lourde, cette fois ils vont carrément jusqu’à nous saouler avec Bouamama et Au Oumeri avant de revenir à leur centre d’intérêt les « chouhadas »  » Ali Lapointe », « BenMhidi », ils n’oublieront pas un une seule seconde de penser à un nouveau droit d’hyper citoyen.
    Macron ne fera aucune annonce dans le sens de la repentance ! Rien de tout cela !

    9
    10
    Jean_Boucane
    5 décembre 2017 - 21 h 08 min

    Quand on voit la liste de ses invités, je peux dire sans me tromper que la France est en train de perdre definitivement l’Algerie… car si tu peux qu’inviter ce genre d’individu c’est que tu ne peses plus rien!!!

    21
    15
    Rayes Al Bahriya
    5 décembre 2017 - 19 h 09 min

    J’aurai aimé que ces écrivains aient le courage
    De saisir le président Macron par la conscience
    Et de l’interpeller sur les crimes commis par
    ISRAËL en Palestine et les crimes commis par
    M6 et le MAKHZEN au Sahara occidental et dans le rif..

    22
    19
      Judas
      5 décembre 2017 - 20 h 26 min

      Ils peuvent pas être plus palestiniens que les palestiniens le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité nationale du Hamas, Fathi Hammad avait déclaré sur Al-Hekma TV, en mars 2012: «Frères ! La moitié des Palestiniens sont des Égyptiens et l’autre moitié des Saoudiens. Qui sont les Palestiniens? Nous avons beaucoup de familles appelées Al-Masri, dont les racines sont égyptiennes. Égyptien! Ils peuvent être d’Alexandrie, du Caire, de Dumietta, du Nord, d’Assouan, de Haute-Egypte. Nous sommes Egyptiens … »

      9
      13
      Ali
      7 décembre 2017 - 14 h 03 min

      ça va pas!? s’ils font ça ils n’auront plus droit d’être nominés pour les différents prix littéraires français destinés aux tiers-mondistes africains voyons

      1
      2
    benchikh
    5 décembre 2017 - 19 h 00 min

    Il a oublié d’inviter Salman Rushdie.

    19
    18
    anti-khafafich
    5 décembre 2017 - 18 h 36 min

    mais entre l’aéroport d’Alger et l’ambassade il y’a tout un territoire algérien, comment les sans(d)al(e)s fouleront les « 2 » territoires avec autant de dextérité !!!

    11
    3
    Droits Humains
    5 décembre 2017 - 18 h 22 min

    C’est un message limpide, l’invitation des supporters du colonialisme israélien. L’introduction des personnages les plus controversés de l’histoire contemporaine, qui préfèrent s’allier au régime de Tel Aviv, tout en tournant le dos au DROIT et à la JUSTICE. Cette quatrième colonne a un rôle fondamental: organiser l’autodestruction du pays des révolutionnaires.
    L’unique solution pour l’avenir de l’Algérie et des algériens est peut être la rupture totale des relations franco-algériennes, jusqu’à la reconnaissance effective des crimes coloniaux.
    Entre temps, l’armée algérienne doit faire les plus grand efforts, en perspective de la nouvelle guerre complotiste qui s prépare, pour mette à genoux la seule république debout au Sud de la Méditerranée.
    L’Algérie doit nouer des relations nouvelles avec la Russie et la Chine, au vue de ce qui se trame sous la table.

    29
    18
      benchikh
      6 décembre 2017 - 8 h 55 min

      Cher Droits Humains ,
      Ce n’est pas la Chine ou la Russie de nous trouver une solution à nos problèmes et à notre avenir,au contraire,à la première occasion ils n’hésitent à vous tourner le dos ,regardons l’Allemagne dans un bout de temps(4 année) la machine de guerre était surprenante (la volonté de fer)

      1
      2
    nectar
    5 décembre 2017 - 18 h 21 min

    Arrêtons de délirer, Macron est libre d’inviter qui il veut, dans la mesure ou cela se passe dans l’enceinte de l’Ambassade de France..En plus, il invite des intellectuels qui dérangent le système en place, par leur réussite et non par des magouilles et des détournements de biens et de l’argent public. Dès qu’un algérien sort sa tête de la m..erde dans laquelle nous évoluons, les gardiens du temple de la médiocrité sortent leurs couteaux pour l’ égorger…En plus, ils sont assez grands garçons pour accepter ou décliner cette invitation, même si elle fait dans la provocation.Il faut être plus intelligent que ce Maquereau, pour lui montrer notre unité, si tel est le cas. Après, il faut laver le linge sale en famille…

    71
    21
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 17 h 52 min

    Kahina, son bain de foule éventuel sera du fabriqué en partenariat des Valets qui controle l’Algérie.

    11
    5
    El Kenz
    5 décembre 2017 - 17 h 51 min

    Y a t-il encore un doute sur ceux que Mr Boudjedra qualifie de  » contrebandiers de l’histoire » ?. Cette énième provocation française a pour instigateur le sieur Jack Lang ,et ses amis Marocains du Makhzen pour titiller l’ Algérie. Les oubliés du festin Macroniste sont nombreux en Algérie, M’ Henni, Nekkaz et Cie.

    20
    11
    Abou Mrang
    5 décembre 2017 - 17 h 24 min

    Il y a quand même de la mesure chez Macron il n’a pas ramené dans ses bagages Y.K. pour nous signifier qu’il nous aime mieux chez nous. D’aucuns y verraient une concession, un compromis ou une diversion. Mais de là à y voir un affront, n’exagérons rien.

    Quand je dis n’exagérons rien je me comprends. Ne surestimons pas nos forces. Ou nous les sous-estimons , quand c’est de celle de l’inertie qu’il s’agit.

    Malgré toutes nos gorges profondes qui ont du répondant à en revendre ce geste de Macron prêtera à exégèse et interprétation.

    Ceux qui iront le lui reprocher auront l’air de jaloux et d’envieux. Et comme la vengeance se mange froide, et les chapeaux, chauds ils attendront que leur rage passe pour changer de fusil d’épaule et snipper sur Sansal et KD s’ils y vont.

    Quant à macron, lui, désormais, il n’a pas besoin de discours de Dakar à Alger , ou d’Alger pour nous le faire oublier. On ne saurait trouver plus cohérent.

    Mon Dieu ! pourvu qu’il nous fasse pas de mauvaise blague comme Hollande !

    7
    6
    Felfel Har
    5 décembre 2017 - 17 h 07 min

    Cette invitation contient un message subliminal. Lancée au nez et à la barbe de nos autorités, elle dénote une arrogance et une provocation de plus à laquelle nos officiels devraient y répondre par la négative. On n’assistera pas à un vaudeville où nous serons les dindons de la farce. On a vertement critiqué l’humiliation qu’il a infligée au président du Burkina, celle-ci est pire! Ce Micron manque à l’évidence de savoir-vivre et surtout ignorant des us et coutumes en matière diplomatique. Inviter Sansal, lui faire tant d’honneur, c’est inviter Netanyahou! C’est comme si nous organisions un dîner d’État où Macron serait assis en face de Bachar El Assad! Quelqu’un (du coté français) osera-t-il lui rappeler les règles élémentaires de savoir-vivre et les bonnes manières qui exigent de ne rien faire pour embarrasser ses hôtes? Si les Algériens le faisaient, on frôlerait un incident diplomatique. Et pourtant tout le monde sait que ce garnement, impoli et turbulent, mérite bien une claque pour le faire tomber de son nuage!

    32
    8
    ZORO
    5 décembre 2017 - 16 h 39 min

    Il a toutes les raisons a les inviter ,ils defendent ses idees avec plus d acharnement et dans sa langue.
    La France a semé Macron active dans la recolte.
    Signe ZORO. ….Z….

    19
    14
    Résistant
    5 décembre 2017 - 16 h 38 min

    Les tenants de la françafrique ne prennent plus la peine d’utiliser des subterfuges et autres artifices pour poursuivre leur politique de domination et de pillage de l’Afrique. Ils ne prennent plus de gants lorsqu’ils s’adressent à des chefs d’Etat africains. Ils convient leurs valets et leurs serviteurs à leur sorties mondaines et autres voyages. Ils n’hésitent pas à nous narguer jusque chez nous en exhibant ces tartuffes de l’écriture, tel des trophées… Quelle insulte !

    21
    10
    Rayes Al Bahriya
    5 décembre 2017 - 16 h 34 min

    Je trouve ça raisonnable. Sachez que Macron
    Porte Kamel Daoud meme au chevet de son lit
    Il le lis…aux sons du lyre.
    Quand aux Rifain Boualam Sansal ..c’est du connu,
    Il est prêt à manger du cirage pour briller en société française.
    Mais ces écrivains ont le mérite de rester en ALGÉRIE et y vivre, alors que leur notoriété y habite
    Aux quatre-coins du Monde.
    Toute leur grandeur est là….
    BRAVO Macron.
    Vous travaillez votre culture francophone D’Algérie.
    À bon entendeur salut…!!!

    16
    15
    Numidia-DZ
    5 décembre 2017 - 16 h 31 min

    Décidément, le Macron ne peut retenir sa haine envers l’Algérie. Moumou le Haschich et Macron se partagent leur haine envers l’Algérie. C’est devenue une maladie franco-palais-Haschich

    Il n’est pas le bienvenu. On sent déjà son énergie négative…

    21
    10
    DYHIA
    5 décembre 2017 - 16 h 20 min

    L’invitation de Macron à ces harkis nouvelle génération est un geste de provocation envers l’Algérie.

    Peut-être que c’est sa façon de répondre à la poignée de main de Ouyahia qui l’avait ignoré.
    Il ne faut pas être surpris de voir un de ces harkis en campagne électorale pour 2019.

    21
    15
    Résistant
    5 décembre 2017 - 16 h 19 min

    Ce ne sont pas des hommes ordinaires, comme vous et moi, ce sont des êtres hors du commun, ils sont si contemporains et si modernes, que notre réalité à nous, notre monde à nous, leur parait antédiluvien ou, mieux, fossilisé. Leur intelligence les propulse dans des contrées, des galaxies, dirai-je, d’une infinie complexité si bien qu’ils s’estiment si mal compris, si mal traités, victimes en quelque sorte d’un espèce de pogrom de la pensée… Cette singularité si essentielle leur donne le sentiment qu’en Algérie, ils sont les précurseurs d’un genre nouveau, un homme débarrassé de ses complexes, de ses manies, de ses « fardeaux » culturels et historiques…, Ils s‘évertuent à nous expliquer à nous-autres pauvres ignorants, le bien-fondé de leur démarche, l’on sent à travers les lignes de leurs écrits la force de leur conviction. L’on admire en eux l’audace et la témérité, le courage, si vaniteux soit-il. Ce sont des êtres hors normes. Ils sont tellement au-dessus des critiques et des jugements. Des hommes dont l’existence est un don du ciel… Les jaloux et les mauvaises-langues finiront par abdiquer face à tant de stoïcisme. D’ailleurs des anges tutélaires veillent à ce que leurs protégés puissent poursuivre leur progression vers « l’alya » des sommets. Ils sont si heureux et si fiers de faire partie du voyage. Tant de consécration. Du pain béni pour un égo si bien dimensionné. Ils doivent avoir tant de choses à nous dire. Nous sommes tout ouïe ! Nous sommes en contemplation devant ces êtres de lumière. Que Dieu dans son infinitude a eu le génie de créer.

    58
    31
      Ali
      7 décembre 2017 - 14 h 10 min

      toi aussi t’es une lumière et une supernova d’une autre galaxie et on arrive difficilement à te comprendre si difficilement que toi-même tu ne saisis pas ce que tu vomis

    Anonyme
    5 décembre 2017 - 16 h 12 min

    Tous pareil, je me souviens de ce dilem durant les années 90 sur tv5 monde comment l ,critiquait l’algérie: et ce senssale il quoi d’algérien? drôle d’invitaion, ce douad oh my god moi quand j’étais en europe j’étais pas du tout comme ces gens, je faisait la marche dans les montagnes et je ne sais riens du reste.

    11
    31
    morsi
    5 décembre 2017 - 15 h 51 min

    A part Dilem tous les autres sont ZERO

    9
    25
    jaber
    5 décembre 2017 - 15 h 51 min

    @Socrate :

    Mr Boudjedra ne risque pas de piquer une crise de jalousie, sa dignité ne lui aurait pas permis de s’asseoir aux côtés de ceux (Sansal et Daoud) qu’il avait lui-même qualifié de « contrebandiers de l’histoire ».

    Nous avons remarqué la « gentillesse » de Macron au Burkina-Fasso lorsqu’il a suggéré au Président de ce pays d’aller réparer la climatisation, l’humiliant devant les étudiants présents et par ricochet, devant le peuple du Burkina. Enfonçant un peu plus le clou, à la fin de son discours, il déclara : « Dès qu’il aura réparé la climatisation de l’amphithéâtre, il sortira de la zone franc, vous l’aurez compris ».

    Ce mépris fait partie de l’esprit colonial ancré pour toujours dans les gènes des dirigeants français, pour qui les africains n’ont jamais quitté le statut d’indigènes et ceux invités au déjeuner ne sont que des indigènes « évolués », évolution conditionnée par leur entière soumission à la France et à ses interêts.

    Bonne soirée.

    31
    10
    Samira
    5 décembre 2017 - 15 h 31 min

    « On ne sait pas à quelle logique répond ce choix des personnes invitées par le président français… ». Monsieur Karim Bouali, cela ne répond qu’à une SEULE « logique » : LA PROVOCATION de la part de ce minable président qui HAIT de TOUTES SES FORCES… L’ALGÉRIE !

    33
    14
    STOP !
    5 décembre 2017 - 15 h 27 min

    Macron vient qu’avec des traitres qui ce disent Algériens, qu’ils oublient définitivement l’Algérie de leur vocabulaire ! L’ALGERIE AUX VRAIS ALGERIENNES ET ALGERIENS !

    26
    25
      momoh
      5 décembre 2017 - 17 h 27 min

      Bonsoir,
      Ah bon vous vous attribuer le droit de délivrer qui est algérien qui ne l’est pas; puisque c’est ainsi dites nous si chakib khleli et compagnie sont des algériens.

      39
      19
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 15 h 25 min

    voila le compteur de la dette Francaise,
    http://www.dettepublique.fr/

    3
    2
    الهوارية في فرنسا
    5 décembre 2017 - 14 h 41 min

    La France est endettée de 4000 Milliards de $ us, Macron vient prendre les chèques signés en gras dans le Parapheur de Sid Raïs en présence des écrivains ex algériens qui viennent ici défier les algériens wled familia!!
    Mais je veux dire que les présidents français ne viennent pas en Algérie pour danser le cha-cha-cha ou le manbo, ils viennent à Alger pour prendre des chèques pour subventionner les pensions et allocations familiales et sociales de leurs frères et sœurs algériens de France.

    7
    11
    salim
    5 décembre 2017 - 14 h 19 min

    Une façon d’emm… les algériens chez eux!!! Il sait que majorité des algériens vomissent ces énergumènes qui trainent derrière eux des relents de trahison, de félonie, de bassesse et de larbinisme.
    Macron vient nous narguer sous nos fenêtres avec la bénédiction de nos responsables qui ne voient rien et laissent faire!!!
    C’est la harka nouvelle génération 2017. Si auparavant c’était le harki tout court, maintenant c’est la harka deux en un: ils sont écrivain ou caricaturistes en plus de la veste retournée, ce qu’ils ont de commun, ils se sont rendus en Israel, pays des voleurs de terres.
    Ici Macron montre sa couleur hideuse, celle d’un hypocrite d’un personnage qui approuve le crime.

    16
    13
    Viva l'Aldjérie
    5 décembre 2017 - 14 h 17 min

    Cette petite société distinguée saura t’elle résister au désir de faire les beaux devant le susucre, qui consiste à casser du sucre sur l’Algérie devant les étrangers ?

    10
    8
    Le Patriote
    5 décembre 2017 - 14 h 08 min

    Au menu lentilles (comme le plat de dupes) aux couleuvres que la France fait avaler à ces renégats que se prennent pour Voltaire. Le plus dur à avaler (c’est le cas de le dire) c’est que nos responsables adorent les couleuvres françaises et ne réagissent pas. Il est loin, très loin le temps où le vrai Patriote Houari Boumediène , à la veille des Jeux Méditerranéens d’Alger de 1975 mit son veto à la participation dans la délégation française d’un fils de harki, athlète champion de France et très possible médaille d’or à ces Jeux. L’argument de Moustache fut: « on ne peut imaginer les 100 000 spectateurs du tout nouveau stade du 5-Juillet debout au garde-à-vous écoutant la Marseillaise pendant qu’un ministre algérien remet la médaille d’or à cet Algérien ». Les Jeux faillirent être annulés et Giscard dût se plier à cette exigence. qui fut couronnée en apothéose par la médaille d’or en Football décrochée par l’Algérie contre la France. Demander à Monsieur Betrouni.

    9
    6
    Kouider
    5 décembre 2017 - 14 h 03 min

    ça va inciter Boudjedra à pondre un autre pamphlet accusant Macron d’etre l’instigateur du débarquement français à Sidi Ferruch et le fondateur de l’OAS.

    7
    7
      L'inspecteur
      5 décembre 2017 - 16 h 08 min

      Boudjedra c’est l’ennemi juré de Tahar Bendjelloun c’est pour cette raison qu’il est boycotté en France dans tout les médias.
      Boudjedra avait répondu à Bendjelloune qui commançait à traiter les Généraux algériens de dictateurs sur une chaine française  » Tais toi tu n’est qu’un Marocain ! », depuis les Français le boycottent.

      9
      1
    Socrate
    5 décembre 2017 - 13 h 42 min

    Monsieur Boudjedra va encore piquer une de ces crises de jalousie !! Macron ne va pas inviter des gens qui crachent sur la France à longueur d’années. Il est gentil mais il y a des limites :

    7
    15
    lhadi
    5 décembre 2017 - 13 h 19 min

    Celui qui pense que la France, avec à sa tête son nouveau petit marquis de la république des lettres mortes, va renoncer à ses ambitions colonialistes en Afrique et ses régions d’influence, se trompe lourdement.

    La France ne renoncera jamais à la stratégie des intérêts en Afrique, en particulier en Afrique du Nord.

    A ce propos, son positionnement en faveur du Maroc coloniale, et cela au mépris de la Charte onusienne et au détriment du peuple Sahraoui, les guerres par procuration contre des pays souverains, son soutien aux Brutus algériens qui soufflent sur la braise de la division pour éparpiller les cendres de la jeune nation algérienne, est une preuve accablante contre cette France qui se targue d’une vision dominante et institutionnelle de la révolution française construite autour de l’icône Robespierre chantre de la terreur.

    Tous les clairvoyants en politique savent que dans le domaine de la politique, il n’y a pas d’amis : il y a que des intérêts.

    A cet égard, le peuple Algérien n’a pas besoin de postures de contritions de la part des héritiers d’un gouvernement qui a assassiné le dixième de la population Algérienne.

    Il importe de se focaliser sur la seule tache qui mérite adhésion et que l’urgence rend nécessaire : Désinfecter la nation algérienne de cette armée de blattes qui ronge les charpentes de la maison Algérie : condition sine qua non pour construire un Etat fort, une république solide, une Algérie souveraine, apaisée moderne apte à faire face aux défis et aux enjeux qui l’assaillent ; une Algérie conquérante dans ce monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    52
    3
    Kassaman
    5 décembre 2017 - 13 h 16 min

    Le simple fait qu’il puisse inviter les opposants les plus acharnés de la République Algérienne Démocratique et Populaire à un déjeuner, montre bien que la liberté d’expression en Algérie est une réalité!
    L’autre avantage de cette invitation par un personnage aussi détesté est d’automatiquement dévoiler la réalité des intentions de ces pseudo-opposants.
    Bien évidemment, si d’aventure un de nos dirigeants se rend en france pour une visite de courtoisie il ne devra pas manquer de rendre la pareille et inviter Dieudonné par exemple ou un autre réel opposant au régime français.

    25
    9
    sarah. A
    5 décembre 2017 - 13 h 12 min

    Un président qui veut passer un moment de pure sincérité et de plaisir. Pour celui qui lit et qui aime lire quoi de meilleur à proposer qu’une rencontre avec des plumes de notre société. J’adhère tout à fait à ses choix et/ou ceux de son équipe.

    14
    22
    Judas
    5 décembre 2017 - 13 h 11 min

    Cette invitation va donner des crises hémorroïdaires aux islamo-baasiste et aux jaloux..

    14
    19
    HANNIBAL
    5 décembre 2017 - 12 h 11 min

    Hola ! mac -rond va réveiller nos islamistes défaits aux dernières élections , nous sommes a l’aune de la 25ème heure !

    11
    6
    jaber
    5 décembre 2017 - 12 h 09 min

    Si Mr Boudjedra n’a pas été invité comme l’a mentionné dans son post l’un des intervenants, il n’a pas comme l’a fait Sansal, dénoncé « une redoutable expansion mondiale de l’islam » et « encensé les charmes du régime colonial de Tel Aviv ».

    Sansal fait partie des invités aux diners du Crif en France, Mr Boudjedra ne figure pas dans la liste de ce mouvement sioniste, Sansal a répondu à l’appel de ses mentors en Israel, Mr Boudjedra n’a pas commis cette forfaiture.

    Mr Boudjedra n’a pas un fait le parralèle entre le conducteur de camion de l’attentat de Nice et la Moudjahida Zohra Drif, entre la promenade des anglais et le Milk-Bar d’Alger.

    Comment voulez-vous que Mr Boudjedra soit invité ?

    Bonne soirée.

    30
    12
      Lemdigouti
      5 décembre 2017 - 14 h 32 min

      Bravo ya Si Jaber. Tout est dis dans ton com. Boudjedra est un DZ digne de ce nom. Quel que soit X ou Y il est digne et reste un défenseur /défendeur de toutes les causes nationales contrairement aux harkis nouvelles tendances, tous décorés par le palais de l’Élysée.

      13
      4
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 12 h 02 min

     »Le couple présidentiel se rendra par la suite à la Faculté centrale d’Alger où Mme Macron a des souvenirs. »
    A-t -elle fréquenté un élève de la fac centrale?

    25
    28
      sarah. A
      5 décembre 2017 - 13 h 04 min

      Honte à vous Monsieur inélégant

      24
      19
        Anonyme
        5 décembre 2017 - 16 h 15 min

        @Sarah

        Pourquoi cette méchanceté.
        Je voulais juste dire que si elle avait fréquenté un élève de la fac centrale, on le cherchera pour le présenter sa candidature aux présidentiels de 2019.

        9
        7
          Anonyme
          5 décembre 2017 - 22 h 04 min

          Lire:
          on présentera sa candidature à la présidentielle de 2019

    Tinhinane
    5 décembre 2017 - 11 h 54 min

    Macron a oublié Nekkaz pour compléter sa liste.
    Ces pseudo-Algériens sont ses invités et non pas nos invités.
    Pour nous, se sont des vendus… pour Macron et moumou le Haschich, ils sont des alliés de la guerre médiatique que mènent Aicha et Bendou (Moumou-Haschich et Macron) contre l’Algérie.
    J’espère que les rues seront vides lors de son bain de l’arnaque.

    34
    13
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 11 h 46 min

    Macron aurait dû inviter tous les Harkis et les pieds noirs, pour passer une soirée des nostalgiques à l’ambassade.
    macron a invité ses camardes de la secte satanique. Ils ont des rituels en commun.

    34
    14
    Mohamedz
    5 décembre 2017 - 11 h 40 min

    Une autre insulte de la part du Gigolo Macron a l’intention de nos Martyrs mais cette fois-ci à partir d’Alger même.
    Enfin, VIVEMENT cette 2eme République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes.

    46
    10
    BabEIOuedAchouhadas
    5 décembre 2017 - 11 h 33 min

    Et pourquoi il ne les invite pas à déjeuner à l’Élysée ? (…)

    25
    7
    selecto
    5 décembre 2017 - 11 h 31 min

    Il doit visiter le square Port Said.

    Cet endroit rappelle la vente des boucles et des bracelets arrachés avec les oreilles et les bras de femmes tuées lors du premier massacre commis par les Français, en avril 1832, à El Harrach contre la tribu Ouffia.
    Cette tribu a été complètement décimée (le 1er régiment de chasseurs d’Afrique mené par le colonel Schauenburg a égorgé les victimes pendant leur sommeil).
    Les Français avaient accusé cette tribu d’avoir commis un vol. La tête du cheikh de la tribu a été utilisée comme ballon à l’actuelle place des Martyrs (ex-place du Gouvernement). À la Rue Henri Martin (Patrice Lumumba actuellement).

    Pour exécuter Fatma N’Soumer blessée ils l’ont enfermé dans une cellule d’une prison de la région de Médéa, toute nue pour mourir de froid et de faim, une mort atroce.

    33
    3
    Abou Mrang
    5 décembre 2017 - 11 h 31 min

    Quid de Boudjedra et de ses ardents défenseurs. « Ardents » le mot est de rigueur !
    S’il ne manquait que cela aux lapidaires de Sansal, KD et de tous nos écrivains maudits, les voila définitivement affranchis. On aurait cru en guise de « repensance » du moins comme on se plait à le dire désormais, que Macron allait distribuer quelques baisers à nos lépreux. Faute de mieux il invite à sa table nos parias. Les adeptes de la repentance sont définitivement servis. Kesaco ?

    16
    7
      zaatar
      5 décembre 2017 - 14 h 03 min

      C’est ce qu’il fallait démontrer l’ami. Il ne manquait plus que l’observation pour attester de la justesse de la théorie…désormais c’est chose faite.

      7
      2
    Hamid
    5 décembre 2017 - 11 h 22 min

    Boudjedra va piquer une colère de jalousie qui pourrait le terrasser avec un AVC.

    9
    22
    Kahina
    5 décembre 2017 - 11 h 18 min

    … »En marge de sa visite, Emmanuel Macron s’offrira, en compagnie de son épouse Brigitte, un bain de foule à la rue Larbi-Ben-M’hidi. »

    Je ne comprends pas ce bain de foule. Lui a t-on dit qu’il est aimé en Algérie??
    Laissez le prendre son bain tout seul avec ses canards boiteux, Sansal et la clique.

    33
    6
      zaatar
      5 décembre 2017 - 11 h 51 min

      Il faut penser que lors de son bain la foule lui passera bien le savon…

      20
      3
        bougie
        5 décembre 2017 - 12 h 52 min

        Comme lors du fameux bain de foule de Jacques Chirac encore présent dans toutes les mémoires !

        8
        7
          zaatar
          5 décembre 2017 - 13 h 42 min

          Lui s’appelle Chirac, celui ci Macron. L’autre fût président de la république Française de 1995 à 2007, celui ci vient d’être élu pour 5 ans. L’autre a berné la foule, l’individu, Atika et l’Algérien, celui ci ne fera certainement pas pareil. L’autre a effectué une visite d’état de 3 jours et il a emmené avec lui des savons, celui ci se sachant vient en visite de travail d’une journée à peine… et il ramène avec lui le savon…

          4
          1
      Le Patriote
      5 décembre 2017 - 19 h 46 min

      C’est mieux pour lui que d’aller se recueillir sur la tombe de Larbi BenM’Hidi que ses parachutistes ont torturé et exécuté après que la justice française, sur ordre de son ministre de la justice, le futur président de cette république des droits de l’homme, l’eût livré au généraux Massu et Bigeard, secondés par le sinistre Aussaresse

      5
      1
    L'inspecteur
    5 décembre 2017 - 11 h 09 min

    Sansal et Maissa bey les seuls écrivains d’origines algériennes qui avaient refusé de boycotter le salon international du livre de Paris en 2008 qui a été boycotté même par écrivains américains et israéliens et français pour protester contre la présence d’Israël comme invité d’honneur quand à Dilem il a toujours été contre la fermeture des frontières avec le Maroc.

    Maissa Bey c’est la chouchoute du centre culturel algérien, du centre culturel français d’Alger et l’institut du monde arabe, les Français cherchent à faire d’elle une icône au point de tourner un documentaire sur elle projeté partout aujourd’hui.
    Pourquoi n’a t-il pas inviter des écrivains comme Boudjedra par exemple ?

    26
    6
    Lghoul
    5 décembre 2017 - 11 h 04 min

    Et il a oublié Boudjedra …. Le pauvre doit maintenant écrire un livre sur Macron.

    15
    14
    Abou Stroff
    5 décembre 2017 - 10 h 54 min

    je ne comprends pas pourquoi missiou haddad, le boss des boss n’a pas été infiti par macro.

    21
    3
      zaatar
      5 décembre 2017 - 11 h 13 min

      Bonjour cher Abou Stroff,

      Dans la liste des oubliés figurent aussi, Saadani et Sidhoum Said…

      13
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.