Benghebrit : «Dorénavant, les relevés de notes des élèves seront transmis aux parents par SMS»

Benghebrit annonce que les relevés de notes des élèves seront transmis aux parents par SMS
Nouria Benghebrit. New Press

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé lundi soir à Guelma que les relevés de notes des élèves seront transmis aux parents par SMS «à partir du deuxième trimestre de l’année 2017-2018». A l’occasion d’une visite d’inspection aux quatre ateliers de la conférence régionale des wilayas de l’est sur la formation et la gestion, organisée les 18 et 19 décembre en cours, Mme Benghebrit a affirmé que l’envoi des relevés de notes par SMS devait normalement commencer à partir du premier trimestre de l’actuelle année scolaire, précisant que «les préparatifs n’étaient pas préalablement suffisants pour ce faire».

La ministre a fait savoir à ce propos que cette procédure s’inscrit dans le cadre du processus de numérisation lancé par le secteur de l’éducation depuis plus d’un an, soulignant dans ce contexte que tous les cadres exerçant dans ce domaine sont mobilisés pour mettre à jour toutes les données et entreprendre les mesures nécessaires pour réussir la numérisation, considérée comme le «défi majeur du secteur de l’éducation à l’heure actuelle».

Insistant auprès des participants aux ateliers sur la nécessité de soumettre des propositions concrètes basées sur la pratique et leur expérience professionnelle, la ministre a annoncé l’organisation, début 2018, d’une rencontre entre les ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Mme Benghebrit a souligné à cet effet que cette rencontre se concentrera sur la présentation des derniers développements du secteur de l’éducation aux professeurs des universités ainsi que les moyens de travail en vue d’une coordination dans la formation des cadres universitaires destinés à exercer dans le secteur de l’enseignement.

La ministre de l’Education nationale a également consacré l’après-midi à inspecter les travaux des quatre ateliers du programme national de la formation, des examens professionnels et de numérisation, en sus des dossiers relatifs à la clôture de l’exercice financier, et ce, dans la cadre de la conférence régionale ouverte ce matin au centre culturel islamique Mebarek-Boulouh qui a vu la participation de cadres du secteur de l’éducation de 14 wilayas de l’Est.

R. N.

Comment (6)

    Anonyme
    19 décembre 2017 - 22 h 31 min

    @NUMIDE ET AUTRES
    ILS CHANTAIENT EN ARABE SANS COMPLEXE
    MEDITEZ EN
    ENCORE UNE
    MERCI A AP POUR VOTRE INDULGENCE ET HOMMAGE A CES HOMMES
    YA HASRAH ALA DHOUK ENESS EZZININE: https://www.youtube.com/watch?v=zE2YcPsubJA
    BONNE ECOUTE A TOUS




    0



    0
    Anonyme
    19 décembre 2017 - 22 h 16 min

    ya NUMIDE je voudrais partager avec toi ce clip de ce grand monsieur qui n’avait aucune « OKDA » à chanter en arabe: ce chant a trait aux déportés de Nouvelle Caledonie (ils étaient arabes – kabyles – chaouis sudistes de l’ouest et de chaque dechra algerienne), l’occupant ne faisait aucune différence entre kabyle et arabes, tous les deux c’étaient à leurs yeux des bougnoules, tu en tireras les conclusions (souvenirs d’une Algérie soudée et heureuse) merci à AP de laisser passer ce chant d’éxil d’Algériens BESS https://www.youtube.com/watch?v=DVKBelWpbzQ




    0



    0
    mus
    19 décembre 2017 - 20 h 54 min

    il est temps d’utiliser les outils modernes disponibles chez la majorité des citoyens. le telephone portable ( et l’internet ?) .
    pour toute correspondance entre les établissements et les parents d’élèves.
    les enseignants et les parents d’élèves.
    Ainsi l’école enfin , l’établissement n’a pas a renvoyer les élèves lorsqu’ils arrivent en retard , avec parfois convocation des parents. Mais il serait fort bien de laisser rentrer les élèves et les orienter vers la permanence que de les laisser dans la rue; et informer instantanément de l’heure d’arrivée de leurs enfants retardataires par sms. Ce qui lèverait toute équivoque. La réponse des parents par sms de justification serait éventuellement suffisante , sauf situations compliquées. du moins et les parents seraient informés à temps, autant l’administration dégage toute responsabilité. de même pour tous les informations jugées utiles à communiquer par les enseignants aux parents ou l’inverse. j’espère que mon message serait lu par les concernés.




    0



    0
    george
    19 décembre 2017 - 0 h 36 min

    On s’enfiche que les relevés de notes de nos enfants nous parviennent par SMS, E.Mail ou par charriot . On exige plutôt que la dégringolade du niveau s’arrête , que le problème des déperditions scolaires soit rapidement réglé et que notre école soit plus performante . Autre chose n’est que littérature de mauvais aloi du reste.




    7



    3
    seule contre tous !
    18 décembre 2017 - 21 h 42 min

    ça c’est intelligent de la part cette ministre seule face aux arabo baathistes !!!




    13



    6
    Anonyme
    18 décembre 2017 - 21 h 38 min

    ya madame pensez plutôt à former de véritables profs, nos enfants on les a abruti avec des tonnes de matières et des classes surchargées
    Ce bricolage doit cesser et pensez à fermer ces écoles publiques ou d’anciens enseignants excellent et amassent des fortunes colossales en plus de leur retraite, l’enfant n’a plus de repos, vous pensez même à ouvrir les classes pendant les vacances
    PITIÉ POUR CES ENFANTS QUI SONT TRES FATIGUÉS ET SURMENÉS




    5



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.