Tunis suspend les vols d’Emirates après une mesure ciblant les Tunisiennes

Des ONG tunisiennes parlent de violation de la souveraineté de l'Etat tunisien
Le ministre émirati des Affaires étrangères, Anwar Gargash. D. R.

La Tunisie a annoncé dimanche soir avoir décidé de suspendre les vols de la compagnie Emirates à la suite d’une mesure ciblant les Tunisiennes qui fait scandale dans le pays depuis quelques jours.

Le ministère tunisien du Transport a indiqué dans un communiqué avoir «décidé de suspendre les vols de la compagnie aérienne émiratie vers Tunis jusqu’à ce qu’elle soit capable de trouver la solution adéquate pour opérer ses vols conformément au droit et aux accords internationaux».

Depuis vendredi, les Tunisiennes, quel que soit leur âge, ont été temporairement empêchées d’embarquer sur des vols pour les Emirats arabes unis sans qu’aucune explication ne leur soit fournie.

La compagnie Emirates opère un aller-retour par jour entre Dubaï et Tunis.

Selon des témoignages de passagères diffusés par les médias tunisiens, les employés de la compagnie leur ont seulement dit que les porteuses d’un passeport tunisien n’étaient pas autorisées à se rendre aux Emirats, même pour une correspondance. Les hommes, eux, avaient été invités à embarquer.

Cette mesure a été appliquée pour la première fois vendredi. Quelques heures plus tard, l’ambassadeur des Emirats en Tunisie avait évoqué une décision «temporaire», assurant qu’elle avait été «levée», et les Tunisiennes avaient finalement pu s’envoler. Mais d’autres cas, comme celui d’une jeune femme à Beyrouth samedi, ont été enregistrés. L’affaire fait depuis scandale en Tunisie, où médias et réseaux sociaux se sont enflammés.

Dimanche, les Emirats ont évoqué des questions de «sécurité» pour justifier ces «mesures». «Nous avions été en contact avec (nos) frères en Tunisie sur une information concernant la sécurité qui a nécessité des mesures spécifiques et temporaires», a dit sur Twitter le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères, Anwar Gargash.

Plus tôt, quatre ONG tunisiennes, dont la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (LTDH) et l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), avaient dénoncé une «décision discriminatoire» qui «viole la dignité et les droits des femmes».

Il s’agit aussi d’une violation de «la souveraineté de l’Etat tunisien», ont-elles poursuivi, en appelant les autorités tunisiennes à se montrer «fermes».

Les relations entre les Emirats et la Tunisie se sont détériorées après la révolution de 2011 et, notamment, le passage au pouvoir du parti islamiste Ennahdha (fin 2011-début 2014), qui entretient des relations étroites avec le Qatar. Une crise diplomatique oppose depuis six mois Doha aux Emirats et à l’Arabie Saoudite.

R. I.

Comment (6)

    Les Egares
    25 décembre 2017 - 23 h 16 min

    Voici la raison….Avant les dernières élections Présidentielles en Tunisie ..L’actuel Président Essebssi avant élection partit accompagné d’éléments de son Parti aux Émirats pour quémander une aide qui après certaines conditions par les Émirats dont celle de refuser toutes alliance avec le Partit Islamiste wahabite Enahda de Ghannouchi , condition accepté par le Candidat Essebssi et il reparti avec 50 millions $ ..Le Candidat Essebssi allât aussi au Qatar pour quémander une aide qui lui fut accorder sous la condition de s’allier au Parti Islamiste Wahabite Enahda de Ghannouchi une fois Élu et il repartit avec Vingt millions de $ …Une fois Élu président , Mr Essebssi partagea le pouvoir avec les Islamistes Enahda de Ghannouchi soutenus par Qatar adversaire des Émirats ennemis des Freres dit Musulmans mais Wahabite . .Donc le Président Tunisien Essebssi a trahis l’accord conditionnant l’aide de 50 millions $ fournit par Émirat , celle de fermer la porte aux Islamistes Wahabite Enahda ….C’est la raison pour laquelle les Émirats ont sanctionné la Tunisie de Essebssi ….Source Tunisie Secret.😷




    0



    1
      Moh
      26 décembre 2017 - 0 h 45 min

      Durant ces dernières années il y avait une ligne direct Tunis DubaÏ pour transporter les Tunisiennes volontaires pour le jIhad nikah, de Dubaï elles étaient transférées par avions aux groupes terroristes en Syrie et Irak.

      Suite aux nouvelles donnes sur le terrain, cette ligne a été fermée et de peur que ces femmes se retourneront contre leurs ex employeurs Emiratis au profit des Qataris qui payent aussi bien les Emiratis interdisent l’accès à leurs pays à ces femmes de peur d’attentats.




      0



      1
      Ben Jemaa
      1 janvier 2018 - 14 h 45 min

      Ennahdha wahhabites ? Non mais qu’est-ce qu’il faut pas entendre !! Les émirats sont des wahhabites eux même, alliés des saoudiens grands pourvoyeurs de l’idéologie. Les émirats et les saoudiens ont financé les wahhabites égyptiens pour faire tomber Morsi (frère musulmans) comme Ennahdha ! Tu comprend ? Les frères musulmans n’est pas une idéologie !! Contrairement au wahhabisme, c’est une organisation !! Et qui s’adapte aux particularités musulmanes de chaque, et un protection contre la wahhabisation des pays musulmans !! D’où la guerre des pays wahhabites contre cette organisation qui ne veut pas de guerre contre l’iran Chiite, et qui soutien le Hamas véritable résistance contre le sionisme alliés du Hezbollah chiite. Est-ce que c’est pour claire pour toi ?!




      1



      0
    El Kenz
    25 décembre 2017 - 10 h 13 min

    Arrêt des recrutements des filles de joie pour les troupes d’ El Baghdadi dont l’ armée à rendu les armes en Irak et en Syrie. C’est ce qui va se produire aussi à l’ endroit du Maroc fournisseur agrée des monarchies en terroristes pour leur guerre d’instauration de la démocratie en Syrie . Monarchies dont les Rois et Émirs n’ ont jamais convié leurs peuples de passer aux urnes pour les désigner.




    3



    4
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 7 h 17 min

    Felicitations et bravo à nos soeurs et freres Tunisiens vous nous rendez espoir en nous prouvant que le monde continue à tourner dans le bon sens.




    8



    1
    Moh
    25 décembre 2017 - 3 h 25 min

    Fin de missions pour les milliers de
    de combattentes du nlkah?




    13



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.