Ils multiplient les ingérences : que cherchent les Saoudiens en Afrique ?

L’Arabie Saoudite travaille conjointement avec les Etats-Unis, la France et l’Allemagne pour trouver des solutions dans la zone Sahel
Adel Ben Ahmed Al-Joubeir chez Denis Sassou-Nguesso. D. R.

Par Sadek Sahraoui – L’Arabie Saoudite a saisi la perche récemment tendue par la France dans le cadre du dossier du G5 Sahel pour renforcer sa présence dans la région et essayer de peser sur certains dossiers aussi cruciaux que celui de la Libye et de la lutte contre le terrorisme. Adel Ben Ahmed Al-Joubeir, le ministre saoudien des Affaires étrangères, enchaîne, d’ailleurs, actuellement les voyages sur le continent afin de réaliser les nouvelles ambitions diplomatiques de la monarchie wahhabite. Le dernier voyage du chef de la diplomatie saoudienne en Afrique est très récent puisqu’il était encore au Congo-Brazzaville pas plus tard qu’hier.

Au sortir d’un entretien lundi avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-Nguesso, Adel Ben Ahmed Al-Joubeir n’a pas caché, à ce propos, l’intérêt de son pays pour les questions de sécurité de façon générale. «L’Arabie Saoudite travaille conjointement avec les Etats-Unis, la France et l’Allemagne pour trouver des solutions dans la zone Sahel», a-t-il indiqué, rappelant que les autorités saoudiennes contribuent déjà à hauteur de 100 millions d’euros pour soutenir les opérations des pays concernés sur les plans logistique, militaire, mais aussi en soutien aérien. Cette déclaration prête un peu à sourire puisqu’il n’y a pas très longtemps, l’Arabie Saoudite était accusée de soutenir le terrorisme international. Riyad est connu, par exemple, pour avoir financé les gros des mosquées salafistes d’Afrique et encouragé le wahhabisme à coups de millions de dollars.

Le chef de la diplomatie saoudienne a soutenu à l’occasion que la solution aux problèmes du terrorisme dans la région passe aussi par la stabilisation de la situation en Libye. «Nous avons émis le souhait de réunir nos envoyés spéciaux – celui du Congo, de l’Europe et de notre pays – afin de conjuguer les efforts pour trouver une solution à la crise libyenne de manière à ce que ce pays renoue avec la vie normale et dispose d’un gouvernement stable après les prochaines élections», a-t-il indiqué.

En qualité de quoi l’Arabie Saoudite va-t-elle réunir tous ces acteurs ? Evidemment, Adel Ben Ahmed Aal-Joubeir ne le dit pas. Mais, à travers sa déclaration, il apparaît clairement que Riyad cherche à imposer son agenda et à peser sur le dossier. Un dossier dans lequel sont également beaucoup impliqués les Emirats arabes unis, le Qatar et à un degré moindre la Turquie, pour ce qui est des pays du Proche-Orient.

Le forcing fait par l’Arabie Saoudite en Afrique pourrait aussi s’expliquer par le souci du prince héritier Mohammed Ben Salman de ne pas se laisser distancer par Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani qui a lui aussi effectué récemment une visite de plusieurs jours sur le continent. Les Saoudiens cherchent-ils à faire de l’Afrique une terre d’affrontement entre eux et le Qatar ? Possible. Mais dans tous les cas, l’Arabie Saoudite affiche une volonté claire de s’ingérer dans les affaires du continent. Et cela, c’est très inquiétant.

S. S.

Comment (13)

    Le Direct.
    10 janvier 2018 - 22 h 08 min

    Je pense que tout ce petit rôle de ce petit film dont l’acteur et ce petit Ministre Saoudien n’est qu’un petit jeu de la part des USA et de La France pour faire croire à ce petit roitelet saoudien qu’il fait partie de leur plan sécuritaire dans cette région ‘ Sahel ‘ pour lui faire pondre quelques Centaines de Millions de Dollars pour financer leur plans Diaboliques pour déstabiliser cette région et autres sans qu’ils en dépensent un centime de leurs poches et au final il lui collerons tous les accusations du Terrorisme internationale pour assurer leurs Factures colossales que leurs coutera ces plans Diaboliques qui n’arrêtent pas de faire des victimes innocentes dans Le Monde et des destructions d’infrastructures comme en Libye , Irak , Syrie et autres …!




    7



    0
    Chibl
    10 janvier 2018 - 21 h 20 min

    Facile, ça a un lien avec la libération de Rafik Harriri.
    Vous le relâchez, vous financez le G5 et nous vous donnerons des avantages en Afrique francophone.




    2



    2
    ammmar
    10 janvier 2018 - 19 h 52 min

    les aaal saouds sont et seront hermetiquement liés pour des raisons de survie du feodalisme ds le monde arabe ,a tous les royaumes arabes,surtout le maroc et la jordanie par des liens de sang et sectaires et tous des vassaux de l’imperialisme americains et d’israel ,viennent par la suite le restant des puissants de l’occident en premier la france et l’angleterre,les aaal saouds resteront les chefs de file de ces royaumes arabes qui lui sont politiquement soumis et de ce fait les aaal saouds n’hesiteront jamais de venir a la rescousse de certains d’entre eux en cas de difficultés soit finnancieres,politiques et meme militaires,aujourd’hui les aaal saouds qui ont fait desormais otés le masque de leur vassalité et trahison,s’affichent clairement et passent a l’attaque ts azimuths de tt pays arabe qui refuse leur dictat et leader ship,les uns les a completement detruit tel q la syrie,la lybie et le yemen,le soudan s’active pour trouver des alliés pour se proteger tel q la turqiue ,reste l’algerie qui est devenue un veritable os tres genant et difficile a manier ni a nuire aussi,alors les aaal saouds qui ont un allié le maroc qui a repondu a l’appel de la coalition contre les pauvres yemenites,en grande difficultés multiforme,surtt face a l’ impasse du sahara occidentale qui a enormement epuisé le maroc ou l’algerie est grandement impliqué dans son soutien legitime du polisario, les aaal saouds,passent a l’action en exercant un forcing ds le continent africains sous pretexte de lutte anti terroristes et d’invesstissements economiques,alors que leur veritable objectif est de retourner a coup de milliards de dollars des pays africains contre le polisario et de facto contre l’algerie et parallelement manipulent comme ils savent le faire avec la france et mme les americains des groupuscules terroristes ds le but d’entretenir ce climat d’insecurité et meme plus tout autour de l’algerie pour l’inciter a lacher du lest oubien pire encore tenter d’eparpiller ses forces dans le but de donner sa chance au maroc et l’aider en cas ou ils decident tous d’embraser la region nord africaine




    3



    2
    Lghoul
    10 janvier 2018 - 15 h 43 min

    Pourquoi ils s’ingèrent ? Pour pistonner et faire introduire leurs protecteurs au coeur de l’Afrique ppr faire du business a coups de milliards pardis !
    Oui ils doivent payer d’abord cash et en piston ou ils n’ont pas accès – surtout chez leurs “frères”.
    Quand ils s’invitent en Algérie, inutile de deviner ce qu’ils ont emmené dans leur bagages.
    Ils sont les YEUX et les OREILLES de leurs masters.
    Leurs masters ont toujours utilisé la tactique du « billard » …
    Alors pendant que ces dromadaires NOMMENT leurs salafistes mercenaires a alger, déroulons leur le tapis et surtout n’oubliez pas vos inscrpitions au Hadj de préférence en inscrivant toute la famille même les enfants qui ne marchent et ne parlent pas encore. Comment laisser un frangin s’ennuyer dans le desert, sans jeux et sans passe-temps ? Il faudait l’aider a assouvir ses désirs: Massacrer les gamins Yéménites a défaut d’outardes dans cette région.




    10



    2
    LOUCIF
    10 janvier 2018 - 14 h 26 min

    Il ne faut pas chercher « midi à 14 heures » dans ce dossier du « G5 Sahel » . La France et les USA ont besoin de financement pour leurs opérations militaires en Libye et dans les pays du Sahel , et donc ils vont faire jouer un rôle , même secondaire, à l’Arabie Saoudite, rien pour qu’elle crache du dollar !!! Voilà tout




    40



    2
    aziz
    10 janvier 2018 - 14 h 21 min

    parceque la diplomatie algerienne est en hibernation,l ‘algerie ne compte plus en afrique et dans le monde devant l offensive de la diplomatie marocaine et des pays du golfe.




    16



    27
      co5
      10 janvier 2018 - 16 h 21 min

      un mokoko qui se manifeste, c’est les AE de mémé6 qui sont en hibernation.




      12



      6
      Sprinkler
      10 janvier 2018 - 16 h 56 min

      La seule offensive qu’on connaisse à votre royaume enchanté en Afrique est celle de sa narco-économie…Quant au bouffon qui lui tient lieu de roi, il passe le plus quart de son temps à écumer les palaces et autres lieux de jouissance aux quatre coins du monde pendant que ses sujets affamés s’entretient pour un sac de semoule…




      17



      3
      farid1
      10 janvier 2018 - 19 h 00 min

      «  »devant l offensive de la diplomatie marocaine et des pays du golfe » » »
      plutot devant l’offensive de la prostitution marocaine et des pays du golfe




      8



      2
    anonyme
    10 janvier 2018 - 13 h 59 min

    Les Saoud essaient d’exister en Afrique, poussés par le Maroc, Israel et les USA (même corps, même tête) … L’Afrique est le continent de l’avenir et une proie très facile, car ses populations sont pacifiques, incultes et misérables (à part l’AfSud et nous) !




    26



    7
    Selecto
    10 janvier 2018 - 13 h 39 min

    Une alliance anti algérienne composée des pays du Golfe la France et le Maroc est née. Leur objectif final: le sud algérien et ses richesses




    38



    5
      Chaoui
      10 janvier 2018 - 15 h 23 min

      Nous sommes suffisamment costauds pour leur tenir tête…Et si ça venait à ne pas suffire, les Chinois et Russes ne sont pas bien loin…




      21



      4
    Chaoui
    10 janvier 2018 - 13 h 07 min

    M6 est aussi là bas comme par hasard !…




    21



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.