La France veut «faire exécuter» ses djihadistes arrêtés en Irak et en Syrie

France Parly
Edouard Philippe, Florence Parly et Emmanuel Macron. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le gouvernent français, par la voix de sa ministre des Armées, Florence Parly, vient de signifier clairement qu’il ne voudrait pas juger les djihadistes français, au nombre de quarante, qui ont été arrêtés ces derniers jours en zone irako-syrienne. Alors que la plupart font l’objet de poursuites judiciaires en France, où ils sont visés par des mandats d’arrêt ou de recherche.

Dimanche, Florence Parly a déclaré se refuser à tout «angélisme» vis-à-vis de ces Français partis combattre aux côtés de Daech. «Il ne faut pas être angélique. Ces personnes savaient (…) ce qu’il se passait. Lorsqu’elles tombent entre les mains des autorités locales, elles doivent être, dans la mesure du possible, jugées par ces autorités locales», a-t-elle estimé. La ministre a expliqué que les personnes arrêtées devaient être jugées sur place autant que possible, tout en sachant que, dans l’est de la Syrie, ces personnes relèvent de milices kurdes qui ne disposent d’aucune institution souveraine. C’est bien la preuve que ce gouvernement cherche à s’en débarrasser à tout prix, et surtout à fuir ses responsabilités.

Cette tendance est incarnée par la ministre des Armées qui, dans tous ses discours, prône un esprit «éradicateur» qui trahit une certaine fébrilité dans le traitement de ce dossier, au vu des résultats obtenus par les campagnes dites de «déradicalisation» en France, notamment dans les prisons, où le phénomène de radicalisation, d’après de récents rapports, prend des proportions inédites.

Pour justifier cette attitude, la ministre a réaffirmé, lundi, n’avoir «aucun état d’âme» quant au sort des djihadistes français ayant rejoint le groupe terroriste Daech en Syrie et en Irak, et dont certains souhaitent aujourd’hui rentrer en France. «J’ai eu, dit-elle, des mots pour les djihadistes qui ont fait couler pas mal d’encre, je le redis ici devant vous, je les assume. Car les dihadistes n’ont jamais, eux, d’état d’âme et je ne vois pas pourquoi nous en aurions pour eux.»

En octobre dernier, interrogée à propos du sort des djihadistes étrangers, Mme Parly avait déclaré qu’il fallait «neutraliser un maximum de djihadistes» à Raqqa, bastion syrien de Daech, tombé fin octobre aux mains de la coalition dirigée par les Etats-Unis. «Si des djihadistes périssent dans ces combats, je dirais que c’est tant mieux», avait-elle clamé.

R. M. 

Comment (47)

    raselkhit
    5 mai 2018 - 8 h 11 min

    Rien de bien nouveau La France est habitué à (comme au Viet Nam comme en Algérie ) après avoir utilisé dans les plus sales besogne les harkis à les abandonner Après on trouvera un François Gèze pour pleurer sur le sort de ces malheureux massacré par les algériens Opération 100% gagnante

    chark
    23 janvier 2018 - 22 h 05 min

    Ces faux jihadistes de la cia/mossad doivent être éliminé un par un en Syrie et renvoyé emballé dans du papier cadeaux à leur géniteurs franco/us/sionistes !

    13
    4
    Alfred du Musée
    23 janvier 2018 - 21 h 45 min

    « La mine triste et les joues blêmes », le regard baissé à terre comme ceux qui se sentent coupables, à part un peu le Chef d’Etat-Major, regard lointain et pensif, parce que lui n’a fait qu’obéir aux ordres des politiciens, seuls responsables des conséquences catastrophiques de cette bévue collective, qui remonte à Hollande déjà.

    6
    3
      Kenza
      24 janvier 2018 - 19 h 22 min

      D’abord, je n’appellerais pas ça une bévue mais de la HAUTE TRAHISON. Et cette trahison remonte à un peu plus loin, mais elle a atteint son paroxysme quand Sarkozy , toutou des américain, a été placé à la présidence: Rupture complète avec le gaullisme et soumission complète et sans condition au sionisme.
      D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que juste avant son élection à la présidence, ils ont pris soin d’abroger l’article de loi de la constitution relatif au crime de haute trahison.

    Anonyme
    23 janvier 2018 - 20 h 39 min

    La majorité des horribles crimes de guerre perpétrés par ces faux musulmans mercenaires l’ont été contre des musulmans ! Ces mercenaires ( à qui on a offert des liasses de dollars, des vierges bien terrestres en attendant d’avoir les 70 vierges au paradis) se sont rendus coupables de tortures et de crimes contre l’humanité et se sont exclus de cette humanité. Ils ont perdu la guerre et se sont rendus car ils ne veulent pas mourir ( quel courage !) . Toutefois il faut rester humains en leur laissant la vie sauve moyennant la détention à perpétuité dans un pénitencier jusqu’à ce que Dieu les rappelle à lui.

    11
    3
    Kenza
    23 janvier 2018 - 20 h 16 min

    Pourtant, de l’aveu même de Mr Fabius, ils ont fait du bon boulot en Syrie. Mais alors que Fabius est entrain de se la couler douce au conseil constitutionnel, la France veut faire exécuter ses djihadistes……Quelle injustice, quelle ingratitude de la part de la France! Mr Fabius ne peut-il venir à leur secours?

    15
    4
      Kader
      23 janvier 2018 - 21 h 15 min

      Vous avez bien dit SES djihadistes, et vous avez raison. Fabius, lui, fera tout sauf lever le petit doigt pour sauver ce qu’il en reste. Revenus à eux après ce knock out (KO) les djihadistes FRANÇAIS, s’ils ne sont pas exécutés avant, ne manqueront pas de dire ce qu’a exactement fait Fabius dans cette sale histoire, et combien il leur a donné. Ils ne s’engageront plus jamais.

      6
      3
    karimdz
    23 janvier 2018 - 20 h 14 min

    Quelle hypocrisie, quelle mauvaise foi, quelle barbarie de la part de ceux qui sont derrière le djihadisme en Syrie, l ont armé, soutenu, et maintenant ils veulent s en débarasser.

    S il y a des criminels qu il faut juger, ils ont pour noms, barak obama, hollande, sarko, metenneyahou, cameron, mais gageons que ces criminels demeureront impunis, pire encore, ils se font passer pour les défenseurs de la liberté, de la paix !!!

    18
    4
    2passage
    23 janvier 2018 - 19 h 15 min

    Qu on les pende haut et court.
    Pour être plus juste, on devrait inscrire sur leur fosse commune : « creuvé pour et par la France. Fabius m’a créé. Jupiter a sous traité mon exécution ».

    12
    4
    TARZAN
    23 janvier 2018 - 19 h 14 min

    la france et LE MAROC car le mroi ne veut pas de son peuple. il les méprise. même les prisonniers marocains du polisario ne veut pas les récupérer, et les marocains de libye pareil. rappelez vous de la défaite historique et humiliante du maroc face à l’algérie en 1979, 5 à 1 au maroc, le roi hasan deux a banni tous les joueurs de l’équipe qui avait perdu ce jour là! le roi ne vit que pour sa famille et les juifs du maroc, le peuple marocain ppour lui c’est sous race qui ne doit que se prosterner pour lui c’est tout. les marocains le savent mais acceptent cette situation et défendent (car ils n’ont aucune personnalité) en plus leur roi.

    11
    6
    Moskosdz
    23 janvier 2018 - 18 h 05 min

    On ne comprend pas,comment se fait-il qu’un pays des droits de l’homme cherche t-il à exécuter des islamistes,combattants de la liberté?.

    12
    14
      Samir
      23 janvier 2018 - 21 h 00 min

      Ce sont surtout eux, les Islamistes, qui n’ont rien compris à la France, mais maintenant c’est fait.

      7
      3
      Kenza
      23 janvier 2018 - 21 h 15 min

      Parce que même s’ils ont fait du bon boulot en mettant le chaos en Syrie et en Irak, ils n’ont pas atteint leur but et le but visé par ceux qui les ont armés: faire tomber le régime de Bachar El Assad.

      7
      2
        Alfred du Musée
        24 janvier 2018 - 9 h 15 min

        D’après la propre logique islamiste des mercenaires-criminels eh bien s’ils n’ont pas réussi à défaire Bachar El Assad, c’est tout simplement parce que Dieu n’a pas voulu. Dieu n’ a pas besoin de criminels qui assassinent ses créatures pour changer l’Ordre qu’IL a établi. C’est Hollande, Sarko, Cameron, les Présidents Amerloques, leur annexe de Tel Aviv qui les ont armés et envoyés tuer SES créatures.

        3
        2
    Algérien Nationaliste
    23 janvier 2018 - 17 h 27 min

    La corde pour ces terroristes, et pour les politiques véreux qui ont soutenus et financés l’opposition syrienne.

    17
    5
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    23 janvier 2018 - 17 h 17 min

    y compris leur père spirituel, celui qui a dit  » ils font du bon boulot !  » ?
    y compris leur politicard, qui les a fait réunir en libye pour assassiner Qadhafi ?
    y compris leur philosophe, avec qui ils se prenaient en photo partout dans le monde ?

    12
    4
    socrate
    23 janvier 2018 - 16 h 34 min

    Ces criminels doivent être jugés sur le lieu de leurs crimes nombreux et incontestables. Ils ne sont plus français ( l’ont-ils été un jour ?) car ils ont pris fait et cause pour les ennemis de la France donc qu’ils se débrouillent dans leur nouvelle patrie (le califat ?).

    10
    5
    Kahina-DZ
    23 janvier 2018 - 16 h 07 min

    Mission accomplie, ces djihadistes doivent disparaitre loin de la justice et des médias français. Surtout pas de traces ou de témoignages encombrants.

    La nouvelle génération des djihadistes français se trouvent au Sahel.

    26
    4
    le niveau
    23 janvier 2018 - 15 h 58 min

    ont dirais qu´ils ont echouer dans leur mission ,,,ou sont les Médaille militaire,Croix de la valeur militaire,Croix du combattant volontaire,Croix du combattant,Médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement,Ordre national de la Légion d’honneur,
    Médaille de la Défense nationale ….une france qui fait pitier

    15
    4
    Anonyme
    23 janvier 2018 - 15 h 53 min

    Le cynisme occidental poussé à l’extrême :
    1) D’abord on recrute des zombies ( locaux ou étrangers ) pour en faire des mercenaires
    2) on leur apprend à se radicaliser, à détruire et à tuer
    3 ) on les envoie en terre étrangère pour détruire et tuer qu’au préalable on voudrait voir morts pour
    4) sitôt arrivés en terre étrangère on leur fournit des armes sophistiquées et toute une logistique de guerre
    5) ces mercenaires commettent les crimes pour lesquels ils ont été recrutés.
    6) leur sale boulot accompli totalement ou en partie ces mercenaires deviennent encombrants, et potentiellement dangereux pour l’occident et par conséquent il n’est pas question qu’ils y retournent. C’est leur mort au combat, ou leur exécution par le pays étranger qu’ils ont dévasté qui est vivement souhaitée par les recruteurs de ces zombies.

    19
    3
    O'Kacha
    23 janvier 2018 - 15 h 52 min

    Il est cependant juste et une marque de grande affection, de respect, de patriotisme et de reconnaissance que la France fasse porter sur les actes de naissance et de décès de ces Djihadistes, criminels, la mention honorifique : « MORT POUR LA FRANCE ». N’est-ce pas M. Fabius? Rappelons que « djihadiste » est un mot français, inventé par les Français, tout comme « collaborateur »

    0 0

    17
    3
    Ali
    23 janvier 2018 - 15 h 34 min

    A Anonyme 11:37
    Soyons sérieux, ce ne sont pas 70, mais 72. Ne les frustrez pas de leurs récompenses méritées et totales.

    2
    1
    Bas Les Masques
    23 janvier 2018 - 14 h 59 min

    Il va falloir non seulement nettoyer toute la planète de cette vermine,
    mais aussi les maîtres penseurs de cette idéologie mortifère, ses commanditaires, sa logistique,ses recruteurs et toute la mafia qui a contribué à former ces cafards.
    Tous à <> et sans état d’âme! Ça donnera à réfléchir aux
    commanditaires, aux récidivistes et à ceux qui projettent d’en tenter
    l’expérience.

    7
    1
    lol
    23 janvier 2018 - 14 h 32 min

    Normal qu’ils veulent exécutés leurs mercennaires, c’est au cas ou ils PARLERAIENT !!! lol

    9
    3
      Alfred du Musée
      23 janvier 2018 - 17 h 48 min

      Lol ! ce que vous dites n’est pas une plaisanterie qui pousserait à rire. C’est malheureusement la vérité.

      5
      2
    Tin-Hiane
    23 janvier 2018 - 14 h 02 min

    Voilà qui apprendra aux mercenaires de la France ce qu’ils valent exactement. Ces « djihadistes » comme ils les nomment (ils utilisent notre religion et notre vocabulaire pour nous tuer) ont assassiné des syriens et des irakiens pour les français, ils ont été recruté, entrainé, payé par la france, ils ont tué pour la france et ben maintenant ils vont mourir pour la france. Cette France qui est dans l’irresponsabilité et l’impunité.

    10
    3
    Felfel Har
    23 janvier 2018 - 13 h 40 min

    Je réfléchis à haute voix et je me pose la question qui peut paraître saugrenue: La France ne cherche-t-elle pas à empêcher ses djihadistes de révéler pourquoi, comment et par qui ils ont été recrutés pour aller rejoindre les rangs de DAESH? Leurs aveux pourraient nous renseigner sur l’hypocrisie des autorités civiles (tous les gouvernements de Sarko à Macron) et militaires françaises . On comprendrait mieux pourquoi le gouvernement de Macron prie pour que ces pauvres mercenaires soient exécutés en Irak et en Syrie, ils emporteraient leurs secrets en enfer. On veut faire l’économie de procès retentissants en France.

    14
    3
    ferial
    23 janvier 2018 - 13 h 18 min

    Ils ont fait du bon boulot dixit fabius alors maintenant on s’en débarrasse c’est tout.
    Le sort réservé à tous ces idiots utiles.

    11
    3
    Anonyme
    23 janvier 2018 - 11 h 37 min

    La France doit prendre la ferme décision de ne pas s’immiscer dans les procès de ces criminels et les laisser entre les mains des représentants de leurs victimes. Ils n’auront pas droit à la concorde civile, aux primes et avantages en nature.Aucun de ces criminels ne sera une personnalité nationale.
    Ils ont voulu mourir en martyrs pour le califat, leurs vœux sera exaucé. Ils seront fusillés par les YPG et les Peschmergas. Hamdoulilla!!!.
    Les 70 vierges les attendent de pied ferme.

    14
    3
    tomour
    23 janvier 2018 - 11 h 29 min

    Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les daechiens qu’ils soient français ou d’autres nationalités se faisaient un plaisir d’égorger —- devant des caméras de la télévision— des êtres humains afin que tout le monde sur Terre se rende compte de la noblesse de leurs convictions, de la profondeur de leur croyance religieuse et de leur humanité. Et toutes leurs bonnes actions se passaient dans ces pays meurtris à jamais, la Syrie et l’Irak. Pourquoi ne seraient-ils donc pas jugés dans ces pays où ils ont commis leurs méfaits par des citoyens qui en ont subi les conséquences? Avec les garanties qu’offrent un état de droit comme dans un bon film bien entendu. D’ailleurs n’étaient-ils pas des Combattants de Dieu avant tout et de ce fait, la nationalité n’avait plus d’importance comme chacun sait?

    14
    1
    Anonyme
    23 janvier 2018 - 10 h 58 min

    Normal. Ils ont été recruté, formé,et armé par les services français, en espérant qu’ils détruisent l’Irak et La Syrie, fassent le plus de dégâts possibles dans ces pays et finissent par se liquider entre eux. Le retour de manivelle risque d’être douloureux. L’Algérie ne doit en aucun cas participer de quelque manière que se soit à cette purge programmée.

    26
    3
    Karamazov
    23 janvier 2018 - 10 h 53 min

    Oui mais : la justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique. Vous imaginez « le déserteur » chanté par des pioupiou sous l’air de « la marseillaise » ou « voici du boudin » ?
    Les pays européens ont un problème avec la peine de mort et avec leur justice tout court. Les problèmes procéduraux les droits de la défense la lenteur judiciaire, la fourniture de preuve sont autant d’obstacles pour une justice expéditive.

    C’est là qu’ils envient nos justices à nous autres. Sauf qu’en matière de terrorisme je ne les vois pas avec une loi d’amnistie ou une réconciliation nationale.

    Il reste que leurs crimes ont été commis en Irak ou en Syrie : il appartient à ces pays de les juger .
    Et si Assad devenait d’un seul coup un ange , l’incarnation de la rahma et renvoyé tout ces terros chez eux, en guise de remerciements pour toutes les gentillesses qu’on a dites contre lui ?

    23
    1
    Paris 75011
    23 janvier 2018 - 10 h 49 min

    Même pas avoir le courage de les ramener en France et de les juger !! Petain n’aurait pas fait pire.

    7
    8
    BabElOuedAchouhadas
    23 janvier 2018 - 10 h 44 min

    C’est ainsi qu’on peut éliminer au moindre coût le produit residuel de ces terroristes devenus encombrants.
    Ahhh cette France ne changera jamais tellement ça me rappelle ces Harkis abandonnés en 1962 en Algérie…

    26
    7
      Anonyme
      23 janvier 2018 - 14 h 06 min

      Exact, ils ont même fait couler les bateaux qui les transportaient!

      9
      1
    Anonyme
    23 janvier 2018 - 10 h 34 min

    C’est faux de croire qu’il existe une sincérité entre algérien, marocain ou tunisien. C’est de la démagogie et de l’hypocrisie totale.
    Algérien + marocain + tunisien = 3 et non 1, même quand les intérêts convergent.
    Naïveté (ou retard mental) quand tu nous tiens !
    (…) Il n’ y a rien à bâtir ensemble, chacun pour soi.
    L’Algérie n’a besoin de personne pour s’en sortir, il faut juste se débarrasser de ses encombrants dirigeants totalement soumis à la France et autres puissances, qui subissent honteusement les coups bas sans pouvoir en donner.
    Le peuple algérien (sans ses dirigeants bornés et voleurs) est capable de beaucoup de choses, il est prêt à relever tous les défis qu’on lui impose
    Une différence fondamentale: les algériens n’aiment pas leurs dirigeants (…), leurs voisins (marocains tunisiens) adorent leurs dirigeants et sont fiers de ces racailles arriérés, voleurs, corrompus et totalement soumis à la France/Israël. Hormis les révoltes de la faim, Tunisiens et Marocains sont totalement soumis au point d’entretenir des rapports maître / esclave avec leurs honteux dirigeants.

    19
    7
    Ali
    23 janvier 2018 - 10 h 30 min

    «… ce gouvernement cherche à s’en débarrasser à tout prix, et surtout à fuir ses responsabilités.»
    *
    Et aussi, et c’est SURTOUT pour éliminer toutes les sources de révélations, d’aveux, de témoignages de nature à révéler le degré d’implication, de responsabilités et de complicités des autorités françaises actuelles et précédentes jusqu’à Hollande et Sarkosy dans l’exécution des crimes qu’elles veulent mettre sur le dos des « Djihadistes ». Ces Djihadistes ces mercenaires qui ont accompli « du bon boulot » (Dixit Fabius avec satisfaction non dissimulée) déclaration que personne n’ignore, à part les médias, surtout les généreuses TV acolytes au secours permanent des Socialistes qui voulaient vaille que vaille démolir Assad et «son régime». Les Français, et nous, auraient aimé savoir du moins en poartie, qui sont les commanditaires des ravages « causés par l’Islamisme», et qui se drapent derrière « l’Islamisme». Voilà, les vraies raisons du refus hypocrite de faire « preuve d’angélisme» de Florence Parly, ministre des Armées, et d’insister que ces mercenaires pseudo-djihadistes soient jugés et avec de très fortes chances d’être exécutés. « Nous, on n’a rien vu, rien entendu, rien fait». Les TV, les journaux de service, pour avoir bonne conscience, ne manqueront pas de déplorer les procès expéditifs dont feront l’objet les Djihadistes-mercenaires par le « régime barbare» de Assad et par les Kurdes déjà excusés because of absence d’organisation et « d’institution souveraine». Aux grands maux, les grands remèdes, sans « états d’âmes » de Parly. Aux grands crimes, les grandes solutions encore plus criminelles. Un des désastres de la politique française, qui n’a décidément pas retenu les leçons.

    26
    6
    moms
    23 janvier 2018 - 10 h 06 min

    salam! une façon pour ces vicieux légendaires de punir leur ennemi viscéral, les musulmans!! Parce qu’ils savent bien que la justice en France interdit la peine de mort et ils ne peuvent se permettre une risée devant le monde. Galek pays des droits de l’homme!!!

    10
    17
      Anonyme
      23 janvier 2018 - 13 h 01 min

      Dans un Etat laïc on s’en fout de ta religion c’est ton problème et non celui de l’Etat.Depuis quand musulman est une nationalité?A-t-on écrit sur ton passeport « nationalité musulmane »?Mais les têtes vides qui détruisent leur pays et qui ont été formaté à une idéologie suicidaire ne comprendront jamais qu’ils sont sur une voie sans issue.

      14
      1
      Hamid1
      23 janvier 2018 - 13 h 12 min

      Je n’appelle pas ça des musulmans cher ami, ce n’est pas le qualificatif qu’il leur faut.
      Il serait bon d’essayer de comprendre pourquoi ils sont arrivés à ce stade et trouver des remèdes contre ce fléau, mais de pas de clémence surtout de cette ampleur.

      4
      1
    Abou Stroff
    23 janvier 2018 - 9 h 33 min

    j’approuve totalement la décision française de ne pas permettre aux terroristes islamistes français de retourner en france. en effet, il est préférable pour la quiétude de la société française, que ces terroristes soient jugés et exécutés comme mercenaires par les syriens ou par les kurdes.
    j’ajoute que, pour la quiétude de la société française, il serait judicieux de la part des autorités françaises, d’envoyer par charter tous les islamistes (français ou autres) qui vivent en france, vers des contrées où ils n’emm…….. personne avec leur prosélytisme suicidaire.
    PS: exemple à ne pas suivre par les frenchies: la politique d’amnistie de qui permet aux islamistes qui ont perdu la guerre de gagner la bataille idéologique et de se rapprocher du pouvoir

    31
    7
      Larbi Benmhidi
      23 janvier 2018 - 11 h 43 min

      Salut Aboustrof;
      L’ennui avec une décision pareille c’est qu’elle fait payer les frais aux lampistes. Les zombis islamistes de France ou d’Algérie ne sont pas tombés du ciel; ils ont été dressés comme le chien de Pavlov qui bavait au son de la cloche, eux l’ont été au paradis promis avec ces hourris à condition de tuer, massacrer. La matrice de fécondation de l’islamisme fasciste (pléonasme utile) est l’Arabie maudite, un prince est décoré par Flamby; le sinistre des AE, Fabius disait que le front Nosra fait du beau travail en Syrie….. Alors faudrait-il liquider les terro (ce qui serait un bien pour l’humanité) et passer l’éponge sur ceux qui les ont « programmé » et ceux qui les ont mené à détruire les 2 berceaux de l’humanité? c’est comme si dans un procès des mafieux on envoie au trou ou à la chaise électrique le porte flingue mais pas l’ordonnateur du crime.
      Bonne journée

      11
      2
      Anonyme
      23 janvier 2018 - 12 h 40 min

      Tu oublies de dire que ces « djihadistes » ont été enrôlés et envoyés par la France pour aller destituer Bachar Al Assad et servir la cause atlanto-sioniste … Je te rappelle Fabius qui disait qu' »Al Nosra faisait du bon boulot » (Internet). La France est un pays très sionisé, surtout son « parti socialiste ». Tous les pseudo-terroristes musulmans ont été bizzarement supprimés eux aussi. Pour ne pas parler …

      26
      7
        Thifran
        23 janvier 2018 - 15 h 34 min

        Si comme tu l’affirmes ils ont été embrigadés puis envoyés par la France pour semer le désordre cela confirmerait que ce sont des idiots qui méritent amplement le châtiment qui les attend en Syrie. Donc il est logique qu’ils ou qu’elles soient jugés dans le pays où ils ont contribué à sa destruction avec l’aide des rapaces manipulateurs.Évidemment les principaux acteurs de ces drames humains (les rapaces) interviennent que quand ils sont persuadés qu’aucun nuage viendra perturber leur sale besogne.

        6
        1
    nectar
    23 janvier 2018 - 8 h 54 min

    Que la vermine crève et sans pitié..A-t-on besoin de juger des criminels sans foi, ni loi? Les juger en France, ce sont les associations des droits de l’homme et des avocats zélés qui vont tout faire pour les dédouaner de leurs crimes abjectes..

    22
    7
    Anonyme
    23 janvier 2018 - 8 h 53 min

    Ces têtes vides qui se sont mis au service de l’utopique califat et qui étaient volontaires pour mourir ne doivent bénéficier d’aucune clémence. Un châtiment exemplaire fera réfléchir tous les autres candidats au sinistre jeu de massacre dont raffolent ces zombies. Personne ne doit oublier les atroces exécutions d’innocents filmées et diffusées sur internet pour marquer les esprits et préparer les pauvres moutons que nous sommes au sort qui leur est réservé si nous refusons de nous soumettre à leur sinistre idéologie.

    21
    2
    RAYÉS El BÂHRIYA
    23 janvier 2018 - 8 h 32 min

    Je ne sais pss si vous avez déjà remarqué…..
    Au cinéma….les salauds sont toujours punis à la fin du film…
    Tandis qu’à la télévision les salauds sont toujours les même.
    Pour qui sonne le glas ?…

    17
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.