Union africaine : l’Algérie et l’Ethiopie déjouent une opération d’espionnage chinoise 

espionnage
Le siège de l'Union africaine à Addis-Abeba a été offert, bâti et équipé par la Chine. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Une longue enquête du quotidien français Le Monde révèle que le siège de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, qui a été offert par Pékin et inauguré en 2012, était truffé de micros et ses serveurs trafiqués. Une faille majeure de la sécurité qui a duré de janvier 2012 à janvier 2017. Autrement dit, la Chine a espionné sans retenue aucune les dirigeants africains durant toute cette période. Le caractère confidentiel des échanges entre les chefs d’Etat africains et leurs délégations respectives qui se sont tenues au siège éthiopien de l’Union africaine pourrait se révéler entièrement compromis.

En plus de la construction des bâtiments, Pékin avait «gracieusement» offert le système informatique à l’UA. Selon l’enquête du média français, c’est justement en janvier 2017 que les informaticiens de l’organisation ont constatés une «étrange» saturation des serveurs de l’UA entre minuit et 2h. Une anomalie qui, après investigation, s’est avérée être due à des transferts massifs de données internes de l’UA vers des serveurs hébergés dans les environs de Shanghai.

Cette découverte a permis d’identifier des «backdoors» laissés volontairement par les ingénieurs chinois en 2012 et qui offraient un accès discret et privilégiés à l’intégralité des échanges et productions internes de l’organisation. Cette gigantesque fuite de données aurait duré depuis 2012 jusqu’à la découverte du pot aux roses, en janvier 2017. Les services de l’UA ont opté pour la discrétion dans cette affaire, se limitant à remercier les ingénieurs chinois qui étaient toujours détachés au siège, à acquérir leurs propres serveurs et à décliner l’offre de Pékin de reconfigurer les serveurs compromis.

Les télécommunications transitant par le siège de l’UA seraient désormais cryptées et ne passerait même plus par l’opérateur public éthiopien. «Le dernier sommet qui s’est tenu en juillet dernier a également vu la découverte par des équipes algériennes et éthiopiennes de micros placés sous les bureaux et dans les murs. Avec un budget de 10 millions de dollars allouée à l’informatique, la cybersécurité de l’Union africaine est une passoire qui ne compte que sur le soutien financier de la Banque mondiale», révèle encore l’enquête du journal Le Monde.

La même source rappelle que «les opérations d’espionnage qui ciblent l’UA ne se limitent pas à la Chine». Et d’ajouter : «Des documents d’Edward Snowden prouvent que le GCHQ (service de cyberespionnage britannique) ont intercepté des courriers et appels de responsables panafricains entre 2009 et 2010, là où les services français privilégient le renseignement humain au sein de l’UA, allant jusqu’à tenter le recrutement de personnalités à la tête de la Commission.»

S. S.

Comment (16)

    batni
    24 mars 2019 - 1 h 42 min

    Le journal « le monde » » comme d’habitude pro-sioniste , anti russe et anti-chinois et vous faites de la publicite gratuite aux imperialistes. en declin

    mouatène
    28 janvier 2018 - 19 h 07 min

    mesdames et messieurs bonsoir. un espion c’est quoi ? c’est tout simplement celui qui :
    – Ecoute – Surveille – et Profite de l’ Indiscrétion Ou de la Négligence des autres
    alors pourquoi lui dire qu’il est mauvais. bien au contraire, le mauvais c’est celui qui ne sait pas se protéger. toutes les ambassades sont des nids d’espions. fermez les et tour est joué. est ce possible ?

    3
    1
    Kahina-DZ
    27 janvier 2018 - 21 h 03 min

    Il ya eu aussi un grand scandale concernant les ordi chinois, surtout les THINKPAD ( Lenovo, ex IBM). Des micro ont été détectés dans les ordi..
    Ce sont des ordinateurs de bureaux ( Industrie, université, ministère…)

    5
    3
    Yacine
    27 janvier 2018 - 17 h 00 min

    Et comme c’est la Chine qui a fait don de cet édifice , les petits africains n’ont de choix qu’à la boucler !
    Mais , comment pardi , plus de 30 pays africains n’ont pas réussi à réunir les financements nécessaires à construction de leur siège ?
    Sachant qu’en matière de relations internationales , seuls les intérêts des états comptent et que tout le monde espionne tout le monde , les pays africains doivent à l’avenir se méfier des cadeaux empoisonnés !
    La Chine qui ambitionne de diriger le monde ne lésinera sur aucun moyen pour arriver à sa fin , et vu son offensive tous azimuts en Afrique où l’état chinois se permet d’acheter des concessions , comme le prochain grand port qui sera construit à Cherchell avec forcément des capitaux , l’ingegnerie , les entreprises ,la main d’oeuvre , et même des équipements chinois y compris informatiques , ou les grandes étendues de champs agricoles qu’elle s’est octroyées dans plusieurs pays africains pour assurer sa sécurité alimentaire en contrepartie de soit disant aide au développement , les pays africains doivent se méfier car , un impérialisme est un impérialisme qu’il soit américain , européen ou chinois !
    Et pour éviter d’être à la traîne et assurer leur sécurité , informatique s’entend , les Africains doivent travailler ensemble en vue d’une intégration économique , politique et sécuritaire , et peser à côté des grands ensembles qui sont les USA , l’Europe , la Chine et l’Inde !
    C’est l’objectif de l’union africaine à,sa naissance .

    14
    9
    Abou Stroff
    27 janvier 2018 - 15 h 53 min

    en lisant l’article, j’ai bombé le torse et j’ai réalisé que nous avions un président (notre bienaimé fakhamatouhou national, en l’occurrence) hors pair. en effet, grâce à son flair remarquable notre bienaimé fakhamatouhou national n’a pas mis les pieds à Addis-Abeba depuis des lustres. par conséquent les « méchants » chinois n’ont pas pu nous espionner, découvrir et décortiquer nos diverses stratégies et tactiques à l’international.
    PS: le « monde » pourrait il enquêter sur les opérations d’espionnage et autres coups bas de fafa et des autres puissances impérialistes à l’égard de l’afrique?

    50
    9
      Kp10
      27 janvier 2018 - 21 h 46 min

      A propos d’espionnage et autres techniques.
      Comment se fait-il que vous tentez encore une fois de changer les discussions en évoquant Le Président de l’Algérie avec des termes irrespectueux ?
      On parle ici d’espionnage du siège de l’UA et que vient faire ici fakhamatouhou ?
      Bizarre que vous ne faites jamais de remarque sur Sa majesté?
      Depuis les printemps arabes, on connait les techniques de sniper pour créer le désordre…

      11
      3
    DYHIA-DZ
    27 janvier 2018 - 15 h 05 min

    Là où j’habite est made in China ( constructeurs), je présume que les chinois savent quand est-ce-que je mange le couscous et quand est-ce-que je mange LAKHFAF.

    Toutes les battisses d’ÉTAT/officielles construites par la Chine doivent subir un contrôle.

    16
    15
      MDAMAR
      27 janvier 2018 - 22 h 25 min

      Dihya! vous avez réponse à tout ,on a l’impression que vous avez installé des micros partout. De là où vous êtes, vous contrôlez tout ce qui bouge.

      3
      3
        DYHIA-DZ
        28 janvier 2018 - 17 h 11 min

        Je n’ai aucune réponse justement. J’aurais aimé avoir des réponses à tout.
        Mes professeurs me disaient aussi que j’avais des réponses à tout. Merci de me le confirmer, je ne le savais pas.
        Je crois que c’est l’huile d’olive de ma grand mère qui fait que j’ai des réponses à tout 🙂

        2
        1
      MDAMAR
      27 janvier 2018 - 22 h 58 min

      Dyhia! vous avez réponse à tout donc vous avez installé des micros partout et vous savez que les chinois espionnent aussi votre cuisine! c’est pathétique . qu’ils m’espionnent ces chinois, moi je leur dis : « gracieusement votre ». ils nous ont construit des villes et des bâtisses que nos pauvres maçons fainéants, ne pourraient réaliser dans un siècle. vive la Chine et vive la Russie

      9
      3
        DYHIA-DZ
        28 janvier 2018 - 16 h 56 min

        @MDAMAR

        De ma part aussi, vive la chine et vive la Russie
        …mais la prudence est de mise.

        3
        1
    Felfel Har
    27 janvier 2018 - 15 h 01 min

    Cet article du Monde est suspicieux quand on sait avec quelle ardeur la France et les pays occidentaux tentent de bouter la Chine hors de l’Afrique pour mieux la dépecer. Cette presse française, passée sous les ordres du Capital, ne dévoilera pas pas les complots. les sabotages et les assassinats politiques commis par ces « démocraties » exemplaires que sont Israël et les ténors occidentaux pour asservir le monde, dont l’Afrique, ce maillon faible à cause de ses dirigeants véreux et corruptibles à gogo. Les élucubrations du Monde, ce journal discrédité, auxquelles je ne crois plus, ne valent pas plus que les hallucinations (justifiées par une certaine liberté de la presse à géométrie variable) de Charlie Hebdo. Deux torchons à jeter à la poubelle tant il sont puants et nauséabonds!

    38
    6
    Felfel Har
    27 janvier 2018 - 14 h 44 min

    Cet article du Monde est suspicieux quand on sait avec quelle ardeur la France et les autres pays occidentaux tentent de bouter la Chine hors de l’Afrique pour mieux la dépecer. Ce journal, jadis respecté avant de devenir un torchon à la solde des puissants, n’ira jamais jusqu’à dévoiler les opérations d’espionnage, de sabotage et d’assassinats politiques commises par ces « démocraties » amies de l’Afrique que sont Israël et les ténors du monde occidental. Les canulars insipides du Monde rivalisent avec les hallucinations de l’Hebdo, Charlie de son prénom. A la poubelle!

    18
    4
      Yeoman
      27 janvier 2018 - 18 h 55 min

      Exactement. Ils ont oublié de préciser que les occidentaux, c’est carrément dans les poches des présidents africains qu’ils posent leurs micro. Un officiel marocain vendrait la mèche même à un chien. Si le chien est européen.

      30
      5
    BabElOuedAchouhadas
    27 janvier 2018 - 14 h 36 min

    Je me demande si ce n’est pas un autre subterfuge de l’Elysee et du Quai d’Orsay au regard de l’influence politico-economique grandissante de la Chine en Afrique et du declin de la Francafrique notamment en raison de son role malsain sur le dossier de decolonisation du Sahara occidental .

    35
    5
    Anonyme
    27 janvier 2018 - 14 h 30 min

    On ne donne rien pour rien,c est a cette occasion qu il faut alerter les responsables d examiner tous les grands investissements militaires de proceder a des expertises par nos ingenieurs…..les fregates militaires par exemple……

    14
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.