ANP : «excellente image» en termes d’«état-prêt au combat» face à toute menace

Gaïd Salah ANP
Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP. New Press

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a mis en avant lundi à In Guezzam (Tamanrasset), au deuxième jour de sa visite à la 6e Région militaire, l’«excellente image» qui orne l’ANP en termes d’«état-prêt au combat» et sa «disponibilité permanente» pour faire face à tout danger menaçant le pays, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Lors d’une rencontre avec les unités mobilisées au niveau du secteur opérationnel d’In Guezzam, à l’instar du 64e bataillon d’infanterie autonome, le général de corps d’armée a prononcé une allocution d’orientation qui a été suivie par l’ensemble des éléments des unités de la région, dans laquelle «il a valorisé la ferme volonté qui caractérise tous les éléments pour s’acquitter du devoir national sacré et dans l’accomplissement des nobles missions qui leurs sont assignées, les félicitant vivement des efforts laborieux qu’ils fournissent», note le communiqué.

«Notre finalité ultime est de faire aboutir les objectifs de notre armée, de hisser haut l’Algérie entre les nations, car seules les grandes nations, uniquement elles, qui sont en mesure de garantir leur sécurité et leur stabilité dans ce monde improbable et périlleux, l’excellente image qui orne aujourd’hui l’Armée nationale populaire, en termes d’état-prêt au combat, de compétences opérationnelles et de cohésion professionnelle et fonctionnelle entre ses différentes composantes et formations, découle assurément de sa disponibilité permanente, jour et nuit, pour faire face à tout danger», a affirmé le chef d’état-major de l’ANP.

Dans le même contexte, le vice-ministre de la Défense nationale «a affirmé que les éléments qui veillent à la sécurité de nos frontières nationales sont faits de la même terre que celle des hommes qui ont donné à l’amour de la nation son véritable sens et ont prouvé effectivement sur le terrain que leurs cœurs continueront à battre au rythme de la fidélité et de la loyauté envers leur pays l’Algérie, que servir solennellement leur peuple, aux niveaux national, régional et international, est la conduite qui reflète leur imprégnation en valeurs de sacrifice, d’abnégation et de foi en la grandeur du rôle qui leur est attribué», souligne la même source.

«Tels sont les rangs éminents atteints et qui n’ont nul besoin de preuve, car le terrain en témoigne, et les résultats réalisés sur plus d’un échelon viennent confirmer la réputation que nous avons pu fonder, grâce à Allah le Tout-Puissant, et à l’appui indéfectible et le soutien permanent dont jouit notre armée dans toutes ses composantes de la part de Son Excellence le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, motivant davantage notre armée à poursuivre ces efforts, à les concrétiser sur le terrain et à faire aboutir les objectifs en de véritables réalisations, telle est notre finalité ultime», a-t-il fait valoir.

Le chef d’état-major de l’ANP a poursuivi son 2e jour de visite à la 6e RM à Tamanrasset, consacrée à l’inspection de quelques unités mobilisées au niveau du secteur opérationnel d’In Guezzam, à l’instar du 64e bataillon d’infanterie autonome, ainsi qu’à la tenue de réunions d’orientation avec les cadres et les éléments de ce secteur.

Il a suivi, lors de l’inspection de ces unités, «des exposés globaux sur leurs missions au sein de cette région sensible et a examiné de près leurs différents équipements et infrastructures», ajoute le communiqué.

Le général de corps d’armée a également «visité le mur frontalier de sécurisation à 500 mètres de nos frontières avec le Niger, comme il a donné un ensemble de directives et d’instructions, réitérant à chaque station de sa visite sa reconnaissance et sa gratitude envers ces hommes qui ont prouvé, depuis les rampes où ils sont mobilisés, sans ménager aucun effort, qu’ils sont dignes de la responsabilité qui leur incombe et de la confiance qui leur est accordée aussi bien pour poursuivre le parcours de la préparation du corps de bataille de l’ANP, du développement et de la modernisation de ses capacités, que pour lutter contre les restes du fléau du terrorisme dans toutes ses formes et ses ramifications criminelles», relève la même source.

A l’issue de cette rencontre, la parole a été donnée aux cadres et personnels des unités de la région qui «ont réitéré leur entière engagement en toutes circonstances à préserver l’Algérie et le legs de nos valeureux martyrs de toute menace», conclut le communiqué.

R. N.

Comment (21)

    Anonyme
    6 février 2018 - 16 h 20 min

    L’ ANP est indiscutablement le fleuron de la nation et tous les Algériens en sont très fiers. Elle est garante de la sécurité du pays et
    de son peuple. Malheureusement le pays est rongé de l’intérieur par la vermine,et le peuple en souffre terriblement. Le pays a plus besoin que jamais ,d’une personnalité de la trempe de Monsieur A. Gaïd Salah pour l’arracher des griffes de la corruption et des corrompus.




    1



    0
    Anonyme
    6 février 2018 - 14 h 54 min

    Il n’y a rien à dire au sujet de l’ANP armée républicaine et légaliste par excellence.Sans exagérer c’est grâce à elle si l’Algérie est toujours debout.Composée d’officiers souvent jeunes et bien formés elle est solide,bien structurée et parmi les meilleures armées du tiers monde.Ah!si les autres institutions de l’Etat algérien pouvaient suivre l’exemple de l’ANP!!!




    3



    1
      fethi
      6 février 2018 - 17 h 34 min

      Bonjour, nous sommes classées 25ème deans le monde, que vient faire ici LE TIERS-MONDE.




      1



      0
        Anonyme
        6 février 2018 - 20 h 14 min

        Le tiers monde à ce que je saches n’est pas un terme péjoratif et jusqu’à preuve du contraire nous sommes un pays du tiers monde.Je n’ai pas dis ça pour rabaisser notre armée pour laquelle j’ai beaucoup d’estime.Sans rancune.




        1



        0
    Salima
    6 février 2018 - 14 h 47 min

    Cher internaute @Numide, il est vrai que l’ANP est certes un armée nationale et populaire mais je suis désolé de te dire qu’elle joue aussi malheureusement un rôle politique dans la pays ! C’est elle qui défend les clans au pouvoir dont elle protège les intérêts ! C’est elle qui choisit toujours le Président de la république et ce depuis 1962, donc depuis la prise du pouvoir, illégitimement, par ce qu’on appelle le clan d’Oudja ou l’armée des frontières ! C’est hélas, cette tare ou cette casserole qu’elle traîne toujours!
    Il est établi que c’est l’armée qui garantit la survie et la reproduction du système politique autocratique algérien et ce, depuis 1962. C’est elle qui permet aux hommes politiques au pouvoir d’exercer une autorité sans limites sur le pays et, ce qui est le plus grave, elle ne leur demande jamais des comptes.
    Ceci étant, si le pays est en danger, le peuple sera de son côté, y’a pas photo !!




    5



    0
    Anonyme
    6 février 2018 - 13 h 41 min

    Les migrants clandestins rentrent en Algérie facilement, on se demande comment font-ils. Sont-ils invisibles.




    5



    4
      Anonyme
      6 février 2018 - 15 h 12 min

      Le problème des migrants est un phénomène planétaire.Regardez ce qui se passe du coté du Pas-de-Calais et même au…centre de Paris. C’est un problème qui ne trouvera sa solution que grâce à la conjugaison des efforts de toutes les nations pauvres et riches. Pour éradiquer cette émigration souvent illégale il faut s’attaquer aux causes et non aux effets que tout le monde connait. Ces pays pauvres à la démographie hyper-galopante sont de véritables bombes à retardement (le Niger par exemple a une démographie de 49/1000 alors qu’elle est seulement de 8/1000 en Allemagne) et l’Afrique subsaharienne aura 450 millions d’habitants de plus d’ici 2020.
      Assez d’irresponsabilité SVP!!!




      1



      1
        Anonyme
        6 février 2018 - 16 h 46 min

        Le problème, chez nous les migrants ont envahi toute l’Algérie de long en large.
        Ils se déplacent en toute quiétude.
        Dans d’autres pays, les migrants sont regroupés dans des camps pour préparer leur rapatriement.




        0



        0
        Anonyme
        6 février 2018 - 20 h 23 min

        D’ici 2030 et non 2020.Toutes mes excuses.




        0



        0
    LOUCIF
    6 février 2018 - 13 h 39 min

    Si j’ai un conseil à donner à des éventuels agresseurs contre notre pays, je leur dis ne faîtes pas cette c… car vous aurez en face de vous non seulement notre chère ANP mais aussi 40 millions d’Algériens déterminés (même nos bébés seront de la partie). Et tout cela sans compter notre diaspora et nos émigrés partout sur la planète ! Ce n’est pas des paroles en l’air ou pour faire peur, mais l’Algérien, même s’il peut être contre ou anti-pouvoir et contre les gouvernements successifs, ne plaisante pas quand sa patrie est en danger !




    11



    2
    Zaatar
    6 février 2018 - 10 h 53 min

    La photo image de l’article est bien sur révélatrice de l’aptitude et de l’excellence en termes « d’état prêt au combat » face à toute menace.




    3



    4
    LE NUMIDE
    6 février 2018 - 10 h 49 min

    ce qui distingue l’ANP de plusieurs armées dans le monde c’est que d’abord c’est une armée nationale et populaire et pas ploutocratique au service d’une Dynastie ou d’une Oligarchie , ensuite c’est une armée de défense et pas une armée impériale d’agression , et enfin c’est une armée républicaine et pas une milice idéologique .. Bien sûr que l’ANP a des travers du sous-développement et du retard historique comme tous les secteurs , comme tout le pays et comme nous autres algériens , il faut essayer de bien faire chacun à sa place .. Mais l’ANP par sa doctrine , sa discipline et sa hiérarchie , demeure notre seule garantie de survie et de souveraineté en tant que nation , dans un monde cruel et sans pitié .. Ceux qui n’ont pas servi sous l’ANP ne peuvent pas savoir ces notions et ces concepts et ils peuvent tout dire et n’importe quoi sous la colère de l’instant , le ressentiment subjectif ou l’émotion débordante .. Ceux qui sont contre l’ANP sont deux genres en Algérie : ceux qui ne savent pas et ceux qui savent mais sont contre l’existence de l’ANP et donc de l’idée même de nation algérienne … Ceux qui ont servi dans les rangs de l’ANP depuis le Congrès de la Soumam jusqu’à aujourd’hui , ont cet insigne honneur même le plus minime d’avoir fait un devoir aussi modeste et d’avoir servi leur pays .. Que reste-t-il à un homme ou à une femme s’il serait dépourvu de ce sentiment chaud et humain du Devoir et du Consentement à servir les siens, à travailler pour un idéal qui lui survive , le plus beau , le plus complètement sain et humain : sa patrie , sa nation son peuple ? il ne lui reste sans ca , que son ego , son animalité ou bien alors quelque fumisterie idéologique prête à fondre sous le soleil !!!




    5



    4
    Anonyme
    6 février 2018 - 8 h 57 min

    La vrai menace il faut pas la chercher ailleurs elle et chez nous,elle et chez les dirigeant pourrie et de la populations barbares non patriotique hacha limastelhach,en ce qui concerne notres armées il faut être claire si une force étrangère rentre chez nous par la force j’en suis persuadé que que tout militaire donneras son arme et diras à l’envahisseur tient prend mon arme et prend soins de moi,tout engagé La fait pour avoir un travail pas pour le pays que sa plaise ou pas mon c’est la triste vérité !!!…




    7



    9
      Moskosdz
      6 février 2018 - 11 h 34 min

      +Anonyme 8h57//Ce que tu prétends c’est dans ton royaume que cela pourrait se passer,les militaires de sa majesté le roi escobar6 ayant rendus leurs armes aux Espagnols sur le rocher Persil est un bon exemple.




      3



      2
      elgat
      6 février 2018 - 17 h 04 min

      Tu ne connais point l’Algérien peut être , vu ta réaction tu ne l’es pas?. Rappelez vous le comportement des algeriens en 1963 lorsque le royaume du kif ayant cru un instant qu’il pourrait envahir impunément l’Algérie, pendant que ses fils s’entre-tuaient. Mettons nos probleme a coté, et réglons nos comptes avec elhallouf se disent ils!




      1



      0
      fethi
      6 février 2018 - 17 h 41 min

      Vous n’etes pas ALGERIEN.




      0



      0
    Anonyme
    6 février 2018 - 7 h 50 min

    Bien que nos BRAVES DJOUNOUDS fassent de l’excellent travail en éliminant à tours de bras la mauvaise graine, pour être aussi affirmatif Monsieur le Ministre, il faudrait expulser tous les migrants.




    3



    5
    Anonyme
    6 février 2018 - 1 h 30 min

    le loup est dans la bergerie




    7



    5
    Anonyme
    6 février 2018 - 1 h 14 min

    L’intérieur politique est pourri. Qu’attendez vous pour sauver ce peuple Algérien.




    10



    9
    Anonyme
    6 février 2018 - 1 h 11 min

    La menace circule librement partout en Algérie.




    8



    7
      elgat
      6 février 2018 - 17 h 08 min

      Wech medi 1 t’as débauché




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.