Fédération des parents d’élèves : «Les grévistes portent atteinte à la profession»

La fédération ne peut rester passive devant cette situation
Pour Mme Khiar, la grève ouverte est un comportement immoral. D. R.

La présidente de la Fédération nationale des associations de parents d’élèves, Djamila Khiar, a estimé jeudi à Mostaganem que la grève ouverte initiée par le Cnapeste est «un comportement immoral et porte atteinte à la déontologie du métier d’enseignement», a appris l’APS. A l’ouverture d’une session extraordinaire du bureau national de la fédération, tenue au CEM Sekhi-Abdelkader, dans la localité de Hadjadj, Mme Khiar a considéré que la notion de grève ouverte «n’existe pas légalement», mais qu’il existe des voies et des méthodes limitées dans le temps et dans l’espace pour formuler des revendications sans porter atteinte aux intérêts du maillon faible de la chaîne, qui est l’élève.

Elle a appelé à la prise de décisions rapides pour «garantir le droit à la scolarité de l’élève et le retour de ce dernier aux bancs de l’école, qui est un droit garanti par la constitution» et «la principale préoccupation actuelle de la fédération est l’élève et la défense de ses droits». Mme Khiar a fustigé des parties appelant les élèves à «ne pas retourner à leurs écoles, à manifester dans les rues et à frapper et chasser les enseignants vacataires», comme elle a invité les directions de l’éducation au niveau des wilayas à exercer un contrôle rigoureux face aux cas de vacance constatés dans certains établissements scolaires.

Par ailleurs, la même responsable a souligné que la fédération qu’elle préside «ne peut rester passive devant cette situation», estimant que «seul le dialogue avec toutes les parties et sans condition préalable servira les intérêts des élèves contraints à se retrouver dans la rue, au lieu de poursuivre leur scolarité». La présidente de la Fédération nationale a appelé les directeurs de l’éducation au niveau des wilayas à prendre compte des heures et des séances perdues afin de «garantir une équité entre les élèves, notamment ceux des classes d’examen».

Elle a, par ailleurs, annoncé que la fédération est en cours d’élaboration d’un programme de formation au profit des représentants des associations de parents d’élèves portant sur les conduites à tenir avec toutes les parties de la famille de l’éducation. Elle s’est également félicitée des acquis des associations des parents d’élèves sur le plan éducatif. L’ordre du jour de cette session extraordinaire porte sur les questions d’actualité liées au secteur ainsi que sur les questions internes et organisationnelles de la fédération, a-t-on signalé.

R. N.

Commentaires

    mouatène
    9 février 2018 - 9 h 00 min

    madame khiar, votre responsabilité est d’instruire votre association à tous les niveaux pour instruite aussi les parents d’élèves pour qu’ils instruisent à leur tour tous les élèves à se mobiliser ensembles pour dénoncer aux numéros verts de la police et de la gendarmerie tout enseignant qui donnerait des « études » chez lui moyennant finances. il faut de ça cesse. donnez leurs noms et adresses aux services de sécurité , et ceci pour le bénéfice des élèves et des parents qui n’arrivent pas à subvenir à leurs enfants. il est temps de mettre fin à cette escroquerie généralisée. ce sera un acte citoyen.




    5



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.