Douanes algériennes : Huawei réalisera un data center

Douanes algériennes
Huawei réalisera le nouveau data center des Douanes algériennes. D. R.

L’Agence de l’informatique des finances publiques du ministère des Finances et l’entreprise chinoise de solutions numériques Huawei ont signé lundi à Alger un contrat de réalisation d’un nouveau data center pour les Douanes algériennes, en présence du directeur général des Douanes, Noureddine Allag, a indiqué la direction des Douanes dans un communiqué. Ce data center entre dans le cadre de la mise en place du nouveau système d’information des Douanes, décidée après des diagnostics de l’actuel Système d’information et de gestion automatisée de dédouanement (Sigad) mis en place en 1995. Il constituera le contenant devant recevoir les logiciels de gestion automatisée des Douanes, rapporte l’agence de presse officielle APS.

Le data center des Douanes sera renforcé en matière de transport des données et de connectique par une mise à niveau du réseau auprès des opérateurs nationaux. Ce projet d’envergure est financé par le Fonds d’appropriation de l’utilisation et du développement des TIC (Faudtic) du ministère de la Poste et des TIC, sous la coupe de l’Agence de l’informatique des finances publiques du ministère des Finances. Le délai de réalisation de ce projet a été fixé à six mois.

Le nouveau système d`information des Douanes, adapté selon les dernières avancées technologiques, devrait permettre un traitement rapide des dossiers à la faveur, notamment, de la cohérence des données à travers tous les sites opérés par l`administration douanière (ports, aéroports, ports secs, postes frontaliers…) et l`intégration des référentiels de traitement (tarifs, réglementation, valeur, opérateurs économiques, transport et moyens de transport).

R. E.

Comment (2)

    Larbi
    12 février 2018 - 20 h 35 min

    Nous sommes vraiment dirigés par des incompétents…
    C’est bien la peine que,chaque année,il sort une flopée d’ingenieurs en informatique si c’est pour faire ensuite appel aux Chinois pour la totalité du projet… (c’est d’ailleurs applicable pour d’autres disciplines)
    Ohh,mais j’oubliais…
    Si ils faisaient travailler les Algériens,les retro-commissions ne seraient pas ce qu’elles sont..
    CQFD

    12
    1
    RAYES EL BAHRIYA
    12 février 2018 - 19 h 49 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.