Amnesty : «Les autorités israéliennes doivent libérer la jeune Ahed Tamimi !»

Ahed Tamimi
Ahed Tamimi lors de son arrestation, en janvier dernier. D. R.

«Les autorités israéliennes doivent libérer immédiatement la jeune militante Ahed Tamimi, dont le maintien en détention est une tentative désespérée d’intimider les enfants palestiniens qui osent résister à la répression menée par les forces occupantes», a déclaré Amnesty International.

Le procès d’Ahed Tamimi doit s’ouvrir le 13 février 2018 devant le tribunal militaire pour mineurs d’Ofer, en Cisjordanie occupée. L’adolescente est sous le coup de 12 chefs d’inculpation, dont coups et blessures, après la publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle on la voyait bousculer, gifler et frapper du pied deux soldats israéliens dans son village, le 15 décembre.

«En refusant de libérer Ahed Tamimi depuis son arrestation le 19 décembre, les autorités israéliennes ne font qu’exprimer leur mépris à l’égard des obligations qui sont les leurs, aux termes du droit international, en matière de protection des enfants», a déclaré Magdalena Mughrabi, directrice adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Et d’ajouter : «Pendant l’altercation, cette adolescente non armée ne constituait en rien une menace pour les deux soldats israéliens, qui étaient lourdement armés et portaient des équipements de protection. Aucun de ses actes ne saurait justifier son maintien en détention ni les longs interrogatoires agressifs qu’elle a dû subir durant les deux premières semaines de son incarcération.»

«Une fois encore, les autorités israéliennes ont réagi de manière totalement disproportionnée aux actes de défiance d’un enfant palestinien», a déclaré Magdalena Mughrabi.

La Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant, à laquelle Israël est partie, dispose que l’arrestation, la détention ou l’incarcération d’un mineur doit n’être qu’une mesure de dernier ressort, et être d’une durée aussi brève que possible.

Ahed Tamimi, qui a fêté son 17e anniversaire en détention, risque jusqu’à 10 ans de prison si elle est déclarée coupable. Son procès devrait durer plusieurs mois.

C. P.

Comment (7)

    TARZAN
    14 février 2018 - 21 h 45 min

    JE SUIS AHED TAMIMI ! OU EST CHARLIE HEBDO? OU EST BHL? OU SONT LES DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME EN FRANCE?

    Errai
    13 février 2018 - 21 h 28 min

    Lorsqu’un petit vanilloderme à kipa à été victime d’un « croche-pieds » en France c’est toute la classe politique jusqu’au président de la République qui s’est mise en transe pour crier à « l’antisémitisme » et promettre un châtiment exemplaire aux coupables et quand c’est une petite Palestinienne qui croupit en prison pour avoir osé défendre mains nues l’honneur des siens contre des soldats armés jusqu’aux dents c’est silence radio.
    Vivement l’universalité de la protection de l’enfant.
    Courage Ahed les enfants du monde entier sont avec toi.
    Je suis Ahed Temimi.

    42
    1
    elhadj
    13 février 2018 - 19 h 01 min

    si les nazis n ont pas achevé totalement leur oeuvre de la Shoah ,il se trouve que les descendants des victimes ont pris la suite a l encontre des enfants de la Palestine arbitrairement occupée avec le concours du monde judeo chrétien et la démission totale des arabes. l histoire se répétera et aucune domination ne durera dans le temps

    4
    1
    Chaoui
    13 février 2018 - 18 h 12 min

    La « vérité » tout le monde la connaît. Ce qui doit (et va) triompher c’est LA justice.

    3
    1
    IMAZIREN
    13 février 2018 - 17 h 50 min

    Si cette enfant PALESTINIENNE était Juive, l’information aurait été diffusée pas les médias de la communauté internationale (USA, France, Grande-Bretagne) en boucle pour la victimiser.

    13
    2
    Anonyme
    13 février 2018 - 15 h 30 min

    Qu’attend l’UNICEF,en tant qu’organisme mondial et officiel pour voler au secours de cette jeune personne ? Et toutes ces associations qui œuvrent pour la défense et les droits des enfants,où sont-t-elles ?
    Enfants,adolescents ,adultes,des 2 sexes, de tous pays de toutes races et de tous continents sont avec toi Ahed. Nous disons tous,NON à l’apartheid sioniste.
    Courage Ahed, la vérité finira par triompher.

    200
    5
    Chaoui
    13 février 2018 - 14 h 59 min

    Libérerez Ahed !
    S’il était encore besoin de démontrer la nature scélérate de l’OCCUPANT colonisateur israélien, avec l’emprisonnement de cette gamine de 16/17 ans les israéliens nous dévoilent un peu plus leur VRAI visage. Hideux comme le diable et dénué de bon sens, de morale comme de toute humanité.

    93
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.