Réfugiés subsahariens : Amnesty repart en campagne contre l’Algérie

Amnesty International
Hassina Oussedik, directrice d'Amnesty International Algérie. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme en Algérie, diffusé ce jeudi,  Amnesty International (AI) emboîte le pas aux 21 ONG internationales qui, dans une déclaration commune, accusaient, il y a quelques jours, les autorités algériennes de maltraiter les réfugiés subsahariens, en utilisant les mêmes termes pour décrire une situation «alarmante».

Ainsi, dans ce rapport, AI indique qu’entre août et décembre, «les autorités ont procédé, sur la base d’un profilage ethnique, à l’arrestation arbitraire et à l’expulsion forcée de plus de 6 500 migrants originaires de divers pays d’Afrique subsaharienne vers les Etats voisins du Niger et du Mali». Dans le même registre, les auteurs du rapport, évoquant la situation des réfugiés syriens bloqués dans la zone tampon entre le Maroc et l’Algérie, sont pris en flagrant délit de partialité pour le régime marocain en écrivant : «En juin, les autorités algériennes ont annoncé qu’elles allaient les autoriser à entrer en Algérie et permettre au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) de les aider. Cependant, elles ont par la suite refusé de les laisser entrer à un point de passage non officiel. Les réfugiés sont restés bloqués dans le désert jusqu’à ce que le Maroc leur accorde une protection.»

Le rapport de cette ONG foncièrement anti-algérienne, regrette la décision de la justice suisse de classer, en janvier dernier, «une enquête pour crimes de guerre, ouverte contre l’ancien ministre de la Défense algérien Khaled Nezzar pour des faits commis entre 1992 et 1994 en Algérie, la déclarant non recevable du fait de l’absence de conflit armé en Algérie à cette époque». Elle dénonce l’arrestation, en février, d’un sympathisant du FIS dissous, Rafik Belamrania, pour «apologie du terrorisme sur Facebook», en se référant notamment à une résolution du Comité des droits de l’Homme (ONU) estimant que les autorités algériennes avaient «bafoué le droit à un recours utile, le droit à la vie et l’interdiction de la torture» en ce qui concerne Mohamed Belamrania, «victime de disparition forcée et d’exécution», d’après les auteurs du rapport.

R. M.

Comment (38)

    MDAMAR
    26 février 2018 - 23 h 06 min

    pour qui roule-t-elle cette Oussedik?

    Beka
    24 février 2018 - 11 h 02 min

    Amnesty et ligue des droits de l homme et toute la companie, comme il ont mentis et protegé le terrorisme du Gia il le font pour la crise migratoire _des ong sionistes qui pasent a l offonsive surtout apres l arresttation d immigrant travaillant pour le mossad. le peuple doit se reviller de cette overdose de la religion et le pouvoir doit proteger ses compatriotes algeriens avant ces amis africains corrompus je ne comprend pas pourkoi des mesures facile comme evacues les mendiants subsahariens des rue et autoroutes ne sont pas prise _pourtant il suffit de poste des agents de l ordre sur place et cette racaille disparaitera avec le temps _ou va nous mene cette bonté debile ou laxisme ou carrement complicité. plus ce probleme traine plus ces ONG avancent dans les etapes de leur programme machiavelique de trouve une terre d acueil mondiale pour les migrants africains derrangants comme c etait le cas pour lrs juifs avec leur terre d acueil la palestine.

    6
    1
    Anonyme
    24 février 2018 - 7 h 21 min

    Lisez l’extrait d’un article publié par un journal persillère ..

    « Cette plateforme pma exige, ainsi, la mise en place de “mesures urgentes” pour garantir l’accès aux soins et aux droits des migrants subsahariens en Algérie. Les membres de ces 20 associations se disent “prêts à travailler conjointement avec les autorités compétentes” afin d’organiser l’aide humanitaire et améliorer l’accès aux services de base. ».
    Ces associations nationales se croient en phase « d’immigrer » ces envahisseurs avec des pays et des richesses !!!!

    On voit bien qu’ils s’agit d’un complot d’abord interne avec des externes.

    8
    1
    Viva l'Aldjérie
    23 février 2018 - 22 h 01 min

    Je ne comprends pas pourquoi on autorise la présence de ces ONG voix de leurs maitres qui ne sont là que pour débiner l’Algérie secondés par leurs supplétifs marocains et makistes. Pour donner des gages droits de l’hommistes aux gouvernements occidentaux qui ont détruit la Libye, la Syrie et l’Irak? Mais ça ne leur suffit pas à ces maniaques du bombardement, ce que veulent les mondialistes talmudistes c’est nous voir détruits comme tout le monde chez les Arabes ( au sens régional du terme, hein ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis ) et aussi chez les Européens sur un registre moins génocidaire et moins expéditif mais très efficace en matière de remplacement de population.
    Les ONG à la botte tablent sur notre ignorance en la matière pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes et des parasites pour des réfugiés, manque de pot nous aussi nous lisons les sites alternatifs et donc nous savons tout ce qu’il faut savoir sur ces propagandistes qui veulent faire passer l’Algérie à la casserole du métissage obligatoire.
    L’Algérie n’a rien à perdre à les foutre à la porte du pays, ils resteront accrochés à nos basques jusqu’à ce que printemps arabe s’ensuive.

    8
    5
    Umeri
    23 février 2018 - 20 h 59 min

    D’abord pour être crédibles, ces O N G, doivent cibler, en premier lieu, les puissances occidentales, qui foutent la M…au Moyen Orient et en Afrique, ce qui poussent vers l’exode, des milliers de migrants, qui fuient la violence, pour trouver refuge n’importe ou.Mais les occidentaux, incapables de les prendre en charge, accusent les pays, comme l’Algérie,de ne pas accueillir ces pauvres âmes, ce qui est archi faux , notre pays a beaucoup donné en prenant en charge des centaines d’entre eux, elle a même effacée, la dette de plusieurs pays africains. Alors, gardez vos boniments, l’Algérie ne se laissera pas faire et n’ acceptera de se soumettre , malgré la pression exercée par certaines O N G au service des puissants, qui les finance.

    11
    2
    Algérienne ? J'en doute !
    23 février 2018 - 20 h 29 min

    Que cette (…) femme acceuil quelques migrants dans sa villa pour voir !

    12
    2
    L'ALGÉRIE AUX ALGÉRIENNES ET ALGÉRIENS A MORT LES TRAITRES !!!!
    23 février 2018 - 20 h 24 min

    Ils veulent nous intimider ses escrots, qu’ils les acceuils chez eux nous on en gardera pas un seul !!! Votre PROJET DE METISSAGE ALLEZ LA FAIRE CHEZ VOUS.

    13
    3
      ANONYME
      24 février 2018 - 6 h 41 min

      Cette femme … sur la photo s’appelle hassina oussedik GIRAUD, ……..quand, elle et sa troupe composés de TRAITRES s’activer à placer dans les moindres coins de toute l’Algérie des tribus entières d’étrangers africains noirs en les faisant passer pour de pauvres gentils fuyant la guerre (vérifiez chers messieurs dames de quelle guerre il s’agit ??) fuyant la misère (c’est à leur dirigeants de trouver les solutions avec le sou sol) fuyant les changements climatiques (et les pluies torrentielles au niger et tchad), à ce moment là le peuple ne faisait que pleurer sur le sort de ces faux et fort dérangeants. Et ces bagarres sanglantes ou guérillas ou guerres entre ces africains noirs nigérians en l’occurrence ont toujours existé pourquoi n’en tenir compte que pour envahir voire détruire l’Algérie et encore c’est à ces peuples de se battre et de régler la situation dans leurs pays. Le peuple algérien a été trompé, les traitres algériens ont facilité l’invasion et les portes du sud sont restées grandes ouvertes sans surveillances pour que l’Algérie se transforme en l’espace de très peu de temps en une dé… aux délinquants, mendiants, gangsters, prostitués africains … NOUS REFUSONS L’INVASION, MORT AUX HARKIS ..

      11
      1
    abou portant
    23 février 2018 - 17 h 37 min

    Un peuple avertis on vaut deux ……
    tapez juste : sayanim en Algérie …..sur Google et vous allez tomber par terre.

    Et vous allez comprendre ce coté surnaturel qu`on attribue aux sionistes.
    Ils sont parmi nous … et composent toutes les ONG.

    8
    1
    a
    23 février 2018 - 17 h 05 min

    14 pays africains sont obligés par la France, à travers le pacte colonial , de mettre 85% de leurs réserves à la banque centrale de France sous le contrôle du ministère des finances français. Jusqu’à maintenant, en 2014, le Togo et environ 13 autres pays africains doivent encore payer la dette coloniale en France. Les dirigeants africains qui refusent sont tués ou victimes de coup d’état . Ceux qui obéissent sont soutenus et récompensés par la France grâce à style de vie somptueux, tandis que leurs populations endurent la misère et le désespoir.
    Un tel système maléfique, est dénoncé par l’Union européenne, mais la France n’est pas prête à se passer de ce système colonial qui lui offre une trésorerie d’environ 500 milliards de dollars en provenance de l’Afrique, et ce par année.
    Alors Madame la donneuse de leçon ayez la décence de demander à votre pays de cesser d’exploiter ces pays pour leur permettre de prendre soin de leur compatriotes qui ne cessent de traverser le sahara algérien avec ce que cela, comporte comme risque pour échouer dans notre pays qui ne fait que ce vous faites contre tous les demandeurs arrivés en France et que vous rendez à leur pays d’origine (10000 algeriens emprisonnés et en voie d’expulsion……..

    10
    2
    selma
    23 février 2018 - 15 h 49 min

    Mais s’ils vous font tant de peine, Madame, obtenez-leur des visas et accueillez-les chez vous, d’autant que ce ne serait que justice rendue, vu que vous leur avez pillé toutes les richesses et continuez à les affamer par le Franc CFA que vos politiques leur imposent
    Vos leçons devraient profiter, plutôt, à vos charognards de dirigeants, pas aux algériens

    12
    1
    Algérien tout simplement
    23 février 2018 - 15 h 48 min

    toutes ces ONG sont financées par George Soros juif sioniste sataniste..
    leur but est de détruire la nation algérienne ainsi que sa culture avec sa fierté son courage sa détermination bref ils veulent ruiner le peuple algérien et l’Algérie..!!
    Tant qu’il y a nos courageux généraux ainsi que notre armée déterminé on ne craint rien. (…)

    18
    2
    pragmatisme
    23 février 2018 - 14 h 18 min

    Amnesty international et ces 21 ONG,semblent défendre ces migrants jetés à la porte de leurs pays par leurs dirigeants qui eux placent l’argent de leurs richesses dans des banques occidentales et autres paradis fiscaux ;au lieu d’enquêter sur ces milliards de dollars détournés par ces dirigeants et de la spoliation des richesses de ces pays par les multinationales occidentales ces organisations jettent leur dévolu sur l’Algérie .Si notre pays ne prend pas ses dispositions il faut s’attendre à un afflux de dizaines de millions d’émigrants.Elle est bien bonne celle la,c’est comme si j’allais passer du bon temps dans des boites de nuit et que j’obligerais mon voisin à prendre en charge ma progéniture.A moins que ces organisations ne roulent pour les pays qui veulent créer le chaos chez nous.

    23
    2
    khalilsadek
    23 février 2018 - 12 h 19 min

    Si cette institution veut vraiment prouver sont utilité, alors elle a plus a faire pour les musulmans de byrmanie, les palestiniens, les yemanites les populations kurdes Bombardées par Erdoghan, voila du travail qui sera tout a son honneur ou qu’elle arrétte son hypocrisie et ferme sa gueule.

    26
    4
    Anonyme
    23 février 2018 - 11 h 53 min

    On devrait faire comme la Hongrie et certains pays ,interdire toutes ces organisations financées par SOROS qui font tout pour salir la réputation des pays qu elles veulent abattre….
    Quel est le pays qui se laisse envahir par des hordes de mendiants et de voleurs sans régir?
    L Algérie agit comme tous les pays souverains en expulsant des gens entrés illégalement…..N ayant pas les moyens d accueillir toute la misère de l Afrique ,elle défend son territoire car ce ne sont pas des réfugiés de guerre mais des réfugiés économiques de plus envoyés par des maffias pour mendier et voler .
    D ailleurs on ne devrait pas faire de la publicité à cette ong en publiant ces rapports…on doit l ignorer.

    27
    4
    Anonyme
    23 février 2018 - 11 h 43 min

    Il faut se méfier comme de la peste de cette officine de la CIA. Ses interventions sont généralement commandées. Ils faut les laisser aboyer pour leurs maîtres et renvoyer manu militari ceux qui franchissent de manière inégale la frontière; tout le monde garde en tête les agents du Mossad maliens er burkinabés impliqués dans les événements de Ouargla. Il n’y a qu’à voir l’excitation de la caisse de raisonnance marocaine pour comprendre que c’est une autre tentative de déstabilisation du pays. Si il y a un enseignement sur la lutte contre le terrorisme que l’Algérie a bien intégré c’est la collusion qui existe entre eux et ces organisations dites caritatives.

    20
    4
    Vangelis
    23 février 2018 - 10 h 59 min

    La représentante de A.I a la haine (…). Elle fonce tête baissée en relayant des bruits venus de l’étranger sans rapport avec la réalité puisque ces réfugiés sont rapatriés dans leurs pays dans la dignité.
    Fallait-il les laisser livrés à eux-mêmes, sans travail ou encore trafiquant dans des activités illicites ? Fallait-il les laisser sans ressource, tant en nature qu’en espèce, en restant en Algérie qui, comme chacun sait, n’a plus les moyens de distribuer la rente ?
    Il est dit, su et connu que A.I financée par des agences américaines, se soucie plus de détails que de généralités et qui plus est prend ses sources chez les traîtres et les harkis à leur propre pays. Et les généralités qui durent depuis des années et des décennies sont les guerres impériales déclenchées un peu partout dans le monde dont la responsabilité première incombe justement à l’Amérique.
    A titre d’exemples, la guerre en Syrie, celle au Yémen et les tueries à huis clos en Palestine et au Sahara Occidental, point de protestations.
    A.I est à prendre avec des pincettes et surtout à ignorer car sa vraie place est dans la poubelle où elle cherche ses prétendues informations.

    24
    3
    Anonyme
    23 février 2018 - 9 h 43 min

    Et les droits de l’homme en Palestine ??? Maisons détruites, bombardements aveugles contre les civils ,emprisonnements sans jugements etc etc etc .Laissez-les aboyer comme des chiens.

    37
    4
      Anonyme
      23 février 2018 - 11 h 50 min

      Actuellement, il ne faut parler que de l’Algérie et essayer de la sauver de ce colonialisme africain noir extrêmement nuisible et dévastateur. La Palestine et les autres leurs peuples ne parlent pas autant de nos problèmes qui nous déchirent au quotidien à la vue de la destruction de l’Algérie par ces peuples sahéliens sans la moindre trace de pudeur ni de civisme.
      J’ai appris il y a juste un moment que ces subsahariens une fois à Tamanrasset ils payent le car pour Biskra pour 12 000 dinars/individu destructeurs, sont-ils pauvres ces gens, il est clair qu’ils sont en Algérie pour un objectif à effets très graves, et ces effets très graves on les voit déjà.

      27
      3
    TARZAN
    23 février 2018 - 8 h 58 min

    AMNESTY ROULE POUR L’OTAN. AMNESTY ATTAQUE L’ALGERIE SUR L’ÉMIGRATION CAR L’OCCIDENT REFUSE LES AFRICAINS ET VEULENT QU’ILS RESTENT EN ALGERIE, POUR NUIRE A L’ALGERIE D’UNE PART (le coût pour assimiler les africains est extrêmement élevé pour un avenir incertain) ET ÉVITER AUX PAYS DIT « DÉMOCRATIQUE » DE LES ACCUEILLIR. amnesty ne dit mot sur le maroc par exemple sur les tortures au sahara occidental, intimidations et emprisonnement de toute personne voulant juste s’exprimer, sur les manifestations de la misère au maroc réprimés avec violence,etc.) ET CA NOUS DEVONS DÉNONCER LE JEU POLITIQUE MALSAIN DE CETTE ORGANISATION TÉLÉGUIDÉ PAR LES PUISSANCES OCCIDENTALES

    34
    6
    صالح/ الجزائر
    23 février 2018 - 8 h 24 min

    Pourquoi les États-Unis ont bloqué le versement de plus de la moitié des 125 millions de dollars d’aide prévue à l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens ((UNRWA ) ? ou plutôt pourquoi des pays comme l’Amérique finance des ONG pareilles ? .
    Comment Israël avait domestiqué Amnesty international au service de sa propagande ? le gouvernement israélien a financé la création et l’activité de la section israélienne d’Amnesty International dans les années 1960 et 1970, dans le but d’en faire un instrument au service de l’image internationale d’Israël. certains de ceux qui étaient à la tête d’Amnesty Israël entre la fin des années 1960 jusqu’au milieu de la décennie 1970, rendaient compte de leur activité directement et en temps réel au Ministère de Affaire étrangères, se concertaient avec des fonctionnaires et demandaient des instructions sur la manière de procéder.
    Ce qui s’est passé dans les années 60 et 70 pourrait bien se passer ultérieurement .
    Ban Ki-moon a reconnu avoir retiré l’Arabie saoudite de la liste noire suite à un chantage , car cette monarchie moyenâgeuse a menacé de couper des financements à l’UNRWA , il a dû tenir compte de « la perspective très réelle de voir des millions d’autres enfants souffrir gravement si, comme cela m’a été suggéré, certains pays supprimaient des financements à plusieurs programmes de l’Onu « . et pourtant le rapport annuel de l’ONU accuse la coalition menée par Ryad d’avoir provoqué la mort de 60% des 785 enfants tués au Yémen en 2015 , mené des attaques contre des installations médicales. Et utilisé des bombes à sous-munitions dans des zones résidentielles, ce qui s’apparente à un crime de guerre , et enfin imposé le blocus aérien et maritime contre le Yémen , ce qui a « exacerbé une crise humanitaire déjà très grave » .
    Pourquoi la France accepte au Yémen ce qu’elle condamne en Syrie ? , deux guerres au Moyen-Orient, l’une largement médiatisée, l’autre ignorée . Dans un cas, la France et les autres pays occidentaux dénoncent avec force ces violences , dans l’autre, Paris, Londres et Washington, non-contents de garder le silence sur les bombardements meurtriers de la coalition menée par l’Arabie Saoudite, continuent de lui vendre des armes.

    32
    4
      Anonyme
      23 février 2018 - 9 h 37 min

      Vous aviez cru les utiliser comme moyen de compensation. Helas votre jeu avec le feu vous brule les doigts. Si l’occident rèvélait les centaines de milliards$ détournés par la junte on serait assez riches, mais 10% des algeriens detiennent la richesse et les autres crèvent la dalle. Votre régime particpe aussi à la rapine

      10
      35
        Lyes Oukane
        23 février 2018 - 12 h 35 min

        @ Anonyme de 9h37 . « …. on serait assez riches … votre régime participe à la rapine …  » . Comment peux-tu être dans le « on » et parler de « votre » ? Tous les Algériens savent que  » les nôtres  » mais aussi  » les vôtres  » participent à la rapine au niveau mondial . Tous les jours ce journal et ceux du reste de la planète nous l’expliquent ,chiffres à l’appui . Tu ne fais donc qu’enfoncer des portes ouvertes.
        Selon OXFAM, en 2017 ,82% de la richesse mondiale est détenue par 1% de la population mondiale. Le nombre de milliardaires a connu ,en 2017 , sa plus forte augmentation de l’histoire avec un nouveau milliardaire tous les deux jours … Alors de là à espérer qu’on serait plus riches, c’est comme espérer que demain on rase gratis .

        13
        4
        Amazigh DZ
        23 février 2018 - 15 h 18 min

        de quelle junte associes tu de « on » et de « votre » ?? il y en a plusieurs !!
        si tu insinues la notre, tous les Algériens savent qui sont les pseudos 10% qui détiennent la richesse et les autres ne crévent la dalle.
        contrairement a votre junte-royale qui détient a lui seul toute la richesse du royaume de la narcomonarchie, et les autres 99% crévent dans les bennes a ordures, dans les puits de charbon, les femmes mulets a ceuta et tous celles et ceux qui crévent de faim et de froid.
        quant a cette ONG « AI » tout le monde sait pour qui elle roule, suivez mon doigt !!
        nos responsables de l’interieur, des AE, le croissant rouge et les médias devraient répondre avec des preuves irréfutables sur le terrain aux fausses accusations non fondées de cette foutu AI.
        le sage montre la lune et l’idiot regarde le doigt.

        10
        4
    anonyme
    23 février 2018 - 8 h 07 min

    Les ONG, toutes les ONG, n’ont qu’un seul but : diluer, abâtardir les peuples pour créer une espèce humaine unique athée, « asexuée », apolitique, etc. L’homme rêvé des satanistes Francs-maçons ! La seule liberté qui vaille est la liberté d’opinion dont résulte la liberté d’expression. on voit bien comment elle est bafouée partout en cet Occident donneur de leçons …

    22
    5
    Anonyme16
    23 février 2018 - 7 h 45 min

    Cette femme sur la photo de l’article s’appelle hassina oussedik, algérienne, elle est directrice d’amensty en Algérie, ce sont bien les algériens qui reportent des fait avec exagération sur ces cohortes de mendiants qui ont passé trop de temps en Algérie sans aucune mesure sévère prise à leur égard, le ministre du niger en rajoute et annonce dans un discours récent que l’Algérie lui envoie des maliens et des guinéens avec ses mendiants expulsés, TOUT le monde est contre les algériens car TROP BONS TROP ..

    50
    4
    Anonyme16
    23 février 2018 - 7 h 27 min

    Il faut que l’Etat Algérien réponde par un discours FORT à ces traitres algériens d’Amnesty en Algérie. L’Algérie n’endossera jamais le dossier de migrants clandestins considérés réfugiés et que par abus de langage les algériens ignorants appellent encore réfugiés, le leurre a trop duré et le temps est venu pour rendre ces migrants à leurs dirigeants comme celui du niger qui a reproché récemment (le 21 février en cours) à l’Algérie d’avoir envoyé des maliens et des guinéens ai niger dans les lots de mendiants qu’il lui appartiennent. Tout ce voisinage MALI surtout, NIGER et la presse marocaine avec l’aide de la LDDAH, leila berrato journaliste d’ El Watan, journal algériefocus et d’autres traitres algériens à Tamanrassset ont construit ce rapport pour faire fondre l’Algérie et offrir notre pays à ces peuples …

    35
    4
    Anonyme
    23 février 2018 - 6 h 52 min

    Ya des services secrets internes comme des serpent piquent en douce pour semer la zizanie, font des reportages photos et envoient le tout, juste pour que ces ONG sermonent l’Algérie. Venez en France et vous verrez que des réfugiés sont jetés en pâture comme des animaux en liberté et sans pris en charge par les autorités locales même la police ne les traque plus, c’est la population qui les avec des dons, et de l’argent

    24
    5
    Anonyme
    23 février 2018 - 2 h 38 min

    Ces 21 ONG et Amnesty International cherchent tout simplement à semer la zizanie en Algérie et à piquer les Algériens au vif. Trop soucieuses des « droits » d’éléments de l’ex FIS dissous, et trop dépités de ne pouvoir provoquer des divisions au sein du peuple, à défaut de jeter le pays à la proie d’une guerre civile, ces organisations nous bassinent à la fin avec leurs commentaires sur la prise en charge de ces vagues de migrants.
    Que ces pseudo organisations aient l’honnêteté de s’en prendre aux pays qui sont à l’origine de ce désastre humain. l’Algérie a toujours été un pays généreux, prêt à aider les pays amis dans le besoin, mais là franchement,on ne peut imposer à l’État Algérien de prendre en charge, un problème qui dépasse les prérogatives des pays les plus riches et les plus nantis en infrastructures, pour faire face à ce drame humain.
    L’ Algérie a fait ce qu’elle peut peut, et suite à cette vague migratoire, ce sont les citoyens Algériens qui payent maintenant les pots cassés, en termes d’hygiène publique, de sécurité, d’agression et de harcèlement continu de la part de ces mêmes migrants.
    Amesty International et ces fameuses ONG des droits de l’homme, devraient plutôt s’inquiéter des conditions de vie des femmes et enfants Sahraouis, des enfants Palestiniens dans les geôles Israéliennes,ou à défaut, s’insurger contre l’oppression du régime du Mekhzen sur son peuple, de la façon dont les femmes meurent dans ce pays, et le pourquoi de ces jeunes Marocains apauvris, qui risquent leur vie dans des mines désaffectées.

    38
    7
    Moh
    23 février 2018 - 1 h 45 min

    Les rapports pour Amnesty Nationale concernant l’Algérie sont préparés à Alger même, l’Internationale Socialiste ne rate pas une occasion pour allumer l’Algérie.

    45
    4
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    23 février 2018 - 1 h 10 min

    Allez vous faire foutre ONG, tentacules des pervers sionistes lâches et perfides. Que les pays qui ont colonisé les pays d’ou viennent ces clandestins, terroristes potentiels et semeurs de troubles et qui continuent de siphonner leurs sous-sols, les prennent en charge. Bande d’hyènes et de chiennes aboyeuses !

    38
    6
    RAYES EL BAHRIYA
    22 février 2018 - 22 h 50 min

    pourquoi elle ne le fait pas en europe et en israel et ailleurs en occident.

    cette o.n.g est financée par la CIA et la Mossad.

    le terrorisme au Sahel va crescendo avec les campagnes douteuses de cette o.n.g que je

    ne veux même pas prénommer…

    a bon entendeur salut

    38
    5
    Anonyme
    22 février 2018 - 22 h 40 min

    Qu’ils les prennent chez eux si ça leur fait mal. Ces ONG sont là pour semer le désastre chez nous.

    41
    5
    Anonyme
    22 février 2018 - 22 h 19 min

    Ainsi, dans ce rapport, AI indique qu’entre août et décembre, «les autorités ont procédé, sur la base d’un profilage ethnique, à l’arrestation arbitraire et à l’expulsion forcée de plus de 6 500 migrants originaires de divers pays d’Afrique subsaharienne vers les Etats voisins du Niger et du Mali».
    6500 expulsions c’est tout ? Et il en reste combien sur les 650000 déjà installés et qui pompent l’air à 42 millions déjà en butte à d’énormes difficultés quotidiennes ? Sommes nous et en vertu de quoi obligés de porter cet immense fardeau sur nos épaules au point de tomber raides morts pour le plaisir cynique de quelques ONG ?
    Amnesty peut faire le compte 6500 c’est à peine 1/100 de ces mendiants qui vagabondent où bon leur semble en Algérie ! Jamais au grand jamais, ces africains ingrats et menteurs n’ont été inquiétés, ni interpellés, ni contrôles par les autorités. Il y en a même qui mendient depuis des mois à quelques mètres des commissariats sous le regard indifférent et même attendri des forces de l’ordre.
    Amnesty peut venir voir de visu que part au monde ces mendiants africains n’ont trouvé autant de compassion, d’aide multiforme ( nourriture de bonne qualité et vêtements que même la classe moyenne algérienne ne peut offrir à ses propres enfants, soins …). Ajoutons à cela l’aumône faite par les citoyens. Nulle part au monde ces ingrats menteurs ne sont autant choyés ! C’est à se demander pourquoi les choyons nous plus que nos enfants ! Seraient-ils la prunelle des yeux de toute l’humanité, seraient-ils issus de la cuisse de Jupiter ? Seraient-ils par hasard ce mythique peuple élu qui devrait vivre aux crochets du peuple Algérien qui devrait en plus leur chanter : « migrants mon amour « ?
    Ils ont rêvé d’un eldorado chimérique en Occident ils l’ont trouvé en Algérie ! Amnesty veut des vidéo , les Algériens peuvent lui en fournir des milliers ! En attendant, Amnesty et autres ONG arrêtez de faire de nous un point de fixation , il y a des combats plus glorieux et plus gratifiants pour vous et que vous ne menez pas, on se demande pourquoi

    38
    3
    Anonyme
    22 février 2018 - 22 h 18 min

    Pourquoi réfugiés subsahariens dans le titre de l’article mais ce sont plutôt des hors la loi qui se déversent par millions en terre algérienne sans aucun document ni identité leur expulsion est tout à fait légale !!! Il faut les reconduire chez eux en fusée pour qu’Amnesty ne pleure pas.
    Le journal 360.ma est le premier à se régaler de ce rapport que d’Amnesty !!!!

    40
    3
    Chaoui Ou Zien
    22 février 2018 - 22 h 15 min

    Taisez vous! Si vous acceptez de les prendre chez vous, on se cotisera pour payez le transport. Quant au bougnoule de service assis a cote de cette Zahra gesticulante, je prefere ne rien dire de plus.

    37
    6
    Anonyme
    22 février 2018 - 22 h 14 min

    Amnesty International est une organisation qui active du premier au dernier degré au service exclusif des intérêts du sionisme et des occidentaux .

    38
    5
      Lyes Oukane
      23 février 2018 - 3 h 31 min

      @ Anonyme de 22h42 . En plein dans le mille ! Amnesty Internationale est financée par des dons de particuliers anonymes ( prête nom de société à qui la CIA tord le bras pour casquer sans broncher ) mais il y a aussi des fondations encore plus généreuses comme  » la douce  » Fondation Open Society de Geoges Soros … bref ,toutes ces ONG sont tellement neutres et altruistes que Poutine les a virées à coups de pieds aux miches en deux temps trois mouvements . C’est dire . Chacun aura compris par qui et pourquoi ces ONG existent . Vous pensez à qui ? oui ,moi aussi .

      33
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.