Dossier – Comment le Maroc détourne les ressources du Sahara Occidental (II)

M6 Sahara
Le roi Mohammed VI et son frère dans la ville occupée de Laâyoune. D. R.

Par Houria Aït-Kaci – Après son invasion en 1975, lors de la «marche verte», pour annexer le Sahara Occidental, le Maroc exploite les ressources naturelles de ce pays sans vergogne. Cette exploitation «lui a permis, en partie, de financer la guerre et d’ancrer durablement cette occupation coloniale», estime Sahara Info, le site de l’Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique. En 1998, le Maroc, qui occupe 80% du territoire sahraoui, construit un mur de séparation pour mieux isoler le «Sahara utile» et en exploiter les ressources «en toute sécurité».

Selon plusieurs témoignages publiés dans la presse internationale, sur la route reliant Laâyoune à Dakhla (où le roi Mohammed VI a inauguré la nouvelle halle au poisson en février 2016), de nombreux camions transportent poulpes et poissons blancs pêchés dans les eaux sahraouies, qui sont parmi les plus poissonneuses au monde. La pêche dans les «provinces du Sud» (nom donné par le Maroc au Sahara Occidental) représente 78% des captures marocaines et «génère une richesse immense», d’après un reportage du mensuel français Le Monde Diplomatique en mars 2014.

Tout comme les poissons, les produits agricoles sont quotidiennement convoyés au Maroc, avant d’être expédiés vers le marché européen. La tomate de Dakhla est acheminée à Agadir, au Maroc, où elle est conditionnée sous le label «Maroc», puis commercialisée sur les marchés européens sous les marques Etoile du Sud, Idyl, Azura, qui sont des sociétés franco-marocaines. La France est le premier partenaire commercial et le principal investisseur étranger au Maroc (70% des IDE).

«La France contribue activement à ce statu quo en défaveur des Sahraouis», estime Le Monde Diplomatique, en soulignant que «les autorités marocaines déploient une intense activité pour convaincre que l’exploitation économique profite à la population du territoire». Elles multiplient les annonces de nouveaux programmes d’investissement (…) et «le Makhzen (le palais) fait tout pour accréditer l’idée que les Sahraouis profitent des richesses naturelles».

Le Maroc a lancé en 2013 un gigantesque programme d’investissement de plus de 12 milliards d’euros sur une période de dix ans visant à créer 120 000 emplois pour «développer les provinces du Sud». «Le roi Mohammed VI veut développer et pacifier le Sahara Occidental en attendant un règlement du conflit aux Nations unies», note Le Figaro.

Les firmes Glencore, Kosmos et Capricorn se retirent

Le retrait de Glencore, multinationale pétrolière suisse, de l’exploration pétrolière a été suivi par celui de Kosmos Energy (Etats-Unis) et Capricorn Exploration & Development Company Ltd (Royaume-Uni), dans le même bloc Boujdour, où elles opéraient depuis plusieurs années avec une licence octroyée par l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM).

Le retrait de Glencore, présente depuis 2013 sur le bloc Boujdour, intervient après les pressions exercées par plusieurs investisseurs internationaux, des banques et des bailleurs de fonds, qui ont refusé de s’impliquer dans ces projets illégaux du fait qu’ils concernent un territoire occupé. L’ONU avait énoncé en 2002 qu’aucune exploration pétrolière ne peut avoir lieu sans le consentement du peuple sahraoui.

Pour l’observatoire WSRW, le retrait de Glencore «peut contribuer au processus de paix», car «tant que le Maroc continue de signer des accords avec des entreprises étrangères pour l’exploration pétrolière dans le territoire qu’il occupe, il rejettera toute proposition onusienne de négociation».

Les pressions juridiques et éthiques contre les sociétés étrangères impliquées dans des projets marocains ont fini par avoir gain de cause de la société canadienne Nutrien, «le plus gros importateur» des phosphates, qui a annoncé le 25 janvier dernier son intention d’arrêter ses importations suite à la fin du contrat entre la société canadienne Agrium et l’OCP en 2018. Il faut savoir qu’Agrium et Potash Corp (Etats-Unis) ont été mises sur la liste noire de plusieurs investisseurs institutionnels pour non-respect du droit international et des droits humains au Sahara Occidental.

Le pillage des phosphates, ressource historique du Sahara Occidental, a rapporté plus de 300 millions de dollars en 2013 à l’Office chérifien des phosphates (OCP) et plus de 200 millions de dollars en 2016, selon WSRW. La mine à ciel ouvert de Boucraâ, qui fournit l’un des meilleurs minerais au monde, est exploitée depuis 1962. «Après le départ des colons espagnols», le Maroc «a pu contrôler Phosboucraâ», en accord avec l’occupant antérieur, l’Espagne, qui en est «restée actionnaire jusqu’en 2002», a révélé Le Monde Diplomatique.

H. A.-K.
(Suivra)

Comment (23)

    Anonyme
    25 février 2018 - 23 h 58 min

    Mammouth6,voleur de poules et de poisson, qu’il fait griller sur le charbon des mines de Jerada.
    Un véritable voyou.




    8



    1
    7
    25 février 2018 - 22 h 50 min

    Le Maroc n’est pas seul dans ce braquage y a également l’Europe




    8



    1
    Rachid Djha
    25 février 2018 - 21 h 21 min

    Pendant ce temps les bedoins de l’Arabie Yahoudite sont en train de mettre en vente les femmes de ménage marocaines comme des esclaves via des annonces sur internet (voir le Site propagandiste du Régime du Makhnez Bladinet).




    9



    1
    Bouloulou
    25 février 2018 - 20 h 06 min

    L’honnetete intellectuelle voudrait qu’on reconnaisse au moins le merite de cette famille allaouite allochtone d’avoir fait du peuple marocain une peuplade d’esclaves consentants.
    Un exploit qui n’existe nul part dans le monde en ce 21e Siecle reconnaissons le au moins.




    10



    2
    karimdz
    25 février 2018 - 18 h 09 min

    Serieux quand on voit sa médiocrité mimi 6 et son frère, on dirait deux clochards… qui repose tout de meme sur quelques milliards de dollars de fortune tout de meme !




    11



    4
    Anonyme
    25 février 2018 - 16 h 02 min

    Les marochiens sont en force pour appuyer sur le pouce négatif.
    Une mauvaise graine qui pousse à nos frontières.




    27



    6
      Houari 31
      25 février 2018 - 17 h 03 min

      @Anonyme. Ne pas oublier que le Makhnez a recrute 5.000 agents du Net en 2015 avec pour simple mission de venir polluer les Sites Algeriens et en particulier le Site AP




      20



      4
    Othman
    25 février 2018 - 11 h 26 min

    Effectivement, la spoliation des richesses du Sahara Occidental sert à financer cette colonisation d’où l’entêtement du Roitelet M6 à s’y maintenir coûte que coûte au risque de tout perdre, à moins que la RASD décide de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant la Cessez le feu.




    26



    13
    Paris 75011
    25 février 2018 - 11 h 12 min

    Merci pour cette très instructive contribution sur cette colonisation barbare même si mon intérêt immédiat restera fixé sur les dates du 27 février prochain avec l’arrêt définitif de la CJUE portant annulation de l’Accord de Pêche UE-Maroc et le 27 avril prochain avec la Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU devant fixer la date du Référendum conformément à ses nombreuses Résolutions et à l’Accord de Cessez-le-feu de 1991 qui avait déjà fixé sa tenue pour 1992 suivie de la mise en place de la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental) et que le Glaoui H2 puis son fiston M6 ont tout fait avec la complicité de la France pour retarder l’échéance.




    28



    16
    BabElOuedAchouhadas
    25 février 2018 - 10 h 59 min

    Ce dont je suis certain est que l’indépendance du Sahara Occidental serait synonyme de la fin de la Narco-Monarchie au Maroc et le recouvrement de la dignité du peuple marocain.




    27



    15
    Sekkal
    25 février 2018 - 10 h 58 min

    Il parait qu’i ne faut jamais répondre aux imbéciles,cela les instruirait.




    19



    12
    Mohamedz
    25 février 2018 - 10 h 54 min

    La France a aussi spolié les richesses de l’Algérie et assassiné neuf (9) millions d’Algériens en 132 années de colonisation mais elle n’a rien pu faire contre la volonté de ce meme peuple quand il avait décidé de prendre son destin en main.
    Ceci est en train de se reproduire au Sahara Occidental et par conséquent, son indépendance est plus proche que le pensent certains.




    27



    16
    M'hamed HAMROUCH
    25 février 2018 - 10 h 37 min

    Mme Houria Ait Kaci à omis de préciser que la moitié de l’argent issu de cette spoliation sert à ce jour au financement du lobbying dont la seule mission est d’essayer de convaincre la Communauté internationale de la « marocanite » du Sahara Occidental.




    27



    13
    Ziad ALAMI
    25 février 2018 - 10 h 30 min

    Voilà pourquoi je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara Occidental est au bout du fusil de son peuple.




    29



    14
    Ziad ALAMI
    25 février 2018 - 10 h 26 min

    Pour ceux qui se demandaient comment le Mongolien M6 ait pu devenir la 7eme fortune mondiale et la 1ere en Afrique، je pense qu’ils ont maintenant la moitié de la réponse.




    27



    17
    Mokhtar
    25 février 2018 - 10 h 21 min

    Cet article me fait dire que même la Mafia Italienne doit aller se mettre à niveau chez M6.




    25



    13
    Moskosdz
    25 février 2018 - 10 h 19 min

    l’Algérie devait sensibiliser ses ressortissants vivant à l’étranger de boycotter tout produit en provenance du Maroc.




    29



    17
      Anonyme
      25 février 2018 - 16 h 01 min

      Personnellement, je n’achète aucun produit marocain. Par principe.




      20



      5
    Réseau
    25 février 2018 - 9 h 48 min

    Qui croire: les pleurnichards sur la tombe du défunt Hassan 2 ou les victimes sahraouis?




    26



    14
    Anonyme
    25 février 2018 - 9 h 08 min

    Il nous faut un article sur : Comment les esclaves du roi haschisch détournent tout ce qui est Algérien ».
    OU: Comment des traitres Algériens aident les marocains à voler tout ce qui est Algérien.
    Il est temps d’arrêter ces voleurs en plein jours.
    L’ÉTAT Algérien doit intervenir.




    37



    16
      Anonyme
      25 février 2018 - 9 h 40 min

      L’état ?




      13



      8
    Kahina-DZ
    25 février 2018 - 9 h 04 min

    Les saharaouis doivent libérer leur pays avant qu’il soit totalement vidé par les voleurs marocains.
    De nos jours, les marocains pillent tout et à tous les niveaux.




    35



    16
    nectar
    25 février 2018 - 7 h 41 min

    Exploiter est une des caractéristiques du colonialisme..Il faut pas s’étonner de ce que fait le Maroc et surtout aidé par la France, qui était le deuxième pays colonisateur du 18 éme et 19 éme siècles. Une indépendance, quand il y a de gros enjeux économique, ne peut s’acquérir que par les armes..L’ ONU est une coquille vide aux mains de l’axe du mal et le salut du peuple sahraoui ne viendra que d’un sursaut guerrier de ses enfants..




    34



    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.