Oran : 563 millions de dinars réservés à l’alimentation scolaire cette année

cantine alimentation
Le montant des cantines été alloué par des subventions accordées aux collectivités locales. D. R.

Un montant de 563 millions de dinars est réservé à l’alimentation scolaire à Oran pour l’année scolaire 2017-2018, a indiqué, lundi, le wali, Mouloud Cherifi. Une enveloppe financière de l’ordre de 849 975 000 DA a été débloquée cette année pour le secteur de l’Education et une grande partie est destinée aux cantines scolaires, soit 563 millions DA, a souligné Chérifi lors des travaux d’une conférence sur «La santé alimentaire de l’élève», organisée à l’hémicycle de la wilaya.

Ce montant a été alloué par des subventions accordées aux collectivités locales (budget de la wilaya et centraux ainsi que des budgets des communes), a fait savoir le chef de l’exécutif local. «Nous œuvrons à fournir plus de soutien dans ce domaine et parmi nos objectifs figure l’élargissement de l’alimentation scolaire aux trois paliers», a-t-il déclaré. La wilaya d’Oran compte 435 cantines scolaires et trois nouvelles seront ouvertes l’année prochaine, a souligné le directeur de l’éducation, Arezki Slimani, en marge de cette conférence organisée par la commission de l’éducation, de l’enseignement, de la recherche scientifique et de la formation professionnelle et apprentissage de l’Assemblée populaire de wilaya (APW).

Le problème des cantines réside actuellement dans le manque de personnels en alimentation scolaire, ce qui oblige de fournir des repas froids, a déploré Slimani, soulignant : «Nous œuvrons en collaboration avec la wilaya et de l’APW à résoudre ce problème.» Les recommandation du rapport de la commission précitée ont mis l’accent sur la nécessité d’activer l’article 27 du décret exécutif fixant les modalités d’application concernant les cantines scolaires et permettant aux communes de signer des conventions avec des établissements de formation professionnelle pour bénéficier des services de stagiaires cuisiniers et en hygiène et maintenance en restauration.

Il a été proposé d’aménager et d’équiper des cantines en état de dégradation et leur raccordement au réseau de gaz de ville et d’uniformiser les programmes hebdomadaires de repas alimentaires préparés par des nutritionnistes. Dans ce cadre, la Direction de la santé et de la population, qui est membre de la commission d’alimentation scolaire créée en début d’année, a proposé un repas sain et équilibré à un prix de 70 à 90 DA, a indiqué le chef de service prévention à la DSP, Dr Boukhari, en marge de cette conférence. Le responsable a insisté sur la réalisation de cantines scolaires au titre des projets d’écoles, conformes aux normes en vigueur.

R. N.

Comment (2)

    Anonyme
    6 mars 2018 - 2 h 38 min

    Rien ne fonctionne dans ce bled des bras cassés.

    Ça sent le détournement du budget

    11
    Anonyme
    6 mars 2018 - 2 h 36 min

     »Le problème des cantines réside actuellement dans le manque de personnels en alimentation scolaire, ce qui oblige de fournir des repas froids, a déploré Slimani, soulignant : «Nous œuvrons en collaboration avec la wilaya et de l’APW à résoudre ce problème.» »

    Ils n’ont pas trouvé de cuisiniers ou cuisinières ?? Incroyable.
    Ils ne veulent pas trouver, c’est plus facile de voler l’argent

    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.