Création de deux prix annuels au nom des regrettés Blaoui Houari et Abdelkader Alloula

Onda prix Blaoui Houari Abdelkader Alloula
Le regretté Blaoui Houari. D. R.

Le directeur général de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda), Sami Bencheikh, a annoncé, dimanche à Oran, la création de deux prix annuels de créativité aux noms des artistes défunts Blaoui Houari et Abdelkader Alloula.

Présidant une rencontre de sensibilisation au Théâtre régional d’Oran Abdelkader-Alloula, en présence d’artistes, auteurs et talents artistiques, culturels et littéraires d’Oran, Sami Bencheikh a souligné que ces deux prix annuels sont inscrits dans le cadre de «la démarche de l’Onda pour encourager la créativité dans les domaines culturel et artistique».

«Cette initiative vise à préserver le patrimoine artistique, sa promotion et immortaliser des noms de grands artistes, à l’instar des regrettés Blaoui Houari et Abdelkader Alloula», a ajouté le même responsable.

Un prix annuel d’une valeur d’un million de dinars sera octroyé au meilleur talent en genre de la chanson oranaise au nom de son pionnier Blaoui Houari, alors que le prix Abdelkader-Alloula, d’une même valeur vénale, sera attribué à la meilleure œuvre théâtrale, a indiqué M. Bencheikh. Ces deux prix financés par l’Onda seront décernés à la meilleure interprétation en théâtre et chanson oranaise. Les mécanismes d’organisation de ces deux prix seront mis en place ultérieurement.

«Nous œuvrons, en collaboration avec nos partenaires du secteur de la culture, pour constituer deux jurys de ces deux prix en veillant à regrouper des artistes et des spécialistes dans ces deux genres artistiques», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M. Bencheikh a annoncé la tenue, en avril prochain à Alger, d’un colloque international sur l’écriture audiovisuelle et prochainement le 4e Salon de la créativité à Alger qui aura une vocation internationale après trois éditions nationales.

Le même responsable a abordé aussi le rôle de l’Onda et sa place sur la scène culturelle et artistique internationale en tant que «pionnier» au sein d’organismes internationaux des auteurs, à l’instar de la Confédération mondiale des droits d’auteur et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Cette rencontre a été mise à profit par les participants pour traiter des droits d’auteur sur le plan professionnel et social, notamment la couverture sociale et la retraite, et débattre du piratage sur internet qui cause préjudice aux auteurs et producteurs.

M. Bencheikh a enfin fait savoir que l’Onda est en phase de préparation de la signature de conventions avec des gérants de contenus numériques sur internet pour contribuer à la protection des droits d’auteur.

R. C.

Comment (3)

    TARZAN
    13 mars 2018 - 21 h 49 min

    l’institut du monde arabe a organisé un hommage pour warda el djazairia, à première vue tout est bien, mais sachez que ce sont des marocains qui ont chanté ses chansons et ont fait croire à l’assistance que toute la musique et les paroles de notre chanteuse sont d’origine marocaine. et l’algérie a applaudie ce genre de mascarade au lieu de crier au scandale. je suis dégouté

    2
    1
    Anti khafafich
    12 mars 2018 - 15 h 24 min

    Tres bonne initiative, mais en parallel il faut aussi punir ceux qui encourage la « chanson » way way, car il font un travail tout a fait contraire a notre culture et si rien n est fait dans 20 ans vous n aurez plus personne a qui decerner vos prix

    14
    2
    Anonyme
    12 mars 2018 - 10 h 11 min

    il faut être juste pour ce qui est du travail artistique et culturel accompli par cheikha REMITTI et écrire l histoire réelle du rai algerien sans complaisance ! elle mérite elle en premier tous les égards ! blaoui houari a aussi contribuer a ce legs culturel ;tout comme alloula pour son travail et création dans le théâtre algerien ! les moralisateurs veulent faire impasse sur CHEIKHA RIMITTI afin de ne pas s attirer les foudres d une certaine frange d arrieres !

    2
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.